La théologie et le droit canon du papier toilette gratuit: les dindes et les absurdités sensationnelles sur l'invalidité de la démission du Souverain Pontife Benoît XVI

- Nouvelles de l'Église -

THÉOLOGIE ET ​​DROIT CANON DU PAPIER DE TOILETTE GRATUIT: TURQUIES ET IDIOS CLAMANT SUR L'INVALIDITÉ DE LA RENONCIATION DU GRAND PONTIF BENOÎT XVI

.

Si une élection avait même eu lieu par simonie, c'est-à-dire par des échanges d'argent ou d'autres biens ou avantages, ceux qui ont tout mis en place encourront l'excommunication automatique, mais, l'élection du Pontife Romain, même s'il s'est produit par la perpétration de ce crime très grave déjà condamné par plusieurs conciles de l'Église et par les lois ecclésiastiques, il ne sera pas considéré comme invalide mais en tout cas légitime. C'est donc écrit, sans pénalité de refus, nella costituzione apostolica Dominique Troupeau le Saint-Père Jean-Paul II.

.

auteur
Ariel S. Levi Gualdo

.

.

Format PDF Imprimer l'article

 

.

.

.

Qu'il soit librement et correctement révélé …

Si un catholique était indécis s'il fallait lire le Manifeste, journal communiste historique fondé en 1971 de Rossana Rossanda et Lucio Magri, intellectuels brillants et plumes raffinées du journalisme italien, ou le journal Libre, fondato da quel simpatico gagà di Vittorio Feltri e diretto oggi da quella faccia da becchino depresso di Alessandro Sallusti, lisez le premier sans hésiter et n'utilisez pas le second même comme base pour le panier de tri des déchets. en fait, ce journal dénué de honte et de ridicule donne depuis des mois amplement d'espace à un journaliste qui soutient des thèses insensées sur l'invalidité de la démission du trône sacré du Souverain Pontife Benoît XVI. Cela dit, il convient de préciser que le droit de penser, le mot et l'expression ne peuvent être confondus avec le droit à la manipulation, à la mystification et à la grave offense adressées au Pontife régnant aujourd'hui et aux années et aux années de son gouvernement pastoral de l'Église universelle.

.

Qson journaliste accorde de la visibilité aux personnages déséquilibrés, comme le prêtre de l'archidiocèse de Palerme qui depuis des années empoisonne les catholiques les plus simples et les plus fragiles avec des théories folles à travers ses vidéos quotidiennes-réalisées sur Facebook. Avant de continuer, il vaut la peine de résumer, pour ensuite répondre et nier, ce que ce sujet dit depuis quatre ans maintenant:

.

1. La démission de Benoît XVI est invalide car il a été contraint par la force, donc il continue d'être le Souverain Pontife légitime;

2. Ce qu'on appelle "Pape François" n'existe pas, c'est un antipape, un usurpateur, un émissaire de Satan, d'où tous ses actes de gouvernement, ses documents et rendez-vous sont invalides;

3. L'élection du “faux pape” Jorge Mario Bergoglio a été orchestré par un groupe de cardinaux connus sous le nom de La mafia de Saint-Gall, qui a travaillé avec les puissances fortes et la franc-maçonnerie internationale pour destituer Benoît XVI et l'élire;

4. Jorge Mario Bergoglio est un destructeur satanique de l'Église et de la doctrine catholique, c'est un hérétique;

5. Tous les prêtres qui célèbrent la Sainte Messe en communion avec le “faux” pape usurpateur et hérétique célèbrent des messes invalides, en effet des masses sataniques;

6. Les fidèles qui reçoivent la Sainte Eucharistie des prêtres en communion avec le faux pape ne reçoivent pas le Très Saint Corps du Christ mais le corps de l'Antéchrist, de la même manière tous les sacrements administrés par eux sont invalides;

7. Quand un conclave sera célébré sur la mort de l'antipape usurpateur, sera en fait invalide, car ils procéderont à l'élection du successeur des cardinaux créés par l'antipape, alors ils éliront un autre antipape.

.

Même un enfant qui a étudié le catéchisme avec dévouement pour se préparer à la première communion comprendrait que c'est un véritable non-sens.

.

personne, y compris le journaliste complotiste de Libre et les fidèles de ce pauvre prêtre, il devrait s'étonner si l'auteur de telles thèses a d'abord été suspendu de Dieu, puis excommunié, enfin, comme dernier acte extrême, renvoyé de l'état clérical, vu son obstination et la haine féroce qu'il sème parmi le peuple, transformer leurs partisans en fanatiques qui à leur tour répandent une haine fanatique envers la « fausse église », il «falso papa» e il Collegio Sacerdotale composto a loro dire da «vigliacchi che tremano dinanzi all’antipapa usurpatore».

.

avec une question terminons maintenant la discussion sur le journal Libre passer à des thèses plus sérieuses: étant donné qu'à partir du titre du journal les rédacteurs se déclarent libres dans leurs opinions, ils seraient disposés à donner de la place sur les mêmes colonnes à un journaliste qui aurait également continué d'une manière frappante, pendant des mois et des mois, les théories destructrices et offensantes les plus absurdes contre le sénateur Matteo Salvini l'honorable Giorgia Meloni? ou, si seulement il essayait de le faire, il serait expulsé sur le champ à la première tentative de publier quelque chose comme ça? E con questo abbiamo chiarito quanto sia davvero libero questo quotidiano diretto da quella faccia da becchino depresso di Alessandro Sallusti. Car pour ces sujets, la liberté semble consister uniquement à laisser certains journalistes libres de jeter des pelles de merde sur l'Eglise catholique et la papauté. Mais ils ne permettraient jamais à une danseuse de flamenco de lancer une rose sur la soi-disant droite populiste à la fin de sa danse.. C'est leur liberté d'information, c'est leur indépendance. Par conséquent, je réitère l'invitation: catholiques, acheter et lire le Manifeste, mais n'achetez pas et ne lisez pas Libre.

.

sui médias sociaux, qu'il ne faut jamais sous-estimer avec un esprit de snobisme intellectuel, il y a des soi-disant catholiques qui ont dévié du droit chemin par ces déformateurs de l'actualité sont convaincus de leurs théories absurdes, se transformant à leur tour en diffuseurs de « vérités sensationnelles ». si, avec l'esprit de ceux qui soutiennent la Latium au lieu de Rome ou vice versa, avec une affligeante superficialité ils affirment:

.

