Père Ariel Auteur

Service des sapeurs-pompiers. François et le nouveau feu des médias: offrandes aux prêtres

"INCENDIE SERVICE DE BRIGADE". LE FEU SAINT-PÈRE FRANCIS ET DES NOUVEAUX MÉDIAS: OFFRES DE PRÊTRES

 

[...] à tous les non quelques prêtres avec la fonction des pasteurs qui vivent des situations de difficultés économiques, Je voudrais lancer à la fois une idée et un appel: lorsque vous recevez une facture d'électricité ou de gaz que vous ne pouvez pas payer, Envoyez-le à Maison de Santa Marta, adressée directement à Sa Sainteté le Souverain Pontife François, Cité du Vatican, accompagné de ce billet: "Nous sommes les prêtres de l'Église des pauvres pour les pauvres et nous n'avons pas l'argent pour payer les factures d'électricité et de gaz de l'église paroissiale, puis nous remettons le paiement directement au Siège Apostolique ".

 

Père Ariel Auteur

Auteur
Ariel S. Levi Gualdo

 

logo des pompiers du vatican

armoiries des pompiers de la Cité du Vatican

Dans son homélie du matin, le Saint-Père a dit: "Combien de fois nous voyons que d'entrer dans une église, aujourd'hui encore, il n'y a pas de liste de prix: pour le baptême, la bénédiction, intentions pour la mise en service. Et les gens sont scandalisés ".

.

Toute personne souhaitant lire l'intégralité du rapport peut se connecter directement au de la République [voir qui] qui est maintenant devenu un organe non officiel du Saint-Siège, pas moins aussi d'avoir un essai sur la façon dont certains discours finissent ensuite rapportés par la grande presse.

.

Il semble que le Saint-Père tende à une certaine partialité qui l'incite à voir les choses de droite mais pas de gauche. Ajoutez à cela que dès que lepublic ça a tendance à baisser, le Saint-Père en ressort avec quelques phrases percutantes qui font immédiatement le tour du monde; et pendant des jours et des jours les premières pages des journaux sont garanties, que de ses mots exprimés pas rarement avec manque de clarté ils prennent généralement ce qu'ils veulent et avec tout le bénéfice possible de l'inventaire, surtout quand le Saint-Père dit des choses sacro-saintes et justes, mais exprimé d'une mauvaise manière, créant ainsi de nombreux problèmes de communication et de réception de ses propres messages, parce que les médias finissent par lui faire dire ce qu'il n'a jamais pensé.

.

Pompiers du Vatican 3

Les pompiers de l'État de la Cité du Vatican installent la cheminée sur le toit de la chapelle Sixtine avant le conclave des cardinaux

Comme cela ne peut pas être accidentel, On se demande: qui est le directeur de certaines stratégies publicitaires, étant donné qu'il en est ainsi?

Et "tire" aujourd'hui que je te "tue" demain, si les coups ne font plus d'effet dans les médias accros à toutes les pires drogues, au point de nécessiter des doses toujours plus grandes de médicaments toujours plus puissants, à quoi nous devons nous préparer?

.

Le Saint-Père a bien dit une chose mais exprimé dans le mauvais sens, viser encore une fois à droite sans pour autant saisir le moins du monde toutes les implications qui sont à gauche. Tout comme ce fameux ' Qui suis-je pour juger?Tronc gauche au milieu, grâce à quoi nous avons pu assister pour la première fois dans l'histoire à l'exaltation d'un pape sur les couvertures des magazines gays du monde entier, tandis que les prêtres et les théologiens, bientôt obligé d'endosser le rôle de sapeurs-pompiers, ils ont expliqué ce que le Saint-Père entendait à juste titre par cette phrase; et cela en l'expliquant non seulement aux fidèles dévots, mais surtout à une armée de sodomites arrogants et agressifs impénitents fiers et fiers d'être tels, que sur cette phrase mal comprise on viendrait donner des leçons d'ecclésiologie et de nouvelle morale catholique [juste un exemple parmi tant d'autres, qui] Et nous l'avons expliqué, la totalité, procurant en réponse les quolibets des laïcs et les agressions verbales de certains catholiques intransigeants ou présumés qui nous accusaient au lieu de « grimper aux miroirs », "défendre l'indéfendable" ou jouer des "sophismes".

.

pompiers du vatican 5

Pompiers de l'État de la Cité du Vatican

Ce nouveau sport papal s'en prendre périodiquement aux prêtres, se heurte beaucoup au fait qu'alors, en même temps, il part sans hésiter de Rome pour aller à Caserte embrasser les hérétiques pentecôtistes, méritant d'ailleurs le vidage progressif des églises catholiques dans les pays d'Amérique latine, où dans certaines régions, Argentine incluse, il y a eu des diminutions du nombre de fidèles qui sont même proches du pourcentage de 30% …
... Je voudrais dire d'un ton sérieux que tout cela crie presque vengeance aux yeux de Dieu, surtout si l'on considère que pour transporter le bateau de Pierre le Pontife Romain Evêque de Rome il a besoin de nous des prêtres laids, Sales et méchants, certainement pas les pasteurs pentecôtistes vers lesquels il a couru en souriant avec une étreinte ouverte et un sourire sur son visage, entre autres, ignorant complètement le fait que les membres de cette secte sont d'extraordinaires chasseurs d'argent et de riches crédules à plumer comme des dindes américaines avant le grand Thanksgiving.

