L'insoutenable légèreté de l'être. Un article comique incontournable sur “New Compass Daily” à propos de la naissance de Jésus-Christ le 25 décembre

- Nouvelles de l'Église -

LA LÉGÈRETÉ IMBATTABLE DE L'ÊTRE. UN ARTICLE COMIQUE INCONTOURNABLE SUR LA NOUVELLE BOUSSOLE QUOTIDIENNE SUR LA NAISSANCE DE JÉSUS-CHRIST LE 25 décembre

.

Sur ce voyage de l'Avent, les Pères de l'île de Patmos souhaitent pouvoir atteindre le mystère d'un Noël profondément méditatif, dans ce moment historico-social très difficile, laissant aux autres toutes les limites qui pourraient au contraire conduire à une naissance politico-polémique. Le problème est que malheureusement - et ce n'est pas la première fois - New Compass Daily risque de confondre le Saint-Sépulcre du Christ avec la tombe de Giulio Andreotti, c'est leur vrai problème sous-jacent!

.

auteur
Ariel S. Levi Gualdo

.

.

Format PDF Imprimer l'article
..

.

à partir de Jesus Christ Superstar la 1973 nous voici chez l'androgyne Jésus-Christ Photoshop la 2020, aux yeux bleus, lèvres pulpeuses pleines, traits féminins et ainsi de suite. Jésus-Christ était "le plus beau des enfants de l'homme" (volonté 44, 3), pas le plus efféminé parmi les enfants de l'homme, comme certains fidéistes blasphématoires et certains pinzochères langoureux exaltés le dépeignent aujourd'hui.

Comme cela arrive cycliquement, notre équipe éditoriale a travaillé sur les nouveaux livres à paraître quelques jours avant Noël, pour offrir à nos lecteurs trois œuvres de fiction de valeur. Après une période de silence, nous reprenons aujourd'hui notre activité publicitaire complète à partir de quelque chose de "léger", pour ainsi dire! A suivre dans les prochains jours avec des articles d'un calibre très différent, déjà écrit par les Pères de L'île de Patmos.

.

le fait: un éditorialiste de New Compass Daily aujourd'hui il essaie d'expliquer que la date de naissance de la Parole de Dieu fixée à 25 Décembre est réel [voir l'article, QUI]. Malheureusement perdre de vue cela pour nous catholiques, la donnée historique combinée à la donnée de la foi, il ne consiste pas en un “date traditionnelle” mais de l'incarnation du Verbe de Dieu fait homme: «Et le Verbe s'est fait chair et est venu vivre parmi nous " [Gv 1, 14].

.

Attendons-nous un deuxième épisode dans lequel il est expliqué, à la lumière de la tradition iconographique populaire, que Jésus mesurait six pieds, blonde aux yeux bleus et que sa mère, la toujours vierge Marie, elle avait les traits d'une fille de Hanovre, comme s'il était né dans l'extrême nord de l'Europe. Mais surtout à l'âge de juste 16 environ des années - tant plus ou moins qu'elle en avait au moment de l'accouchement - un homme se tient à ses côtés, le vénérable patriarche Joseph, qui avait plus ou moins d'années 80, comme l'iconographie et la tradition populaire l'ont documenté pendant des siècles. Sans remettre à plus tard un autre fait historique irréfutable: dans cette région de l'ancienne Judée, quand Jésus-Christ est né du ciel, la neige est tombée, dans un scénario similaire à ce que l'on peut trouver en décembre à Madonna di Campiglio ou à Courmayeur. On sait en effet que les bergers sont venus sur des traîneaux tirés par des chiens husky et que quelques jours plus tard, les mages, qui étaient des skieurs de fond connus et expérimentés, ils sont arrivés précisément en skiant à la grotte de la Nativité enneigée. Qu'en est-: pas même cette romancière obsédée de Maria Valtorta n'arrive à écrire une telle absurdité - ce qui dit quelque chose! - quand il raconte la présence réelle du bœuf et de l'âne dans la grotte, avec Jésus placé dans la crèche sur du foin et de la paille. en bref: essayez de placer un nouveau-né sur du foin et de la paille, alors nous en reparlerons sous peu, comment la chair de cette pauvre créature nouveau-née finira par être réduite.

.

La date fixée à 25 décembre il est en partie lié à la tradition populaire et en partie au fidéisme. Nous avons toujours su que le calendrier qui commence après le Christ est cassé pendant plusieurs années en raison de diverses erreurs de calcul. Le fait indéniable soutenu par l'histoire est la naissance de Jésus-Christ, que personne ne peut nier, car il est largement documenté par les sources, tout comme son procès et sa condamnation à mort, imprimé dans les chroniques juives et romaines. Et dans ce second cas, oui, que nous avons une certaine date historique de sa passion et de sa mort, parce que tout coïncide avec Pâque, Pâque, et est documenté par les sources historiques les plus fiables: et Santi Vangeli.

.

La date exacte de la naissance du Christ Dieu est complètement hors de propos: cet enfant est vraiment né et est la Parole de Dieu fait homme qui est mort, ressuscité des morts et monté au ciel. Si sa vie et sa mort sont certainement prouvées par l'histoire, la même preuve certaine ne peut évidemment pas être fournie pour le grand mystère de sa résurrection et de son ascension au ciel, l'auteur de la Lettre aux Hébreux nous l'explique de manière cohérente: « La foi est la substance des choses qu'on espère, la preuve des réalités qu'on ne voit pas » (Eb 11, 1-3).

.