«Il est maintenant clair que Benoît XVI en renonçant au ministère n'a pas renoncé à la papauté. Il est donc le Souverain Pontife, l'usurpateur Jorge Mario Bergoglio n'est qu'un antipape et d'ailleurs aussi un hérétique".

.

Commençons par répondre à cette affirmation totalement en dehors de toute logique et loi théologiques. Pour ce faire, vous devez d'abord vous demander: qu'est-ce que certaines personnes poussées par leurs gourous entendent par fonction e ministère en référence à l'évêque pontife romain de Rome? la fonction du Pontife romain n'est pas un sacrement indélébile, comme la consécration d'un épiscope ou la consécration d'un prêtre, la pétrine n'est qu'une primauté de juridiction. Le Souverain Pontife Benoît XVI n'a pas accompli un acte de renonciation tout en maintenant quelque chose de la primauté apostolique de cette charge, car l'élection au conclave ne marque pas l'élu d'un sacrement indélébile qui continuerait à subsister même après la démission, comme cela arrive aux évêques lorsqu'ils renoncent au gouvernement de leurs diocèses et deviennent évêques émérites, mais toujours en restant évêques, qui, à ce titre, ont renoncé au ministère, tout en maintenant que fonction indélébile lié à un sacrement indélébile.

.

L'étape fondamentale qui échappe à certains praticiens de la théologie fai-da-te, aux prêtres excommuniés qui se seraient autoproclamés biologistes et aux pauvres journalistes aux dangers loisir du complot libre, c'est justement que la papauté n'est pas un sacrement, puis le fonction ce n'est pas indélébile. Il y a des "théologiens" et des "canonistes" bar sportif ils ne le comprennent pas et pensent disserter sur des thèmes extrêmement complexes sur le plan théologique et canonique, le seul résultat sera d'abord de se confondre, puis tous ces gens simples qui, au lieu de nous écouter prêtres et théologiens de solide formation, boivent sur internet à la démence de ces déséquilibres irrationnels..

.

Au Souverain Pontife qui renonce à la ministère reste donc le fonction épiscopal, pas fonction de la papauté. Le sacrement de la plénitude du sacerdoce demeure, l'épiscopat, en ce qu ' fonction qui découle d'un sacrement qui ne peut être annulé d'aucune façon. Ceci de la même manière que je ne pourrais jamais abandonner fonction sacerdotal, Je pourrais renoncer à l'exercice du ministère sacerdotal, mais pas tout fonction. Ou comme si un baptisé voulait renoncer au Saint Baptême, qui est un sacrement indélébile. Il ne peut pas le faire. S'il le souhaite, il peut nier son baptême et déclarer qu'il ne se sent pas baptisé et qu'il n'entend pas appartenir à l'Église catholique., mais le sacrement qu'il a reçu en substance et en forme, personne ne pourra l'enlever. Encore un autre exemple: un cardinal peut être privé de la dignité de cardinal, car c'est un pur ecclésiastique honorifique. Celle du cardinal est une dignité, pas un sacrement. Tandis que l'évêque ou le prêtre qui avec la consécration épiscopale et la consécration sacerdotale ont reçu le sacerdoce ministériel du Christ et la plénitude sacramentelle du sacerdoce apostolique, s'ils le veulent, ils peuvent renoncer à tout ce que l'épiscopat et le presbyterium comportent en charges et en honneurs, mais ils ne cesseront pas ne jamais être évêques et prêtres, car tels ils le seront pour toujours. De la même manière qu'un évêque ou un prêtre a excommunié et également soumis à l'acte extrême de destitution de l'état clérical, ils ne cesseront jamais d'être évêques et prêtres.

.

Le pontificat s'acquiert juridiquement et non par les sacrements. D'où Benoît XVI, avec son acte de renonciation, il a renoncé à la ministère et a gardé le fonction épiscopal à qui, lui comme n'importe quel évêque, ne pourrait jamais abandonner, pourquoi le fonction épiscopal - je l'ai dit mais je le répète encore pour les têtes particulièrement dures - il dérive d'un sacrement indélébile, la papauté ne.

.

C'est ce qu'implique la démission du Pontife Romain. malheureusement, certaines personnes pauvres et bonnes, plus ou moins catholique, ils se sont engagés à prendre pour argent comptant des absurdités vraiment colossales, au point de refuser obstinément d'écouter les experts. Il leur est alors difficile d'apprendre comment se situent réellement les choses au niveau de la dogmatique sacramentelle et à celui de la discipline canonique des sacrements.. S'il nous reste quasiment impossible de les déplacer, parce que c'est eux, bien qu'il manque de théologie et de droit ecclésiastique, pour… nous expliquer comment sont les choses (!?).

.

Le journaliste libre est stupide dans un sens, le prêtre excommunié et aujourd'hui déchargé de l'état clérical d'une autre manière, avec le style du célèbre Docteur Dulcamara citent le Code de Droit Canon comme preuve irréfutable. Il ne sert à rien qu'ils la transforment en une sorte de "supercazzola prématurée à scapellation à droite", faire référence à la saga de mes amis, grâce à quoi aujourd'hui, le terme supercazzola entré dans le lexique philosophique pour indiquer une phrase ou une expression complètement dénuée de sens. Ce que ça vaut, mais, est que la citation d'un canon du Code de Droit Canonique produit le même effet que les étonnantes reliques du frère Cipolla racontées par Giovanni Boccaccio ont produit chez certains plébéiens ignorants. Et ainsi, journaliste stupide et prêtre excommunié aujourd'hui déchargé de l'état clérical, ils affirment solennellement:

.

«Benoît XVI est toujours le Souverain Pontife légitime parce qu'il n'a pas fait ce que le chanoine a fait 332 section 2 a besoin ".

.

tellement, leur atout et la preuve irréfutable de l'absurdité qu'ils affirment est ce code de droit canonique qui, sur la preuve des faits, ne sait même pas lire. Allons lire ce qui est écrit dans ce canon 332 virgule 2, cette:

.

