Le pénis de Rocco Siffredi, le manque de fiabilité de l'Encyclopédie Libre Wikipédia, la souffrance de la dysmorphophobie pénienne de l'homme phallocentrique du troisième millénaire

LE PÉNIS DE ROCCO SIFFREDI, LE MANQUE DE FIABILITÉ DE L'ENCYCLOPÉDIE GRATUITE WIKIPEDIA, LA SOUFFRANCE DUE À LA DYSMORPHOBIE PÉNALE DE L'HOMME FALLOCENTRIQUE DU TROISIÈME MILLÉNAIRE

 

La pseudo libération sexuelle il a engendré toute immoralité sauf la liberté. Sexe tout maintenant, même dans les formes les plus non réglementées et extrêmes consommées dès le plus jeune âge, dans les décennies suivantes, il a produit des générations d'invertébrés incapables de développer la valeur de l'attente, du combat intérieur et de la capacité de résistance, structurer son caractère sur une personnalité également soutenue par cette autodiscipline qui mène à la conquête de la maîtrise de soi et de la vraie liberté intérieure.

- Actualité -

.

.

Article au format PDF imprimable

 

.

.

ce qui est écrit par les scientifiques de Wikipédia est tout à fait vrai?

Avant la phrase: «… mais je l'ai lu sur Wikipedia!», si devant moi j'ai une personne simple, Je m'enveloppe de bonne humeur et réponds par une blague ironique, si avec la même phrase je suis frappé par une personne qui se donne des airs de savant et d'intellectuel, dans ce cas je pourrais aussi mal réagir.

.

Wikipédia part d'une mauvaise hypothèse que l'histoire et les connaissances scientifiques dans les divers domaines de la connaissance peuvent être démocratiques et soumises aux discussions et aux jugements de Wikipédiens non spécifiés, parmi lesquels fourmillent également des intellectuels ratés et des universitaires frustrés. Wikipédia est historiquement un mélange d'inexactitudes. Et puisque chacun peut apporter sa propre contribution démocratique, quand quelqu'un a osé corriger des inexactitudes grossières, il est souvent arrivé que le comité démocratique de divers wikipédiens, de pratiques strictement anonymes, a rapidement supprimé les données exactes et laissé celles manifestement incorrectes, ou plus simplement idéologique.

.

je te raconte une expérience: il y a des années, j'ai décidé d'insérer une entrée sur la page Wikipédia italienne, c'était un théologien distingué, une personnalité notable qui a participé en tant qu'expert au Concile Vatican II et qui a été un proche collaborateur de trois Souverains Pontifes. Peu de temps après, le wikipédien de service a ordonné l'annulation de la page au motif qu'elle "manquait d'encyclopédicité" et que la personne sur laquelle cette biographie était construite n'était pas une "figure à valeur encyclopédique".. Non satisfait de cela, il m'a accusé de vouloir "faire de la publicité pour un étranger". J'ai essayé d'argumenter avec ce démocrate anonyme sur la base des principes de rationalité et de rigueur dictés par les faits. J'ai donc pris les pages de Wikipédia en allemand et en anglais, montrant que non seulement sur cette personne il y avait deux biographies respectives, mais que celui écrit par moi sur la page en italien avait exactement les mêmes données. Cela fait, j'ai demandé sur la base de quels critères un théologien italien pouvait être encyclopédique sur les pages de Wikipédia en Allemagne et dans les pays anglophones, mais pas en Italie, où, cependant, il a toujours vécu et travaillé. D'autres scientifiques de Wikipédia sont intervenus dans la discussion, peut-être des assistants de professeur pendant des années en attente du concours de qualification qui avaient été maltraités par le professeur à plein temps et pour cela avaient besoin d'évent, qui a donné un coup de main à son compagnon, prônant la "non-encyclopédicité" contre toute preuve claire et avérée.

.

Devant des gens qui nient les faits, il y a deux solutions: soit la discussion se termine, soit ils se moquent d'eux-mêmes. Dans cette circonstance, j'ai opté pour le deuxième choix démontrant à cette "cour de jugement" inhabituelle ce que Wikipédia entend réellement par "vérité encyclopédique". Sur cette encyclopédie libre qui a soumis faits et savoirs historiques à l'union démocratique de personnages anonymes sans visage ni identité, il y a la voix strictement encyclopédique du célèbre L'acteur porno italien Rocco Siffredi, à propos de laquelle il a été écrit dans 2015 avec une encyclopédicité impeccable, donc comme un fait irréfutable: "Taille du pénis 23 centimètres". J'ai pris cette donnée encyclopédique et j'ai invité les juges anonymes du tribunal wikipédien à prendre un étalon et à mesurer une longueur de 23 centimètres. puis, après avoir consulté les meilleurs spécialistes en urologie, se demander si un pénis de cette taille peut rester partiellement en érection pendant seulement quelques minutes. Puis je les ai invités à se poser une deuxième question: un monsieur qui travaille avec son pénis comme acteur porno, peut se permettre des problèmes érectiles? Ou mieux: peut se permettre une érection de très courte durée? Parce que cela équivaudrait à ce qu'un athlète souffrant d'asthme chronique et d'essoufflement doive faire une course de vitesse avec saut d'obstacles.

.

J'ai continué à expliquer aux scientifiques démocrates de Wikipédia qu'un pénis de cette taille rendrait pathologiquement le pauvre homme qui l'a malheureusement trouvé entre ses jambes. Cette pathologie souhaitable pour tout homme est indiquée dans le cadre clinique comme macrophalosomy. Un pénis qui dépasse moi 20 centimètres de longueur est un pénis problématique pour les hommes et les femmes qui doivent être pénétrés pendant les rapports sexuels. La macrophalosomy peut affecter une vie sexuelle saine, générant les malaises psychologiques individuels et de couple associés. A tout cela s'ajoute le problème physiologique des érections très partielles, un maintien limité de l'état érectile et la propension inévitable à l'éjaculation précoce. Les tissus caverneux du pénis ont besoin de l'apport sanguin nécessaire à la fois pour atteindre un état érectile et pour le maintenir. Un énorme pénis signifie plus de tissu à gonfler, donc un flux sanguin beaucoup plus important dans la région génitale. Aucun corps masculin ne peut supporter un tel effort. En conséquence, les érections d'un macro pénis ne sont pas satisfaisantes, avec tous les problèmes qui vont avec.

.

Au lieu de me répondre sur le fond sur l'encyclopédicité concernant l'organe génital de M. Rocco Siffredi, la Cour suprême de cassation de Wikipédia a clôturé la discussion en me traitant de chahuteur. Après quelques années j'ai recommencé à ouvrir la page Wikipédia du célèbre acteur porno pendant que j'écrivais cet article, découvrir une mise à jour encyclopédique qui m'a laissé abasourdi: compris entre 2015 et le 2022 la durée du membre de M. Rocco Siffredi est en effet passée de 23 une 24 centimètres. Tout le résultat d'une encyclopédicité indiscutable et démocratique, bien sûr! Basculer par 23 centimètres de la 2015 quand l'acteur porno avait 50 ans d'âge, dans la mesure où 24 centimètres en 2022 quand il a des années 58, comme un miracle encyclopédique c'est extraordinaire. D'une rigueur encyclopédique tout aussi indiscutable, sa hauteur a également été augmentée, indiqué égal à un mètre e 85 centimètres, bien que M. Rocco Siffredi mesure un mètre 75 centimètres. Les enjeux de l'encyclopédicité démocratique, qui, en tant que démocratique, est incontestable.

.

je voudrais cette histoire servirait ceux qui, depuis le collège jusqu'à la recherche pour la rédaction de mémoires, prennent toutes les approximations comme source fiable, les inexactitudes et les informations historiques partielles et idéologiques présentées par Wikipédia, les utiliser comme sources sûres pour écrire leurs propres œuvres, faisant souvent du copier-coller. Malheureusement, l'encyclopédie libre Wikipédia, dans les faits concrets, c'est le triomphe de l'analphabétisme numérique masqué par le savoir et la démocratie indéterminée, dans l'oubli total que le savoir et les sciences ne sont pas démocratiques mais objectifs.

.

dysmorphophobie pénienne c'est un trouble psychologique masculin qui cause souvent de graves problèmes à certains hommes. Les personnes concernées trouvent que leur pénis est de petite taille, avec le relatif malaise qui s'ensuit, surtout sur le plan psychologique et comportemental. Dans la plupart des cas, tout n'est que le résultat d'une mauvaise perception de leur sexe, non dû à la pathologie du micropénis congénital. Et ainsi, très à tort et pas à raison du tout, un jeune homme m'a dit: "J'ai un gros problème". Puis il a essayé de minimiser en ajoutant: "Un problème qui concerne quelque chose de petit". Et il m'a parlé de son drame intérieur, attaché à un pénis de taille insatisfaisante. Un autre m'a dit qu'à la fin d'une dispute son partenaire s'était moqué de lui en faisant référence à la taille de son pénis, quelque chose pour lequel il s'était senti tellement humilié qu'il avait commencé à souffrir de dépression. Il y a des années, j'avais un beau jeune homme dans la direction spirituelle, d'un excellent caractère, brillant en intelligence et doué dans ses études, mais très peu sûr de tempérament. Un jour, il a pris courage et a décidé de me confier que depuis qu'il était adolescent, il avait commencé à souffrir parce qu'il croyait avoir un petit pénis.. Après son emportement j'ai compris d'où venait son insécurité, l'aidant dans ce sens avec des résultats qui se sont avérés excellents, Dieu merci. Je pourrais continuer avec d'autres exemples plus ou moins similaires, mais je vais arrêter ici.

.

La beauté du ministère sacerdotal du confesseur ou du directeur spirituel est donnée par le fait que lorsque des hommes - mais aussi des femmes - établissent une relation de confiance authentique et profonde, ils n'hésitent pas à ouvrir les sphères les plus intimes et délicates de leur être au prêtre choisi comme secret confident, surmonter l'inconfort et le sentiment de honte que certaines choses peuvent apporter. Ceux qui pensent comprendre l'Église, ainsi que de la doctrine et de la théologie catholiques, ou que du haut de leurs chaises érigées sur réseaux sociaux ils présument qu'ils peuvent non seulement nous critiquer - ce qui est toujours légitime dans les limites de la loi - mais même nous apprendre à être des bergers dans la garde des âmes, ils ne peuvent même pas imaginer dans quelles sphères du cœur humain nous devons évoluer et avec quels problèmes existentiels nous entrons en contact dans le secret total des forums internes et externes. Sexualité, ou ce qui relève de la sexualité humaine, c'est une de ces sphères, à certains égards les plus délicats à traiter, car elle touche des aspects du corps humain et du psychisme tous plus complexes les uns que les autres.

.

La sexualité de l'homme est externe, contrairement à celui de la femme qui est interne. Pour cette raison, l'homme a tendance à extérioriser la sexualité, alors que la femme a tendance à l'intérioriser. On pourrait dire que l'homme est sexuellement extraverti et que la femme est sexuellement introvertie. Inévitablement, les hommes ont tendance à avoir une relation externe avec leur pénis qu'une femme ne rêverait jamais d'avoir avec son vagin. La manière dont les hommes et les femmes atteignent l'orgasme est également complètement différente. Plusieurs fois plusieurs femmes m'ont exprimé un malaise à cet égard, s'accusant injustement de frigidité, parce qu'en cela la femme a tendance à se culpabiliser, alors que c'est souvent la faute de l'homme qui ne sait pas comment traiter et se rapporter au corps de la femme. Si la femme accueille quand elle veut accueillir et ce qu'elle veut accueillir, l'homme est au contraire pris par le besoin d'exhiber, en proie à un esprit indomptable de compétition sexuelle, généralement appelé "anxiété de performance" ou plus simplement narcissisme. Tout cela se développe à partir d'une racine très spécifique et triste: une méconnaissance objective des femmes et de la sexualité féminine. Si une femme veut un homme et en est profondément amoureuse, ce n'est même pas le moindre effleurement par la taille de son pénis. A une femme en général, à un amoureux en particulier, un demi-petit doigt suffit pour atteindre l'orgasme. Pas seulement: un outil soi-disant excessif ne peut que l'agacer, en plus de causer du tort, provoquant autre chose que du plaisir.

.

L'idiome plus ou moins vulgaire, mais très réaliste, se référant aux différents types d'hommes qui "pensent avec le coq", il a une signification très profonde. L'homme a souvent tendance à agir et à interagir en utilisant le pénis comme critère au lieu de la raison, la logique et le sens spéculatif. Il m'est arrivé plusieurs fois de le rappeler à différents hommes, soulignant à quel point ils étaient touchés par le phallocentrisme chronique. Tout cela peut être lié au taux relatif de l'hormone mâle connue sous le nom de testostérone, dont l'excès ou la carence peut engendrer des problèmes de toutes sortes. Un taux élevé de testostérone n'est pas nécessairement une panacée. Un excès de testostérone peut rendre les hommes non seulement hyperactifs et sexuellement efficaces mais aussi très agressifs et pas toujours capables de contrôler leur agressivité. Il est arrivé à plusieurs reprises qu'au cours de certains procès pénaux liés à diverses formes de violence, le défenseur de l'accusé présente des rapports d'expertise et des tests cliniques attestant d'une production excessive de testostérone. Parfois, il est également arrivé que le juge en tienne compte en réduisant la culpabilité liée à la volonté ou à la faute intentionnelle préméditée. Pour l'inverse, un faible taux de testostérone, cela peut créer de l'insécurité, états anxieux et dépressifs.

.

Raisonnement et action phallocentriques de l'homme n'est autre que cette dimension qui reflète la femme qui agit et interagit de manière utérocentrique, plus ou moins prise d'hystérie. Ce n'est pas un hasard si le terme dérive de la racine grecque de ύστερα (ystera) qui signifie utérus, d'où le terme ysterikos. Les corps des hommes et des femmes sont des machines très complexes, tandis que l'esprit des deux reste en grande partie un mystère à connaître et à explorer. Le prêtre qui vit au contact de la matière humaine doit aussi composer avec certaines réalités complexes, d'où émergent souvent des problèmes qui ne peuvent être résolus en prescrivant la récitation thérapeutique d'un Avé Maria attendant le "triomphe définitif de son coeur immaculé", comment font ces gentils catholiques aux rêves magiques toujours prêts à nous enseigner comment mener à bien notre ministère sacré, bien qu'il n'ait jamais touché de la main, mais même pas touché de loin, certains drames complexes de l'existence humaine. Oublions donc l'esprit rigoureux et impitoyable avec lequel ces mêmes catholiques du rêve magique traitent le sexe et la sexualité humaine, se concentrer sur l'essence de tout le mystère du mal, comme si le sexe était le péché des péchés. Ce sont des sujets sur lesquels j'ai écrit plusieurs fois et en détail.

.

Nous vivons dans une société malade de manie sexuelle, nous sommes envahis par une pornographie qui véhicule des schémas sexuels et des modes de rapports sexuels pour le moins surréalistes, présenté en partie comme une réalité et en partie comme des objectifs à atteindre. Ce marché pornographique a eu pour effet de donner aux très jeunes une idée déformée du sexe, des relations et rapports sexuels. Jamais auparavant des urologues et des andrologues ne se sont retrouvés face à de très jeunes patients avec des problèmes qui sont tous psychologiques et non physiques, le moins clinique-pathologique. Les problèmes des jeunes nourris au pain et à la pornographie peuvent aller d'une vision complètement altérée de la sexualité humaine, les relations sexuelles et leur dynamique, avec des défauts d'érection relatifs et des problèmes d'éjaculation précoce comme jamais vus auparavant et qui pour cette raison ont fait l'objet de nombreuses conférences internationales par la Société des urologues et des andrologues.

.