À ces explications, une personne si chère et si riche d'une foi louable me répond: «Je crois aveuglément ce que les saints eux-mêmes ont reçu à ce sujet de Jésus lui-même et de Marie en personne, confirmant également que cette date de 25 Décembre n’était pas seulement symbolique ». J'ai répondu que si le sujet est complexe d'une certaine manière, il est simple en ce qui concerne le discours des saints, de leurs visions ou phrases, dont nous nous souvenons ne font pas partie du dépôt de la foi et surtout n'engagent pas les fidèles à adhérer à la foi. si, pour mieux clarifier, J'ai donné l'exemple des stigmates. Les stigmates avaient les stigmates imprimés au centre de la paume de la main, bien que les clous n'aient pas été enfoncés dans le Christ à cet endroit mais sur les poignets. Et notre théologien capucin Ivano Liguori en sa qualité de franciscain aurait beaucoup à nous en dire, puisque c'est le père séraphique François d'Assise qui fut le premier à recevoir ce douloureux don divin des stigmates. Pourquoi, donc, sur la paume des mains? simple, parce que Dieu est le maître suprême et divin. Pendant des siècles, le crucifix a été représenté avec des clous enfoncés dans les paumes et Dieu, faire don des stigmates de votre fils à des âmes choisies, il s'est tenu à cette image connue des fidèles.

.

… le Noël où nous risquons 2020

Se parler sérieusement, notre théologien dominicain Gabriele Giordano M. Scardocci a souligné qu'il existe des études historiques, de valeur hypothétique-spéculative, cependant réalisé avec une rigueur scientifique. À partir de quelques anciens parchemins, il a été étudié, dans les années soixante, qu'en calculant la classe d'Abia dans laquelle Zacharias, époux d'Elizabeth et père de Jean-Baptiste, exerce et officie le culte, on peut également supposer que Jésus-Christ est né dans les dix derniers jours de décembre. mais, contrairement à l'article publié le New Compass Daily, où les choses sont historiquement prises pour acquises, ces chercheurs utilisent un formulaire hypothétique, précisant qu'à partir de ces données, il pourrait être possible de faire l'hypothèse de cette date de 25 décembre. C'est beaucoup plus scientifiquement honnête [Cf.. Le calcul du calendrier de la secte du désert de Judée. Aspects des manuscrits de la mer Morte, dans écrit Jérusalem, vol. IV, Jérusalem 1958, pp. 162-199].

.

Sur ce voyage de l'Avent, pères dè L'île de Patmos ils souhaitent pouvoir atteindre le mystère d'un Noël profondément méditatif, dans ce moment historico-social très difficile, laissant aux autres toutes les limites qui pourraient au contraire conduire à une naissance politico-polémique. Le problème est que malheureusement - et ce n'est pas la première fois - New Compass Daily risque de confondre le Saint-Sépulcre du Christ avec la tombe de Giulio Andreotti, c'est leur vrai problème sous-jacent!

.

de l'île de Patmos, 9 décembre 2020

.

.

SOUTENEZ L'ÎLE DE PATMOS EN ACHETANT LES LIVRES DE NOS ÉDITIONS, QUI

.

Comment aider notre travail:

«Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira» [Gv 8,32],
mais apporter, répandre et défendre la vérité non seulement
les risques, mais aussi les coûts. Aidez-nous à soutenir cette île
avec vos offres via le système sécurisé Paypal:

.

ou vous pouvez utiliser le compte bancaire:

payable à Editions L'île de Patmos

ils étaient: IT 74R0503403259000000301118

CODE RAPIDE: BAPPIT21D21
dans ce cas, nous envoyer un avertissement par courriel, parce que la banque
Il ne fournit pas votre e-mail et nous ne pouvions pas vous envoyer une
action de grâces [ isoladipatmos@gmail.com ]

.

.

.

.

.

À propos de père Ariel

Ariel S. Levi di Gualdo Presbitero e Teologo ( Cliquez sur le nom pour lire tous ses articles )

37 réflexions sur "L'insoutenable légèreté de l'être. Un article comique incontournable sur “New Compass Daily” à propos de la naissance de Jésus-Christ le 25 décembre

  1. Père Ariel Caro, comme vous le savez, il y a peu de choses sur lesquelles je ne suis pas d'accord avec vous; et je n'entre certainement pas dans le champ théologique, dans lequel ils me manquent “lebbasi”. Cependant, je ne comprends pas votre réponse à Signora Maria: fait la distinction nécessaire entre les apparitions mariales approuvées et non approuvées, si une mariophanie est approuvée par l'Église, elle est certainement vraie et l'Église l'approuve par l'œuvre du Saint-Esprit; et si Notre-Dame prenait la peine d'apparaître, cela s'est également produit à travers l'œuvre du Saint-Esprit. Donc je n'ai pas besoin d'un nouveau Credo; et je considère que la question paradoxale de Signora Maria est très valable: mais si personne n'écoute la Vierge, ce pour quoi le Saint-Esprit agit?

    Bien sûr, les mariophanies n'ajoutent rien à la révélation, mais évidemment ils veulent nous mettre en garde sur des questions importantes que si nous étions de bons chrétiens, nous serions capables de comprendre sur la base de l'Apocalypse et du Magistère; mais pour qui, car nous ne sommes pas de bons chrétiens, nous avons besoin d'un peu d'aide.

    Que trop souvent ces mariofanies sont interprétées de manière irrationnelle, à tel point que si saint Thomas revenait sur terre, il matraquerait de nombreux, même parmi les traditionalistes, il est vrai. Que dans certains il y a une attitude fausse et morbide à les considérer aussi. Mais il y a la bonne façon de les prendre en considération sans les ignorer; il y a forcément, parce que – Je reviens au point avant – le Saint-Esprit n'agit jamais dans le vide.

    1. Cher Fabrizio Giudici Le père Ariel a une certaine attitude dans ses réponses et je pense qu'il est un peu fatigué à coup sûr “apparitionnisme”. Mais d'après ce que j'ai compris pour lui et je crois que pour la plupart des théologiens, les apparitions peuvent aussi être reconnues mais ce que les visionnaires disent avoir connu de Notre-Dame n'est pas entièrement vrai., parce qu'ils peuvent mal comprendre ou être conditionnés par leurs croyances, attentes personnelles. Cela a depuis longtemps emporté beaucoup d'espoir concernant les temps qui nous attendent car au moins avant “je savais” que la confusion et les bouleversements qui sont vécus dans l'Église et dans le monde entier prendraient fin dans un temps “attendu ” des Apparitions de La Salette (reconnu), de Fatima elle-même considérant que je passai 100 années dont plus d'un voyant ont parlé ou auraient parlé, il y aurait eu la victoire de Marie parce que “Dieu avait d'autres plans”. Si je comprends bien selon le Père Ariel on risque d'attendre en vain…… Bonne soirée

    2. Cher Fabrizio,

      tout d'abord c'est un plaisir de vous entendre et avec l'opportunité de vous accueillir.