« Au cas où le Pontife romain renonce à sa charge, il est requis pour la validité que la renonciation soit faite librement et dûment manifestée, au lieu de cela, il n'est pas nécessaire que quelqu'un l'accepte ".

.

Le Souverain Pontife Benoît XVI, après avoir annoncé sa renonciation le 11 février 2013, jusqu'au jour 28 de ce même mois, il a répété plusieurs fois la pleine liberté avec laquelle il était venu à mûrir sa décision. Il l'a réitéré dans son discours aux cardinaux, dans l'adresse au clergé de Rome, lors de deux audiences générales et lors de diverses salutations publiques officielles. ensuite, après l'élection de son Suprême Successeur, est revenu pour le répéter encore, au point d'affirmer que non seulement son choix était totalement libre et réfléchi, mais que si quelqu'un lui avait fait pression pour qu'il abandonne, il n'abandonnerait jamais pour aucune raison.

.

c'est peut être plus clair? Bien sûr que non, mais absurdement, de ces mots très clairs et sans équivoque, certains manipulateurs construisent des châteaux de sable illogiques pour soutenir:

.

"Ces propos sont la preuve qu'il était pressé par de fortes contraintes et que le message codé de Benoît XVI doit être interprété précisément derrière ces mots de lui" (!?).

.

bientôt dit: si les choses étaient comme l'affirmaient le stupide journaliste libre et le prêtre excommunié aujourd'hui démis de l'état clérical, Benoît XVI serait le plus grand menteur et le plus grand lâche de toute l'histoire de la papauté, ou non?

.

Face à ces différends les personnages en question se mettent à jouer sur des éléments qui seraient comiques en eux-mêmes, si derrière il n'y avait pas le désastre des âmes qui se traînent dans l'erreur. Par exemple en indiquant:

.

"Dans son déclaration écrit en latin Benoît XVI a fait de nombreuses erreurs. Et puisque celui-ci déclaration il doit être de forme parfaite, ces erreurs de syntaxe latine le rendent invalide. C'est quelque chose que Benoît XVI savait bien, mais ayant été contraint de faire un acte de renonciation, dressé un acte formel, le grevant de nullité en raison d'erreurs de syntaxe latine qu'il a sciemment voulues ".

.

Clarifions: si Benoît XVI avait vraiment fait une telle chose susciterait le dégoût même chez les pires lâches de l'histoire de l'humanité. bientôt dit: soutenir de telles choses, qui impliquent aussi la lecture de la conscience la plus profonde d'autrui et donc la célébration d'épreuves absurdes aux intentions les plus cachées, équivaut à revendiquer la présence d'extraterrestres invisibles débarqués sur la planète Terre et cachés parmi nous les humains. Mais allons plus loin:

.

« Benoît XVI a continué à se signer en faisant suivre son nom des initiales « P.P. » Qu'est-ce que ça veut dire grand prêtre!».

.

C'est donc tonitruant depuis quelques années dans son direct sur Facebook le prêtre ignorant excommunié et aujourd'hui démis de l'état clérical, qui à chaque fois se vante d'avoir obtenu deux doctorats en théologie. Cela prouve que les doctorats n'ont jamais inculqué l'intelligence aux médiocres limités qui par nature en manquent et qui n'ont jamais été gage de science et de sagesse.. en fait, le bidottore excommunié pour hérésie et schisme, il est si ignorant de l'histoire ecclésiastique qu'il ne sait même pas que les initiales, all'origine, est né lors des premiers grands conciles dogmatiques célébrés en Orient pour désigner l'évêque de Rome comme Père des pauvres, qui se traduit littéralement: Père des pauvres, o Père des Petits, des simples. Cet acronyme, l'évêque de Rome, il l'adopta à une époque où le titre de Souverain Pontife ou Pontife Romain n'existait pas encore. Comment pourrait-il alors, cet acronyme, moyenne Pontife des Papes, come afferma da anni l’ignorantissimo bidottore? Et il l'a adopté, cet acronyme, donner une leçon élégante - lire gifle - au Patriarche de Constantinople qui vantait une vingtaine de titres ronflants. C'est le sens vrai et original de cet acronyme, cul d'un concierge hérétique devenu fou Facebook à la chasse aux âmes à ruiner!

.

vous ne payez pas du tout, le stupide journaliste libre et le prêtre bidoctor excommunié et aujourd'hui démis de l'état clérical puis se lancent dans les sophismes sur l'exégèse du Nouveau Testament. Ils prennent deux phrases contenues dans les textes évangéliques puis lui font dire ce qui n'y est pas écrit:

.

«La différence est que le fonction est l'autorité du Souverain Pontife, "Tu es Pierre" (cf.. Mt 16, 18), tandis que le ministère c'est son évolution: "Nourrir mes agneaux" (cf.. Gv 21, 15).

.

La différence entre fonction e ministère et vice versa, dont parlent le stupide journaliste libre et le prêtre-enchérisseur excommunié, c'est une pure distinction de logique formelle, ou conceptuel, qui devrait être utilisé dans des manuels et des livres spéciaux dans lesquels nous avançons - et dans lesquels nous devons avancer - même les hypothèses les plus absurdes pour pouvoir comprendre et clarifier tous les aspects nécessaires à la connaissance et à la compétence correctes du sujet. C'est un outil spéculatif utilisé depuis la scolastique tardive de Guillaume d'Ockham jusqu'à l'excès subjectiviste « terministe » qui a donné le fondement à la pensée du juriste jésuite Francisco Suarez., qui doit être pris avec des pincettes par des experts expérimentés. Pas confronté à ce praticien médiocre et limité d'un prêtre excommunié ruffapopoli qui se vante d'un bidoctor, mais que s'il sortait de sa salle de tournage pour le direct on Facebook, où il est entouré de ses soignants adorés, confronter publiquement un vrai spécialiste, dans les cinq minutes, à cette pompeuse dinde, même pas un stylo ne resterait collé sur lui. Tout parce que, chey outils spéculatifs ont été utilisés dans des contextes académiques spécifiques dans les discussions philosophiques, théologique et juridique dans lequel le i préambule, c'est-à-dire les introductions historico-critiques spécifiques qu'ils ont expliquées, sur un plan purement pédagogique et logique, comment l'état actuel du problème et donc le problème de dépassement. Une fois omises ces parties qui servaient d'introduction et d'explication, il ne restait que les études spécifiques des thèmes et des expositions synthétiques voire éclectiques, visant uniquement à établir la vérité d'une écriture.. bientôt dit: ceux qui n'ont pas - comme ce prêtre bidoctor excommunié - une formation philosophique et théologique adéquate qui part d'une solide base scolastique et une connaissance tout aussi solide de l'art de la rhétorique et de la spéculation théologique philosophique; qui vantent les traditionalistes, mais qu'en fait ce sont des hérétiques modernistes complètement inconscients, parce qu'ils ne réalisent même pas qu'ils sont, ils ne pourront même pas lire et comprendre ces textes, mais en y mettant la main, ils les bouleverseront, enfin ils croiront avoir découvert en eux ce qui n'avait jamais sauté aux yeux de personne au cours des siècles.