M. vingt-quatre centimètres strictement encyclopédique-wikipediani se vante et s'attribue le mérite d'avoir clarifié le sexe avec ses films et ses académies du porno, alors qu'en vérité cela le rendait surréaliste et violent, amener certaines générations de jeunes et très jeunes à en avoir une vision complètement modifiée, avec ce qui est dangereux au niveau individuel et social. En bref, laissez-moi même descendre, car si on joue avec de modestes euphémismes scientifiques et des latinismes on ne se comprendra pas et surtout on ne pourra pas se focaliser sur le problème. La folie collective - comme l'a indiqué le Serviteur de Dieu de manière prophétique Enrico Médi dans les années soixante-dix du XXe siècle - a maintenant atteint ces niveaux: si fan de goliard donner une tape sur le cul à un commentateur qui réalise une émission en direct à l'extérieur du stade, un chœur de personnes scandalisées se lève pour crier aux violences sexuelles et même invoquer la condamnation pour viol du bad boy soudain et inapproprié, qu'il n'avait pas à faire ce qu'il a fait, mais il n'a certainement pas violé une fille, il lui a manqué de respect en plaisantant car de toute façon il ne fallait pas le faire. Mais, le même chœur de fous scandalisés, se tait et ne pousse pas un gémissement si dans l'un des nombreux films porno une femme entourée d'un gang de quatre hommes est pénétré par deux à la fois dans le vagin et l'orifice anal, giflé sur les fesses et violemment tiré par les cheveux lors des rapports oraux. Des images similaires et pires sont disponibles et visibles pour tout adolescent qui en tient une téléphone intelligent. Face à ces descriptions, maintenant l'habituel chœur désaccordé s'élèvera, ennuyeux et inévitable, des puritains Catholiques par hasard prêt à condamner « un prêtre ne s'exprime pas ainsi: la honte!». À la place, refuser de voir les problèmes dans toute leur gravité, décrivez-les et jetez-les à la face de ceux qui ne veulent pas les voir parce qu'ils sont déterminés à vivre dans son monde de madonnine languide e cristi androgini photoshoppati, est certainement le meilleur moyen de les résoudre, surtout pour essayer de protéger nos tout petits des embûches du Diable. Demandez-vous donc: une société qui invoque la condamnation pour viol d'un idiot émérite avec un esprit étudiant inapproprié doit être considérée comme équilibrée, mais qui se tait face à une pornographie violente et agressive où les relations sexuelles de couples ou de groupes simulent très souvent un viol? C'est ce que voulait dire le Serviteur de Dieu Enrico Medi lorsqu'il se moquait de tous les intellectuels élégant il a affirmé ne pas craindre la pollution ni même la possibilité d'une guerre nucléaire, mais plutôt de craindre la folie collective vers laquelle l'humanité tombait. Et dans lequel finalement, humanité, aujourd'hui il est tombé.

.

Si nous osons parler aux jeunes de pureté et de chasteté, on se retrouve instantanément accusé d'un esprit rétrograde et sexophobe, comme cela est arrivé au Souverain Pontife il y a quelques jours, rapidement canonné par toute la presse de gauche chic radical. En effet, parler de pureté et de chasteté, le moins qui puisse nous arriver est d'être regardé par les personnes directement impliquées lorsque des extraterrestres ont atterri sur la planète Terre. Suivant, maman dans la tête, si quoi que ce soit, même les catholiques adultes et engagés, diversement chats-communistes ou même catéchistes, ils prendront soin de dire à leurs enfants de ne pas écouter un prêtre ridicule qui vit dans on ne sait quoi hyperuranium et qui ne se rend pas compte que les temps ont changé. Après ça, la maman aimante, un sage sceau ajoutera: "La seule chose qui compte c'est l'amour", sans toutefois expliquer aux enfants ce qu'est l'amour et ce qu'il implique, surtout dans les sacrifices et les renonciations. Nous sommes sûrs que des parents attentionnés et aimants peuvent résoudre le problème de la bonne éducation sexuelle de leurs enfants en recommandant l'utilisation de préservatifs aux adolescents et en faisant prescrire à leur fille de 14 ans la pilule contraceptive.? Moi qui suis un gentleman sur le point d'accomplir sous peu 59 ans je peux témoigner que mon père et ma mère n'ont pas échappé à la délicate et lourde obligation de m'éduquer à la sexualité, m'enseigner la prudence et la continence, m'expliquant qu'on ne peut pas tout avoir tout de suite et que l'exercice de la sexualité comporte aussi des risques et des responsabilités qui ensuite, aux dommages causés, ils ne peuvent certainement pas être résolus avec l'abomination de l'avortement. Et leurs lourdes responsabilités d'éducateurs que mes parents n'ont jamais déléguées ni déchargées sur un préservatif et une pilule, comme le font de nombreuses mères aimantes catholiques adultes engagées et militantes, parfois même des catéchistes, lorsqu'ils se moquent de nous devant leurs fils et leurs filles, ils les invitent à ne pas écouter les bêtises qui, selon eux, seraient le résultat d'esprits hors du temps et du monde de nous, les prêtres.

.

La pseudo libération sexuelle il a engendré toute immoralité sauf la liberté. Sexe tout maintenant, même dans les formes les plus non réglementées et extrêmes consommées dès le plus jeune âge, dans les décennies suivantes, il a produit des générations d'invertébrés incapables de développer la valeur de l'attente, du combat intérieur et de la capacité de résistance, structurer son caractère sur une personnalité également soutenue par cette autodiscipline qui mène à la conquête de la maîtrise de soi et de la vraie liberté intérieure. Si des parents ont des filles adolescentes qui errent dans les rues à moitié nues et agissent comme de vraies chiennes en chaleur, le problème grave ne peut pas être résolu en disant "c'est comme ça aujourd'hui", ou "c'est comme ça qu'ils s'habillent à la télévision", ou pire "les temps ont changé", car un parent digne de ce nom, en plus d'être un éducateur attentif, il doit savoir protéger les filles adolescentes de toutes les tendances mauvaises et hautement immorales qui se propagent aux très jeunes, de manière décisive et, si nécessaire, également sévère. Pour démontrer ce que je dis, c'est que les jeunes et les très jeunes ne sont plus capables de tenir un non, surmonter une défaite. Si quelqu'un ose leur dire qu'il n'est pas vrai que tout est dû et qu'au contraire tout doit être mérité et conquis au prix fort., qu'il n'y a pas de succès immédiats résultant de résultats magiques, ici ils tombent dans des états dépressifs. À ce moment-là, ils sont pris d'instincts suicidaires, ils deviennent violents, ils se regroupent souvent en troupeaux dans lesquels la violence s'exprime en groupes, exercer une violence gratuite au détriment des faibles, fragiles et handicapés jusqu'aux violences sexuelles faites aux femmes.

.

Dans les confessionnaux de plus en plus déserts, dans certaines églises même retirées de dessous les allées pour laisser place à des conversations socio-psychologiques entre confesseur et pénitent assis sur les bancs comme deux amis sur le banc du parc public, aujourd'hui personne ne s'accuse d'avoir eu des relations sexuelles avec le petit ami qu'il a rencontré le mois d'avant à l'âge tendre de 14 années, aucun jeune ne demande pardon à Dieu parce qu'il vit avec une femme ou un homme sans être marié, aucune femme n'avoue avoir fait l'incroyable pour persuader son amant d'abandonner sa femme et ses enfants et d'aller vivre avec elle, car ce qui compte c'est l'amour. Un amour complètement faux et falsifiant dont tout élément a été retiré, appuyé avant tout sur la capacité de renoncer à ce que l'on ne peut pas et ne doit pas avoir. Malheureusement ça peut arriver, comme je l'ai expliqué à plusieurs reprises à plusieurs femmes, même tomber amoureux d'un homme marié qui a une femme et des enfants. Or, l'être humain est doué de raison et d'un sens critique, ce n'est pas vrai que l'amour est aveugle et qu'il commande, c'est nous qui commandons et choisissons. Mais surtout, l'amour, il ne peut être caché derrière de faux prétextes de pur égoïsme. Donc, si tu étais vraiment amoureux de cet homme qui n'est pas libre et qui a une femme et des enfants, à cause de l'amour que tu as pour lui tu devrais t'en aller, au lieu d'attendre pour un amour quelconque qu'il quitte sa famille pour venir vivre avec vous, parce que ce n'est pas de l'amour, mais égoïsme destructeur. Et si on parle de cet égoïsme qui va jusqu'à la destruction des mariages et des familles, il faut avouer qu'aucun homme ne peut exercer la malice dont une femme têtue est capable d'avoir un homme coûte que coûte et quoi qu'il en coûte. Quant à mon expérience personnelle je peux dire que les amants en question n'ont jamais écouté mes paroles, si quoi que ce soit, ils ont écouté ceux des amis et surtout des mères expertes qui ont même pris soin de les instruire sur la façon d'amener leur amant à quitter sa femme et ses enfants. Mais ils appellent ça l'amour.

.

À quoi d'autre pourrions-nous nous attendre d'une société dans laquelle, avec une « encyclopédicité » rigoureuse et indiscutable, est présenté comme une aspiration et comme modèle un pénis de 24 centimètres, dans l'ignorance et l'ignorance totale qu'un homme avec un tel membre ne serait pas du tout un étalon merveilleux, mais seulement un pauvre malade?

.

de l'île de Patmos, 29 juin 2022

.

Chers lecteurs,

merci de lire cet article [voir ICI] et d'être aussi sensible et attentionné que possible

Je vous remercie

.

.

.

______________________

Chers lecteurs,
ce magazine nécessite des frais de gestion auxquels nous avons toujours été confrontés uniquement avec vos offres gratuites. Ceux qui souhaitent soutenir notre travail apostolique peuvent nous envoyer leur contribution par le moyen pratique et sûr Pay Pal en cliquant ci-dessous:

Ou si vous préférez, vous pouvez utiliser notre
compte bancaire au nom de:
Éditions L'île de Patmos

n Agence. 59 De Rome
IBAN:
IT74R0503403259000000301118
Pour les virements bancaires internationaux:
Code SWIFT:
BAPPIT21D21

Si vous effectuez un virement bancaire, envoyez un mail à la rédaction, la banque ne fournit pas votre e-mail et nous ne pourrons pas vous envoyer de message de remerciement:
isoladipatmos@gmail.com

Nous vous remercions du soutien que vous souhaitez offrir à notre service apostolique.

Les Pères Patmos Island

.

.

.

Après avoir porté la Madone sadomasochiste et le Christ en talons aiguilles en procession à la Gay Pride, Je suis jugé pour avoir qualifié un promoteur LGBT d'incohérent

APRÈS QU'ILS ONT PORTÉ LA MADONNA BADOMASUS ET LE CHRIST SUR LES HAUTS TALONS DANS LA PROCESSION À LA GAY PRIDE, JE SUIS EN PROCÈS POUR DON INCOHÉRENT À UN PROMOTEUR LGBT

.

Je suis entre les mains de ta générosité: D'un côté je n'ai que toi, de l'autre, une meute de loups qui ne veulent certes pas ma condamnation - ce qui est réalistement peu probable - mais celle de l'Église catholique, pour attacher une médaille idéologique sur la poitrine et continuer à nous gifler avec la prochaine Madone sadomasochiste ou avec le prochain Christ sur des talons hauts, à la limite des plaintes si quelqu'un ose répondre aux promoteurs du fascisme de l'antifascisme, au l'intolérance du tolérant et à discrimination à l'égard des champions de la lutte contre la discrimination.

- Actualité -

.

.

La Madone sadomasochiste a porté la procession sur 5 Juin à Cremona Gay Pride de fascistes de l'antifascisme et allez discriminatoires anti-discrimination

Les lobbyistes LGBT habituels qu'ils portaient en procession jusqu'au fierté gai de Crémone le Madone bdsm précédé l'an dernier par le Christ en minijupe sur talons aiguilles et diverses autres commodités mises en scène lors de ces défilés porcins. Il n'est pas clair sur la base de quelles libertés, parce que la profanation de tout ce qui est catholique ne relève pas des libertés sanctionnées par la Constitution de la République italienne.

.

.

Alors que dans les rues de Crémone la statue de la Madone sadomasochiste a défilé dans l'œuvre de la gaieté la plus créative qui s'est toujours sentie libre d'exprimer des outrages aux sentiments chrétiens, Je suis en procès pénal car poursuivi par un promoteur LGBT, complété par une association appartenant au segment le plus radical du lobby LGBT qui s'est constituée partie civile. Pour quel dommage n'est pas connu.

.

Mon respect pour la loi cela ne me permet pas de vous donner des détails et d'entrer dans les détails, parce que les procès se déroulent dans les salles d'audience, pas dans les journaux ni sur les places. Ce sont les juges qui doivent juger, pas les fans des parties impliquées. Je peux seulement vous dire que dans un domaine légitimement controversé, peut-être animé mais pas insultant, sans porter atteinte à la dignité de la personne humaine, j'ai publiquement reproché à un promoteur LGBT engagé à la défense des "droits civiques" à être incohérent et à "cracher dans l'assiette où il mangeait", car si d'une part il soutenait l'idéologie le genre, mariage entre couples de même sexe, l'adoption d'enfants pour les couples homosexuels, l'avortement et l'euthanasie considérés comme des acquis sociaux et de suivre toutes les choses que je ne partage pas mais que chacun est totalement libre d'exprimer, en même temps, il étudiait dans une université catholique appartenant au Saint-Siège, bénéficiant même d'une bourse, tandis que ses collègues payaient 20.000 euros pour faire ce même master en deux ans. Demande: pour moi un prêtre catholique et théologien, seraient autorisés à adhérer et à adhérer à une association LGBT avec toutes mes convictions morales, sachant que je ne manque pas une occasion de rejeter ce que ces associations propagent idéologiquement? Questions de cohérence pure et simple. Si l'on est opposé à tout ce que l'Église catholique enseigne sur le plan moral - et qu'on est libre de l'être - pourquoi aller étudier dans une université catholique appartenant au Saint-Siège avec une bourse? La nature de ce débat controversé était si claire que le procureur de la République a ordonné le dépôt "en raison de la ténuité particulière du fait". Cependant, mon demandeur a déposé une objection à l'ordonnance de licenciement, me forçant à passer par un procès, ce qui signifie avant tout dépenser de l'argent.

.

La logique de l'ensemble est simple et claire: frappez-en un pour le mettre au lit 100, parce que la Madone sadomasochiste et le Christ en minijupe sur talons aiguilles vont bien, ils font partie de la liberté d'expression gay, mais une réponse critique à ces militants et promoteurs n'est pas permise, Mai! Pas seulement: vous vous retrouvez au tribunal avec beaucoup d'association LGBT qui se constitue partie civile pour réclamer des dommages et intérêts (!?).

.

Malheureusement je n'ai pas de dos ni un cabinet d'avocats qui parraine des militants catholiques ni une association catholique qui les soutient financièrement. Mais je suis un prêtre et un théologien avec un courage reconnu même par mes pires ennemis, qui me permet de travailler pour donner la parole à de nombreux catholiques, de plus en plus poussé vers une nouvelle réserve indienne par les l'intolérance du tolérant, ou si tu préfères viens fascistes de l'antifascisme.

.

L'année dernière, j'ai demandé de l'aide aux lecteurs, tu me l'as donné et je t'en suis reconnaissant. Grâce à vos offres gratuites, j'ai pu payer les frais juridiques encourus jusqu'à présent, mais malheureusement je dois en soutenir d'autres pour les phases ultérieures d'un processus qui aurait dû se terminer par un archivage mais qui a été poussé jusqu'au bout, avec tout ce que cela entraînera non pas tant en temps qu'hélas en dépenses. Si vous croyez que la mienne est une œuvre qui donne vraiment voix à la pensée de beaucoup d'entre vous obligés de garder le silence, s'il vous plaît, soutenez-moi, parce que je ne peux compter sur l'aide de personne.

.

Quand cette histoire sera finie Je vous ferai un compte rendu précis de tous les progrès, mais je ne peux pas le faire maintenant, car comme je l'ai expliqué je manquerais de respect à la Justice et à ceux qui sont appelés à l'administrer.

.

Au bas de cette page vous pouvez trouver le code iban et toutes les coordonnées bancaires des éditions L'Isola di Patmos, ou vous pouvez également utiliser le système PayPal pratique et sûr. Dans la description écrivez "Contribution aux frais de justice du Père Ariel". Merci d'envoyer un mail à la rédaction: isoladipatmos@gmail.com pour que je puisse vous remercier. L'année dernière je n'ai pas pu remercier plusieurs personnes car elles n'ont pas envoyé de mail et il m'a été impossible de leur répondre, J'en profite pour les remercier tous et vous tous encore.

.

Je suis entre les mains de ta générosité: D'un côté je n'ai que toi, de l'autre, une meute de loups qui ne veulent certes pas ma condamnation - ce qui est réalistement peu probable - mais celle de l'Église catholique, pour attacher une médaille idéologique sur la poitrine et continuer à nous gifler avec la prochaine Madone sadomasochiste ou avec le prochain Christ sur des talons hauts, à la limite des plaintes si quelqu'un ose répondre aux promoteurs du fascisme de l'antifascisme, au l'intolérance du tolérant et à discrimination à l'égard des champions de la lutte contre la discrimination.