      Le thème est très délicat d'un point de vue théologique, car il touche le dépôt de la foi et en même temps les déclarations de l'Église qui ont cependant des degrés différents que beaucoup ne peuvent, peut-être parce que “nous” on n'explique pas tout suffisamment, occupé car nous ne parlons que de “migrants” de “pourtours existentielles” plutôt que d'instruire le Peuple de Dieu dans une saine doctrine.

      Le problème n'est pas que l'Église se soit prononcée sur les apparitions mariales ou les messages donnés aux visionnaires, mais comment et avec qui “diplôme” l'Église se prononce. Parce que la déclaration est divisée en degrés très spécifiques. exemple: l'Église peut se prononcer pour définir un dogme (déclaration définitionnelle la déclaration du premier degré ce qui implique l'exercice du plus haut magistère infaillible), il peut décider de définir une nouvelle discipline ecclésiastique (déclaration finale, qui n'est pas une déclaration infaillible du premier degré qui définit un dogme mais qui, cependant, implique l'exercice “second degré” l'infaillibilité en proposant infailliblement un enseignement ou une doctrine). Ensuite, il existe diverses autres formes de déclaration qui n'impliquent pas l'exercice du magistère infaillible, par lesquelles des directives pastorales et disciplinaires peuvent être données qui peuvent être modifiées, révocable, annulable.

      Permettez-moi de donner un exemple: à mes critiques théologiques de la Voie Néocatéchuménale (voir QUI), certains groupes de néocatéchuménaux très ignorants ont insisté pour répondre avec le mantra obsessionnel-compulsif: «L'Eglise nous a approuvés … nous a approuvé! Quiconque est contre nous est contre l'Église et contre le Souverain Pontife qui nous a approuvés … nous a approuvé!». Il est inutile d'expliquer à certaines personnes fermées et ennuyeuses que, un acte purement administratif qui reconnaît un mouvement laïc, ce n'est pas un dogme défini dans le dépôt éternel et immuable de la foi qui se lie au solennel “credo” les fidèles, mais un acte administratif qu'un Pontife pouvait révoquer sur-le-champ à tout moment.

      malheureusement, quand ce n'est pas clair, les fidèles peuvent sombrer dans la confusion et conférer le rang de dogme à toute sorte de déclaration ou d'acte du magistère de l'Église, au point de mettre au même niveau le mystère de la résurrection du Christ Dieu et les apparitions et messages donnés aux visionnaires par Notre-Dame de La Salette.

      L'Église a reconnu plusieurs apparitions mariales comme authentiques et a reconnu les messages de la Sainte Vierge rapportés par divers voyants comme fiables et crédibles., mais ce genre de reconnaissance n'implique pas une adhésion de foi de la part des catholiques, cela pourrait être – Je dis par exemple – complètement indifférent aux apparitions qui ont eu lieu à Fatima et reconnues comme authentiques, sans compromettre en aucune façon la solidité de leur foi. En effet,, certaines apparitions ou révélations, ils n'ajoutent rien et n'enlèvent rien au dépôt de la foi.
      Ce qu'aucun catholique pieux ne peut faire, c'est déclarer de fausses apparitions ou des messages reconnus authentiques par l'Église.

      La même chose est vraie pour les saints, à qui nous devons la vénération mais que nous ne sommes pas obligés de vénérer. je vais lui dire, il y a des saints et des saints qui me laissent complètement indifférent, Je trouve certains de leurs écrits même banals et ennuyeux. Je suis autorisé à essayer ceci, dans les limites du respect chrétien. Ce que je ne pourrais jamais dire c'est que, puisque ce saint ne m'inspire pas de sympathie, donc ce n'est pas saint. Ce non, parce que l'Église l'a reconnu comme tel, mais le reconnaissant comme tel, ne m'oblige pas à l'adorer, si quelque chose, il me demande de le respecter en tant que tel, sûrement il ne m'oblige pas à le prier et à demander son intercession.

      malheureusement, avec l'avènement d'Internet et médias sociauxune, c'est tout un essaim de sites et de blogs qui répandent les apparences, messages prophétiques, révélations, secrets révélés mais pas entièrement divulgués. Voici donc les gourous pseudo-catholiques de l'Internet qui révèlent le vrai secret de Fatima gardé caché par l'Église et ainsi de suite … et comme l'a dit un autre lecteur qui a répondu, J'avoue que tout cela me cause des ruches en tant que prêtre et en tant que théologien.

      La Bienheureuse Vierge Marie, L'Immaculée Conception, la Mater Dei, il a un rôle précis dans l'histoire du salut ou dans la soi-disant économie du salut.
      E’ elle d'abord, qui ne souhaite pas être placé dans un rôle autre que celui qui lui est attribué par la Divine Majesté.

      1. père Ariel, le plaisir de vous entendre en réponse directe est tout à moi. J'en profite pour vous offrir un joyeux Noël (aussi au reste de l'île).
        Je suis totalement d'accord avec ce qu'il a répondu. Mais mon point était un autre: étant donné que certainement * tous * les fidèles ne doivent pas se sentir obligés d'écouter les messages de Marie, cependant, je trouverais paradoxal que * personne * ne les écoute. Quelqu'un doit être dirigé, sinon le Saint-Esprit ferait un geste inutile. et alors, sans rien ajouter à la révélation, il doit y avoir du contenu…

        Maria, la question de cent ans est un excellent exemple: dans les révélations approuvées, il faut connaître le texte approuvé et le distinguer de ses interprétations. Le laps de temps entre le 1917 et 2017 ce n'est pas explicite dans les mots de la Vierge, mais il a été ainsi déduit par des tiers. Bien sûr, il “apparitionnisme”, à la fois dans ces interprétations indues dans les épisodes approuvés, et dans la myriade d'épisodes non confirmés qui sont néanmoins considérés par beaucoup comme les mêmes que le premier. Mais contrer l'apparitionnisme est une chose, sous-estimer les apparitions d'un autre.