.

Tout expliquer nous avons également apporté la preuve implicite de l'échec de cette approche spéculative, hier et aujourd'hui. Parce que les gens ne sont pas bien préparés en amont, d'une manière profonde et solide, ils croiront pouvoir lancer leur découverte ou leur interprétation à sensation en centrant tout sur un petit mot séparé du contexte complexe, excluant tout le chemin historique, théologiques et juridiques qui cachent des certitudes derrière eux discussions théologiques et chaque section du droit canon. Tout ça pour un fait simple et triste: parce qu'ils ne connaissent pas le sujet et ne savent même pas comment formuler certaines disputes académiques, lu et réalisé. Ils prennent un petit mot, ils l'extrapolent après avoir mal compris ou pas compris tout le contexte et s'appuient sur des vérités absurdes alors présentées comme irréfutables.

.

Dans certaines spéculations et dissertations académique basé principalement sur les principes de la scolastique classique, certains thèmes ont été portés à l'incroyable, il cosiddetto paradoxal (paradoxe). Anciennement Cicéron, dans l'art de la rhétorique latine, il a eu recours au paradoxe. Même le Bienheureux Apôtre Paul lui-même dans son exposition a utilisé le ὑπερβολή (hyperbole), qui était typique de la rhétorique grecque. En réalité, mais, ces distinctions n'existent tout simplement pas, ce ne sont que des paradoxes rhétoriques ou thématiques, hyperbole ou en tout cas des excès qui visent à créer des raisonnements spéculatifs même sur les hypothèses les plus improbables et absurdes. exemple: une fois, thèse avec quelques confrères également formés en théologiens dogmatiques et historiens du dogme, d'une manière tout à fait sérieuse - non pas parce que nous étions bourrés d'alcool et de haschich - nous avons commencé à discuter de l'existence hypothétique d'autres vies dans d'autres mondes et planètes en dehors du système solaire. Pour cela, nous nous sommes interrogés: au cas où d'autres formes de vie existaient, comment relire le mystère de la création de l'homme, mais surtout l'incarnation de la Parole de Dieu et le sacrifice consenti par sa mort salvatrice pour la rédemption des hommes? Une dissertation, paradoxal, hyperbolique, poussé à l'extrême paradoxe. Peut-être pourtant, si le journaliste libre et le prêtre bidoctor excommunié étaient présents, pris et mal compris quatre mots, dès lors, ils donneraient vie à la théologie extraterrestre.

.

Pour cela, aucun canoniste, jusqu'aujourd'hui, réussi à faire avancer ce le souffle de la voix sans concept ni réalité, telle que l'élection invalide d'un Pontife romain ou d'autre part la nullité d'un acte de renonciation. En effet,, dans le monde réel, les vrais théologiens sont tout autre chose que les praticiens, amateurs et autoproclamés concierges, sans parler de ceux qui les suivent et qui dans quatre ballets ont à leur tour obtenu des doctorats en dogmatique sacramentelle et en droit canon sur Facebook e Instagram.

.

Nous qui sommes de vrais théologiens, tout d'abord parce que par obéissance à l'Église et à ses Autorités légitimes et parce que nous avons été formés par nos sages maîtres à être des esprits rationnels et spéculatifs, nous parlons sur la base de ce qui existe et de ce qui s'est passé, à savoir ce: Benoît XVI a librement, a légitimement et valablement renoncé à la Chaire de Peter, confirmer et réitérer la pleine liberté de son acte de renonciation. Tout le reste est théologie et droit canon du papier toilette de tous les jours Libre et des folies insensées criées par un pauvre prêtre déséquilibré qui devient fou dans les émissions en direct Facebook, dont il rappelle à ses adeptes, tous les trois non-sens tirés au hasard, qui détient deux doctorats et est deux fois docteur… deux fois docteur! Sauf peu de temps après avoir affirmé que Dieu s'est révélé aux pauvres et aux ignorants pour contrarier précisément les savants et les sages.

.

Raffinement sur fonction et ministère, ou même inventer un Benoît Code, comme l'a fait le stupide journaliste libre sur les colonnes télématiques de Libre, cela signifie faire de la théologie fantastique et du droit canon fantastique, s'accrocher aux petits mots et à certaines distinctions sans même un esprit sophiste, mais juste illogique et irrationnel, à la recherche de quelque chose qui n'existe pas mais que certains, pour eux malaise psychologique ou spirituel, ils veulent qu'il existe à tout prix. A ce moment-là, qu'est-ce qui n'existe pas s'ils l'inventent, donner aux mots un sens différent ou altérer les documents de l'Église par la manipulation, par exemple la Constitution apostolique Dominique Troupeau le Saint-Père Jean-Paul II, sur la vacance du Siège Apostolique et l'élection du Pontife Romain. en fait, le pauvre concierge, toujours spécialisé dans le fait de faire dire aux documents ce qu'ils ne disent pas, il semble n'avoir même pas remarqué ce que cette Constitution écrit au chapitre VI, n. 78:

.

« Si lors de l'élection du Pontife romain - à Dieu ne plaise - le crime de simonie était perpétré, delibero e dichiaro che tutti coloro che se ne rendessero colpevoli incorreranno nella scomunica automatique e che è tuttavia tolta la nullità o la non validità della medesima provvista simoniaca, de sorte que pour cette raison - comme déjà établi par mes prédécesseurs - la validité de l'élection du Pontife romain n'est pas contestée ".

.