.

de l'île de Patmos, 21 juin 2022

.

______________________

Chers lecteurs,
ce magazine nécessite des frais de gestion auxquels nous avons toujours été confrontés uniquement avec vos offres gratuites. Ceux qui souhaitent soutenir notre travail apostolique peuvent nous envoyer leur contribution par le moyen pratique et sûr Pay Pal en cliquant ci-dessous:

Ou si vous préférez, vous pouvez utiliser notre
compte bancaire au nom de:
Éditions L'île de Patmos

n Agence. 59 De Rome
IBAN:
IT74R0503403259000000301118
Pour les virements bancaires internationaux:
Code SWIFT:
BAPPIT21D21

Si vous effectuez un virement bancaire, envoyez un mail à la rédaction, la banque ne fournit pas votre e-mail et nous ne pourrons pas vous envoyer de message de remerciement:
isoladipatmos@gmail.com

Nous vous remercions du soutien que vous souhaitez offrir à notre service apostolique.

Les Pères Patmos Island

.

.

.

Solennité du Corpus Domini - Le mystère eucharistique est le véritable signe et la présence de Jésus, nourriture de joie pour le chrétien

Homilétique des Pères de l'île de Patmos

LE MYSTERE EUCHARISTIQUE EST LE SIGNE ET LA PRESENCE REELLE DE JESUS, NUTRIMENTO DI GIOIA PER IL CRISTIANO

 

Ricevere Pane e Vino Eucaristici ci aiuta a diventare “piccoli” Gesù e vivere ogni giorno con gioia e spontaneità. Alors, de l'intimité avec lui dans l'Eucharistie, La charité surgit, che lo stesso Gesù descrive nel Vangelo.

.

Auteur:
Gabriele Giordano M. Scardocci, o.p.

.

Article au format PDF imprimable

 

.

.

Chers lecteurs de l'île de Patmos,

tre cantori domenicani di Santa Maria Sopra Minerva eseguono l’inno eucaristico composto da San Tommaso d’Aquino

La solennità del Corpus Domini ci mostra che Gesù nell’ultima Cena ci ha donato il Sacramento della sua Presenza e Intimità più profonda: l'Eucharistie.

.

Imaginons l'un des derniers dîners que nous avons fait avec des amis: leurs blagues, leurs blagues, aussi leurs nombreuses histoires qui nous ont souvent procuré joie et sérénité. Voici donc le Seigneur, dans sa Dernière Cène, il nous donne toute sa personne, toute sa joie, sérénité et grâce. Ce dernier souper nous est présenté de San Paolo, dans le récit le plus ancien de l'institution de l'Eucharistie:

.

"Brothers, J'ai reçu du Seigneur ce que je vous qu'aussi: le Seigneur Jésus, la nuit où il fut trahi, Il prit le pain, après avoir rendu grâces, il le rompit et dit:: "C'est mon corps, qui est pour vous; Fais ceci en ma mémoire". également, après le souper, la coupe,, disant: "Cette coupe est la Nouvelle Alliance dans mon sang; fais ça, chaque fois que vous buvez, en mémoire— de moi "".

.

De cette Sainte Cène nous savons, des chroniques évangéliques et des lettres apostoliques que Jésus et les apôtres sont réunis dans un banquet pour partager la nourriture. Ce moment important est intimement lié à leur cheminement de foi avec le Seigneur. Ils officient un dîner juif, celui de Pâques, encore connu aujourd'hui sous le nom de commande (séder), dans lequel Jésus insère deux nouveaux éléments: pain et vin. Éléments des champs et fruit du travail humain. Le Seigneur bénit ce pain et ce vin qu'il a pris avec lui.

.

Jésus bénit Dieu pour les dons des fruits de la terre. Au contraire, Adam et Eve avaient volé le fruit, provoqué par le serpent: ils avaient pris cette nourriture sans bénir Dieu et même presque le maudire. De cette façon, Adam et Eve ont créé une division entre eux et Dieu. Jésus, au contraire, bénisse cette nouvelle nourriture, inverser la perspective du péché: le pain et le vin deviennent des éléments de communion entre les hommes et Dieu.

.

Pour cela, le Seigneur offre immédiatement le pain et le vin aux apôtres, changeant sa substance matérielle et visible en Son Très Saint Corps et Son Très Saint Sang. Pour être honnête, je ne sais pas comment les apôtres eux-mêmes ont immédiatement compris ce qui se passait. À la fin du dîner, ils ont chanté l'hymne, le psaume 135 dans lequel il est dit « Rendez grâce au Seigneur d'être bon, car sa miséricorde est éternelle ". Après avoir consommé du Pain de Jésus et du Vin de Jésus, les apôtres ont un nouveau coeur: c'est pourquoi ce n'est qu'à la fin qu'ils ont l'intuition du grand miracle qui s'est produit lors de la Dernière Cène.

.

Ce prodige il nous est présenté à nouveau chaque fois que nous participons à la messe. Chaque fois que nous recevons l'Eucharistie, nous l'assimilons, qui en même temps nous assimile à lui. Cela nous rend pleins d'une nouvelle force, éclatement, Divin, avec laquelle aucun obstacle ne peut nous empêcher. Ricevere Pane e Vino Eucaristici ci aiuta a diventare “piccoli” Gesù e vivere ogni giorno con gioia e spontaneità. Alors, de l'intimité avec lui dans l'Eucharistie, La charité surgit, che lo stesso Gesù descrive nel Vangelo.

.

Nous demandons au Seigneur la grâce d'aujourd'hui de faire la Sainte Communion et de marcher dans les voies éternelles de l'amour de la Charité et d'enflammer le monde entier de sa grâce.

Ainsi soit-il.

Rome, 18 juin 2022

.

 

.

.

Blog personnel

Père Gabriel

.

.

Visitez les pages de notre boutique de livres QUI et soutenez nos éditions en achetant et en distribuant nos livres.

.

Nouvelles de la Province romaine dominicaine: visitez le site officiel des Dominicains, QUI

.

.

.

______________________

Chers lecteurs,
ce magazine nécessite des frais de gestion auxquels nous avons toujours été confrontés uniquement avec vos offres gratuites. Ceux qui souhaitent soutenir notre travail apostolique peuvent nous envoyer leur contribution par le moyen pratique et sûr Pay Pal en cliquant ci-dessous:

Ou si vous préférez, vous pouvez utiliser notre
compte bancaire au nom de:
Éditions L'île de Patmos

n Agence. 59 De Rome
IBAN:
IT74R0503403259000000301118
Pour les virements bancaires internationaux:
Code SWIFT:
BAPPIT21D21

Si vous effectuez un virement bancaire, envoyez un mail à la rédaction, la banque ne fournit pas votre e-mail et nous ne pourrons pas vous envoyer de message de remerciement:
isoladipatmos@gmail.com

Nous vous remercions du soutien que vous souhaitez offrir à notre service apostolique.

Les Pères Patmos Island

.

.

.

“Une touche de légèreté estivale” -Antonio Spadaro, je te demande un ami: si dentelle et dentelle frisent le blasphème contre le Saint-Esprit, les cuisses des Jésuites exposées devant le Souverain Pontife relèvent plutôt de la mode du nouveau parcours?

“UNE TOUCHE DE LÉGÈRETÉ ESTIVALE” - ANTONIO SPADARO, JE VOUS DEMANDE UN AMI: SI LA DENTELLE ET LA DENTELLE RESTENT LE SOUFFLE CONTRE LE SAINT-ESPRIT, LE COSCE DELLE GESUITE ESIBITE DAVANTI AL SOMMO PONTEFICE RIENTRANO INVECE NELLA MODA DEL NUOVO CORSO?

.

Dopo che il Sommo Pontefice Clemente XIII ebbe soppressa la Compagnia di Gesù nel 1773 e incarcerato a Castel Sant’Angelo il Preposito Generale Lorenzo Ricci, alla sua morte avvenuta nel 1775 il Maestro dell’Ordine dei Predicatori commentò: «Cristo è morto crocifisso tra due ladroni, questo è un ladrone morto tra due crocifissi».

- Actualité -

.

.

.

.

 

.

Diletto Fratello Antonio Spadaro,

Le cosce lunghe gesuite in udienza dal Romano Pontefice, ma il problema di grande emergenza ecclesiale e pastorale sono però pizzi e merletti

chiedo a te, ma lo faccio per un amico, non essendo io interessato a tutto ciò che attiene la Compagnia delle Indie, che fu a suo tempo la Compagnia di Gesù. Se infatti Dio me ne concederà grazia, spero di vivere sino al giorno che i Gesuiti saranno definitivamente soppressi da qualche Sommo Pontefice con pregressa esperienza di specialista in oncologia, quindi abituato a trattare i tumori degenerativi in fase terminale.

.

Dernièrement le Souverain Pontife ha fatto un discorso a un gruppo di presbiteri siciliani, l’ultima parte del quale richiamava la canzone di Gino Paoli «Eravamo quattro amici al bar, che volevano cambiare il mondo». Molto interessante la prima parte, nel corso della quale se l’è di fatto presa con un episcopato mediocre e inadeguato, formato da soggetti tutti quanti nominati rigorosamente da lui, o a lui suggeriti dai suoi più stretti fiduciari, che semmai si sono premurati di bruciare le candidature di soggetti di autentico valore. mais sera, in certi discorsi seri, si inseriscono delle battute sarcastiche a raffica, è inevitabile che i mezzi di comunicazione di massa si incentrino poi solo su quelle, riducendo il tutto a delle sferzate dirette a preti che bivaccherebbero tra dentelle et dentelle. Mentre il discorso in verità, o perlomeno tutta la prima parte di esso, era molto serio. Questa si chiama scienza o tecnica della comunicazione, che tu dovresti conoscere.

.

Non so chi informi il Santo Padre e soprattutto che sceneggiatura di film di fantascienza gli sia stata narrata, perché il clero siculo, lungi dall’essere una congrega di merlettari, semmai imbarazza per la sua sciatteria. Trovare in estate preti che si presentano a celebrare la Santa Messa in bermuda a fiori e ciabatte infradito è cosa all’ordine del giorno, altro che «pizzi della nonna»! La gran parte non indossa neppure la casula o la pianeta, solo un camice dal quale traspaiono sotto i calzoncini corti e una stola gettata sulle spalle. En bref: i suoi fiduciari, quale trama di film di fantascienza gli hanno narrato per indurlo a quelle battute stile «quattro amici al bar» che hanno deviato ascoltatori e poi commentatori da tutto ciò che di molto serio aveva detto poco prima?

.

Non è la prima volta che il Santo Padre si esprime basandosi sul «mi hanno detto che…», espressione che prelude il substrato di fonti discutibilmente attendibili derivanti da quel chiacchiericcio clericale che la Santità di Nostro Signore ha più volte additato e rimproverato a giusta ragione. Può essere che esista allora un chiacchiericcio buono e uno cattivo? O più semplicemente: può essere che non esistono più le persone in grado di rispondere? Perché quando a me un Vescovo disse «mi hanno detto che …», En réponse, je lui répondis: «Anche a me hanno detto tante cose su di lei, però mi guardo bene dal convocarla per dirgliele».

.

le 19 mai 2022 hai guidato i direttori delle riviste europee della vostra Compagnia delle Indie a colloquio con il Sommo Pontefice, dandone tu stesso resoconto con un articolo su La Civiltà Cattolica. Nella foto che campeggia nel tuo articolo si nota una donna piuttosto in carne coperta da una gonna aderente che lascia scoperte le gambe 20 centimetri sopra le ginocchia. Peraltro stiamo a parlare di gambe non propriamente paragonabili a quelle di una top model, gambe che sarebbe bene coprire e non esibire.

.

Caro Antonio Spadaro, per coerenza e spirito di verità devo dichiarare di essere stato nella mia vita un peccatore e purtroppo anche un libertino. E di donne — mentirei se lo negassi — ne ho conosciute in lungo e in largo, soprattutto belle. Poi è avvenuta la mia conversione, la mia purificazione dai tanti peccati della carne che ho commesso e oggi vivo nel rispetto delle sacre promesse, senza mai essere venuto meno alla continenza e alla castità, par la grâce de Dieu. Il sacro ordine sacerdotale non ha però azzerato la mia memoria, inclusa la pregressa vita di libertino peccatore. À cause de ce, intendendomi di donne sicuramente più di te, mi permetto di darti un consiglio assolutamente non richiesto: riferisci a nome mio alla Signora Gesuita in questione che non ha né le gambe né il fisico per portare abiti del genere e che l’indumento più idoneo sarebbe stato per lei una toga romana, adatta a coprire con dignitoso pudore ciò che non si dovrebbe proprio mostrare, perché del tutto inopportuno mostrare, specie di fronte al Romano Pontefice.

.

Concludo con una domanda per un amico, diplomatico di lungo corso, nato in una famiglia protestante ma di fatto agnostico. Quand dans le 2019 si recò in udienza privata dal Sommo Pontefice assieme alla sua bellissima moglie, anch’essa non cattolica, la Signora aveva una gonna che la copriva 20 centimetri sotto le ginocchia, benché estate aveva i collant e il vestito abbottonato fin sotto il collo, le braccia coperte fino ai polsi e un velo nero in testa. Tutto questo perché era una donna non cattolica profondamente rispettosa dell’Augusta Persona del Romano Pontefice, del luogo dove si trovava e del cerimoniale. Bien, se questo diplomatico non cattolico vedesse la foto della vostra Signora Gesuita scosciata e mi domandasse lumi, pensi di potergli rispondere tu? Perché da parte mia potrei solo replicare che oggi, dans l'Église catholique, il problema sono solo pizzi e merletti che nei concreti fatti equivalgono a una autentica bestemmia contro lo Spirito Santo.

.

Dopo che il Sommo Pontefice Clemente XIII ebbe soppressa la Compagnia di Gesù nel 1773 e incarcerato a Castel Sant’Angelo il Preposito Generale Lorenzo Ricci, alla sua morte avvenuta nel 1775 il Maestro dell’Ordine dei Predicatori commentò: «Cristo è morto crocifisso tra due ladroni, questo è un ladrone morto tra due crocifissi».

.

In attesa della vostra prossima e spero vicina soppressione definitiva, ti porgo un fraterno saluto.

de l'île de Patmos, 17 juin 2022

.

.

.

.

______________________

Chers lecteurs,
ce magazine nécessite des frais de gestion auxquels nous avons toujours été confrontés uniquement avec vos offres gratuites. Ceux qui souhaitent soutenir notre travail apostolique peuvent nous envoyer leur contribution par le moyen pratique et sûr Pay Pal en cliquant ci-dessous:

Ou si vous préférez, vous pouvez utiliser notre
compte bancaire au nom de:
Éditions L'île de Patmos

n Agence. 59 De Rome
IBAN:
IT74R0503403259000000301118
Pour les virements bancaires internationaux:
Code SWIFT:
BAPPIT21D21

Si vous effectuez un virement bancaire, envoyez un mail à la rédaction, la banque ne fournit pas votre e-mail et nous ne pourrons pas vous envoyer de message de remerciement:
isoladipatmos@gmail.com

Nous vous remercions du soutien que vous souhaitez offrir à notre service apostolique.

Les Pères Patmos Island

.

.

.

Covid nous a empêché de mettre de l'eau dans les fonts mais les cléricaux nous corrigent “permet” bénir les couples homosexuels après leur union civile en mairie

IL COVID CI IMPEDIVA DI METTERE L’ACQUA NELLE ACQUESANTIERE MA IL CLERICAMENTE CORRETTO CI “PERMET” DI BENEDIRE LE COPPIE DI GAY DOPO LA LORO UNIONE CIVILE IN MUNICIPIO

 

Il presbitero che ha inscenato e presieduto il tutto si è affrettato a giustificare che sono state solo benedette due persone. E, se dopo la Comunione Eucaristica i due “sposini amorosi” sono saliti all’altare per ricevere un grembiule, simbolo del servizio da loro prestato a questo gruppo di cattolici LGBT in cammino, ciò «non è stato un gesto liturgico», il a précisé, pure se il tutto è avvenuto nell’ambito della sacra liturgia e non nella sala da fumo del bar poco distante dalla chiesa parrocchiale, perché quando certi tipi di preti pensano di poter prendere in giro gli altri credendosi di prassi più scaltri, finiscono col perdere sia il senso del ridicolo che quello della umana decenza.

- Actualité -

.

.

 

Article au format PDF imprimable

.