        Comme toujours, l'intervention magistrale de l'Église est nécessaire pour empêcher les fidèles de se disperser sur des idées étranges. Disons que là-dessus les hiérarchies n'ont pas été impeccables: d'abord beaucoup d'accent a été mis sur Fatima par rapport à l'attaque de JPII (le pape lui-même a participé activement à cet accent); puis on nous a dit que le troisième secret était épuisé dans cet épisode; puis Ratzinger / BXVI en dit plus…

  2. Même le professeur Talmon dell ‘ L'Université hébraïque de Jérusalem partage la thèse de 25 décembre. Quant à Marie et Jésus je ne sais pas s'ils étaient blonds mais les Phelesets (et les Amoréens) les ancêtres des peuples cananéens étaient des Indo-Ariens et donc, selon les érudits, Abraham et sa famille aussi, plus précisément ils étaient mitanni, l ‘ aristocratie de’ empire urrita (dont les gens étaient sémitiques). L ‘ L'Égypte était sous la domination des Hyksos qui étaient en partie constitués d'éléments indo-aryens ainsi que de tribus sémitiques et qui ont dominé le pays pendant environ 200 Selon certains chercheurs, l'expulsion des Hyksos par les pharaons de Thèbes constituerait le’ exode biblique. Selon le célèbre professeur Melis, parmi les gens qui ont suivi Moïse c ‘ il y avait des centaines de Shardana, qui étaient souvent enrôlés comme gardes d'élite de Pharaon, ce serait la célèbre tribu de Dan qui, selon la Bible, est revenue sur des bateaux, en fait ils sont retournés dans ce qui était leur patrie, La Sardaigne d'où ils régnaient pendant environ un millénaire sur la Méditerranée, ils étaient là ‘ squelette pour ainsi dire des célèbres peuples de la mer qui ont détruit autour de la 1200 l’ Empire hittite, Les Mycéniens qui faisaient également partie des tribus qui composaient la Confrérie et y ont été dévastées ‘ Egypte. Même maintenant, il est possible de voir des Palestiniens aux yeux bleus. puis…..

  3. Selon le professeur Melis, il y avait des milliers de Shardana parmi le peuple d'Israël,qui, en Égypte, étaient souvent enrôlés comme gardes personnels du pharaon selon le célèbre savant, ils étaient la tribu perdue de Dan, dont dans la Bible il est dit qu'ils montaient sur des bateaux, dans” réalité”les Shardana sont allés dans leur patrie, Sardaigne à partir de laquelle pendant au moins un millénaire ils ont dominé la Méditerranée, provoquant avec les autres peuples de la Fraternité tous ‘ début de 1200 BC avec leurs raids la destruction des Mycéniens( qui étaient aussi eux “frères) dell’ Empire hittite et la ruine de ‘ Egypte. Bonne soirée

  4. J'espère que j'ai mal compris la phrase suivante: “Si sa vie et sa mort sont certainement prouvées par l'histoire, la même preuve certaine ne peut évidemment pas être fournie pour le grand mystère de sa résurrection et de son ascension au ciel, l'auteur de la Lettre aux Hébreux nous l'explique de manière cohérente: « La foi est la substance des choses qu'on espère, la preuve des réalités qu'on ne voit pas » (Eb 11, 1-3).”.

    au fond, votre Père dirait que la résurrection et l'ascension sont des vérités de foi qui ne peuvent être vérifiées par des instruments historiques et scientifiques? Et que donc ce qui est l'argument principal à la base de la foi chrétienne elle-même devient un dogme de foi incontestable? Si nous nous ajoutons au calcul des vérités de la foi, en plus de la résurrection, même les miracles accomplis par Jésus, quelle serait la preuve de la véracité de la foi chrétienne à ce stade?

    Ou signifie toujours que les évangiles, être des écrits littéraires “biaisé”, ils n'ont pas le pouvoir d'affirmer l'historicité objective des événements “résurrection” e “Jour de l'Ascension”? Et que, par conséquent, les fondements sur lesquels repose toute démonstration de la foi chrétienne sont au moins douteux?

    1. cher,

      J'ai affirmé ce que j'affirmais avec rigueur théologique et, ce faisant, j'ai pris pour acquis que je n'étais pas mal compris, l'un des deux: soit je me suis mal expliqué, soit quelqu'un a mal compris. Cela dépendra sûrement de la première chose, Je ne l'exclut pas.

      J'utilise un autre exemple pour clarifier ce que je pensais avoir exprimé avec une extrême clarté en parlant de la résurrection et de l'ascension au ciel comme des éléments fondateurs de notre foi qui ne sont pas scientifiquement démontrables au point de transcender l'humain et les principes mêmes de la physique..

      Je crois avec une foi certaine et absolue que lorsque je célèbre le Sacrifice eucharistique de la Sainte Messe, le pain et le vin deviennent réellement et substantiellement le corps et le sang du Christ., présent, vivant et vrai dans l'âme, corps et divinité.

      Tout cela, il croit que cela peut être prouvé avec un rationalisme scientifique rigoureux?
      bien, Je ne peux pas fournir une telle preuve, mais, si vous connaissez quelqu'un qui peut prouver scientifiquement que ce pain et ce vin sont vraiment le corps et le sang du Christ, dans ce cas, laissez-moi savoir. Il pourra certainement aussi prouver scientifiquement la résurrection du Christ et son ascension au ciel.

      1. Caro Père, merci pour votre réponse mais permettez-moi d'insister. Ce que je conteste, c'est le raisonnement circulaire suivant que j'ai entrevu dans sa phrase:
        1) Qui me dit que la résurrection (ou de même les miracles accomplis par Jésus) c'est vraiment arrivé? foi.
        2) Qui me dit que la foi chrétienne est vraie? Tout d'abord, les manifestations “empirique” de la résurrection et des miracles accomplis par Jésus pour prouver sa divinité.