.

Je ne sais pas quel genre de fidèles angéliques le Saint-Père a eu à faire pastoralement d'abord comme prêtre puis comme évêque; Je pouvais supposer que cela n'avait pas à voir avec ceux de la Jérusalem terrestre mais plutôt avec ceux de la Jérusalem céleste, où il n'y a pas besoin de pain, vu qu'en elle nous vivons d'esprit seul dans la contemplation béatifique de la gloire éternelle de Dieu.

.

Moi qui, par contre, ai toujours exercé le ministère sacré auprès des hommes et des femmes de la Jérusalem terrestre, Je me trouve face à de telles formes d'ingratitude et d'insensibilité envers la figure du prêtre que je bénis encore Dieu pour m'avoir comblé des dons de grâce nécessaires en vertu desquels, si je dois courir, Je fais de mon mieux pour le faire surtout pour les ingrats, avari, égoïste ... qui après avoir pressé le prêtre comme un citron jette la peau, car comme le Seigneur nous l'enseigne: « Ce n'est pas en bonne santé qui ont besoin d'un médecin, mais les malades; Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs " [Mc 2, 17]. Et pour un pasteur au soin des âmes, tâtonner pour guérir certains malades implique souvent de la douleur, amertume et déceptions qui lui laissent parfois des traces douloureuses comme des marques de feu, parce qu'il n'y a pas peu de patients qui refusent un médecin et tout traitement, ou que le médecin n'exploitent quand ils ont besoin.

.

Les pompiers du Vatican 2

la moitié du service d'incendie de la Cité du Vatican

Je passais des heures à écouter et chercher à l'étage des femmes de pièces humiliés et abandonnés par leur mari dans la voie de l'argent soixante-quatre faits ont décollé avec le secrétaire de vingt-cinq; de recueillir les larmes des parents avec des enfants ingérables accros aux pires vices; pour réconforter les familles touchées par la maladie grave d'un de leur famille et de visiter et réconforter les malades à l'hôpital régulièrement. Je fis quelques centaines de kilomètres pour aller visiter quelques-uns condamnés à perpétuité dans une prison de sécurité maximale, après avoir pris le temps et l'énergie de demander au magistrat de surveillance l'autorisation de visiter, ne pas être aumônier de cette prison et donc ne pas avoir le droit d'accès par la loi. J'ai consacré des jours et des jours à la préparation de certaines homélies et catéchèses pour le réconfort et l'édification du Peuple de Dieu. Je me suis levé au milieu de la nuit pour apporter les sacrements à un mourant, J'ai fait cinquante kilomètres aller et cinquante kilomètres retour pour aller célébrer une messe - sans qu'aucun bon croyant ne se demande s'il n'était peut-être pas opportun de payer les frais d'essence du prêtre - puis passer la majeure partie de la journée à administrer des confessions et enfin, presque de pratique, en rentrant chez moi j'ai commencé à travailler jusqu'à deux heures du soir, puis se lever le matin à 7 et certainement pas à midi. Je n'ai jamais dit non à quelqu'un qui m'a sollicité à cause de son problème urgent, et pour autant que je sache, il n'y a pas peu de gens qui - grâce à Dieu et à leur bonté - disent autour de moi que je suis un bon prêtre, affirmant en ce sens qu'ils l'ont vécu pour leur expérience personnelle ...

.