.

Per approfondire il tema vi suggeriamo la lettura di questo libro scritto dai Padri Ariel S. Levi di Gualdo et Ivano Liguori (per andare al negozio cliccate sopra l’immagine)

Non è paradosso né ossimoro ma semplice realtà: per disposizione della Conferenza Episcopale Italiana è stato proibito per due anni di mettere l’acqua lustrale dentro le acquasantiere delle chiese per evitare di veicolare la diffusione e il contagio da Covid-19, solo in questi giorni ne è stato ripristinato l’uso. Una scelta saggia e prudente già adottata nei secoli passati durante le grandi pestilenze. Analoga prudenza non è stata applicata ad altri casi legati a epidemie più gravi. Et ainsi, direttamente nella diocesi governata dal Presidente dell’Assemblea dei Vescovi Italiani, sono stati accolti in chiesa e benedetti due omosessuali fieramente praticanti che poco prima hanno suggellata la loro “unione civile” nel vicino palazzo municipale di Budrio in provincia di Bologna.

.

Noi “vecchi preti” nati sotto il pontificato del Santo Pontefice Paolo VI e cresciuti sotto il lungo pontificato del Santo Pontefice Giovanni Paolo II, eravamo abituati all’idea che il virus peggiore fosse il peccato, fucina di tutte le peggiori pandemie. Oggi devo prendere atto che ci eravamo sbagliati. In verità erano solo le pile dell’acquasanta, a essere potenziali veicoli di infezioni virali e di sviluppo delle pandemie.

.

A lume di logica ecclesiale ed ecclesiastica desidero precisare che dubito sia stato adeguatamente informato il Cardinale Matteo Maria Zuppi, dai preti-capocomici di questa sceneggiata sacrilega, perché di un atto sacrilego si tratta, c’è poco da girarci attorno. Se fosse stato informato, dubito che avrebbe acconsentito, soprattutto sapendo quale clamore mediatico suscitano da sempre certe gaie pagliacciate, ampliate, dans le cas précis, dal delicato ruolo ricoperto dall’Arcivescovo metropolita di Bologna, lequel est Président de la Conférence épiscopale italienne. Per questo credo a priori alla totale innocenza del Cardinale Matteo Maria Zuppi, che di questa sceneggiata è stato sicuramente la prima vittima, cosa di cui mi dispaccio per lui, perché è un uomo buono, giusto e da sempre molto accogliente e premuroso verso i presbiteri, sin da quando era vescovo ausiliare a Roma.

.

Riassumiamo il fatto di cronaca per poi passare a commentare una parola e un concetto divenuto ormai tabù: Péché. L’11 giugno è accaduto che due giovani uomini hanno ufficializzato la loro “unione civile” nel Comune di Budrio in provincia di Bologna. Il tempo di attraversare la piazza per giungere nella chiesa parrocchiale di San Lorenzo, dove erano attesi da una folla festante e da 14 sacerdoti concelebranti, verosimilmente tutti clerical gay friendly. A presiedere la sacra liturgia è stato Gabriele Davalli, gestionnaire diocésaine - incroyable, écouter! ― della pastorale della famiglia e arciprete di una parrocchia limitrofa, che aveva seguito i due “sposini amorosi” durante il loro cammino nel gruppo di Cattolici LGBT.

.

Alcuni confratelli di quel presbiterio hanno contattato la nostra redazione precisando:

.

«Casomai il responsabile della sceneggiata volesse correggere il tiro a danno ormai compiuto, dicendo di avere solo benedetto due persone, sappiate che erano presenti tutti gli annessi e connessi tipici delle cerimonie nuziali, dai fiori al fotografo per riprendere i due in prima fila sotto il presbiterio» [cf.. QUI].

.

E come da loro preannunciato è andata proprio così: il presbitero che ha inscenato e presieduto il tutto si è affrettato a giustificare che sono state solo benedette due persone. E, se dopo la Comunione Eucaristica i due “sposini amorosi” sono saliti all’altare per ricevere un grembiule, simbolo del servizio da loro prestato a questo gruppo di cattolici LGBT in cammino, ciò «non è stato un gesto liturgico», il a précisé, pure se il tutto è avvenuto nell’ambito della sacra liturgia e non nella sala da fumo del bar poco distante dalla chiesa parrocchiale, perché quando certi tipi di preti pensano di poter prendere in giro gli altri credendosi di prassi più scaltri, finiscono col perdere sia il senso del ridicolo che quello della umana decenza. Cos’altro aggiungere: ogni commento a cotanta ipocrisia clerical chic sarebbe superfluo, quindi concludiamo con una domanda destinata a rimanere senza risposta, per poi passare a cose più serie. Non so chi abbia formato il presbitero Gabriele Davalli nella teologia fondamentale e nella morale cattolica. Mais, siccome a essere formato male sono stato sicuramente io, che tra i miei preziosi formatori ho avuto anche il Cardinale Carlo Caffarra, in modo pacato, anzi in modo timido, col rossore che mi avvampa le gote, perché come noto sono un timido ragazzo di campagna, in modo sommesso oso domandare: Gabriele Davalli, dopo avere ammesso alla Comunione Eucaristica due gay dichiarati freschi “sposi novelli” e dopo avere dato loro il grembiule simbolo del servizio prestato prima della fine della Santa Messa, eri o no consapevole che la sera, les deux, avranno sicuramente festeggiato inchiappettandosi a vicenda, con tanto di cerimonia e benedizione ricevuta il mattino durante la Santa Messa? O pensi forse, caro Gabriele Davalli, che la sera si sono coricati recitando il Santo Rosario alla Beata Vergine Maria chiedendo la sua intercessione per avere il sostegno e la forza necessaria a non cadere in turpe peccato? Ce, sarebbe ciò che domanderei a Gabriele Davalli se fossi il suo vescovo, qui évidemment, per grazia sua e per grazia mia, ils ne sont pas.

.

La triste verità è che un responsabile diocesano della pastorale per la famiglia e altri tredici preti gay-friendly che hanno concelebrato mutando l’Eucaristia in un teatrino sacrilego, hanno di fatto benedetto il peccato e confermato pubblicamente due persone nel peccato mortale. E se qualcuno è in grado di smentirmi — in testa a tutti l’Arcivescovo metropolita di Bologna, che come ripeto ritengo del tutto non colpevole, oltre che uomo buono e giusto — si faccia avanti e mi dimostri il contrario. Soprattutto desidero che, vescovi in testa, mi dicano pubblicamente ― non con la classica letterina privata rammaricata ― che la teologia e la morale cattolica con la quale sono stato formato posso tranquillamente gettarle nel cesso e poi tirare l’acqua dello scarico. Ma soprattutto desidero mi spieghino che tutto ciò che sino a ieri era turpe peccato mortale, oggi è diventato amore da accogliere e da benedire. Dopo che mi avranno spiegato questo, publiquement, il giorno dopo rimetterò il mio mandato all’esercizio del sacro ministero sacerdotale nelle mani del vescovo che me lo ha conferito e mi ritirerò a vita privata.

.

Nella società civile essere omosessuali e praticare l’omosessualità non è reato. J'ajoute: e mai potrebbe esserlo, sarei il primo a scendere in piazza a protestare, se chicchessia tentasse di perseguire a qualsiasi titolo gli omosessuali in quanto tali. L’omosessualità non è una malattia, al limite può essere un disturbo o un disagio psicologico più o meno grave in coloro che la vivono male o in coloro che non la accettano e che per questo ne soffrono. Come sacerdote cattolico e come teologo ho sempre riconosciuto alle persone il diritto a vivere la sessualità che vogliono e a non essere ad alcun titolo discriminate per le loro scelte e le loro pratiche sessuali, lo dice anche il Catechismo della Chiesa Cattolica, che per inciso è bene ricordare:

.

2357 «L’omosessualità designa le relazioni tra uomini o donne che provano un’attrattiva sessuale, esclusiva o predominante, verso persone del medesimo sesso. Si manifesta in forme molto varie lungo i secoli e nelle differenti culture. La sua genesi psichica rimane in gran parte inspiegabile. Appoggiandosi sulla Sacra Scrittura, che presenta le relazioni omosessuali come gravi depravazioni (cf.. gn 19,1-29; Rm 1,24-27; 1 Cor 6,9-10; 1 Tm 1,10) la Tradizione ha sempre dichiarato che “gli atti di omosessualità sono intrinsecamente disordinati” (cf.. Personne humaine, n. 8). Sono contrari alla legge naturale. Precludono all’atto sessuale il dono della vita. Non sono il frutto di una vera complementarità affettiva e sessuale. In nessun caso possono essere approvati».

2358 «Un numero non trascurabile di uomini e di donne presenta tendenze omosessuali profondamente radicate. Questa inclinazione, oggettivamente disordinata, costituisce per la maggior parte di loro una prova. Perciò devono essere accolti con rispetto, la compassion, délicatesse. A loro riguardo si eviterà ogni marchio di ingiusta discriminazione. Tali persone sono chiamate a realizzare la volontà di Dio nella loro vita, e, se sono cristiane, a unire al sacrificio della croce del Signore le difficoltà che possono incontrare in conseguenza della loro condizione».

.

Per me la questione è tutta quanta teologica, visto che faccio il prete e il teologo non il master chef. Se Dio non ha impedito ad Adamo ed Eva di commettere il peccato originale, possiamo forse impedire noi, aux hommes, di commettere peccati? pouquoi, che piaccia o no a certi miei mondani confratelli gay-friendly, pronti all’occorrenza a mascherare un farsesco “matrimonio” tra due uomini da benedizione che come tale non si nega a nessuno, resta in ogni caso il fatto che per la morale cattolica e la legge di Dio in cui essa si radica «gli atti di omosessualità sono intrinsecamente disordinati». Una volta condannato l’atto, c'est un péché, riguardo invece i singoli omosessuali, cioè i peccatori, la morale cattolica chiarisce: «[...] devono essere accolti con rispetto, la compassion, délicatesse. A loro riguardo si eviterà ogni marchio di ingiusta discriminazione». Il tutto sempre ribandendo, pour autant que le péché, che certi atti «Non sono il frutto di una vera complementarità affettiva e sessuale» e che «In nessun caso possono essere approvati».

.

La sodomia è un grave peccato contro la natura creata e ordinata da Dio. Se quindi certi preti conoscessero e praticassero gli elementi basilari della teologia e della morale cattolica, se conoscessero semplicemente il Catechismo, anziché mascherare da “benedizione” il “matrimonio farsa” di due uomini, dovrebbero essere consapevoli che il peccato rientra nell’esercizio della piena libertà e del libero arbitrio dell’uomo, ma che il peccato deturpa l’anima del peccatore e reca scandalo alla comunità dei credenti. Donc, le péché, rientra sì nel pieno esercizio della libertà dell’uomo, ma non è però un diritto e nessuno, specie all’interno della Chiesa, può rivendicarlo come tale, neppure le coppie di “amorosi sposini” omosessuali.

.

Più volte nei miei pubblici scritti, ma anche durante i miei colloqui privati con quei confratelli che si avvalgono di me come direttore spirituale o come confessore, mi sono ritrovato a spiegare la sostanziale differenza che corre tra peccato e peccatore, soprattutto a giovani sacerdoti usciti dal ensemble di quel film di fantascienza a cui sono ormai ridotti i nostri seminari tutti pace, gioia e amore. Nous les prêtres, come santificatori, maestri e guide del Popolo di Dio abbiamo non solo il dovere di rigettare il peccato, perché sulle nostre coscienze sacerdotali grava l’imperativo e l’obbligo di combatterlo. Diverso il discorso del peccatore, che è nostro dove e obbligo accogliere, assistere e amare, soprattutto coloro che commettono i peccati più gravi, perché anzitutto per loro Cristo ha sparso il proprio sangue redentore sulla croce. Donc, se anziché accogliere il peccatore noi lo respingessimo in quanto tale, tradiremmo e profaneremmo nel peggiore dei modi la santa missione che Cristo Dio ci ha affidato attraverso la istituzione del sacerdozio ministeriale.

.

Il problema di fondo è che un esercito di presbiteri sessantottini e di nipotini del Sessantotto da loro cresciuti e allevati a overdosi di imprecisata pace, gioia e amore, non conoscono più la differenza che corre tra peccato e peccatore, che è una differenza fondamentale e sostanziale. Per quanto inutile possa essere, perché nulla di ciò che è strutturalmente ideologico può essere scalfito, cerchiamo adesso di comprendere bene quel pericolo mortale costituito dal terrificante peccato propagato dai lobbisti LGBT, di cui lungamente ebbi a parlare nei miei lunghi colloqui privati con il Cardinale Carlo Caffarra. Questo pericolo ― che ripeto è mortale e terrificante ― è dato dal fatto che gruppi costituiti da sedicenti cattolici auto-denominatisiCattolici LGBTsi stanno facendo largo all’interno della Chiesa e delle comunità parrocchiali, infinocchiando in modo grandioso vescovi, preti e suorine stolte. E si stanno facendo largo non per essere seguiti e curati spiritualmente, non per curare le loro fragilità e ferite, non per cercare di sanare le loro anime dal virus epidemico del peccato, ma per essere legittimati e confermati nel peccato mortale. Trappola questa nella quale un esercito di vescovi, preti e suorine stolte stanno cadendo come pesci dentro la rete. La lobby LGBT è entrata ormai da un decennio dentro la Chiesa come un cavallo di troia per rivendicare e dimostrare che il primo a sbagliarsi è stato anzitutto Dio nel crearci maschio e femmina. In errore non sono loro, sempre ammantati di vittimismo e dolorismo, lo è la Chiesa che con la sua “retrive” e “cupamorale osa impedire a due gay o a due lesbiche di amarsi, negando a questo modo — a loro dire — l’essenza stessa del Santo Vangelo, che è amore e solo amore. Bien sûr, che il Santo Vangelo è amore, basterebbe però chiedersi e comprendere quale vero amore diffonde, perché l’amore che annuncia finisce a sanguinare sulla croce con quattro chiodi piantati nella carne e con una corona di spine sulla testa, cosa del tutto diversa dai tripudi porcini e dissacranti les différents fierté gai, che anche di recente ci hanno regalato la Madonna sadomaso e Cristo sui tacchi a spillo. O forse il Santo Vangelo, in nome di un non meglio precisato “amore”, ci consente di benedire l’unione di due uomini, di festeggiarli in chiesa e di ammetterli alla Comunione Eucaristica, affinché possano rientrare la sera nella loro camera da letto, “benedetti” e “santificati”, a sodomizzarsi a vicenda in nome dell’amore? È forse questo l’amore annunciato dal Santo Vangelo?

.

Fu per questo motivo que dans 2009, quel sapiente uomo di Dio del Cardinale Carlo Caffarra, pur ricoperto di tutte le peggiori contumelie, criticato e insultato su tutta la stampa gay-friendly de gauche chic radical, proibì a un coro composto da 25 omosessuali dichiarati di radunarsi nei locali della parrocchia bolognese di San Bartolomeo della Beverara. Perché un conto è accogliere il singolo omosessuale, che va accolto, rispettato, amato e accudito spiritualmente, toujours. Altra cosa permettere che direttamente all’interno delle strutture ecclesiali ed ecclesiastiche siano costituiti gruppi di non meglio precisati omosessuali cattolici, che come l’esperienza ci insegna e come di prassi è quasi sempre accaduto, pongono anzitutto in discussione la dottrina e la morale della Chiesa Cattolica. Perché è la Chiesa, che deve piegarsi al capriccio del loro peccato, accoglierlo e legittimarlo, infine benedirlo. Cosa questa che la Chiesa non potrà mai fare.

.

Ogni tanto qualche vescovo mi accusa di usare toni forti, autres, molto più numerosi, mi pregano invece di dare pubblica voce a ciò che loro non sempre possono dire in toni forti. E come potrei non usare toni forti, di fronte a un esercito sempre più fitto di preti che non sono più in grado di distinguere neppure il peccato dal peccatore? Però il problema non sono loro, sono io che sono duro. E nella Chiesa visibile intrisa di un non meglio precisato amore la durezza non è ammessa, perché ormai non siamo più «il sale della terra» [Mont 5, 13] ma lo zucchero della terra. En conséquence, benedire in chiesa durante l’azione liturgica due omosessuali che la sera tornano a giocare alla cavallina, questa è cosa veramente buona e giusta, almeno per tutti coloro che hanno deciso di mutarsi in zucchero della terra.

.