        Si la deuxième affirmation est vraie (e, de ma connaissance limitée de la théologie, Je comprends que c'est), le premier ne peut pas être. Il faut donc que la résurrection (et autres miracles) avoir une base historique démontrable, évidemment dans les limites de la science historique, de plus par rapport aux faits de 2000 il y a quelques années. Néanmoins, il doit y avoir une preuve empirique raisonnablement crédible, sinon la foi resterait sans fondement.

        En cas de transsubstantiation, le problème ne se pose pas. C'est une vérité de foi seule, il n'est pas nécessaire de démontrer la crédibilité de la foi.

      2. C'est ce que je dis Père, La foi ne peut pas être rationnelle, il ne s'appellerait pas Faith s'il en était ainsi, s'il était essayé, tout le monde serait converti, plutôt, peut-être que le terme le plus correct serait “Adhésion”. Autrement dit, si Dieu apparaît à, Sacs, parle et travaille, le tout incontestablement, puis les hommes, tout le monde reconnaîtrait Jésus comme le Créateur. Ce serait trop beau mais ce n'est pas le cas… d'où ces gens qui veulent des explications sans ambiguïté, ceux qui désirent un Apoftegma, c'est-à-dire qu'une réponse définitive est vouée à être déçue. C'est donc la foi, croire sans être sûr. Merci Père.

  5. En réponse au commentaire de Maria puis du Père Ariel à Maria. Je dis que les paroles du Père Ariel en réponse à Marie sont tranchantes mais justes à mon avis. Aujourd'hui, la foi est vraiment créée et ressentie à son propre goût et plaisir, Ça m'arrive aussi, cependant, de cette façon, vous risquez de perdre la boussole, rue. Cela ne peut pas être tout vrai et tout valide ou au contraire pas ou peut-être, sinon notre Seigneur Jésus deviendrait également relatif. En attendant une intervention divine de plus en plus nécessaire, je souhaite à tous un joyeux et saint dimanche.

    1. “….même notre Seigneur Jésus deviendrait relatif.”

      Pourquoi l'attention portée à Marie serait-elle “relatif” notre Seigneur Jésus?
      Dans le catéchisme de l'Église catholique, al n.975, lire la citation suivante: “Nous croyons que la Très Sainte Mère de Dieu, nouvelle Eve, Mère de l'Église, continue son rôle maternel au Ciel envers les membres du Christ.” Par conséquent, Mary ne devrait pas être reléguée à 2000 il y a des années parce que ses soins maternels sont aussi contemporains.
      Lorsqu'un événement comme le larmoiement de Civitavecchia se produit, un 2 Février, une journée symbolique pour les personnes consacrées, ou est-ce une arnaque d'être exposé, o c’ c'est la patte de Satan et doit être exorcisé, ou je ne sais pas…..il faut au moins dire un Je vous salue Marie pour nous aider à comprendre, sans claquer avec hauteur la porte au nez.

      1. Mais comment osez-vous détacher une demi-phrase d'un discours articulé et m'imputer ensuite ce qui n'a même jamais touché mon esprit à distance??
        honte, s'il a une conscience chrétienne (dont je doute), malhonnête et fanatique!

  6. “Je vous suggère de changer le Credo…”

    Comme si je répondais au policier de la circulation qui s'approche de moi: “Je ne te calcule pas parce que tu n'es pas maire!”
    Au Paradis, chacun a son rôle et son importance.
    La Vierge vient à nous (quand ça vient vraiment, c'est le problème) en tant que prophète, celle qui est reconnue par l'Église comme “reine des prophètes” outre “reine des apôtres”.
    Dieu partage sa gloire et ses pouvoirs avec les âmes qu'il aime et qui l'aiment, chacun selon ses capacités et ses mérites.
    Ce serait triste si la Madone “Serviteur du Seigneur” est venu concourir dans la gloire avec la Sainte Trinité.
    “Tout examiner, Saint Paul nous exhorte aujourd'hui à la messe, mais retiens seulement ce qui est bon”

  7. Ce n'est certainement pas un dogme 25 décembre, et le moins de tous, l'heure de minuit est un dogme, quel fuseau horaire alors ? , mais vice versa il est certain que ce n'est pas aux ducets du style lamorgais et préfet de Bari, ni à la guitare pseudo-satyrique à sens unique dans le style Maurizio Crozza pour nous dire quand et si et comment fêter Noël.

      1. Et le pape? Le pape qui fait? Ce ne serait pas à lui d'avertir et de réprimander quiconque dans ce cas et dans d'autres cas comme celui-ci? Le Pape n'est pas le phare de l'Église? bah…

        1. Parfois, il peut arriver que le phare ait besoin d'entretien, que les lumières grillées ont changé, les batteries d'alimentation remplacées …

          1. Il a.. Il a.. Il a.. Bravo père Ariel. Parfois, il vaut mieux en plaisanter, au moins on espère qu'ils décideront de faire disparaître cette obscène crèche (si tu peux l'appeler comme ça) une piazza S. Pietro. Que Jésus-Christ d'Ave Maria, un tulti.

          2. Excusez-moi Père Ariel, Je n'ai pas compris le fait de la paille. L'Évangile de Luc nous dit que l'enfant était enveloppé dans des langes et placé dans une crèche, pas Valtorta.. langage symbolique et tout va bien, cependant, je ne pense pas que l'église ait jamais déclaré que la naissance de Jésus à Bethléem, comme on nous le dit, est une “Conte de fée” cela fait référence à autre chose.. Je ne sais pas hein, j'ai peut-être tort

  8. L'article me semble accessoirement agressif envers ce qui est écrit par La nuova bq. En fait, ils s'attardaient (Du moins pour le moment) plus sur l'année de naissance, que le jour. Dans tous les cas, il est également confirmé dans cet article que le dernier 10 Les jours de décembre pourraient être une date plausible. Donc je ne comprends pas pourquoi il y a tant de controverse… c'est peut-être juste pour tâtonner pour élever le public, comme il me semble souvent.