Qu'est-ce que tout cela veut dire? c'est clairement écrit: si une élection a même eu lieu par simonie, c'est-à-dire par des échanges d'argent ou d'autres biens ou avantages, ceux qui ont tout mis en place encourront l'excommunication automatique, mais, l'élection du Pontife Romain, même s'il s'est produit par la perpétration de ce crime très grave déjà condamné par plusieurs conciles de l'Église et par les lois ecclésiastiques, il ne sera pas considéré comme invalide mais en tout cas légitime. C'est donc écrit, sans pénalité de refus.

.

Mes chers disciples du prêtre hérétique excommunié qui tire des bêtises en rafales sur Facebook vous exposer, son public, les étonnantes reliques du frère Cipolla. vous, que nous, bergers dans le soin des âmes, voulons par tous les moyens nous remettre de l'erreur et arracher à la tromperie, Je m'adresse à une invitation à réfléchir sur cet élément indéniable: d'un document aussi articulé que cette Constitution, deux mots ne peuvent pas être coupés, les isoler de l'ensemble du contexte puis faire dire au document ce qui n'y est pas écrit. oui, le n suivant. 79 du même chapitre précise:

.

« Confirmant également les prescriptions des prédécesseurs, j'interdis à personne, même s'il a reçu la dignité de cardinalat, négocier, du vivant du Pontife et sans l'avoir consulté, sur l'élection de son Successeur, ou promettre des votes, ou prendre des décisions à ce sujet dans des couvents privés ".

.

Porter une attention particulière: cette interdiction précise et décisive, déjà contenus dans des documents similaires promulgués par d'autres Suprêmes Prédécesseurs du Saint Pontife Jean-Paul II, même s'il a été totalement violé par les cardinaux, il ne prévoit absolument pas la peine de nullité et de nullité de l'élection. Le document le dit, il serait juste assez pour lire, au lieu de prendre pour de l'or pur ce qui prétend improbable qu'une certaine dinde qui crie dans les émissions en direct Facebook. donc, par rapport à ce qui vient d'être rapporté et expliqué, entendez-vous vraiment continuer à donner du crédit à ce misérable sujet qui vous dit depuis des années que l'élection du Pontife régnant est invalide car orchestrée par un groupe de cardinaux dénommé "La Mafia de Saint-Gall"? Merci de raisonner, surtout à lire: sinon même une élection qui a eu lieu par le crime honteux de simonie rend invalide et non avenue l'élection d'un Pontife Romain, pensez-vous vraiment que cela peut être fait par des cardinaux qui se réunissaient de temps en temps en Suisse pour être ensemble et se parler? Raison: c'est le même document en question, qui d'une part condamne toutes sortes de pactes pré-conclaves, mais en même temps il ne remet pas en cause l'élection légitime et valable de celui qui a aussi été élu par cette voie. Réfléchissez et surtout lisez les documents, n'écoute pas ce que la dinde rugissante prétend lui faire dire, de ce que certains documents n'ont jamais dit et écrit.

.

La soi-disant "Mafia de Saint-Gall" est une simple blague humoristique faite par feu le cardinal Godfried Maria Jules Danneels à un journaliste, auquel il a dit, d'un ton purement plaisant, que de temps en temps, un groupe de cardinaux, y compris lui, ils se sont rencontrés dans cette ville suisse. Et en riant, dit: "On était un peu comme un rassemblement mafieux". La théorie d'un complot s'est construite sur cette plaisanterie qui aurait contraint Benoît XVI à démissionner avec coercition et violence psychologique afin d'élire à sa place le cardinal Jorge Mario Bergoglio déjà préparé., soutenu par cette mafia cardinale galloise, avec des pouvoirs forts et une franc-maçonnerie internationale, comme le dit depuis des années le prêtre criard excommunié.

.

Mon chéri, je te demande d'un ton suppliant pour la charité divine qui a doté même les plus limités de capacités, au moins partielle, comprendre et vouloir: comment pouvez-vous donner du crédit à de telles choses, nié par les faits, par les lois ecclésiastiques et par la Constitution apostolique qui règle l'élection du Pontife romain? Ttout cela dans le seul but de nier, avec une obstination illogique et irrationnelle, Que s'est-il vraiment passé: Benoît XVI a librement, a légitimement et valablement renoncé au ministère pétrinien et certaines erreurs grammaticales ne rendront certainement pas invalide sa démission formelle. Ceux qui nient cela nient la réalité de vivre dans l'hyperuranium.

.

Pour nous tous prêtres et théologiens que nous avons donné toute notre existence à l'Église et au Saint Peuple de Dieu, c'est vraiment décourageant d'essayer de contrer des gens plongés dans l'erreur la plus absurde qui n'acceptent aucune correction, parce qu'ils refusent de voir des guides et des enseignants en nous. Dans ces circonstances douloureuses, les formidables paroles prophétiques écrites par le Bienheureux Apôtre Paul à son disciple Timothée résonnent dans nos cœurs comme des bergers dans le soin des âmes:

.

"Dans la journée, en fait, Il ne dure pas la saine doctrine, mais, ayant la démangeaison ils, Il accumuler pour eux-mêmes les enseignants pour répondre à leurs propres goûts, refusant d'écouter la vérité et se tourneront vers les mythes. Mais vous toujours être stable, endurer la souffrance, faites votre travail en tant qu'annonceur de l'Évangile, remplir votre ministère " (II Tm 4, 1-5).

.

Aujourd'hui, nous serviteurs de l'Église et de la saine doctrine nous sentons tous Timothée dans la lutte, qui est une lutte souvent inutile contre l'idiotie produite par des esprits illogiques et irrationnels qui entraînent de nombreuses âmes vers la ruine. Et qu'ils se fâchent, nous attaque verbalement et nous offense gravement, si seulement on essayait de les ramener à la raison. Des temps difficiles aujourd'hui pour les prêtres et les théologiens, spécialement pour les pasteurs dans le soin des âmes animées d'une foi profonde, qui ressentent donc fortement le devoir de défendre le Peuple de Dieu à tout prix contre les loups voraces et le Frère Oignon qui abusent de leur crédulité populaire avec l'étalage de reliques étonnantes.

.

de l'île de Patmos, 23 novembre 2021

.

.