Ogni stagione storica ha i suoi personaggi, ma in circostanze di questo genere sentiamo certamente la mancanza del Sommo Pontefice Giovanni Paolo II. Perché in casi più o meno analoghi, verificatisi ormai in numerose diocesi del mondo, non avrebbe esitato a chiamare dinanzi a sé i rispettivi vescovi. E per spirito di autentica carità cristiana gli assistenti di camera, prima del loro ingresso in udienza, avrebbero raccomandato: «Votre Excellence, prima di recarsi dal Sommo Pontefice passi dalla Farmacia Vaticana, acquisti e indossi il pannolone di contenzione, perché sarebbe sicuramente imbarazzante, per lei come per chiunque, pisciarsi addosso dinanzi al Santo Padre». Oggi le cose sono cambiate, abbiamo il presbitero padovano Marco Pozza, pour les amis Don Spritz, que dans jeans e scarpette da ginnastica slacciate va a intervistare il Santo Padre e che non avendo di meglio da fare pubblica un messaggio di auguri per una coppia di suoi amici gay in occasione del loro matrimonio, salvo correggere poco dopo il post cambiando la parola “mariage” avec “unione civile”. Ciò che però solo importa è di non presentarsi dinanzi al Santo Padre con una talare romana addosso e un rispettoso ferraiolo sulle spalle, perché in quel caso si può correre il rischio di essere fulminati con uno sguardo. Ma tutto finirebbe con un’occhiata fulminea, perché per far pisciare addosso qualcuno occorrerebbe la tempra che all’occorrenza sapeva avere il Santo Pontefice Giovanni Paolo II, ma soprattutto sarebbe necessaria la sua santità, perché solo i Santi, lorsque le cas l'exige, riescono anche a farti pisciare addosso per la salvezza della tua anima.

.

Mio amato e venerato Carlo Caffarra, provo santa invidia per te, che sei stato chiamato nel settembre 2017 alla Casa del Padre, dove vorrei essere anch’io, risparmiando così a me stesso l’abominio della desolazione che ci attende, pourquoi maintenant, certi nostri pavidi e improvvidi vescovi, amorevoli verso il peccato ma stizzosi verso quei loro preti che il peccato osano sempre condannarlo, da tempo ci stanno facendo veramente aspirare la grande grazia della morte.

de l'île de Patmos, 16 juin 2022

.

.

.

.

______________________

Chers lecteurs,
ce magazine nécessite des frais de gestion auxquels nous avons toujours été confrontés uniquement avec vos offres gratuites. Ceux qui souhaitent soutenir notre travail apostolique peuvent nous envoyer leur contribution par le moyen pratique et sûr Pay Pal en cliquant ci-dessous:

Ou si vous préférez, vous pouvez utiliser notre
compte bancaire au nom de:
Éditions L'île de Patmos

n Agence. 59 De Rome
IBAN:
IT74R0503403259000000301118
Pour les virements bancaires internationaux:
Code SWIFT:
BAPPIT21D21

Si vous effectuez un virement bancaire, envoyez un mail à la rédaction, la banque ne fournit pas votre e-mail et nous ne pourrons pas vous envoyer de message de remerciement:
isoladipatmos@gmail.com

Nous vous remercions du soutien que vous souhaitez offrir à notre service apostolique.

Les Pères Patmos Island

.

.

.

Guérison de l'arbre généalogique? Entre karma et rites chamaniques. Quelques orientations théologiques et pastorales pour le discernement

GUÉRISON DE L'ARBRE GÉNÉALOGIQUE? TRA KARMA E RITI SCIAMANICI. ALCUNE LINEE TEOLOGICHE E PASTORALI PER FARE DISCERNIMENTO

Pregare per la guarigione delle colpe passate degli antenati in funzione della liberazione dei loro discendenti non solo è inutile ma è anche non cristiano in quanto contrario alla Rivelazione e all’insegnamento di Gesù. Detto questo poniamoci adesso una domanda: perché dovremmo chiedere con insistenza al Signore di liberarci dalle colpe dei nostri antenati, dalle loro scelte sbagliate, dai loro atti viziati nell’uso del libero arbitrio se così facendo affermiamo di fatto un rapporto moralistico malato di causa-effetto così apparentemente scontato, così impietoso da veicolare un distruttivo determinismo che Gesù rifiuta?

- Nouvelles de l'Église -

.

Auteur
Ivano Liguori, ofm. Cap.

.

Article au format PDF imprimable

 

 

.

.

.

È un fatto triste e vero che quando l’uomo non crede più in niente finisce sempre col credere a tutto, quando cessa di credere in Dio finisce col credere agli dei e alla lettura dei tarocchi. Non mancano poi personaggi oscuri che stravolgono gli elementi del Cattolicesimo, tra i quali la Beata Vergine Maria, che finisce per essere falsata e deturpata nel peggiore dei modi, in parte per creare attrazione, in parte per mettere in piedi dei veri e propri mercati redditizi.

.

Da diversi anni a questa parte assistiamo, all’interno di alcuni movimenti legati alla Chiesa Cattolica, specie a quelli più vicini all’area estremista dei carismatici, a una pratica spirituale conosciuta col nome di Preghiera di guarigione dell’albero genealogico O Preghiera di guarigione intergenerazionale. Che cos’è di preciso questa preghiera? È utile? Mais surtout, è cattolico e in linea con la Rivelazione pregare in questo modo?

.

Avec cet article desidero dare solo alcune linee di interpretazione teologica e pastorale per aiutare i fedeli a operare un giusto e sano discernimento, dato che spesso la confusione può prendere il sopravvento sulle persone che si trovano a dover affrontare situazioni di malattia e di sofferenza che impediscono di mantenere la giusta lucidità della fede nel tempo della prova. E quando si è colpiti da quel dolore che spesso rende fragili e vulnerabili, dietro l’angolo c’è sempre chi cerca di ricavarne un profitto personale, che può variare dalla raccolta di danaro alla perversa gioia di esercitare il potere di controllo sulle coscienze.

.

Sono ben consapevole della delicatezza e della complessità dell’argomento che avrebbe bisogno di ben altri strumenti e spazi per essere trattato in modo del tutto esauriente. Bisognerebbe spendere molto tempo a dipanare le delicate questioni teologiche e psicologiche sottese al bisogno di guarigione e di cura, assieme alla responsabilità personale e comunitaria davanti al mistero del male e del peccato che affaticano il cammino quotidiano dell’uomo e della società. La cosa più opportuna da fare sarebbe quella di scrivere un libro sull’argomento per poter essere veramente certi di trattare ogni più piccolo aspetto e interrogativo che il tema della guarigione dell’albero genealogico pone in evidenza. In attesa che qualcuno porti a termine un lavoro del genere che attualmente non esiste ― tanto si è scritto su questo tipo di preghiera di guarigione ma sempre in modo molto parziale, di parte e frammentario ― è bene mettere subito in relazione questa preghiera con il Magistero della Chiesa, soprattutto in riferimento alla persona di Cristo come vincitore del peccato e della sofferenza in tutte le sue forme. Gesù è «colui che libera da ogni male» [Sève 16,8], e continua a essere il Salvatore potente che dona la salvezza e la salute al suo popolo, sempre pronto a intervenire per il bene di coloro che a Lui si rivolgono come Buon Samaritano.

.

Anzitutto è necessario collocare questa preghiera all’interno di una definizione chiara che possa circoscriverne i confini. en résumé, possiamo dire che la Preghiera di guarigione dell’albero genealogico è quella preghiera che chiede a Dio di eliminare le cause e le conseguenze di quei mali che hanno interessato una determinata persona nel passato le cui conseguenze persistono ancora al presente ricadendo sui suoi discendenti. Voici un exemple: se il mio bisnonno ha commesso un peccato, un male o era portatore di una determinata tendenza o tara che ha marchiato la sua esistenza in modo incisivo, ce péché (mâle, tendance, tara) può manifestarsi ancora nella vita futura dei nipoti anche dopo diverse generazioni portandosi dietro le immancabili conseguenze di sofferenza. Quindi mali oggettivi come la violenza, l’alcolismo, la pratica dell’occultismo, la tendenza al suicidio o all’aborto, alcune malattie psicologiche, alcune corruzioni morali, possono ripresentarsi nella vita di una persona che paga al presente e subisce in modo del tutto incolpevole quello che è stato vissuto da un suo antenato nel passato.

.

Ho voluto prendere come esempio il caso di un lontano nonno in relazione a un pronipote, ma la stessa cosa potrebbe dirsi in modo più immediato tra un padre e un figlio o tra una madre e un figlio, quindi tra generazioni anche molto vicine tra di loro. Nell’ambito delle scienze cliniche oncologiche è noto e scientificamente accertato che certe forme di tumori possono essere ereditari, per questo gli specialisti consigliano a figli e nipoti di effettuare periodici controlli. Nell’ambito delle scienze cliniche psichiatriche è altrettanto noto che certe malattie o disturbi mentali sono ereditari, per esempio la schizofrenia.

.

Proviamo a chiarire il tutto con un altro esempio: il Codice di Diritto Canonico du 1917 ai canoni 983-991 indicava tutta una serie di impedimenti a ricevere il sacro ordine sacerdotale. Le precedenti leggi canoniche successive al Concilio di Trento stabilivano che i figli dei macellai non potevano ricevere gli ordini sacri. Una norma che, se non spiegata, oggi potrebbe suscitare persino ilarità, eppure aveva una sua logica. In alcune epoche storiche quello dei macellai era un mestiere particolarmente cruento e quasi sempre la macellazione degli animali avveniva in modo molto violento. Il tutto finiva per incidere non solo sulla psicologia e l’aspetto comportamentale di chi esercitava questo mestiere, ma anche nei membri della sua famiglia, dei suoi figli e dei suoi nipoti nati e cresciuti in quel genere di contesto familiare, sociale e lavorativo.

.

In molti particolari casi la povera persona che patisce tali mali non è nient’altro che un anello di una lunga catena di individui gravati da continui disturbi e malanni fisico-spirituali ripetuti che si protrarranno fino a quando non saranno interrotti i legami con quelle radici che rappresentano la causa oggettiva di questi disturbi. La guarigione avviene attraverso una serie di preghiere specifiche e puntigliose che passano in rassegna tutti i mali fisici e spirituali esistenti nel mondo.

.

Per l’esemplificazione dei Lettori riporto qui di seguito alcuni stralci di una Preghiera di guarigione dell’albero genealogico composta da un personaggio sui generis e che è possibile ritrovare sul la toile. Testi più o meno simili è possibile trovarli anche altrove o leggerli in diversi libri che trattano dell’argomento:

.

"Jésus, ci hai rivelato che dal peccato commesso dall’uomo all’origine del mondo è venuto ogni male e che anche il peccato di ciascuno ha influenza negativa sugli altri, specialmente il peccato dei genitori sui figli e i discendenti. Attraverso la generazione si trasmettono gli stessi caratteri fisici e psichici, i buoni frutti delle virtù e le tristi conseguenze dei vizi, la salute e le malattie, le Bien et le Mal. Per il bene che i genitori e gli antenati ci hanno trasmesso, li ringraziamo e ringraziamo Te, perché con la tua grazia hanno agito bene. Per il male che ci hanno trasmesso, li perdoniamo e li affidiamo alla tua misericordia, chiedendo per loro il tuo perdono e facendo suffragi. Jésus, ora ti preghiamo per le nostre generazioni passate e presenti, sia di ramo paterno che di ramo materno. Ti preghiamo di guarire il nostro albero genealogico, di cui noi siamo un frutto. Per il loro bene e il nostro bene, tronca ogni influenza negativa che ci hanno trasmesso. Il tuo Sangue Prezioso scenda a purificare, risanare, libérer, perché oggi la nostra generazione sia sana e santa, unita e felice così che possa trasmettere solo cose positive, essere canale soltanto di salute e di santità. Jésus, guarisci il nostro albero di famiglia».

"Jésus, guariscici da tutte le malattie che sono giunte a noi attraverso le generazioni passate. Guariscici dalle malattie fisiche: del cuore, del sangue, del sistema circolatorio; della bocca, del naso, delle orecchie, della gola, dei bronchi, dei polmoni; dell’esofago, dello stomaco, del fegato, della cistifellea, del pancreas, dell’intestino; dei reni, delle vie urinarie; del cervello, del midollo spinale e del sistema nervoso; delle ossa e della colonna vertebrale; della pelle; dei nostri cinque sensi; guariscici dai tumori e da ogni malattia strana; dalla frigidità e dalla sterilità, dall’impotenza e dalle malattie veneree. Guariscici da tutti i casi di malattie mentali che ci sono stati nella nostra storia familiare: forme di paranoia, schizofrenia, psicosi, comportamenti depressivi e autodistruttivi. Guariscici da tutte le malattie psichiche: angoisses, affanni, depressioni, insicurezze, paure, complexe, tristezze, pensieri di suicidio, tedio della vita, squilibri, attacchi di panico. Interrompi la trasmissione di tutte queste malattie. Togli queste tare ereditarie. Fa’ che nella nostra generazione ci siano sempre salute fisica, integrità mentale, equilibrio emozionale, sane relazioni, bonté, amour; per trasmettere questi tuoi doni alle generazioni successive. Jésus, guariscici da tutte le malattie ereditarie»

"Jésus, liberaci da tutti i mali causati in noi dagli antenati che partecipavano all’occultismo, allo spiritismo, alla stregoneria, alla magia, a sette sataniche, à la franc-maçonnerie. Tronca il potere del maligno che, leur faute, ancora pesa sulle nostre generazioni. Spezza la catena di maledizioni, malefici (fatture, legature, segnature, riti voodoo), opere sataniche che gravano sulla nostra famiglia. Liberaci da patti satanici, consacrazioni a satana e legami mentali con i seguaci di satana. Tienici sempre lontano da riunioni spiritiche e da ogni attività con cui satana può continuare ad avere dominio su di noi. Prendi sotto il tuo potere qualsiasi area che sia stata consegnata a satana dai nostri antenati. Allontana per sempre lo spirito cattivo, ripara ogni suo danno, salvaci da ogni sua nuova insidia. Solo da Te possiamo avere tutti la vita, liberté, paix. Jésus, liberaci da tutti i mali causati dal maligno»

"Jésus, liberaci da tutte le abitudini cattive presenti nel nostro albero genealogico: dal gioco, dallo sperpero, dal bere, de la drogue, dalla grettezza, dal furto. Poni fine ad ogni nostra cattiva abitudine. Liberaci dai tutti i vizi capitali: dall’accidia, dall’avarizia, dalla gola, avec colère, dall’invidia, dalla lussuria, dalla superbia. Liberaci dall’eredità cattiva che ci hanno lasciato i nostri antenati dediti a questi vizi. Liberaci da tutti gli idoli che hanno adorato le nostre generazioni precedenti: il denaro, il potere, le plaisir, la casa, i terreni, i gioielli, i titoli. Taglia i vincoli che ci legano a questi casi di idolatria. Liberaci da tutta la corruzione e la violenza, dall’ira e dalla malignità dei nostri antenati che sono stati sfruttatori, ricattatori, criminali. Rompi in noi tutti i legami a questi comportamenti. Liberaci da tutto il male compiuto dai nostri antenati spinti dall’odio: odio verso gli altri, verso se stessi, à Dieu, odio razziale, fanatismo religioso».

.

Come è evidente dal testo della preghiera sopra riportata, queste invocazioni sono molto lunghe e dettagliate nell’elencare tutti i mali e gli ambiti da cui si vuole essere risanati. La pecca di questa preghiera non è tanto quella di domandare la guarigione dal male o dal maligno ― cosa che peraltro Gesù ci insegna a fare come richiesta esplicita nel Notre père ― ma nella teologia che è sottesa dentro a questa forma di preghiera che è quella che gli antichi ebrei conoscevano con il nome di teologia della retribuzione O teoria retributiva. Questo pensiero teologico lo possiamo ritrovare anche all’interno di alcune filosofie religiose orientali come riferimento alla Legge del Karma o alla credenza nella Reincarnazione.

.

Procediamo con ordine: L’origine più immediata di questa Preghiera di guarigione dell’albero genealogico la dobbiamo all’opera e alla dottrina del medico psichiatra britannico Kenneth McAll (1910-2001). Egli è stato un fervente e appassionato missionario protestante, che ha saputo dare il via a questa pratica terapeutica, tanto da trasformarla in una vera e propria scuola spirituale. Per chi volesse approfondire la vita e l’opera di questo medico carismatico, consiglio di leggere i suoi due libri più famosi: Fino alle radici. Guérison de l'arbre généalogique, edizioni Ancora, Guida alla guarigione dell’albero genealogico, edizioni Segno. Tra le pagine di questi testi il lettore troverà l’intero manifesto e impalcatura di tutta quanta questa teoria psico-teologica-terapeutica.