  9. Puis vers le jour où Jésus est né, les jours entre décembre et janvier sont les jours où les agneaux sont nés (raison pour laquelle les bergers ont passé la nuit dehors avec leurs troupeaux) qui serait ensuite utilisé pour Pâques: les agneaux sont nés et le vrai agneau est né.

  10. père Ariel,

    Je suis d'accord avec vous qu'il y a des textes / faits / actions devant lesquels aucun raisonnement n'est valable, mais la réponse la plus sage, la moquerie est plus pertinente et encore plus chrétienne. Cependant, le texte avec lequel vous discutez est très sérieux et technique, rédigé par un spécialiste ou un universitaire. Le texte est évidemment critiquable, mais c'est une chose de le faire tout en restant au même niveau de spécialiste, expliquer ce qui dans le texte n'est pas convaincant ou du moins faux, une autre chose est de se moquer de lui, citer des choses que le texte ne dit pas (fille de Hanovre, chiens de traîneau, etc.), pour dire ensuite que la thèse soutenue est en fait connue des spécialistes et discutée par eux (Classe Abia).

    père Ariel, mieux contrôler votre esprit toscan-romain, parce que des articles comme celui-ci la font passer de théologienne à polémiste, un Sgarbi en soutane dont on ne ressent pas le besoin.

    1. Cher Paul,

      toute critique polie est toujours pertinente, car il sera toujours précieux pour ceux qui le reçoivent, agissant comme un stimulant pour ces examens sains de conscience qui nous conduisent ensuite à faire face à nos limites et insuffisances humaines, à la fois de la pensée et de la parole.

  11. Dans l'église de San Miniato al Monte au coucher du soleil au solstice d'hiver, la lumière du soleil languissant au solstice d'hiver pénètre à travers une fenêtre et illumine la figure du Capricorne zodiacal (dentelle magnifique mais originale, parce que le zodiaque s'ouvre au Bélier) qui est situé près de l'entrée. En l'absence de trou gnomonique (comme ailleurs) la polarisation de la lumière se produit à travers des artifices architecturaux. Le bord supérieur de la fenêtre d'entrée décapite une partie de la lumière et une autre partie est réduite à l'identique par la balustrade qui sépare les célébrants des fidèles, créant ainsi une véritable porte vers le ciel qui ne s'ouvre que pour un instant.
    Ce motif est très archaïque et remonte à une tradition bien antérieure au christianisme, à tel point que le dies a quo peut être fixé dans la grotte rocheuse très archaïque de Pair non Pair où se trouve une figure, nommé de manière significative Agnus dei, de l'abbé Breuil montre exactement le changement de sens du soleil du solstice, c'est un thème qui dominera l'art rupestre archaïque dans la région franco-cantabrique et se poursuivra jusqu'au néolithique.
    Cette fissure intemporelle (qui a en fait impliqué les structures du sacré pendant des millénaires) il relie le Ciel à la Terre et fait l'objet d'une mythologie universelle (le mythe des simplesgades) où un «héros» ou inversement un «avatar» monte vers un tout autre lieu céleste ou en descend, mettant ainsi le cercle céleste en communication avec le carré de la terre Le témoignage architectural chrétien le plus complet des portes célestes est peut-être offert par le prodigieux temple de San Tomé à Almenno, dans la région de Bergame, où toutes les portes célestes sont exactement identifiables: les quatre solaires et les deux lunaires (les deux lununistes qui ont lieu chaque 18, 62 âge) et plus. Pas par hasard Adriano Gaspani, l'archéo-astronome qui a réalisé les relevés astronomiques du site, il a attribué la paternité aux travailleurs irlandais, probablement les descendants de ceux qui ont construit les monticules locaux de Newgrange et Lougcrew et d'autres.

    Soyez indifférent à ce symbolisme ancestral qui est resté intact au cours des millénaires même de la sage architecture chrétienne (où le temps devient espace dit Wagner ) et c'est malheureusement une indication du modernisme car le symbole temporel qui rend le moment de la nativité unique a été perdu (comme celle des deux “animaux” et “paille”)

    Le Christ a été défini comme le solstice éternel par Saint Bernard (credo) il y aura une raison à cela ?
    Ou non?

  12. Aujourd'hui, les savants enseignent que Jésus aurait dû naître autour 6 a.C. parce qu'ils placent la mort d'Hérode à 4 C.A..
    Sur le Web, nous lisons que la datation de la mort d'Hérode à 4 a.C. a été établi sur la base de ce que Josephus rapporte sur lui.
    Étudier avec un minimum d'attention ce que Josèphe écrit sur la mort d'Hérode, il dérive peut-être mort entre 3 a.C. e l’8 d.C..
    Dans “Antiquités juives” Livre XVII:167 nous lisons que, quelques mois avant sa mort: “Éroder, donc, a déposé Mattia du pontificat suprême. Quant à l'autre Mattia, celui qui a soulevé la sédition, il l'a brûlé vif avec certains de ses adhérents. Et cette même nuit, il y eut une éclipse de lune.”.
    Puisque les dates des éclipses lunaires peuvent maintenant être facilement obtenues sur Internet, l'éclipse lunaire qui répond pleinement aux spécifications décrites par Josèphe est celle de 29 1 décembre BC: Hérode aurait donc dû mourir à une date entre 15 et 20 1er mars A.D..
    Jésus, à la mort d'Hérode, il n'avait pas encore eu un an et demi à vivre.

  13. Même le jour de Noël n'a pas d'importance pour vous, et vous niez même que Jésus soit né à Bethléem le 25 décembre, Qu'en est- ,vous êtes des enfants du relativisme et vous remettez tout en question. Et donc à travers des interprétations vous avez construit un évangile à échelle humaine: homme ” moderne “.volonté, mais je ne manque jamais les temps passés comme aujourd'hui, quand j'ai entendu dans les églises ,( perdu) un grand silence, l'odeur de l'encens et l'odeur des bougies, mais tu as vraiment ressenti le sens du sacré, d'une foi et d'une ferveur que tu pourrais toucher.