JE RÉFÈRE À CETTE LEÇON VIDÉO PRÉCÉDENTE POUR CEUX QUI SOUHAITENT EN SAVOIR PLUS SUR LE SUJET ICI

.

.

 

.

«Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira» [Gv 8,32],
mais apporter, répandre et défendre la vérité non seulement
les risques, mais aussi les coûts. Aidez-nous à soutenir cette île
avec vos offres via le système sécurisé Paypal:









ou vous pouvez utiliser le compte bancaire:

payable aux Editions L'île de Patmos

IBAN IT 74R0503403259000000301118
dans ce cas, nous envoyer un avertissement par courriel, parce que la banque
Il ne fournit pas votre e-mail et nous ne pouvions pas vous envoyer une
action de grâces [ isoladipatmos@gmail.com ]

.

.

.

.

.

À propos de père Ariel

Ariel S. Levi di Gualdo Presbitero e Teologo ( Cliquez sur le nom pour lire tous ses articles )

15 réflexions sur "La théologie et le droit canon du papier toilette gratuit: les dindes et les absurdités sensationnelles sur l'invalidité de la démission du Souverain Pontife Benoît XVI

  1. article belle, stupenda confutazione di una colossale sciocchezza che circola ormai anche fuori dal Web e, parlando fuori dai denti, mi fa inc….re di brutto perché manca totalmente di rispetto nei confronti di un grande uomo come Joseph Ratzinger – Benoît XVI.
    Ma se dovessimo fare l’elenco delle stupidaggini che circolano mietendo vittime fra le persone più ingenue all’interno del Popolo di Dio, non ne usciremmo più vivi.
    Io stesso ho litigato su FB con una tipa che passa il suo tempo a perorare la causa della separazione fra uomini e donne nelle liturgie, con la riesumazione dell’uso del velo per le donne, arrivando al punto di inscenare vere e proprie battaglie di principio per imporlo. O altri esaltati che sostengono che le messe Novus Ordo, c'est incroyable, non sono valide perché il diavolo è attratto dall’uso dell’italiano, mentre la preghiera eucaristica in latino lo fa scappare (sic!). Badate bene che non sto affatto esagerando, mi consta in prima persona.
    Tornando ad argomenti più seri, mi permetto di invitare alla lettura di questo articolo con un illuminante commento di Mons. Giuseppe Sciacca, segretario della Segnatura apostolica e uditore generale della Camera Apostolica. Le sue conclusioni sono argomentate a partire dal diritto canonico, come è normale che sia considerando l’ufficio che ricopre, ma in ogni caso l’articolo di padre Ariel ho provveduto a stamparlo e metterlo da parte per approfondirlo, merita di essere meditato per bene!

    https://www.lastampa.it/vatican-insider/it/2016/08/16/news/sciacca-non-puo-esistere-un-papato-condiviso-1

    1. Caro Salvatore,

      ha fatto bene a postare l’articolo di S.E. Mons. Giuseppe Sciacca, che conosco bene, ma che purtroppo mi ero dimenticato, pur avendolo letto con molto interesse a suo tempo, di segnalare ai nostri Lettori.
      A mio parere del tutto personale, ma ritengo fondato, dopo il Cardinale Mario Francesco Pompedda (1929-2006) credo che sia uno tra i migliori canonisti che abbiamo oggi a livello mondiale.

    2. Condivido appieno le tuearrabbiature”, proprio perché tratti di situazione che vivo anch’io nei confronti di un familiare irrecuperabile.

      Anni addietro ero affascinata dalla sua religiosità, dal suo fervore nel pregare, dalla sua umiltà. Ma ecco che nel periodo del lookdown si aprono impensabili scenari, “divoratori” de vertu, che mi hanno fatto percepito la chiara sensazione che unsecondo terribile virussi stesse accanendo contro gli uomini. Serpeggia da allora la convinzione che il vaccino è opera del maligno e modifichi il nostro DNA, che la Messa sia valida solo se in latino, che la Comunione debba essere accettata solo attraverso la bocca, che il nostro amato papa Francesco debba essere dileggiato e temuto in quanto antiCristo, come tutti noi suoi seguaci discepoli di un eretico.

      Lascio immaginare gli sterili tentativi di convincimento ed i dissapori nel contesto familiare. Provvidenzialmente trovo in questa sede, nella frase del Vangelo di Matteo ripropostoci da padre Ariel la più adeguata soluzione:

      “«Quelle que soit la ville ou le village dans lequel vous entrez, demander s'il y a une personne digne, et restez-y jusqu'à votre départ. Entrer dans la maison, la saluer. Si la maison est digne, ………”

      Grazie per il commento segnalato di Mons. Sciacca

  2. révérend Père, Le chiedo la gentilezza, di aprire anche un Canale Telegram dove io sono molto seguita per l’opera di evangelizzazione con le mie pubblicazioni e di valutare seriamente le grandi opportunità che offre questa Applicazione. Può anche interagire con noi. Il Canale può essere privato e vi ha accesso solo chi ha un numero di telefono che sia ben visibile. Mi piace tanto quanto scrive e sa essere veramente esplicativo nei video che pubblica, anche se non in elenco, su Youtube. Potrebbe anche qui aiutare tante anime confuse che stanno abbandonando Facebook e altre piattaforme Social. Prego affinchè il Signore La illumini in tal senso.

    Che il Signore La benedica grandemente per questo articolo scritto da Lei e che, se non tutti, almeno qualcuno sta cominciando a ragionare!

    1. Cara Simona,

      le assicuro che parlerò con gli altri Padri e i collaboratori de L’Isola di Patmos per prendere molto seriamente quanto di opportuno lei ci suggerisce.
      Cercheremo di fare in modo e maniera di entrare sul canale Telegram.