.

Quando trattiamo il tema della sofferenza fisica e spirituale dobbiamo prestare una particolare attenzione a non esasperare o illudere le persone che ne sono coinvolte. Davanti alla sofferenza umana, specie quella sofferenza di tipo incolpevole, non possiamo permetterci il lusso di fare errori o di essere faciloni giocando con la vita delle persone o con le loro fragilità, evitando soprattutto di nutrire e instillare false speranze. Né tantomeno possiamo pensare di confezionare soluzioni a basso costo e ad alto impatto emotivo che si prefiggono di accontentare il sofferente donandogli un senso di sollievo immediato ma che di fatto non risolvono il problema anzi possono portare addirittura a cocenti delusioni.

.

La divina Rivelazione ci attesta che il problema della sofferenza è legato inscindibilmente al mistero dell’iniquità che Cristo ha distrutto con la sua passione, morte e risurrezione e che lui stesso ha pagato liberamente attraverso la sua augustissima persona. Da quel primo peccato di disobbedienza, descritto in Genesi 3, la ribellione a Dio ha generato una tragica conseguenza dentro il mondo creato che ha il volto della morte, della sofferenza, del disordine e della perdita della comunione. Dal giusto Abele all’innocente Isacco, dal saggio Giobbe fino a Cristo Signore, l’uomo si è sempre dibattuto e interrogato sul perché della sofferenza e del male nel mondo. Ma soprattutto egli si è sempre interrogato sul perché egli soffra ingiustamente. et pourtant, a voler essere sinceri una risposta vera è propria non c’è, o meglio non c’è quella risposta che ci piacerebbe tanto sentire e che è in grado di spiegare tutto.

.

Non esiste la carta vincente di un “peccato ancestrale” che diviene l’asso pigliatutto per giustificare ogni stortura dell’esistenza, per cui è possibile de-responsabilizzarsi e demandare tutto all’esterno dell’uomo, mentre invece sarebbe necessario partire dall’interno dell’uomo dal suo cuore. Quando ci riferiamo al peccato originale noi operiamo una sostanziale differenza con il peccato ancestrale. Il primo ammette una responsabilità personale in conseguenza di una libertà male utilizzata, il secondo è il risultato di un cieco determinismo per cui non si può far altro che prendere atto della situazione avversa e subirla. Per discernere su queste questioni ci viene in aiuto la divina Rivelazione che dona non una risposta ma orienta a un senso per spiegare la sofferenza. Esiste la compromissione di un Dio che si incarna e che assume su di sé la condizione e la fragilità dell’uomo, distruggendo ogni male nel sacrificio della croce. La vittoria di Cristo non è solo la vittoria sul male, ma su ogni male. È anzitutto la vittoria sull’origine e sulla causa ultima del male nella sua essenza che è Satana, così come si afferma solennemente nella liturgia battesimale: «Rinunciate a Satana, origine e causa di ogni peccato?», vale a dire di ogni male.

.

Da cristiani, davanti alla sofferenza specie se ingiusta, noi sappiamo fare molto di più di quanto comandò di fare il filosofo Socrate ai suoi discepoli. Noi non offriamo un gallo al dio della medicina Esculapio, noi cristiani davanti alla sofferenza sappiamo offrire il venerabile corpo e sangue del Signore Gesù Cristo che continuamente si offre e si immola per ogni uomo di ogni tempo. La risposta cristiana al male e alla sofferenza non è quindi di natura filosofica ma teologica, è una risposta che supera l’uomo, essa viene elevata a mistero e si comprende solo a partire dalla fede in Colui che ha vinto la sofferenza.

.

Per poter capire questo discorso sul mistero del male e della sofferenza voglio soffermarmi principalmente su quello che Gesù ci ha lasciato a questo riguardo. Voglio partire anzitutto dalla guarigione del cieco nato che troviamo descritta nel vangelo di Giovanni [9,1–41] per poi terminare con il brano dell’evangelista Luca [13,1–5]. Il Vangelo di Giovanni racconta che i discepoli di Gesù vedendo un cieco nato sulla strada posero questa domanda al Signore:

.

«”Rabbì, qui a péché, il ou ses parents, il est né aveugle?”. Jésus répondit:: “Né lui ha peccato né i suoi genitori, ma è perché in lui siano manifestate le opere di Dio”».

.

I discepoli non fanno altro che riproporre un pensiero teologico, che era in sintonia con la teoria retributiva dell’epoca. Per dirla con brevità di parola, la teoria retributiva affermava che non vi è sofferenza senza colpevolezza, che se qualche cosa ti è capitato di male nella vita è perché te lo sei cercato e se non sei stato tu il diretto responsabile è stato qualcun altro che ti è vicino, come parenti prossimi o antenati.

.

Sebbene già il Libro di Giobbe avesse messo in crisi questa teoria retributiva con la sua annessa teologia sponsorizzata dai tre amici inopportuni, nel pensiero religioso ebraico del tempo di Gesù questa concezione ancora si mantiene forte così come vedremo nel caso dei disordini sociali descritti dal brano dell’evangelista Luca [Lc 13,1–5]. Quello che per noi è sufficiente sapere, in riferimento al nostro discorso sulla Preghiera di guarigione dell’albero genealogico teorizzata dal dr. Kenneth McAll, è che non è possibile dire che i peccati dei padri inficino la vita presente dei figli, secondo quanto già il profeta Ezechiele affermava per conto di Dio:

.

«Mi fu rivolta questa parola del Signore: “Perché andate ripetendo questo proverbio sul paese d’Israele: I padri han mangiato l’uva acerba e i denti dei figli si sono allegati?"» [Ce 18, 2].

.

Quindi pregare per la guarigione delle colpe passate degli antenati in funzione della liberazione dei loro discendenti non solo è inutile ma è anche non cristiano in quanto contrario alla Rivelazione e all’insegnamento di Gesù. Detto questo poniamoci adesso una domanda: perché dovremmo chiedere con insistenza al Signore di liberarci dalle colpe dei nostri antenati, dalle loro scelte sbagliate, dai loro atti viziati nell’uso del libero arbitrio se così facendo affermiamo di fatto un rapporto moralistico malato di causa-effetto così apparentemente scontato, così impietoso da veicolare un distruttivo determinismo che Gesù rifiuta? Cristo dice no a questa concezione teologica, affermando con forza che la cecità di quell’uomo ha come unico scopo la gloria di Dio, cioè l’epifania del Regno del Figlio e l’annuncio del Vangelo nel mondo. Si tocca qui la prossimità di Dio che in Gesù si affianca all’uomo per liberarlo e guarirlo. Il primo beneficiario di questa gloria sarà il cieco che recupererà la vista, poi i suoi genitori che saranno sgravati da una responsabilità sociale e morale frustrante ed infine i dottori della Legge che avranno una buona occasione per poter accostarsi a quella presenza di quel Dio che tanto predicano ma che stentano ancora a riconoscere in mezzo a loro.

.

È sintomatico notare nel Quarto Vangelo il gioco dei contrari che spesso si verifica proprio a partire dai segni epifanici che Gesù compie: colui che è cieco è l’unico a riconoscere e vedere il Salvatore, mentre coloro che dicono di vedere restano ciechi ed intrappolati in rigidi determinismi. A questo proposito la madre Chiesa attraverso un documento della Congrégation pour la Doctrine de la Foi ribadisce il pensiero del suo Salvatore facendo ancora più chiarezza attraverso il magistero del Santo Pontefice Giovanni Paolo II:

.

«La malattia però colpisce anche i giusti e l’uomo se ne domanda il perché. Nel libro di Giobbe questo interrogativo percorre molte delle sue pagine. «Se è vero che la sofferenza ha un senso come punizione, quando è legata alla colpa, ce n'est pas vrai, au lieu, che ogni sofferenza sia conseguenza della colpa e abbia carattere di punizione. La figura del giusto Giobbe ne è una prova speciale nell’Antico Testamento. (…) E se il Signore acconsente a provare Giobbe con la sofferenza, lo fa per dimostrarne la giustizia. La sofferenza ha carattere di prova» [Voir. Jean-Paul II, Lettre apostolique Sauver la douleur, n. 11].

.

Davanti alla sofferenza di qualsiasi natura e origine chiediamo a Dio di essere liberati, la guarigione avviene per opera di Gesù Cristo e il Libro del Siracide ci esorta a chiedere con insistenza il risanamento con atteggiamento filiale: "Fils, non avvilirti nella malattia, mais prie le Seigneur et il te guérira" [Monsieur 38,9]. Elementi fondamentali di una buona preghiera di guarigione sono la sottomissione alla volontà di Dio Padre, l’abbandono fiducioso al Figlio Gesù Cristo e il ricorso alla virtù teologale della speranza che, illuminata dallo Spirito Santo, ci permette di vedere l’opera di Dio attraverso i mezzi ordinari di guarigione quali il personale medico, le terapie e i farmaci, gli interventi sanitari e una comunità sanante. Tutti gli altri mezzi straordinari di guarigione appartengono a Dio soltanto che sceglie tempi e modalità proprie per agire nel giusto momento.

.

Per vivere la malattia con fede ed ottenere la sospirata guarigione dobbiamo porci dentro a un’azione di grazia che è sempre immeritata ma che non può mai prescindere dalla conversione del cuore. Questo discorso ci conduce ad esaminare il brano dell’Evangelista Luca [13,1–5] che prende spunto da un fatto di cronaca nera accaduto al tempo di Gesù. Questa volta il male ha un carattere sociale e corporativo e la teologia della retribuzione ci porta ad allargare il rapporto tra l’individuo e la società. L’uomo è in grado di entrare in relazione con altre persone, per cui le conseguenze di determinate azioni collettive sono causa di sofferenza e di male per l’intera collettività. Dice l’Evangelista Luca:

.

«In quello stesso tempo si presentarono alcuni a riferirgli il fatto di quei Galilei, il cui sangue Pilato aveva fatto scorrere insieme a quello dei loro sacrifici. Prendendo la parola, Jésus leur a dit: Credete che quei Galilei fossero più peccatori di tutti i Galilei, per aver subìto tale sorte? Non, je vous le dit, mais à moins que vous vous repentez, périrez tous de la même manière. O quelle diciotto persone, sulle quali crollò la torre di Sìloe e le uccise, Vous croyez qu'ils étaient plus coupables que tous les habitants de Jérusalem? Non, je vous le dit, mais à moins que vous vous repentez, périrez tous de la même manière ».

.

Anche questa volta Gesù scardina la teologia della retribuzione, non accetta il nesso meccanicistico tra sofferenza e colpevolezza. Con altre parole sembra dire:

.

«Voi siete convinti che quei Galilei fossero più peccatori di tutti i Galilei perché hanno fatto quella fine? Ebbene vi sbagliate, erano peccatori quanto e come voi. Il punto è che ancora non si erano convertiti, cioè non avevano capito che la felicità dell’uomo passa attraverso il totale affidamento della propria vita a Dio. Voi che siete ancora in tempo!».

.

pas un hasard, a questo discorso sulla conversione, si affianca la successiva parabola del fico infruttuoso. Dobbiamo essere sinceri, molto spesso nel nostro rapporto con Dio e con gli altri siamo più propensi a fare aria fritta che non frutti di conversione. Se ci guardiamo con autenticità siamo spesso alberi con le sole foglie ma niente frutti. Ecco la ragione della nostra non guarigione. La conversione è un suggerimento prezioso per poter aprire una strada pastorale verso la guarigione e il risanamento. Convertirsi al Signore significa partire da una vita che si radica in Lui e che abbandona il male attraverso le piccole scelte quotidiane. Anche J.R.R.Tolkien ne Lo Hobbit ribadisce con altre parole questo concetto evangelico nel dialogo tra Gandalf e Galadriel:

.

«Ho scoperto che sono le piccole cose [...] le azioni quotidiane della gente comune che tengono a bada l’oscurità. Semplici atti di gentilezza e amore».

.

Conversione significa ricorrere nell’umiltà alla grazia dei Sacramenti per potersi mantenere in continua comunione con Dio, sapendo che senza ci è impossibile rimanere in piedi. Conversione significa mantenere un costante dialogo con il Signore e chiedere la misericordia verso coloro che ci hanno ferito così come vediamo fare in Abramo che chiese a Dio la guarigione degli empi a partire dalla funzione vicaria dei giusti:

.

«Davvero sterminerai il giusto con l’empio? […] Per riguardo a loro, perdonerò tutto quel luogo» [gn 18, 1-33].

.

Per questo motivo è bene chiarire che non sono gli altri che sono i responsabili della mia felicità non realizzata, della mia infermità fisica e spirituale, tanto meno i miei antenati. Nemmeno il Demonio diventa il responsabile primo dei miei insuccessi. Tutte queste cose ci permettono solo di deresponsabilizzarci scaricando su altri quello che invece appartiene a noi e che non vogliamo fare. Per questo sarebbe più opportuno chiedere al Signore non tanto la guarigione del nostro albero genealogico ma la guarigione del nostro cuore e la liberazione da tutte quelle rigidità che ci impediscono una buona volta di convertirci a Lui.

.

en conclusion desidero solo accennare alla presenza di quei condizionamenti sociali e familiari che possono essere l’occasione per commettere il male o per facilitare una certa corruzione morale dei costumi nella società. Tali condizionamenti vengono definiti dalla Dottrina Sociale della Chiesa come “strutture di peccato”. Dentro queste strutture ricadono tutte quelle situazioni sociali o istituzioni che sono contrarie alla legge divina ma che restano sempre l’espressione e l’effetto dei peccati personali. Quindi le strutture di peccato se non arginate e risanate possono diventare causa di corruzione e perdizione per l’uomo ma esse sono sempre il risultato di una libertà umana che fugge dalla conversione a Dio, di un cuore che non ascolta e che non obbedisce, di una responsabilità che accetta di andare contro Dio a prescindere dalle conseguenze. In tutto ciò non c’è determinismo, è possibile sempre una inversione di marcia e una salvezza e non dobbiamo scomodare la responsabilità degli antenati per trovare un alibi accettabile che ci possa sgravare dall’imbarazzo di dire: è stata mia la colpa.

.

Preferisco sorvolare del tutto su quei soggetti auto-elettisi paladini di una non meglio precisata “autentica tradizione cattolica”, che pur lanciandosi in roboanti invettive contro l’eresia luterana del XVI secolo, nel giocare poi di fatto in un certo modo, inclusi certi impropri “riti di guarigione”, nella migliore delle ipotesi dimostrano di essere dei pentecostali radicali del tutto inconsapevoli di esserlo. E a tal proposito ricordo che il pentecostalismo radicale è l’eresia di una eresia di una eresia, ossia una eresia di terza generazione. Ou, senza scomodare quella cosa molto seria che è l’eresia, quasi sempre appannaggio di menti molto colte e raffinate, più semplicemente l’agire di certi oscuri personaggi ricalca in tutto e per tutto quello dei fattucchieri di bassa lega.

 

Laconi, 15 juin 2022

.

.

.

.

Le dernier livre du père Ivano est en vente dans la boutique en ligne de l'île de Patmos

pour aller à la boutique cliquez sur l'image

.

.

______________________

Chers lecteurs,
ce magazine nécessite des frais de gestion auxquels nous avons toujours été confrontés uniquement avec vos offres gratuites. Ceux qui souhaitent soutenir notre travail apostolique peuvent nous envoyer leur contribution par le moyen pratique et sûr Pay Pal en cliquant ci-dessous:

Ou si vous préférez, vous pouvez utiliser notre
compte bancaire au nom de:
Éditions L'île de Patmos

n Agence. 59 De Rome
IBAN:
IT74R0503403259000000301118
Pour les virements bancaires internationaux:
Code SWIFT:
BAPPIT21D21

Si vous effectuez un virement bancaire, envoyez un mail à la rédaction, la banque ne fournit pas votre e-mail et nous ne pourrons pas vous envoyer de message de remerciement:
isoladipatmos@gmail.com

Nous vous remercions du soutien que vous souhaitez offrir à notre service apostolique.

Les Pères Patmos Island

.

.

.