    1. Étant donné que ses paroles n'expriment pas la foi mais un fidéisme émotionnel composé de bougies et de parfums d'encens, Je vole et passe …

      Ou elle n'a pas lu mon article, ou s'il l'a lu, il ne l'a pas compris, ou elle est un bagarreur gratuit!

      Alors lisez mon article et vous verrez avec quelle clarté j'explique que notre foi est liée à l'incarnation de la Parole de Dieu, pas à la date de sa naissance, ce qui est complètement hors de propos.

      Notre foi est fondée sur l'incarnation de la Parole de Dieu, à propos de sa mort, résurrection et ascension au ciel, ce n'est pas basé sur “Magica” date de 25 décembre.

      que ledit: appeler un théologien comme moi un relativiste, c'est comme accuser la Sainte Mère Teresa de Calcutta du crime d'exploitation de la prostitution enfantine.

      1. Caro Père,

        Je ne suis pas un expert et je n'ai pas compris si la question des stigmates chez les saints est dite ironiquement par vous ou si vous voulez l'impliquer en réalité, si les stigmates étaient vrais, ils auraient dû apparaître sur les poignets.

        A mon avis la question est très intéressante, surtout pour quelqu'un d'aussi pauvre en foi que moi. En lisant les commentaires sur cet article amusant et instructif, (qui sait si les huskies étaient blancs / gris ou blancs / bruns) J'ai lu qu'ils l'appelaient “relativiste”… Je veux m'accrocher à cela en soulignant que sa déclaration concernant les saints, de leurs visions ou phrases, vous avez rappelé que ceux-ci ne font pas partie du dépôt de la foi et surtout n'obligent pas les fidèles à adhérer à la foi, c'est vrai mais il me semble que l'Église catholique chrétienne veut que les fidèles prennent également en compte la tradition catholique et donc aussi les faits concernant les saints. Par conséquent, mon ignorance me conduit à percevoir cette affirmation comme similaire à la pensée protestante. erreur?

        Je te salue avec 2 Voeux: celui de “Joyeuses fêtes de Noël” et pour le voir au plus vite a “Droit et inverse”.

        1. cher John,

          Je te réponds dans l'ordre:

          1. Non, mon exemple sur les stigmates n'a rien d'ironique, imaginez si je me moquais des stigmatisés qui ont été soumis à une immense douleur physique. Je voulais juste dire que Dieu respectait, dans sa pédagogie somptueuse et divine, iconographie populaire, que pendant des siècles avant que le Saint-Père François ne reçoive, premier dans l'histoire, les stigmates, ils ont représenté le crucifix avec des clous enfoncés dans la paume des mains, tandis que les crucifix étaient cloués avec des clous enfoncés dans les poignets. Le linceul sacré, que plus le temps passe, plus il donne de nouvelles preuves d'authenticité, porte la figure imprimée d'un homme crucifié avec des clous enfoncés dans ses poignets.

          2. Je vais vous donner comme exemple l'un des différents événements et apparitions, avec des messages associés, reconnu par l'Église, pour expliquer ce que cela signifie “reconnaissance” et ce que cela implique: les apparitions de la Bienheureuse Vierge Marie à Fatima. L'Église a reconnu les apparitions comme authentiques, plus tard, il a également canonisé Giacinto et Lucia, aujourd'hui vénérés Saints, et a considéré les messages authentiques – aussi connu sous le nom “secrets” – donné par la Sainte Vierge aux petits bergers. que ledit: ces apparitions, authentique et reconnu, ils n'ajoutent rien et n'enlèvent rien au mystère de l'Apocalypse, ni en aucune façon le perfectionner. donc, bien que malheureusement il soit difficile de le mettre dans la tête de certains fanatiques fidéistes de catholicité indéterminée, ma foi et celle de tout catholique pieux, peut facilement ignorer cet événement, que rien n'ajoute, Je répète, au dépôt de la foi. Par conséquent, je pourrais être – Je parle par exemple – complètement indifférent à l'événement de Fatima, ce que je ne peux ni ne dois faire, c'est nier son authenticité, parce que l'Église l'a reconnu comme authentique.
          malheureusement, nous prêtres et théologiens, nous devons nous battre, hélas sans succès, avec certaines hordes de fidèles qui voudraient imposer des visions, phrases et messages surnaturels reçus des saints et des saints, comme s'il s'agissait d'une sorte de cinquième évangile. Et quand vous essayez de leur expliquer quoi canoniser un saint ou un saint, cela ne veut pas dire transformer tout ce qu'il a dit en dogme de foi, écrit ou perçu, il est impossible d'être entendu, parce qu'ils réagissent généralement mal et de manière complètement décousue.
          Et je dirai: encore et encore l'Église, bien qu'il élève certains hommes et femmes aux honneurs des autels comme modèles de vertu héroïque, en même temps il n'a pas reconnu, ou il a marqué comme non authentiques et peu fiables certains écrits ou visions qui leur sont attribués. E’ le cas par exemple de la bienheureuse Catherine Emmerick, dont l'Église n'a pas reconnu l'authenticité du soi-disant “prophéties”. malheureusement, les ignorants qui sont extrêmement fiers de leur ignorance, il répond que si l'Église l'a béatifiée, tout ce que vous auriez dit doit être authentique. Ce n'est pas le cas. Dans le cas de ce bienheureux apporté comme exemple, l'Église a déclaré que ses visions ne peuvent être considérées comme authentiques parce qu'elles ont été manipulées par l'imagination de leur éditeur et qu'il est impossible d'établir ce que Emmerick a vraiment rapporté et ce qui est plutôt attribuable au fantasme littéraire de Clemens Brentano.