... il y a cependant un triste fait: quand j'ai besoin, quand je dois payer des factures pour des frais d'approvisionnement que je ne peux pas payer, quand je dois subvenir à mes besoins dignes et certainement pas à mes vices et à mes luxes, il n'y a que deux ports que je peux aller à l'argent: celle de ma mère et mon frère. Je me demande et je te demande: il est juste qu'une mère 75 ans qui peut voir le fils de prêtre deux ou trois fois par an en passant, devrait arrondir tous les mois mes revenus afin de me permettre de me consacrer aux populations pastorales face à tout besoin humain et la sensation spirituelle qui leur est tout ce qu'une loi avait, mais vers la soi-disant “Priest-citron” en serrant bien qu'ils sentent qu'ils ont une sorte de devoir? Je pense que la seule raison pour laquelle ma mère - femme dure et le caractère pas facile - vous gagnerez le paradis, comme je l'ai tout donné sans jamais rien demander; mais l'autre, ceux qui demandent tout au prêtre sans jamais rien donner en retour, ils bénéficieront du même heureux sort, dans leur égoïsme suprême qui engendre un manque de générosité incorrigible? Ou pour le dire d'une autre façon: il est juste que j'assiste de vraies armées d'ingrats sans gratitude envers le prêtre, grâce à l'argent du travail honnête de ma famille qui me permet de le faire? C'est la raison pour laquelle j'aimerais tant demander au prédicateur de Santa Marta - en supposant qu'il ne soit pas trop occupé à parler à l'athée Eugenio Scalfari ou aux hérétiques de la secte pentecôtiste - si par hasard je suis devenu prêtre pour être un impôt à vie pour ma mère et mon frère, plutôt que de servir avec les moyens nécessaires l'Église universelle et le Peuple que Dieu lui a confié; que des gens que j'ai toujours servis sans me ménager, et tout cela jusqu'à ce qu'il ne soit pas facile de prouver le contraire. O, plus simplement, Je voudrais demander au prédicateur de Santa Marta: comment pouvez-vous vivre dans le 2014 avec 800 euros par mois de salaire perçu par le Clergy Support Body, avec tous les débours à payer pour leur propre entretien et avec les soi-disant fidèles toujours à portée de main pour leurs besoins humains et spirituels, qui pourtant n'ont pas la moindre bonté à rémunérer le pénible service pastoral du prêtre, toujours sur la base du principe que tout leur est dû alors que rien n'est dû au prêtre? Pouquoi, au cas où ce n'était pas clair, le fait que je n'ai jamais le temps de rendre visite ou de me consacrer à une mère âgée qui me soutient également, bien que j'aie toujours le temps de me consacrer plutôt à une armée dense formée aussi et surtout de fidèles dévots ingrats, pour moi, c'était et c'est un problème objectif qui s'est transformé à plusieurs reprises en une question pesante et douloureuse pour ma conscience subjective, J'ai une conscience et que je vis ma vie de prêtre sur ma peau et sur mon sang et certainement pas sur les phrases populaires prononcées par un Souverain Pontife qui a choisi de vivre dans un hôtel pour être plus en contact avec la réalité, mais la relation avec la réalité - être fidèle à certains de ses discours - semble être plus détaché que plutôt qu'ils ne l'ont jamais été ses prédécesseurs récents qui vivaient dans leur appartement traditionnel, privé au palais apostolique.

.

incendie

Les pompiers au travail

Et puisque l'armée toujours le délicat ministère de confesseur et directeur spirituel de nombreux prêtres dispersés dans toute l'Italie, Je sais bien que je, dans le secret inviolable du trou interne et du trou externe dans l'intimité de, une douleur atroce vivant parfois beaucoup de mes confrères qui se sentent de plus en plus battue et négligée par ceux qui devraient les suivre et les soutenir … Je sais que ce, ce qu'on m'a dit beaucoup d'entre eux, combien le Saint-Père a couru embrasser les hérétiques pentecôtistes, après avoir battu à plusieurs reprises son propre clergé et donné aux prêtres des graisseux. Chose vraie mais comme toujours vraie seulement partiellement, parce que maintenant la partialité semble être devenue une condition préalable à la pastorale de ce pontificat [voir qui]. Dans ce cas également une question au Saint-Père serait de rigueur: étant donné que les pires gens gras ont toujours bivouaqué à l'intérieur de la curie romaine et jusqu'au plus haut niveau à l'intérieur du vicariat de Rome, dans un an et demi, celui qui a le pouvoir de lier et d'affaiblir, combien il en a chassés de sa maison, de gras? Parce qu'avant de dire aux prêtres du monde entier que certains prêtres sont gras, le bon goût et l'équilibre pastoral aimeraient avoir éliminé avant tout les graisses de luxe qu'il trouve lui-même dans sa propre maison et qui à ce jour n'ont pas encore été touchées. Au contraire, au cours de son pontificat, pas quelques-uns des plus gras de tous ont également fait des carrières incroyables, d'autres ont plutôt regardé directement avec lui la loggia centrale de San Pietro, devenant ainsi de véritables intouchables pour une simple vue mondiale.

.

Et ne touchons pas au point sensible de “pauvre” si chère à l'homilétique du Saint-Père, parce que je suis convaincu qu'il ignore totalement combien de fois, à la fin des messes, vient d'arriver dans la sacristie, nous sommes agressés et harcelés par des cris d'acteurs professionnels par “pauvre” qui viennent nous demander de l'argent avec des portables en poche qu'on n'a pas, qui ont chez eux des méga maxi écrans que nous n'avons pas, qui fument les cigarettes de marque que nous ne fumons pas, qui viennent nous demander de régler leurs factures d'électricité alors que chez eux tous les instruments électroniques de dernière génération dont nous n'avons pas triomphé, ou au moins, moi et beaucoup de mes confrères, Nous n'avons pas, parce que nous ne pouvons absolument pas nous permettre. Et il veut savoir, le Saint-Père, ce genre de mendiants arrogants qui revendiquent le droit d'avoir tout le superflu, qui achètent les produits de luxe et vont ensuite à Caritas pour demander des fournitures de première nécessité, comment ils nous battent quand nous disons non à juste titre? Claquant ça dans notre visage … «Le pape François n'est pas une bête comme vous les prêtres, il aime les pauvres!». Oui pour moi, plus d'un, il a entendu une réponse: "Bien, puis allez au Vatican et l'argent pour acheter des cigarettes et recharger votre nouveau téléphone portable 500 euro, demandez-les au Saint-Père, parce que j'utilise depuis deux ans un téléphone portable que j'ai acheté dans un remise au prix de 48 euro".

.

