Un cas grave: par Luther en Rahner par Hegel. Sleight et galipettes …

– théologique –

Cas grave: PAR LUTHER RAHNER PAR UN HEGEL. JEUX DE LUXE ET JUMP MORTEL …

.

Sous prétexte de l'œcuménisme, il arriva qu'un renaissent, le modernisme dévastateur et séduisante a succombé à des erreurs de Luther. C'est le faux œcuménisme promu depuis de nombreuses années par le cardinal Walter Kasper, influencé par l'idéalisme allemand.

.

.

Auteur John Cavalcoli OP

Auteur
Giovanni Cavalcoli OP

.

.

 

[…] je Rahneriani, ces nouveaux pharisiens, convaincus qu'ils sont à l'avant-garde de l'Église, pas arrêté en temps voulu par un épiscopat myope et peureux, et donc trop longtemps tolérée et imprudemment admirée, ils étaient à l'aise, depuis l'immédiat post-conciliaire, s'organiser et grandir, visant systématiquement et effrontément à la conquête du pouvoir romain, et rassemblant des adeptes dans les cercles académiques et épiscopaux. Et maintenant Rome est entourée de cette foule envahissante d'intrigues, qui le lisse, l'étouffer, ils voudraient lui imposer leurs idées, ils entravent son action et font apparaître Rome entachée d'une mondanité, qu'il ne possède pas en réalité.

.

Pour lire l'article cliquez ci-dessous:

20.05.2016 Giovanni Cavalcoli, AU – « UN CAS GRAVE: DE LUTHER À RAHNER. JEUX DE LUXE ET JUMP MORTEL …»

.

.

.

.

.

.

 

5 réponses
  1. Éros Francesco Tallarico dit :

    Sans partager la position du Père Giovanni Cavalcoli sur aimer la joie, plutôt, sa position par rapport au débat synodal, puisque, je pense, cher père à ce sujet (sur l'exhortation qui est) n'est pas entré dans le fond du contenu, même si une certaine convergence entre celle-ci et l'exhortation du Pontife Romain semble forte; je ne peux pas, néanmoins, ne pas exprimer de sentiments de gratitude pour une personne comme le Père Cavalcoli, OMS, dans mon voyage à l'intérieur de l'Église romaine, il constitue un point de lumière et d'équilibre.
    Dans le cas contraire erreur, Le père Cavalcoli a reçu l'offense de ne plus être publié par certaines feuilles électroniques, proprio a motivo della sua posizione all’interno del dibattito sinodale. Non è ammissibile un simile comportamento nei confronti di un teologo e di un metafisico alla cui scuola io, indegnamente e furtivamente mi pongo, allo scopo, précisément, di ricavare luce ed equilibrio circa la autentica fede. Seppure da persona non colta e a seguito della conversione, e, donc, per necessità di cose, mi diletto a leggere i grandi del pensiero tradizionale. Bien, sono loro a dirmi, implicitamente, del valore di uno come Cavalcoli.

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Caro Eros Francesco.

      Entro nel discorso per dirle che l’episodio al quale lei si riferisce è stato umiliante non per il Padre Giovanni Cavalcoli e per me, qui se sont vu refuser la publication d'articles de pure spéculation théologique par les messieurs laïcs devenus des politiciens lefebvriens déguisés en catholiques durs et purs; car en effet c'était humiliant pour eux, pas pour nous. Et j'explique pourquoi: si le père Giovanni et moi produisions des écrits socio-politiques, dans ce cas, nous devrions être soumis à tous les différends et choix de “consignes éditoriales”. Mais si nous produisons – comme nous l'avons toujours – écrits sur la théologie spéculative ou la théologie ecclésiale, fondé sur le dépôt de la foi, sur la doctrine et le magistère de l'Église, il n'y a vraiment que quelques seigneurs laïcs, sans aucune formation théologique sérieuse et profonde, ils commencent à censurer les théologiens à cause d'eux “politique” dire que certaines écritures ne correspondent pas aux “leur” ligne “théologique“.

      Tout cela signifie, en outre, se couvrir d'un indéterminé Tradition catholique mais ignorer en même temps, volontairement et idéologiquement, que le la tâche d'enseigner il nous a été attribué; et il nous a été donné par l'Église, pour l'Église et dans l'Église par le sacrement de grâce, et c'est l'Église par son autorité apostolique établie, le seul qui peut nous dire, éventuellement, quoi écrire et comment écrire en matière de doctrine et de foi, certainement pas les laïcs qui manquent souvent de formation théologique de base.

      moi qui suis prêtre, chaque fois que j'administre des confessions à mes prêtres pénitents, à la fin de l'aveu, après l'acquittement, Je baise toujours la main des confrères qui m'ont choisi comme confesseur; e ciò come chiaro segno della venerazione che io ho per il Sacerdozio ministeriale e per tutti coloro che, le mystère de la grâce, per quanto indegni e peccatori, per arcano mistero partecipano al Sacerdozio ministeriale di Cristo.