          3. La dernière fois que je suis passé à l'antenne le 8 octobre, puis j'ai fait un enregistrement externe deux semaines plus tard. Je ne sais pas quand je pourrai rentrer dans les studios de Milan car avec le covid-19, comme tu t'es vu, le nombre d'invités dans les programmes a été très faible et des tentatives sont faites pour éviter que les gens n'aient à parcourir de longues distances à ce moment. Cependant, j'aurai l'occasion de revenir bientôt, ils m'ont déjà invité.

          1. Père Merci pour la réponse longue et détaillée, Merci pour le temps qu'il m'a consacré. Dieu le récompense. Je l'ai vue à la télé le 8 octobre et j'ai aussi vu sa contribution vidéo la semaine suivante. Au moins pendant que vous attendez, envoyez les contributions vidéo à la rédaction si possible. À ce propos, elle était très claire. Mais je voudrais dire que, Je n'ai pas une bonne mémoire et donc maintenant je ne suis pas précis, mais quand dans le passé j'ai exploré la question de la méthode utilisée par l'Église pour établir si une apparition est vraie ou non, j'étais perplexe, déçu, parce que je croyais en un processus d'analyse plus articulé et plus approfondi. Au lieu de cela, je me trompe sur les stigmates, mais je le dis, J'aurais été plus heureux si saint François ou Padre Pio avaient eu des stigmates aux poignets, car en fait c'est sur les poignets que les ongles de Jésus-Christ ont été enfoncés (si j'y pense je me mets à pleurer, scusi). Mais je le vois presque certainement de cette façon parce que je suis le dernier des fidèles, ils sont presque nuls. Que Jésus-Christ soit loué.

          2. Dans le Linceul, nous ne voyons qu'un seul signe de l'ongle sortant du poignet.
            Cela n'exclut pas que l'ongle ait pu être enfoncé dans la partie inférieure de la paume de la main puis, passant dans l'espace entre le capitaine, le scaphoïde et le lunaire, sortir du poignet: avec cette inclinaison vers l'arrière de l'ongle, étant donné tout trou déjà fait dans le bois, la main pourrait être fixée à la potence sans avoir besoin de replier la pointe de l'ongle.

          3. “…ces apparitions, authentique et reconnu, ils n'ajoutent rien et n'enlèvent rien au mystère de l'Apocalypse, ni en aucune façon le perfectionner…”

            je dis – pardonnez-moi – mais la Vierge a du temps à perdre? Il ne sait pas qu'il est hors de propos? Parce qu'il apparaît puis réapparaît? Peut-être parce qu'elle était elle-même une voyante?
            Aujourd'hui, nous nous souvenons de l'apparition de Guadalupe à Juan Diego et du “fatigue” que la Vierge a dû faire pour briser la dureté de l'évêque. Le prodige de la tilma …les fleurs parfumées hors saison …..
            Non, la Vierge ne perd pas de temps mais atteint le cœur des gens en contournant le “sage” et “initiés” , évangélisant ainsi les évangélisateurs.
            maintenant, dernièrement, la Vierge de Medjugorje a versé du sang à Civitavecchia, entre les mains d'un évêque aussi rationnel, mais
            personne ne semble s'en soucier….
            et pourtant, même avant Mary, l'ancien père Abraham était un voyant, Moïse était un voyant, les prophètes étaient des voyants….Nous les lisons pendant la messe les définissant “Parole de Dieu”
            Saint Paul n'était pas un voyant? C'est une théologie greffée sur la culture juive précédente mais,
            s'il n'avait pas été un voyant, nous n'aurions pas eu l'apôtre et le martyr que nous connaissons.
            Il est vrai qu'il n'est pas prudent de croire à chaque bavardage, surtout dans des temps comme le nôtre, mais j'ai peur qu'il ne soit pas prudent de fermer même la porte au surnaturel qui frappe en se raidissant dans les certitudes de toujours.

          4. Je vous suggère de changer le Credo, dans la partie où il professe:

            Je crois en un seul Dieu,
            Père tout-puissant,
            Créateur du ciel et de la terre,
            de toutes choses visibles et invisibles.

            Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ,
            Fils unique de Dieu,
            Il né du Père avant tous les siècles:
            Dieu de Dieu, Lumière de Lumière,
            Vrai Dieu né du vrai Dieu,
            généré, pas créé,
            de la même substance que le Père;
            à travers lui toutes choses ont été créées.

            […]

            Je crois au Saint-Esprit,
            qui est Seigneur et donne la vie,
            et procède du Père et du Fils.
            Avec le Père et le Fils, il est adoré et glorifié,
            et il a parlé à travers les prophètes.

            […]

            ici, les parties dans lesquelles notre foi au Dieu trinitaire est professée, il pourrait les intégrer comme il l'entend:

            Je crois aux apparitions de la Vierge de Guadalupe, dans l'apparition de la Vierge Marie à Fatima, Je crois au déchirement de la Madone de Civitavecchia, à Notre-Dame de Medjugorje mais surtout aux secrets tremblants confiés à “seers” de la Gospa …
            Si vous le souhaitez, vous pouvez également ajouter ce que vous préférez: la croyance aux visions des saints, dans leurs locutions intérieures, dans leurs messages prophétiques et ainsi de suite à suivre.

            L'Église n'a jamais fait ça, mais, en ces temps de grande créativité émotionnelle, elle peut toujours le faire.
            Et une fois fait, peut le réciter.
            Où est le problème?
            Je continuerai à réciter le Nicée-Constantinople Creed (la croyance) où toutes ces choses ne sont pas là, parce qu'ils ne constituent pas des éléments du dépôt de la foi et parce qu'ils n'ajoutent rien et n'enlèvent rien au dépôt de la foi. Mais ça ne veut rien dire, en gros aujourd'hui, la foi, ce n'est qu'une question de goûts et de croyances personnelles, est pas?

    1. Cher Sebastiano,

      merci beaucoup.
      Je ne connaissais pas ce vieil article de Vittorio Messori, ce qui est très précieux et que, d'après ce que j'ai lu, ça remonte à la source que j'ai citée à la fin.

      Meilleurs voeux et meilleurs voeux

Les commentaires sont fermés.