Les vrais pauvres c'est autre chose qui, en revanche, vivent leur propre situation avec un tel malaise qu'il faut comprendre qu'ils en ont besoin, parce qu'ils ne sont même pas capables de demander de l'aide; et devant ces gens, à plusieurs reprises, Je suis honoré dans la conscience sacerdotale d'avoir été laissé sans argent pour ensuite pouvoir subvenir à mes besoins, dans la ferme conviction de n'avoir rien fait d'héroïque mais seulement fait mon devoir de prêtre.

.

pompiers du vatican 6

Un véhicule des pompiers de l'État de la Cité du Vatican sur la place Saint-Pierre

Dans la foi et la vérité Je peux et dois dire que malheureusement, pas une seule des nombreuses personnes que j'ai aidées au fil des ans, a-t-elle déjà pris la peine de me demander si j'avais besoin de quelque chose.

.

Le Saint-Père, tellement touché par la sensibilité d'un peuple dont il faut d'abord établir si c'est vraiment le Peuple de Dieu ou si c'est simplement un peuple et c'est tout, sinon pire, peuple jacobin, il est conscient du nombre élevé de prêtres qui ont passé leur vie au service des autres, se privant souvent du nécessaire ainsi, mais que dans la vieillesse ils se sont trouvés malades, seul et totalement abandonné? Et ce que les gens ont crié au scandale, devant de vieux prêtres morts sans même protéger leur dignité humaine?

.

Quelqu'un a expliqué au Saint-Père pourquoi la Conférence épiscopale italienne a alloué une partie du montant substantiel de l'Otto pour mille qu'elle reçoit de l'État par le biais des recettes fiscales des contribuables, couvrir tous les prêtres avec une politique de santé stipulée avec Cattolica Assicurazione? La Conférence épiscopale l'a fait pour une raison très simple: car au fil du temps il y a eu beaucoup de prêtres qui naviguent dans des situations économiques tout sauf prospères, ils sont décédés avant d'avoir pu avoir une visite chez un spécialiste ou avant d'avoir une analyse clinique. Et ceux qui n'avaient pas de frères ou sœurs bienveillants qui les assistaient, ils sont allés à une mauvaise mort oubliés dans le service d'un service de gériatrie par l'armée de personnes dont toute leur vie ils ont été témoins comme de vrais pères attentionnés.

.

sapeurs-pompiers de la cité du vatican 7

Pompiers de l'État de la Cité du Vatican dans la cour de San Damaso

Mais venons-en à “tarif” pour lequel un autre cri de déception s'éleva de Santa Marta qui avait pour effet de faire passer le Saint-Père pour un juste punisseur des mauvaises habitudes du clergé, et ses prêtres pour les sales irrémédiables. C'est vrai: de nombreux diocèses n'ont pas établi de tarifs, mais les offrandes minimales à laisser aux paroisses à l'occasion de certaines fêtes, par exemple pour les mariages. Et sur le mot "mariages" nous ouvrons maintenant le triste chapitre...

.

… Le Saint-Père sait ce que c'est, surtout de Rome vers le bas, un mariage? Le Saint-Père, tellement inquiet pour un peuple indéterminé qui se scandalise, il est informé que personne ne se scandalise plutôt devant des mariées qui dépensent en moyenne pas moins de 1.000 euro uniquement pour la coiffure du coiffeur, que le service du photographe coûte en moyenne 1.500 euro, impression de photos et d'albums de mariage, à l'exclusion de laquelle coûte séparément des milliers et des milliers d'euros; que le tournage du mariage s'élève à environ 3.000 euro? Il a informé, le Saint-Père, que certaines mariées entrent dans l'église avec une robe qui coûte 10.000 euro qui ne sera porté qu'une fois et plus jamais? Le Saint-Père est informé que certains époux passent parmi les 5.000 ed je 10.000 euros uniquement pour les faveurs de mariage à offrir aux invités et amis et qui organisent des dîners de mariage pour une moyenne de 150/250 invité au prix de 80/100 euros par personne, s'élevant à environ 15.000/25.000 euro pour le déjeuner de mariage uniquement? Le Saint-Père est informé que certains époux passent 5.000 euro seulement pour trois minutes de feu d'artifice?

.

sapeurs-pompiers de la cité du vatican 8

Un véhicule des pompiers de l'État de la Cité du Vatican devant le palais du gouvernorat

Le Saint-Père, a-t-il jamais été informé par aucun représentant de ce peuple scandalisé par les prêtres, que les gens qui font ces courses folles, que dans les églises attaquaient les phares de cameramen jour suceurs vortex courant, le pauvre pasteur soumis, entre autres, les frais et charges, même pas dire « Merci!»? E lo sa, le Saint-Père, parce que beaucoup des dirigeants de ce peuple scandalisé par des prêtres, que même pour un mariage, ils ont dépensé l'équivalent de l'achat d'un coût appartement, même pas dire « Merci!»? simple pourquoi: mais pourquoi ... « les églises doivent!« Et » les prêtres ne devraient pas demander quoi que ce soit ", En effet, « devrait être pauvre ».

.