      Abbiamo quindi lasciato entrambi certe persone libere di vivere la loro idea soggettiva di Chiesa e la loro idea più soggettiva ancora di rispetto verso la figura sacerdotale; da essi rispettata solo ed esclusivamente se il sacerdote fa quel che dicono loro, pensa quel che pensano loro, conferma ciò che spesso di dottrinalmente sbagliatood a volte persino ereticalesostengono loro.

      Père Giovanni Cavalcoli et moi, assieme al nostro giovane collaboratore e valente filosofo e teologo Jorge A. je fais Lince, con il prezioso aiuto tecnico della nostra webmaster Manuela Luzzardi, abbiamo chiuso l’anno 2015 con oltre 3.000.000. visites.
      In questo corrente annoanche se in quei giorni non ne demmo notizia perché impegnati con tutt’altri scrittinei primi quattro mesi di attività, à partir du 1er Janvier à 30 aprile abbiamo superato i 3.000.000. di visitatori.
      Alla data odierna 23 mai, il numero delle visite è giunto già a 3.652.000.

      Ritengo pertantoe tutti assieme riteniamodi avere avuto molto più di quanto ci saremmo aspettati come compenso per il nostro lavoro apostolico svolto attraverso la rete telematica.

      Il tutto per dirle che tra certi laici filo-lefebvriani e certi neocatecumenali scalmanati che fanno danze tribali attorno all’altare e che mutano l’Eucaristia in una esotica cenacelebrataspesso fuori dagli spazi sacri, non c’è differenza alcuna, perché di fondo, ad entrambi, non è chiara la figura del sacerdote come maestro, guida e pastore in cura di anime.

  2. Gianluca Bazzaz dit :

    Ho letto il commento giustamente critico di Mons. Antonio Livi nei confronti di Amoris Laetitia. Esattamente il contrario che invece ne fa Padre Cavalcoli elogiando questa blasfema esortazione. Bergoglio, a differenza di quanto afferma Cavalcoli, è il Problema in quanto è anch’esso insieme a quanti lo circondano un rahneriano e teillardiano per cui è chiaramente un’eretico. Anche il Concilio Vaticano II è in sé stesso inquinato da eresie per cui non a nulla a che fare la sua più o meno interpretazione eterodossa.

    • I Padri dell'Isola di Patmos
      I Padri dell'Isola di Patmos dit :

      Caro Sig. Bazzaz.

      Anche noi abbiamo sollevato e possiamo sollevare alcune perplessità sullo “style” del testo della Amoris Laetitia, sulla scelta del suolinguaggio espressivo”, sulla sualunghezza”, sulla suanon particolare chiarezzain alcune pagineperché tutto questo rientra nella lecita, anzi nella preziosa critica teologica, fatta con carità e soprattutto in ossequio alla Suprema Autorità della Chiesa. E questo è ciò che ha fatto Antonio Livi, come altri teologi e studiosi.

      Lei può esprimere ciò che vuole, è affar suo e sotto certi aspetti è gravame tutto quanto della sua anima. Ciò che invece non può fare è di coinvolgere l’eminente filosofo e teologo Antonio Livi a suffragio delle sue idee personali, che a nostro parere sono alquanto peregrine.

      Noi conosciamo molto bene Antonio Livi, non solo perché nell’ottobre 2014 fondò assieme a noi questa rivista, sulla quale rimane il suo nome come padre fondatore, mais parce que nous connaissons ses œuvres et surtout son zèle sacerdotal.

      Antonio Livi est le dernier héritier de la grande école romaine et est un épistémologue raffiné.

      Suivant l'ancienne technique du Diable, elle essaie de semer la zizanie en dressant les gens les uns contre les autres; et c'est, pour la note, diabolique.

      Pour cela nous vous invitons, ici comme ailleurs, de ne pas impliquer le nom d'Antonio Livi dans ces déclarations, et tout cela pour cette simple raison:

      – Antonio Livi n'accepterait jamais qu'un acte du magistère du Souverain Pontife soit défini comme "blasphématoire";
      – Antonio Livi n'accepterait jamais que le Souverain Pontife soit défini comme un "hérétique";
      – Antonio Livi n'accepterait jamais que le dernier concile œcuménique de l'Église soit défini comme "pollué par des hérésies".

      Pourquoi l'ensemble, pour lui comme pour nous, ce serait la négation de notre ministère sacerdotal et du service rendu à l'Église comme théologiens.

      Donc, si vous voulez soutenir ces thèses absurdes dans la haine suprême de l'Église et du Pontife romain – et c'est sa liberté et son droit de le faire – fais le en ton nom, mais n'implique pas le nom d'un théologien orthodoxe et d'un ancien prêtre zélé tel que Monseigneur Antonio Livi comme suffrage pour eux, OMS, comme nous, promis une obéissance dévote et filiale à l'évêque qui le consacra prêtre en communion avec l'évêque de Rome; et à cette promesse, qui fait partie des mystères de la foi et du mystère de la participation au sacerdoce ministériel du Christ, il n'a jamais échoué et n'échouera jamais, nous lui garantissons que nous le connaissons bien à la fois comme prêtre zélé et comme philosophe et théologien zélé à qui nous ne cesserons jamais d'aimer et d'accorder l'estime sacerdotale fraternelle.

Les commentaires sont désactivés.