Les péchés impardonnables des prêtres face aux saintes vertus des catholiques analphabètes dans la foi

LES PÉCHÉS « IMPARDONNES » DES PRÊTRES DEVANT LES SAINTES VERTUS DES CATHOLIQUES ANALPHABÉTIQUES DE LA FOI

 

… nous pourrions modifier et réécrire la dernière partie de notre profession de foi: "Je crois en réseaux sociaux et dans la vie du monde à venir ". Et si quoi que ce soit,, plutôt que Symbole de la foi Nicée-Constantinopolitaine, on pourrait le renommer Symbole de la foi du catholique analphabète, qui se moque de la connaissance et qui a donné vie à la foi de « … selon moi, Je pense que …". Et tout ça, c'est très clair: ce n'est pas du tout la faute des prêtres.

- Actualité -

.

.

Article au format PDF imprimable

 

.

.

utiliser la fiction fantaisie Père Ariel S.. Levi di Gualdo a offert à ceux qui s'interrogent et cherchent des réponses un voyage dans le mystère de la vie en joignant la doctrine sur le plus en arrière derrière les lignes d'un roman dystopique ou “fantasmatique”

En mettant sa main à un nouveau livre ou articles liés à la doctrine de la foi, je me pose toujours une question: cette perte de temps supplémentaire est nécessaire, considéraient que les premiers à montrer qu'ils voulaient du pain, cirque et beaucoup de démangeaisons sont les catholiques d'abord, ou autoproclamé, ou le peu qui reste du désastreux monde catholique? Il est légitime et admissible qu'un prêtre et un théologien soient assaillis de questions qui l'amènent à se poser des questions aussi graves et lourdes.?

.

A l'ère numérique je réseaux sociaux ils ont fait sortir des légions d'imbéciles qui, jusqu'à hier, discutaient d'une manière bizarre des questions historiques les plus complexes, social, politiques et religieux donnant leurs "perles de sagesse" dans les bars ou les salons de coiffure, où tout restait clos au terme de leurs discussions « savantes ». Aujourd'hui, dans le monde bouleversé dans lequel nous vivons, dans un état de décomposition irréversible - un phénomène dont je parle et dont j'écris depuis deux décennies maintenant -, l'ignorant doté d'une culture qui n'atteint même pas un niveau moyen-bas, en proie à ces formes d'analphabétisme qui peuvent être à la fois récurrentes et numériques, au réseaux sociaux il peut avoir des cotes et un suivi que les experts scientifiques les plus qualifiés ou les vulgarisateurs ne peuvent même pas imaginer. Pensez simplement au soi-disant influencer, qui, comme leur nom l'indique, ont les pires influences sur nos jeunes et adolescents, il est inutile de détailler à quels niveaux bas et immoraux.

.

Dans ce chaos confus on trouve aussi une grande armée de catholiques vrais ou présumés, se lancer dans la recherche morbide spasmodique des choses qui peuvent exciter leurs démangeaisons, mais ils n'ont rien à voir avec les vérités de la foi révélée. Au plus, c'est du pur fidéisme, presque toujours soutenu par des éléments magiques, superstitieux, ésotérique, millénaire, En bref: néopaganisme décadent, qui n'a rien à voir avec cette grande culture païenne à laquelle le christianisme est le premier redevable, il suffit de citer Socrate, Platon, Aristote, suivre les grands penseurs, Littérateurs et juristes romains.

.

Au retour de l'analphabétisme et l'analphabétisme numérique est rejoint par une autre forme d'analphabétisme, celle de l'illettré dans la doctrine de la foi, dont l'arrogance est souvent plus grande que leur propre ignorance. Que jamais un prêtre ou un théologien n'ose intervenir, pire pour rappeler ou souligner les erreurs de certains analphabètes dans la doctrine de la foi. je l'ai fait plusieurs fois aussi, généralement avec ces résultats: le dialogue commence par un agressif "tu es incompétent parce que tu ne sais pas que...", terminer par un impératif « avoir honte!», sinon pire avec un lapidaire « tu es un prêtre honteux!».

.

je réseaux sociaux il ne faut pas les sous-estimer avec un esprit de supériorité et de snobisme clérical-chic, parce qu'ils constituent un monde dans lequel des hordes de catholiques ou de présumés catholiques se prélassent dans les apparitions mariales les plus improbables jamais reconnues par l'Église, qui les ont souvent désavoués publiquement de manière décisive et sans appel, ils étaient si faux, mais surtout déviant pour la foi, surtout des personnes les plus simples et les plus fragiles. Des révélations étonnantes sur le véritable Troisième Secret de Fatima suivent, selon eux, caché par l'Église de manière malveillante. Les « prophéties » de Nostradamus, écrit en quatrains si ambigus que n'importe qui peut inventer ce qu'il veut par la suite. Le mensonge sensationnel des "prophéties sur les papes" attribuées à l'Irlandais Saint Malachie Évêque d'Armagh, a vécu au XIIe siècle, largement nié par le savant jésuite Claude-François Ménestrier à la fin du 17ème siècle[1] et déjà retravaillé à manipulé plus tôt au XVIe siècle. Les "prophéties" du Bienheureux sont aussi très alléchantes Anna Katharina Emmerick, déclaré inauthentique par la Congrégation pour les Causes des Saints en même temps que sa béatification[2]. Bien que malheureusement j'ai trouvé combien il est inutile et vain d'expliquer à certains analphabètes dans la doctrine de la foi que béatifier un serviteur de Dieu ou canoniser un bienheureux n'implique pas béatifier et canoniser tout ce qu'il a dit., écrit ou fait, encore moins de reconnaître ses visions mystiques ou ses locutions intérieures. Inutile également d'expliquer que les apparitions et les messages mariaux, y compris ceux reconnus par l'Église, ils ne constituent pas des piliers de la le dépôt de la foi et ils n'obligent nullement les croyants à adhérer à la foi.

.

Face à cela et à ce qui suit qui est nuisible à la foi et à la santé des âmes, retentit le terrible avertissement du bienheureux apôtre Paul:

.

"Dans la journée, en fait, Il ne dure pas la saine doctrine, maman, ayant la démangeaison ils, Il accumuler pour eux-mêmes les enseignants pour répondre à leurs propres goûts, refusant d'écouter la vérité et se tourneront vers les mythes " (II Tm 4, 2-4).

.

sui réseaux sociaux les critiques adressées aux prêtres et à toutes les plus hautes hiérarchies ecclésiastiques, elles poussent comme des fleurs sauvages après la pluie, de pratiques toujours sévères et impitoyables. En ce sens, je pense que je suis la dernière personne à être accusée de partisanerie, ils l'essayent plusieurs de mes livres - que bien sûr je vous invite à ne pas lire, quelle énorme perte de temps ce serait! - et de nombreux articles dans lesquels je mets en lumière les pires défauts du clergé et de nos hiérarchies ecclésiales, faire une analyse approfondie, impie et sévère, mai fini a sé stesse, parce que toute analyse critique contient toujours des solutions possibles, avec tant d'amertume, mais surtout à mon amour inextinguible pour l'Église, qui est éternel comme l'est le sacerdoce dont j'ai été marqué et ontologiquement transformé avec un caractère indélébile.

.

Heures supplémentaires J'ai vu de visu comment les défauts et les carences de notre clergé constituent un splendide prétexte pour cette armée de catholiques, ou autoproclamé, qui n'ont nullement l'intention de s'engager dans un cheminement de foi sérieux, ce qui implique d'abord d'être formé et guidé, s'appuyer sur les enseignants et les suivre. Beaucoup plus facile d'aller en ligne, tapez une phrase de recherche, puis commencez à passer d'un blog à l'autre, où des incompétents sensationnels osent parler des fondements les plus complexes et délicats de la foi assaisonnés d'une sauce sensationnaliste, sans jamais manquer deux éléments essentiels pour susciter les démangeaisons nécessaires: catastrophisme et complot.

.

Vous êtes peut-être assailli par l'antique question: qui nous sommes, D'où nous venons, Où allons-nous aller? Vous voulez savoir ce qu'est le mystère de la vie éternelle, le jugement immédiat ou particulier de Dieu, la résurrection des morts et le jugement universel? Ne perdez pas de temps à acheter et à lire mon livre Le chemin des trois clés, où sous forme narrative je parle de le plus en arrière à travers un roman dystopique, entre autres, cela coûte 22 euro, ce serait juste de l'argent gaspillé, après tout, c'est le travail inutile d'un prêtre et d'un théologien qui a essayé de traduire les principaux mystères de la foi en littérature à l'époque de sa maturité humaine, intellectuelle et spirituelle. Tu veux savoir quel est le mystère de la vie? Il suffit de taper une phrase clé sur un moteur de recherche et de s'abreuver des pages les plus absurdes où d'improbables "théologiens" de l'internet, pour la plupart anonymes, mêlent les mythes, croyances païennes, légendes, théories de la réincarnation, expériences de mort imminente, pièces extrapolées de certains écrits sauvagement manipulés des Pères de l'Église, présentant enfin des dieux pot-pourri qui n'ont rien de catholique et de chrétien. Et si un prêtre ou un théologien ose expliquer que les fondements de la foi catholique sont bien différents, il suffira de répondre comme d'habitude: « …ah, mais j'ai lu ça...". Et si nous commençons à parler à ces gens de certains réseaux sociaux, exerçant notre ministère de pasteurs dans le soin des âmes et des théologiens, les réactions et les réponses seront celles que j'ai déjà mentionnées: "Avoir honte!», toujours dans la meilleure hypothèse, bien sûr.

.

De l'avis de nombreux catholiques qui se proclament dévots et pratiquants, le blâme pour tout cela n'est imputable qu'aux prêtres qui ne prêchent pas bien, qui ne font pas de catéchèse, qui ne sont pas disponibles, à suivre avec toute la séquelle des défauts de notre clergé, ce que le soussigné n'a jamais nié ni entendu nier, les ayant mis en lumière sans hésitation.

.

Essayons d'examiner le verre qui comme d'habitude est toujours à moitié vide et à moitié plein, à partir de la crise des vocations, par la diminution progressive du nombre de prêtres et leur âge toujours plus élevé dans tous les pays occidentaux. Si aujourd'hui, un prêtre seul, il est obligé de s'occuper de quatre ou cinq paroisses disséminées sur un territoire, à plusieurs kilomètres l'un de l'autre, où jusqu'à il y a cinquante ans, il y avait un curé dans chaque, jusqu'à il y a soixante-dix ou quatre-vingts ans également le curé adjoint, rempli son douloureux ministère de "célébrateur compulsif" de messes courant d'une église à l'autre, combien de temps lui restera-t-il pour toutes les autres activités pastorales, notamment la catéchèse et la formation des fidèles, en plus de prendre soin de sa vie spirituelle? Combien, étudier et préparer? La célébration eucharistique représente l'aboutissement d'un chemin de vie qui engage le chrétien dans de nombreuses actions. L'expérience de la foi et la vie de la foi ne se réduisent pas à une messe dominicale, que le chemin de la vie chrétienne est l'accomplissement maximum. Il ne vaudrait donc pas mieux ne laisser qu'une seule église paroissiale ouverte dans tout ce quartier et fermer les autres, si des prêtres doivent être envoyés dans chaque paroisse dispersée de ville en ville, il n'y a plus? Non, Cela ne peut pas être fait, car les fidèles se lèveront instantanément - et généralement de manière turbulente -, mettant en avant le problème des personnes âgées qui devraient se déplacer inconfortablement dans la paroisse à quatre ou cinq kilomètres, c'est inacceptable. Leurs protestations ajoutent presque toujours des références au manque de charité chrétienne, sauf à ne même pas savoir quelle est cette vertu théologale fondamentale pour la foi catholique, qui constitue toutefois un terme ayant effet, surtout s'il est prononcé par quelqu'un qui ne connaît même pas sa signification. À ce moment-là, l'évêque, ne pas avoir l'intention d'avoir des problèmes avec les fidèles qui connaissent le mot "droits" mais ignorent le mot "devoirs" de croyants du Christ, appelle le pauvre prêtre et l'invite aimablement à se sacrifier pour le bien de salut des âmes, ignorer - j'espère involontairement -, qu'il ne s'agit pas de fidèles, mais de la pire espèce d'infidèles: celle des égoïstes autoritaires.

.

A eu la Sainte Messe le dimanche au coin de la maison et a forcé un pauvre prêtre maintenant au bord de l'épuisement à célébrer dans trois paroisses à partir de 8.30 Toutes les personnes 12.30 le matin et dans deux autres de 17 Toutes les personnes 19, on retrouve ici les mêmes "pauvres vieux" - pour qui il est impossible de parcourir quatre ou cinq kilomètres pour rejoindre l'église la plus proche le dimanche -, monter dans la voiture en début d'après-midi et conduire 40 O 50 kilomètres pour se rendre dans un grand centre commercial de la capitale provinciale. Mais ils doivent avoir l'église à côté, car dans ce cas ce sont des personnes âgées pour qui ce serait un péché mortel de manquer de charité quelconque, tandis que s'ils doivent parcourir une distance dix fois plus grande en direction du grand centre commercial, dans ce cas, ils deviennent soudainement des jeunes, préférant beaucoup plus les remises promotionnelles, ou la obtenez trois payez deux, à tous les principes fondamentaux de la charité chrétienne, qui devrait aussi s'exercer envers les prêtres.

.

La théorie que les fautes sont tous les prêtres, tandis que les fidèles qui composent les membres du Peuple de Dieu sont des créatures innocentes torturées par des bergers inadéquats, est destiné à être pris au sérieux uniquement par les évêques qui, pour ne pas avoir de problèmes avec les protestations des prétentieux et des égoïstes, préfèrent sacrifier la santé physique et la spiritualité de leurs prêtres, n'hésitant pas à les réduire à célébrateurs en série de Messe courant d'une église paroissiale à l'autre dans tous les villages environnants.

.

Une tâche tout à fait secondaire des évêques ce serait aussi pour rappeler à leurs sujets[3] que si les familles chrétiennes, ou le peu qui reste, elles ne sont plus capables de favoriser la naissance, accueillir et stimuler les nouvelles vocations au sacerdoce, personne ne peut se plaindre que l'Église ne « fabrique » pas plus de prêtres, aussi parce que les prêtres ne sont pas fabriqués, le premier noyau dans lequel une vocation est accueillie et cultivée est la famille chrétienne. Mais depuis, comme nous le disions tout à l'heure, les évêques de la nouvelle génération sont heureux d'accueillir tous les honneurs de l'épiscopat, pas, cependant, les lourdes charges que cela implique, ils préfèrent presser leurs prêtres de plus en plus réduits en nombre comme des citrons sur le presse-agrumes, de plus en plus à un âge avancé, de plus en plus épuisé, souvent frustré et démotivé, entouré de soi-disant fidèles égoïstes, paresseux, bavardages et querelles, dont, cependant, ils décident de plaire aux caprices et aux caprices, évitant ainsi d'avoir des problèmes à résoudre et des décisions impopulaires à prendre, comme la suppression des paroisses qui ne peuvent plus avoir de curé, ce que la plupart des évêques se gardent bien de faire.

.

Se plaindre que l'Église et les prêtres ne répandent pas la saine doctrine c'est faux et peu généreux. Il existe de nombreuses institutions religieuses qui ont pris soin de mettre en place d'excellents sites sur internet pour rendre le texte de la Catéchisme de l'Église catholique et les actes de Magistère de l'Église, les paroles de l'Ancien Testament, du Saints Evangiles et de Lettres apostoliques avec commentaires et explications. Il existe de nombreux sites qui collectent les Homélies du dimanche, vidéos dans lesquelles des évêques, les curés et les théologiens engagés dans les activités pastorales et dans la diffusion de la doctrine catholique tiennent des conférences et des conférences, de nombreux évêques publient chaque semaine un commentaire avec des explications précises du Saint Evangile (juste quelques exemples: QUI, QUI, QUI, QUI, QUI, etc …). Notre éditeur et théologien capucin Ivano Liguori a donné à nos lecteurs une série de catéchèses sur le sacrement de pénitence recueillies dans la rubrique Petit-déjeuner de catéchisme avec Cappuccino, que nous avons publié en vidéo sur le nôtre Île de Patmos. Quelle diffusion ils avaient? Ils ont été grandement appréciés par un certain nombre de catholiques "de niche" désireux d'approfondir véritablement leur connaissance de la foi et des sacrements.

.