Ici parce que, justement, de nombreux diocèses ont mis en place l'offre d'actions minimum de quitter la paroisse à l'occasion de la célébration de certains sacrements, en particulier pour les baptêmes et les mariages. Et ils ne l'ont pas fait parce que les prêtres sont fous d'argent mais pour éviter certains curés, devant des gens qui ont brûlé pour un mariage 100.000 euros de dépenses, n'a pas reconnu le curé même la dignité reconnue même au dernier coiffeur de la province qui joue à être le grand coiffeur styliste, laissant le premier aussi un pourboire pour le garçon de magasin, et à la seconde, c'est au prêtre laid et sale, mauvais et avide d'argent, la facture d'électricité de l'église à payer, et encore je répète: sans même un "merci", pourquoi "l'Église doit" et pourquoi "les prêtres doivent être pauvres".

.

Demandez au Saint-Père à de nombreux curés, combien de fois est-il arrivé que les époux aient donné 1.000 euro en compensation à l'organiste, violoniste et soprano, tandis qu'au curé ou au recteur de l'église qui a osé lui dire: "Mais une petite offre pour les frais d'entretien de l'église, tu veux le quitter?», ils ont répondu en disant à environ la moitié du monde que "le prêtre a même osé demander de l'argent". Et fermons la discussion ici, sans même toucher aux frais des fleuristes pour la décoration de l'église.

.

sapeurs-pompiers de la cité du vatican 10

Le Saint-Père Benoît reçoit en hommage et porte un casque des Pompiers de l'État de la Cité du Vatican

Ce sont les gens, c'est le peuple qui est scandalisé et qui retrouve une fois de plus une voix autoritaire de protestation et de condamnation des prêtres par le Saint Père qui semble vraiment vouloir plaire à tout le monde, surtout aux non-catholiques, moins que ses dévoués et fidèles serviteurs, auquel il dispense des cils périodiques qui n'ont ni profondeur, ni l'amour, ni la profondeur pastorale d'une encyclique écrite dans des tons décisifs et durs, mais vraiment et profondément aimant, comme le Au sacerdoce catholique du Souverain Pontife Pie XI [voir qui].

.

Certaines pastorales du Saint-Père François ils semblent plus faits pour plaire à tous les irréductibles anticléricaux de ce monde, plutôt que d'être précieux et efficace pour la correction du clergé, quelle espèce de nos jours n'est nullement exempte d'insuffisances, erreurs et vices de toute nature, cupidité et attachement à l'argent inclus.

.

Bureau de poste du Vatican

Chers curés, adressez les factures d'électricité et de gaz de vos églises au Souverain Pontife François, Maison de Santa Marta, Cité du Vatican

À la fin de l'hiver dernier, un de mes frères, pasteur d'une église du nord de l'Italie, où le climat hivernal est particulièrement rigoureux, dit-il avec beaucoup d'inquiétude: "... en avril, j'ai demandé à la banque un prêt pour payer le chauffage au gaz". Ce saint homme de Dieu, avec une température souvent en dessous de zéro, dans son presbytère il a éteint le chauffage et mis un lit bébé dans la grande cuisine où se trouvait un vieux poêle à bois; et là il vivait pratiquement en hiver, brûler le bois qu'il ramasse lui-même avec ses mains. Mais il maintient le chauffage de l'église pour réchauffer les fidèles et celui des deux salles paroissiales où les enfants font le catéchisme.. Les parents de ces enfants qui sont allés au catéchisme faisaient également partie des personnes scandalisées mentionnées par le Saint-Père dans son homélie efficace; et eux aussi, célébrer la première communion de leurs enfants, ils ont dépensé autant et autant qu'ils voulaient, mais personne n'a demandé si oui ou non le curé avait l'argent pour payer la facture de gaz, toujours sur la base du principe habituel: "L'Église ne doit pas demander mais seulement donner"... "les prêtres doivent être pauvres"... et puis, c'est le Saint-Père lui-même qui, animé d'un grand désir, a aussitôt dit: "Ah, comme je voudrais une Église pauvre pour les pauvres " [voir qui] …

.

… et le Saint-Père lui-même a concédé peu de temps après “a louer” la Chapelle Sixtine utilisée par Porsche pour un événement caritatif pour les pauvres [voir qui]. Encore une fois, cependant, une question se pose: les curés des paroisses pauvres qui n'ont pas à leur disposition une chapelle Sixtine à louer à des particuliers fortunés à des fins caritatives afin de récolter des fonds pour les soupes populaires des pauvres, ils pourraient tirer profit de la location de leurs églises, par exemple un …

.

A mon frère qui a demandé un prêt à la banque pour payer l'essence utilisé en hiver pour réchauffer les fidèles et leurs enfants et à tous les nombreux prêtres qui vivent dans certaines situations de difficultés économiques, Je voudrais lancer à la fois une idée pertinente et un appel: lorsque vous recevez une facture d'électricité ou de gaz que vous ne pouvez pas payer, Envoyez-le à Maison de Santa Marta adressée à Sa Sainteté le Souverain Pontife François accompagnée de cette note: "Nous sommes les prêtres de l'Église des pauvres pour les pauvres et nous n'avons pas l'argent pour payer les factures d'électricité et de gaz de l'église, puis nous remettons le paiement directement au Siège Apostolique ".