      Con sincera gratitudine

      1. père, un invito saggio quello di Simona, che ha posto bene in luce come attraverso le Sue parole, lo stile virtuoso delle Sue esposizioni, l’attualità dei temi ed ancor più la dialettica (qui, confesso, vorrei possedere poche briciole), ci vengono trasferite conoscenza e tanta Verità. Io personalmente ero paurosamente a digiuno del significato di specifici termini, della loro origine e/o modificazione nel corso della storia della Chiesa. Quindi mi ripeto spesso se non sia un vero peccato che tanta generosa ricchezza e formazione rimanganoracchiusenell’ambito della rivista, pour quelques privilégiés, e non si tentino invece più ampi e portentosi canali di comunicazione e scambiabilita’. oui, c’è lo spazio televisivo, ma molto raro e limitativo. Questo Suo ultimo articolo, par exemple, di una tale capacità di analisi, che si è contrapposta egregiamente allavaghezzadi contenuto di quello “librement” giornalistico in questione, nel quale per caso mi ero imbattuta appena pubblicato, bien, il Suo ultimo articolo ho ritenuto condividerlo immediatamente con diversi amici che ancora non La conoscono e nulla sanno opporre alle sapienti frottole che circolano.

  3. Carissimo e Preclaro Padre,

    purtroppo ieri ho avuto una conferma delle sue parole. un “fidata” e “provataamica, che non sentivo da tempo e che sapevo non essersi vaccinata per le solite ragioni, al mio invito cuore in mano a provvedere, al mio intento di accompagnarla di persona al centro vaccinale nonché alla mia profferta di aiuto in caso di reazioni avverse dopo la solita tirata sul Grande Reset, sui poteri occulti e sui giornali comprati dal ministro Speranza (???), ecco tirere fuori che il nostro Santo Padre felicemente regnante è un demonio, che il vero papa è Benedetto XVI e che Radio Maria c'est la vérité.

    Non le dico il dolore, l’angoscia e l’incazzatura che tali bestemmie mi hanno apportato. Sono rimasto basito e muto. vous (ère?) una cara persona, un po’ materiale e individualista, ma credente e, à sa manière, ligia ai precetti di Santa Madre Chiesa. Troppo incline ai miracolismi e al culto mariano più introverso, ça oui.

    Je, en conscience, non mi sento di lasciarla così, ma non so proprio per che verso prenderla.

    Buona serata e grazie per le conferme che mi da, e sempre attinenti ai dubbi più impellenti.

    1. Dear John,

      quando certe persone si chiudono alla ragione, rigettano la realtà e si rifiutano di fare ragionamenti logici basati sul comune buon senso, aiutarli è sempre molto difficile, a volte appare quasi impossibile.

      Se bonariamente si cerca di farli ragionare, si sentono sfidati o peggio aggrediti, per non dire come reagiscono se uno cerca di dimostrargli che sono in errore, peggio che mai.

      In queste situazioni ci possiamo solo limitare ad ascoltare la persona, evitare di contraddirla, ed attendere con sapiente pazienza che apra anche un minuscolo spiraglio.

      Se la persona rimane ostinata, la massima evangelica ci dice con chiarezza che cosa fare:

      «Quelle que soit la ville ou le village dans lequel vous entrez, demander s'il y a une personne digne, et restez-y jusqu'à votre départ. Entrer dans la maison, la saluer. Si la maison est digne, votre paix descende sur elle; mais si ce n'est pas digne, laissez votre déclaration de paix pour vous. Et quiconque ne vous recevra pas, ni entendre vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds " (Mt 10, 11-14).

  4. Come pecorella smarrita non posso che darle ragione. Questioni teologiche così importanti dovrebbero essere trattate in ambienti ad alto livello, da studiosi competenti e da teologi illuminati da una fede ardente.

    Purtroppo l’attuale Chiesa Cattolica è lacerata da derive di ogni genere come i vescovi tedeschi inclini alle derive protestanti, che si dibattono tra preti sposati e “prêtres femmes”, non parliamo poi dell’omosessualità dilagante nelle fila dei consacrati, idoli in Vaticano, comunione ai risposati, amuchina al posto dell’acqua santa, Eucarestia in mano, abolizione di fatto della messa vetus ordo, etc.

    Per ultimo il video in cui Bergoglio confessava di non sapere il perché Gesù ha dovuto subire il martirio della Croce.

    Noi pecorelle siamo sempre più smarrite e attendiamo ancora una risposta ai “dubia” de 4 alti prelati ormai dimenticati.

    Come mai il vescovo Viganò non viene scomunicato mentre i preti subiscono la sanzione per meno di un decimo delle sue affermazioni?

    Prego il Padreterno che mandi al più presto l’Apocalisse, così smetteremo di litigare e la verità trionferà.

    Loué soit Jésus Christ. Adoramus te, Christ, et benedicimus tibi. Quia per sanctam crucem tuam redemisti mundum.

    1. Caro Gian,

      per quanto la cosa sia “emotivamente” comprensibile, a volte taluni tendono ad affrontare certi problemi, indubbiamente molto gravi, come se la Chiesa Cattolica avesse solo un presente, plutôt que 2000 anni di storia alle spalle e destinata, secondo la promessa di Gesù Cristo, a sopravvivere fino alla fine dei tempi. Come sopravvivrà non sappiamo, ma sappiamo che sopravvivrà perché lo ha detto Cristo Dio.

      Nel XV secolo i vescovi della attuale Germania facevano cose molto peggiori dei dibattiti tra “preti sposati” e “donne prete” e diversi di loro non erano pastori in cura d’anime ma dei potenti feudatari.

      peut-être, il problema dell’omosessualità fosse una novità che segna il declino e la decadenza che la Chiesa sta vivendo oggi. Perché anche questa è storia vecchia, lo dimostra il Liber Gomorrhianus del Cardinale Pier Damiani, plus tard, saint et docteur de l'Eglise, che lanciò tuoni e fulmini contro la sodomia diffusa nel clero già nel lontano XI secolo.