Nous les confesseurs le savons bien quand certaines personnes viennent se confesser, souvent sans même savoir pourquoi, comment ils avouent ou comment ils n'avouent pas. À plusieurs reprises, après avoir écouté des pénitents qui pendant dix minutes ont fait des commérages insensés, Avec toute la bienveillance de l'affaire, j'ai rappelé que ce précieux sacrement sert à absoudre les péchés et à retourner à la communion de la grâce de Dieu, ce n'est pas un hasard si la formule se lit: «Je t'absous de tes péchés …». Ce précieux sacrement ne sert pas à absoudre d'une causerie, dont Dieu est le premier à savoir quoi faire avec. Encore une fois, demandons-nous: si un homme qui a quitté sa femme, qui plus tard s'est mariée civilement, puis il a également quitté sa seconde femme, aller vivre avec une fille beaucoup plus jeune que lui, qui a toujours mené une vie qui constitue en soi une négation des valeurs fondamentales de la vie chrétienne, se confesser uniquement parce qu'il doit se faire parrain ou témoin d'un candidat à la confirmation ou d'un mariage - ce qu'il ne doit et ne peut d'ailleurs pas faire -, il n'est jamais possible de venir te dire: « beh, je ne tue pas, je ne vole pas, Je ne blesse personne… peut-être que parfois je me fâche, il arrive parfois qu'il raconte des petits mensonges...". Demande: ce n'est jamais possible? Et si cela arrive, nous sommes sûrs que la faute incombe aux prêtres qui, selon certains, ne se consacreraient pas au précieux ministère des confesseurs? L'armée des catholiques du dimanche qui reçoivent la Très Sainte Eucharistie malgré la conscience chargée de péchés mortels et qui se gardent de confesser, peut-être convaincu que seuls les prêtres commettent des péchés, par hasard eux aussi constituent notre faute grave? Nous les prêtres sommes coupables du fait qu'un très grand nombre de fidèles n'ont même plus le sens du bien et du mal? C'est notre faute à nous prêtres si nous nous retrouvons avec des fidèles ou présumés fidèles prêts à nous couvrir d'insultes lourdes sur réseaux sociaux si nous osons nous rappeler que l'avortement est un crime grave, que l'euthanasie n'est en aucun cas un geste d'amour pour une personne en phase terminale, que deux hommes ou deux femmes ne peuvent se marier, le moins pour adopter des "enfants jouets", car loin d'être l'amour, c'est plutôt l'abomination de la désolation? C'est aussi la faute des prêtres qui ne remplissent pas bien leur ministère? Ou, plus simplement, il ne s'agit que de soi-disant catholiques qui nous attaquent pour leur avoir rappelé l'évidence: que le mal ne peut pas être appelé bien, moins que tout l'amour?

.

Si la théorie est vraie que les chiffres parlent sur internet qui constituent un thermomètre précis de la réalité, le panorama qui s'ouvre devant nos yeux est morne, pour être exact ceci: une vidéo téléchargée sur Youtube par un anonyme sans visage ni nom qui parle des "prophéties" de Nostradamus finalement interprétées, un mois après sa publication a enregistré 545.321 vues. Le même jour, un évêque italien, déjà un excellent spécialiste en ecclésiologie, prof, formateur de prêtres et de laïcs, pasteur dédié depuis des années à la catéchèse des adultes, publie une exégèse catéchétique sur la résurrection des morts se référant au Saint Évangile de ce dimanche de l'année liturgique, un mois après sa publication a enregistré 223 vues. Mais un énième anonyme fut bientôt servi avec des lacunes anormales sur les fondements de la foi catholique Youtube publie une vidéo qui annonce le dévoilement du vrai Troisième Secret de Fatima gardé caché par l'Église dès le titre, un mois après sa publication a enregistré 361.222 vues. Le même jour, un savant théologien dominicain spécialisé en mariologie, publie une catéchèse de 30 minutes pour expliquer le sens et le sens profond des apparitions mariales de Lourdes et de Fatima, un mois après sa publication a enregistré 644 vues.

.

L'Église a compris depuis l'avènement de l'ère numérique l'importance de réseaux sociaux et les moyens de communication offerts par internet, a profité de l'occasion et a pris soin de mettre à disposition tous ces matériaux qu'autrefois les fidèles catholiques auraient pu trouver dans les librairies ou les bibliothèques, tandis que ceux qui voulaient entendre les exégèses d'un bon spécialiste auraient dû aller on ne sait où écouter une de ses conférences. Aujourd'hui, ils peuvent aller en ligne et trouver tous ces matériaux. Mais les chiffres, comme je viens de l'expliquer, ils parlent clairement, surtout ils parlent d'autre chose.

.

Si les chiffres parlent sur internet, la question est incontournable: tout cela, à quoi bon? Peut-être pour créer sui réseaux sociaux une place où s'élève l'éternelle complainte envers l'Église et les prêtres, par ceux qui suivent le nouveau Friar Cipolla de la mémoire de Boccaccesca qui expose ses reliques improbables et absurdes aux imbéciles, tandis que les catéchèses organisées dans les paroisses sont désertées, nos livres restent invendus et nos catéchèses et conférences inouïes? Ce désintérêt pour la doctrine de la foi, tout est peut-être de la faute des prêtres?

.

Internet a servi à donner la parole à une armée de pseudo-catholiques toujours prêt pour la lamentation publique et sévère envers l'Église qui "n'évangélise plus" et envers "les prêtres qui n'agissent plus comme prêtres, qui ne font pas de catéchèse et qui n'instruisent pas les fidèles". Clarifions: tout en connaissant à fond les graves défauts de l'Église visible et les insuffisances de mes confrères, les chiffres, cependant, disent le contraire. Si les fidèles veulent approfondir les questions liées aux fondements de la foi, ou pour savoir quelque chose sur le mystère de la vie, de la mort, de la vie éternelle, de la résurrection des morts ... ils ne vont pas du tout ouvrir les nombreuses pages dans lesquelles l'Église visible défectueuse a mis à disposition le Catéchisme et le guide commenté de sa lecture, ils vont boire sur des blogs et des vidéos où de parfaits incompétents parlent d'expériences de mort imminente, titillant la curiosité morbide des gens. Ils ne commencent pas à étudier je le plus en arrière, ils vont puiser dans les vidéos qui démangent sur les prophéties de Nostradamus. Ils ne se plongent pas dans la mariologie ou la dévotion catholique et saine à la Vierge Marie, plongez comme des dauphins dans l'océan d'absurdités de sujets qui ignorent les fondements de la foi et les taquinent avec l'absurdité de parfaits charlatans sur les vrais secrets non révélés de Fatima. D'ailleurs tu sais, pour certains la Sainte Eglise n'est pas une mère, c'est une enseignante mais une menteuse, un croisement entre une secte secrète de puissants et une association criminelle qui n'annonce ni ne garde la vérité, plutôt l'inverse: il le cache et le défigure (!?).

.

Je m'envole vers une autre maladie virulente qui s'est développé après le 11 février 2013 le Souverain Pontife Benoît XVI l'a rendu libre et légitime acte de renonciation au trône sacré. En plus des inévitables théoriciens du complot, des personnages sombres se sont déchaînés, ému par la violence verbale et l'agressivité rares, qui ont déclaré la renonciation invalide parce que, selon eux, elle est intervenue sous la contrainte, invalidant ainsi l'élection du successeur, Défini par plusieurs meneurs cordés De certains théories démentes comme « antipape usurpateur, hérétique et apostat "ainsi que" émissaire de l'antéchrist ". Ces gens soutiennent leurs propres théories bizarres sur un manque de connaissance de l'histoire de l'Église qui a un caractère troublant, citer la Constitution apostolique Dominique Flock qui régit l'élection du Pontife Romain, mais malheureusement ils n'ont jamais lu, il n'y a pas non plus de preuve qu'ils citent un article après l'avoir mal compris et en ignorant complètement que dans les trois articles suivants, leurs déclarations sont totalement démenties. Ils font des références absurdes à la Code de droit canonique, mais ils ne savent pas comment naît la loi de l'Église, il se développe, il est interprété et appliqué. Un vrai sauté de légumes enfin noyé à la sauce des prophéties mariales et des apparitions, tour à tour déformé et manipulé. Que dire et ajouter de plus, sinon ... quelle douleur! Mais c'est l'Église visible qui n'est pas à la hauteur des fidèles si assoiffés de vérité, être peuplé de prêtres qui ne répondent pas aux besoins des catholiques si exigeants et désireux d'exercer les vertus les plus hautes et les plus saintes de la vie chrétienne.

.

La triste réalité - vouloir ridicule, si le tout ne constituait pas le désastre de la foi et surtout des âmes -, est que si un catholique ou un soi-disant tel a des doutes, il se garde de consulter tous les matériaux et sources mis à la disposition de l'Église catholique sur réseaux sociaux, mais ça s'accroche Facebook, le sien Gazouillement ou son Instagram, qui, comme on le sait, sont des centres bien connus de catéchèse et de doctrine. Malheureusement, il y a peu de raisons d'être surpris: être tramite et réseaux sociaux beaucoup sont venus en médecine fais le toi-même ou aux sciences exactes fais le toi-même, peut-être que la foi pourrait faire défaut fais le toi-même?

.

La plainte répandue contre l'Église qui n'évangélise pas Suite ou des prêtres paresseux qui n'écoutent pas et qui ne font pas de catéchèse, sans rien enlever aux insuffisances de l'Église visible et à celles des prêtres, c'est juste une fausse justification. Il y a beaucoup de curés, même de grandes paroisses, qui, après la messe dominicale, restent les six jours restants sans voir un paroissien, avec leur mère veuve âgée et le sacristain qui participent aux liturgies en semaine constituant la seule assemblée des fidèles. Malgré avoir tenté d'organiser des rencontres catéchétiques pour adultes et diverses activités pour les jeunes. De toute évidence, si tout s'est avéré infructueux, ce n'est pas dû à l'indifférence des fidèles, la faute incombe entièrement au prêtre, si quelque chose, aussi de l'évêque qui l'a mis dans cette paroisse. puis, quand certains de ces fidèles ou pseudo-fidèles se présentent parce qu'ils ont besoin du prêtre, veux un dédouanement, veux un certificat, à la moindre objection qui leur sera faite, la réponse sera: « ... mais je l'ai lu sur internet que ... ».

.

Nous sommes bien sûrs que ce sont les prêtres qui sont devenus des fugitifs qui ne parviennent pas à enseigner les fondements de la foi et de la doctrine catholiques? Parce que les chiffres disent autre chose, surtout, les conséquences produites par les chiffres eux-mêmes le disent.

.

Animé par cette prise de conscience J'ai décidé de publier un nouvel ouvrage après l'été où j'expliquerai le nôtre credo O Profession de foi, dont le vrai nom est Symbole de la foi Nicée-Constantinopolitaine, parce qu'il est le résultat de deux grands conciles dogmatiques de l'Église et d'une histoire ancienne, complexe et aussi fascinant, bien que je sois conscient que je ne pourrai jamais éveiller le charme de l'un ou de l'autre fausse madone qui dépose d'énormes secrets à un groupe de charlatans qui taquinent les démangeaisons des Béotiens depuis quarante ans en annonçant "nous sommes proches maintenant... nous sommes proches...". La totalité aussi par la bouche - hélas! - le directeur de Radio Maria, laissés libres de parler par nos évêques omissifs qui ont péniblement toléré certaines formes de mariolâtrie parfois pires qu'un blasphème contre la Sainte Vierge proféré par un ivrogne dans une taverne...

.

Si tu veux, La mienne, vous pouvez l'appeler "la sainte frustration sacerdotale". En confessant de nombreux confrères prêtres dont je suis le confesseur depuis des années, Je me suis souvent retrouvé à devoir répondre à cette question dramatique: « À qui j'ai donné ma vie, si jour après jour je suis forcé de constater que toutes les initiatives visant à l'évangélisation des fidèles se soldent par des échecs retentissants?». Question vraiment dramatique à laquelle j'ai répondu: "Tu as donné ta vie au Christ Dieu qui a sué du sang dans le Jardin des Oliviers (cf.. Lc 22,39-44), au Christ Dieu devant qui la foule a choisi Barabbas (cf.. Mont 27, 15-26), au Christ Dieu abandonné par les disciples qui ont fui (cf.. Mc 14, 50-52), à Christ, Dieu a renié trois fois par Pierre (cf.. Lc 22, 54-62). Mais surtout au Christ Dieu mort sur la croix, devant lequel l'évêque qui nous a consacrés prêtres a adressé l'avertissement solennel: « Soyez conscient de ce que vous allez faire, imitez ce que vous célébrez, conformez votre vie au mystère de la croix du Christ Seigneur "[4]».

.

je suis pleinement conscient que je vais perdre tout un été à écrire un nouveau livre qui se vendra peu d'exemplaires et qui sera lu par peu de gens, les mêmes que l'on retrouvera alors en délire réseaux sociaux contre l'Église qui n'évangélise pas et les prêtres qui ne font pas leur devoir d'enseignants et de pasteurs dans le soin des âmes, ou poser des questions sur les pages Facebook dans lequel, sans peine de ridicule, ils vous demandent d'expliquer le mystère de l'Incarnation du Verbe de Dieu avec une plaisanterie de trois lignes, puis répliquer après quelques secondes: "... mais je ne suis pas d'accord, parce qu'à mon avis... parce que j'ai lu ça...". Un livre qui me servira peut-être principalement, être capable de dire à Dieu, le jour où je me retrouve face à lui, que j'ai essayé de remplir de toutes les manières la mission que le Christ m'a confiée en m'appelant à être son prêtre, mais, comme on le sait bien "... mais sur internet j'ai lu que...".

.

Quoi d'autre à ajouter en conclusion, au cas où nous pourrions modifier et réécrire la dernière partie de notre profession de foi: "Je crois en réseaux sociaux et dans la vie du monde à venir ". Et si quoi que ce soit,, plutôt que Symbole de la foi Nicée-Constantinopolitaine, on pourrait le renommer Symbole de la foi du catholique analphabète, qui se moque de la connaissance et qui a donné vie à la foi de « … selon moi, Je pense que …". Et tout ça, c'est très clair: ce n'est pas du tout la faute des prêtres.

de l'île de Patmos, 6 juin 2022

.

Remarque

[1] Voir. Refutation des prophéties faussement attribuées a St. Malachie sur les elections des Papes, édité par Cristiano Wagnero, Leipzig en 1691.

[2] Cardinal José Saraiva Martins, Préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints: «[...] les œuvres en question ne peuvent être considérées comme écrites ou dictées par Emmerick et pas même comme des transcriptions authentiques de ses déclarations et récits, mais une œuvre littéraire de Clemens Brentano et avec de telles extensions et manipulations qu'il est impossible d'établir quel est le véritable noyau qui peut être attribué au bienheureux. Il s'ensuit que les écrits en question ne sont pas le véritable miroir de la pensée et des expériences mystiques de la religieuse augustinienne.. Les déclarations individuelles, à la fois ceux qui expriment une saine religiosité, et ceux qui présentent des bizarreries et des sentiments antisémites, est né de la créativité et de l'imagination artistique de Brentano ". L'Osservatore Romano, édition de 7 octobre 2004.

[3] Dans le nouveau lexique pastoral ce terme est tombé en désuétude, qui, d'autre part, a un sens profond sur le plan sacramentel et ecclésial, étant donné que "sujet" signifie "soumis à l'autorité apostolique de l'évêque", tels sont les prêtres qui collaborent avec lui et tels sont les fidèles de l'Église particulière qui lui est confiée et dans laquelle il exerce la fonction de pontife en sa qualité de membre du Collège des Apôtres.

[4 Du rite sacré de l'ordination presbytérale.

.

.

______________________

Chers lecteurs,
ce magazine nécessite des frais de gestion auxquels nous avons toujours été confrontés uniquement avec vos offres gratuites. Ceux qui souhaitent soutenir notre travail apostolique peuvent nous envoyer leur contribution par le moyen pratique et sûr Pay Pal en cliquant ci-dessous:

Ou si vous préférez, vous pouvez utiliser notre
compte bancaire au nom de:
Éditions L'île de Patmos

n Agence. 59 De Rome
IBAN:
IT74R0503403259000000301118
Pour les virements bancaires internationaux:
Code SWIFT:
BAPPIT21D21

Si vous effectuez un virement bancaire, envoyez un mail à la rédaction, la banque ne fournit pas votre e-mail et nous ne pourrons pas vous envoyer de message de remerciement:
isoladipatmos@gmail.com

Nous vous remercions du soutien que vous souhaitez offrir à notre service apostolique.

Les Pères Patmos Island

.

.

.