.

Couverture - Ariel S. Levi Gualdo - prêtre au chômage

Prêtre sans emploi, homélies sur l'Evangile [ceux qui le souhaitent peuvent également en faire la demande en écrivant à isoladipatmos@gmail.com]

Qui lit certains de mes écrits et certains de mes livres, vous trouvera indiqué et expliqué, et de manière très stricte aussi, à quel point un prêtre attaché à l'argent est dévastateur par nature, un prêtre gourmand et avare, un prêtre peu généreux, un prêtre né dans une famille pauvre qui est entré au séminaire avec des draps attachés à lui et a continué à étudier par le bon cœur du diocèse et des bienfaiteurs, qui à sa mort lègue des millions de dollars à ses petits-enfants bien-aimés; et celui qui veut approfondir ce discours peut se procurer mon livre «Prêtre chômeur, homélies sur l'Evangile" [voir qui], et allez lire l'homélie dans laquelle je parle de l'obole de la veuve et dans laquelle mes critiques de certaines malversations économiques et financières du clergé sont précises et sévères, mais avec une différence: ils sont faits dans un esprit pastoral et visent à amener certains de mes confrères à réfléchir et à sauver leur âme, ils ne visent pas à provoquer l'anticléricalisme république ou que le Maçonnique presse exalter certains coups à zéro malheureusement pour eux-mêmes.

.

A dit ceci mais je dois voir, analyser et parler de toutes les implications de la situation, sans ignorer le manque de générosité de certains fidèles ou présumés tels, qui pour organiser les fêtes qui suivent la célébration de certains sacrements dépensent des sommes vraiment scandaleuses et qui en même temps, s'ils ne sont pas appelés ou obligés de le faire, ils ne laissent même pas un centime à l'église paroissiale pour les nombreuses dépenses qu'elle doit supporter, plutôt, comme je l'ai déjà dit: avec une rare arrogance ils ne disent même pas merci...
... eh bien je me demande et je me demande, à ces fidèles ou pseudo-tels, le Saint-Père n'a pas vraiment l'intention de tirer les oreilles, plutôt engagé à couper ses prêtres directement?

.

En exerçant la liberté reconnue aux enfants de Dieu et également accordée aux prêtres, dans cet article du mien j'ai soulevé toutes les perplexités de l'affaire sur le Souverain Pontife qui s'exprime par des demi-phrases à effet médiatique ou par des expressions pas toujours heureuses prononcées comme un médecin privé; et en tant que tel, il est ouvert à la critique avec tout le respect le plus profond et le plus dévoué, sans jamais que son autorité apostolique soit le moins du monde mise en cause, et surtout quand il parle en tant que gardien suprême du dépôt de la foi, ce qui est bien sûr tout autre chose, par rapport aux sermons du matin emballés à Maison de la Sainte Marta pour la joie et le plaisir de la presse laïque, anticlérical et maçonnique, peut-être pour le travail présumé et la suggestion dévastatrice de certains “stratège” jésuite populiste qui lui conseille pour le moins mal en tant qu'expert image et de communication?

.

.

_____________________________________________________

cliquez ci-dessous pour écouter la chorale Tu es Petrus – de Marco Frisina

.

.

.

.

.

 

 

52 réponses
  1. luca dit :

    Navigando ormai da tempo su internet alla ricerca di qualcuno che mi spieghi cosa stia succedendo nella nostra Chiesa Cattolica mi sono imbattuto in molti siti nei quali ho trovato risposte oneste ed utili alriorientamentomio e della mia famiglia: ho l’impressione che anche nell’ “Île de Patmos” siano dati con libertà e carità gli strumenti per non perdere del tutto la bussola e rinsaldarsi nella fede in Cristo.
    Merci.

  2. ItaloEsigibili dit :

    Un grazie anche alla tua mamma e alle altre mamme che sostengono e aiutano i loro figli sacerdoti, come mamma Margherita con il figlio Giovanni Bosco.

  3. ItaloEsigibili dit :

    Carissimo P. Arielle, come sempre hai scritto con chiarezza, senza ipocrisie, e nello stesso tempo con il rispetto di un figlio che si vede costretto a fare delle osservazioni al proprio Padre. Vivo un disorientamento che non avrei mai immaginato di sperimentare alla mia età (ho ho 77 années). Sono stato sempre unpapistaorgoglioso di esserlo, e mi sono sempre sentito dentro una fortezza inespugnabile. Adesso vivo un profondo disagio, e la tua fede nella indefettibilità del Papa, qui que ce soit, mi ridà coraggio. Oggi mi è sembrato di risentire Cefa e non Simone che parlava al Parlamento europeo. Spero che tra qualche giorno non ci arrivi di nuovo una doccia fredda, come spesso ormai ci accade. Comunque dal tuo sofferto articolo sulla situazione di tanti parroci e anche dalla tua esperienza personalee ti ringrazio di averci aperto il cuore come si fa con i migliori amiciho ricavato la necessità di essere più generoso con il mio Parroco e con la mia Parrocchia.
    sincère merci