      Come presbitero e teologo ho il dovere di informarla che la Chiesa non ha mai concesso la Santa Comunione ai divorziati risposati e chi attribuisce questa “concessa facoltà” o questo “sovvertimento della dottrina” alla esortazione apostolica post-sinodale aimer la joie, evidentemente non ha letto quel documento, nel quale non è assolutamente stabilita alcuna norma in tal senso. Per quanto riguarda i divorziati risposati resta in vigore la disciplina racchiusa al n. 78 de La famille le Saint-Père Jean-Paul II, che nessuno sino a oggi ha abrogato.
      Dans aimer la joie si raccomanda la cura pastorale delle persone divorziate risposate e si invitano i pastori a valutare caso per caso le diverse situazioni. Cosa peraltro che la Chiesa fa da sempre e non certo da otto anni a queste parte. E questo glielo dico come confessore, par exemple: i gravissimi peccati contro la vita, tale è per esempio l’aborto, non sono affatto tutti uguali gli uni agli altri, perché diverse sono le situazioni e diverse le condizioni e i fatti che possono avere spinta una donna ad abortire, rendendo così questo peccato, in sé gravissimo, diverso in gravità da persona a persona. Possono esistere persino casi eccezionali nei quali, un simile e gravissimo peccato mortale, in una particolare e specifica situazione può persino ridursi a peccato veniale, per esempio nel caso di una donna costretta con la coercizione o di una donna priva della reale consapevolezza di ciò che veramente faceva. O alla base del peccato non c’è forse la libertà, la consapevolezza e il deliberato consenso?

      Tutte queste sono forse invenzioni della “Chiesa misericordista del nuovo corso”? Non, è l’insegnamento di uno tra i più grandi dottori della morale cattolica, anch’esso proclamato Santo e Dottore della Chiesa, Alphonse de Liguori.

      Idoli in Vaticano? A moi, che pure gli spazi del Vaticano li conosco e li frequento a volte anche con una certa assiduità, accedendo anche a quegli spazi non consentiti ai visitatori, non risulta che nella cappella del Santissimo Sacramento della Papale Arcibasilica di San Pietro abbiano tolto la riserva eucaristica e l’abbiano sostituita con qualche idolo, né mi risulta che abbiano sfrattato le reliquie del Beato Apostolo Pietro da sotto l’altare della confessione per sostituirle con un idolo pagano.

      Se l’Autorità Ecclesiastica stabilisce che si prenda con riverente devozione l’Eucaristia in mano, perché porgendola alla bocca, in tempo di pandemia da Covid-19, si può rischiare di trasmettere infezione da un fedele all’altro, ci si attiene a quello che la Chiesa ha disposto, senza gridare al sacrilegio, laddove sacrilegio non c’è. Questo detto da un prete che la Comunione in mano ha sempre evitato di darla, ma che si attiene con scrupolo a quanto i vescovi hanno stabilito, perché i maestri e i custodi apostolici della fede sono loro. Questo senza che certi fedeli che ritengono di saperla più lunga dei Successori degli Apostoli si stracciano le vesti per ogni nonnulla e che, credendo di rispettare meglio di altri il Santissimo Sacramento, non trovano di meglio da fare che contestare i vescovi.

      Sono molto felice che siano state poste delle restrizioni alla celebrazione della Santa Messa con il Vetus Ordo, perché è il caso di dire: chi è vittima del suo male pianga se stesso. È infatti cosa appurata e documentata che una frangia esaltata di fedeli tutt’altro che minoritaria, per anni ha usato quel venerabile rito contro un intero concilio della Chiesa e contro la riforma liturgica del Santo Pontefice Paolo VI. Ciò che mi dispiace è che non siano giunti a questa decisione molti anni prima, evitando tanti problemi ai vescovi e a noi sacerdoti da parte di quei non pochi fedeli che avevano istituito il cosiddetto Partito della Vera Tradizione e che usavano la sacra liturgia per muovere gravi e pesanti contestazioni alla Chiesa, al concilio e alla riforma liturgica.

      I Cardinali “dei dubia” li ho conosciuti, uno in modo particolare, Cardinal Carlo Caffara. E proprio questo Cardinale le avrebbe risposto spiegandole che il Sommo Pontefice non è tenuto a rispondere alle suppliche a lui rivolte, per esempio in forma di dubia. Se poi non risponde, non può essere per questo nemmeno giudicato, perché il Romano Pontefice non è soggetto al giudizio di alcuna autorità umana. Ma badi bene, non da otto anni a questa parte, ma da sempre.

      Le spiego subito perché il confuso e confondente Arcivescovo Carlo Maria Viganò non viene scomunicato. Per questo semplice motivo:

      1. Non ha mai detto che questa è una Chiesa falsa e satanica, una multinazionale della menzogna governata dall’Anticristo;
      2. Non ha mai dichiarato che il Pontefice regnante è un antipapa eletto in modo illecito e invalido;
      3. Non ha mai dichiarato che tutti noi che celebriamo i sacri misteri in comunione con lui celebriamo Messe invalide e amministriamo Sacramenti invalidi e anziché nutrire i fedeli con il Corpo di Cristo li nutriamo con il corpo dell’Anticristo e che le nostre celebrazioni sono messe sataniche;
      4. Perché non ha mai detto che alla morte del Pontefice regnante sarà eletto un altro antipapa in quanto i cardinali non possono eleggere un legittimo pontefice suo successore;
      5. Ecc… ecc …

      Ecco perché questo Arcivescovo non è mai incorso in scomunica.

      Io non invocherei, baldanzosamente come fa lei, l’imminente giudizio universale, perché penso che forse il primo a essere giudicato potrei essere proprio io. parce qu'il voit, habituellement, il giudizio universale, lo invocano sempre e di prassi quelli convinti che Dio giudichi sempre e solo gli altri, mai loro, ma soprattutto che li giudichi come loro ritengono che li debba giudicare e che debbano essere giudicati.

      La benedico e le auguro ogni bene e grazia dal Signore e, soprattutto … avanti con Maria!

    1. Cara Simona,

      assieme ai miei confratelli Ivano Liguori e Gabriele Giordano M. Scardocci, cerchiamo di fare quanto più e quanto meglio possibile informazione cattolica, in modo del tutto particolare quando certi pericolosi arruffapopoli confondono le pecore del gregge che Cristo Dio ha affidato a noi pastori.
      Questo è lo scopo della nostra missione sacerdotale, questa la finalità de L'île de Patmos.

      Je te bénis de mon coeur

  5. Certo son tempi duri per alcuni buoni pastori, ma sono altrettanto duri per le pecorelle che vagano smarrite …. a tal punto confuse e disorientate dai tanti falsi richiami.
    Pecorelle belanti che non sanno più riconoscere la voce rassicurante che le riconduce in salvo all’ovile ….
    Il grande divisore (le grec diabolos) è sempre all’opera nel seminare zizzania e confondere le menti e le anime, dentro e fuori dalla Chiesa.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire est traité.