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      (Tra uno scherzo e l’altro si dice la verità …)

      Querido Daniel,

      un viejo proverbio italiano dice, riendo y bromeando Pulcinella ha confesado.
      (Ridendo e scherzando Pulcinella si è confessato)

  4. Franco Pampeano dit :

    Probabilmente Leonardo Castellani, prete italo-argentino conosceva bene il problema (scritto el 1968):

    Sospecho que la actual decadencia de la Compañía de Jesús (o si se quiere, sus trastornos, que son innegables) comenzó cuando se puso en práctica la idea de Suárez en la elección de superiores, prefiriendo para ello a los “prácticos”, o sea a “los briosos y sin letras”, que dice airadamente el Padre Mariana. Ese “axioma” de los jesuitas actuales: “los sabios no sirven para gobernar” yo lo he oído cien veces; con revulsión, al principio, pues Aristóteles y Santo Tomás enseñaron exactamente lo contrario: “intelligentis est ordinare”: el ordenar pertenece a la inteligencia; por la cual palabra entendían los antiguos no la razón ni el discurso, (que en el hombre de acción puede darse muy vigente) sino la intuición de principios, et, por ende, la síntesis sistemática de la doctrina. El saber completo de las causas última.

  5. gianlub dit :

    Chers prêtres, di sprangate, Malheureusement, ve ne arriveranno ancora e ne sono veramente dispiaciuto perchè non lo meritatte affatto

  6. père ariel
    don Luca Martinelli dit :

    cher père Ariel: detto e fatto!
    Questa mattina ho spedito alla Domus Sanctae Martae una bolletta della luce dell’ultimo bimestre che ammonta a 1.108 euro e ho allegato l’importo delle offerte raccolte durante le messe negli ultimi due mesi, che ammonta a 402 euro. Ho pregato il Santo Padre di farmi avere i mancanti 706 euro che mi mancano per pagare l’Enel, altrimenti mi staccheranno la luce, e così saremo veramenteuna chiesa povera per i poveri!

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Cher Frère.

      Non oso pensare con chi – éventuellement – se la prenderanno, forse con il sottoscritto.
      Aucun problème: sono in pace con la mia coscienza per avereistigato non pochi parroci in bolletta ma con le bollette in scadenza da pagare.
      Ogni miglior bene per il tuo ministero radicato nel mondo della realtà pastorale.

      • don Savio Manzone dit :

        L’articolo di don Ariel risulta interessante non solo perché fornisce una necessaria chiarificazione ad alcune visioni parziali riguardanti l’attuale assetto ecclesiastico ma perché consente, da un punto di vista ministeriale, un puntuale esame di coscienza.
        Non si può non ringraziare articoli di questo genere !

  7. père ariel
    Nicola Diliberto dit :

    Già da tempo seguo la sua rivista telematica. colgo l’occasione per ringraziarla per le sue analisi acute. Credo che la chiesa stia vivendo una fase difficile. Un osservatore attento quale lei è, aiuta noi lettori ad orientarci e a discernere meglio. Le auguro una buona giornata e un buon lavoro.

  8. père ariel
    padre Giovanni Marra dit :

    père Caro.
    L’equilibrio con il quale affronti certi argomenti delicatissimi, sempre salvaguardando la figura del pontefice e sempre chiarendo e distinguendo la persona in sé da quello che è il suo alto ufficio apostolico è opera veramente meritoria e di grande utilità nei giorni presenti.
    Papa Francesco non può continuare a esprimersi in maniera così estemporanea creando problemi a non finire. Sono due giorni che i fedeli mi domandano sepossono continuare a dare offerte oppure se sono state abolite.
    La tua idea provocatoria di mandare le bollette della luce e del gas a santa Marta è …. “diabolique”, ma ciò che mi fa sorridere è che, sûrement, qualche nostro confratello sacerdote alla disperazione (e ce ne sono che hanno difficoltà a pagare le bollette) sicuramente lo farà sul serio.
    Quando sei in viaggio sulla Salerno-Reggio Calabria fermati a trovarmi, ti aspetto con i miei parrocchiani!

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Caro Vito,

      Lei non ha capito o più semplicemente non vuol capire, perché se parla di “livore” e di “nervosismo” allora vuol dire che lei risponde e sentenzia senza essersi preso cura e premura di leggere quello che è stato scritto. Toutefois, sia così gentile da inviarci il suo indirizzo ed i suoi recapiti, perché quando molti parroci si troveranno senza soldi per mettere la benzina necessaria per andare a visitare gli ammalati, potranno lasciare il conto al distributore a nome suo; e quando avranno difficoltà a fare la spesa, perché saranno morte le loro mamme che con i soldi della loro pensione gli fanno la spesa e gli cucinano, potranno venire tranquillamente a pranzo ed a cena da lei. Il tutto in modo veramente molto cordiale: senza alcun nervosismo e senza alcun livore, Crois moi, perchè noi non viviamo in un albergo dentro la Città del Vaticano, viviamo la realtà nel mondo del reale.

  9. Orion dit :

    "Ecclesiae Romanae Episcopus [...] vi muneris sui suprema, plena, immediata et universali in Ecclesia gaudet ordinaria potestate, quam semper libere exercere vale ” (pouvez. 331)

    Le Pontife Romain, in forza del suo ministero, gode di un potere che non ha paragoni su questa terra, e dell’esercizio di questo potere non deve rendere conto a nessuno all’infuori di Dio.

    Il Romano Pontefice non è quindi un politico qualsiasi che deve continuamente ottenere il consenso degli elettori attraverso slogan e frasi ad effetto.

    Sainteté, Lei non ha alcun bisogno di imitare Peron. Si ricordi che perfino gli imperatori hanno dovuto piegare il ginocchio al cospetto dei suoi predecessori. Se dunque ha avuto notizia di pastori simoniaci, dispone di sovrabbondanti mezzi per punirli: li usi, e lasci perdere gli slogan che come un boomerang si ritorcono contro la Chiesa.

  10. Hector dit :

    article buff, par fils aimant, prenant contradictions de repère, lexical, les paroles de notre pape, et la distorsion qui rendent les médias, Il met en lumière les conditions difficiles, tribulations dans lesquelles travaillent quotidiennement la plupart des prêtres, témoins authentiques de la foi, en entier, don généreux et gratuit d'eux-mêmes au profit des autres.
    Comment aujourd'hui amer d'être chrétien et vivre dans le service aux autres, ingratitude de notre part!
    Nous prions Dieu, Qu'il peut donner ses bergers la force de persévérer dans cette mission digne, de plus en plus impopulaire, critiqué et ridiculisé par les nouveaux maîtres du monde.
    Une étreinte fraternelle.

  11. père ariel
    Don Claudio Magrini dit :

    Cher Ariel.

    En tant que prêtres (e tu sai che io sono parroco di una chiesa periferica povera) abbiamo ricevuto dal papa una vera e proprio sprangata a tutta forza sui denti, mentre il papa sembra ignorare che molti dei suoi preti non hanno nemmeno i soldi per pagarsi il dentista, e adesso dobbiamo contemplare i pezzi dei nostri denti caduti a terra.
    Altro che tempi brutti …!

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Cher Frère.

      in effetti hai ragione, “dobbiamo contemplare i pezzi dei nostri denti caduti a terra, perché la nostra polizza sanitaria del fondo clero non ci copre per le spese odontoiatriche. Se la sprangata ci arrivava sulle gambe, in tal caso potevamo essere coperti per tutte le cure ortopediche e le spese per le terapie di riabilitazione.
      Ogni bene per il tuo prezioso ministero pastorale e un sincero ricordo nella preghiera.

  12. Léonard G.. dit :

    Per l’ennesima volta il padre Ariel ha avuto il sacrosanto coraggio di dire senza indugi ciò che gli altri non hanno fatto (pur ricevendo grande sostegno soltanto dopo). La cosa non mi sorprende, perchè conosco molto bene il padre ed in tutta sincerità quest’uomo di Dio ha sempre dimostrato questa straordinaria capacità di metterci la cosiddetta faccia quasi sempre per gli altri e poco per se stesso.
    Tuttavia la cosa che mi rattrista molto è il fatto che presbiteri come Ariel, vengono messi nel dimenticatoio e talvolta perseguitati proprio da coloro che hanno il potere di premiare questo autentico servo di Dio, che non ha mai ricercato carriere e stipendi altisonanti, ma semplicemente ha … “PREFERITO IL PARADISO”.

  13. père ariel
    père Michael dit :

    sono tre anni che padre Ariel è mio confessore e se sono rimasto nel sacerdozio lo devo a lui.
    je n'ai rien d'autre à ajouter, credo di avere detto tutto.

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      non tentarmi nella vanità, peccato che mi terrorizza letteralmente. Capisco il tuo affetto e te ne sono grato, ma devo rispondere ciò che ti ho sempre detto in privato: “Ha fatto tutto la grazia di Dio”, che all’occorrenza si serve degli strumenti più impensabili, persino degli asini come me.
      Il mio fraterno affetto.

  14. père ariel
    Don Carmelo Russo dit :

    Carissimo confratello Ariel.

    Non so che cosa pagherai e non so che stai pagando per quello che scrivi, perché quello che scrivi non può essere contestato e smentito, perché è sacrosantamente vero, e proprio quando si scrivono e si dicono cose vere che non possono essere smentite, giungono i prezzi cari edolorosi da pagare.
    Cosa dirtiposso portarti pure io come esempio la bolletta del gas riscaldamento dello scorso anno: io me la sono dovuta vedere con fedeli che arrivano in parrocchia con macchine da cinquantamila euro firmati dalla testa ai piedi e rimasti scandalizzati perché una volta a fine messa ho pregato i fedeli di contribuire alla spesa del gas, essendo giunti 2850 euro. Gas usato per riscaldare la chiesa e (Il va sans dire!) le stanze dove fanno catechismo e dove giocano i loro figli.
    Hanno detto in giro per tutto il paese che il parrocopretendevadi fargli pagarel’affittodelle stanze del catechismo ed ilbiglietto d’ingressoin chiesa. Mandarono anche una lettere al vescovo (anonima, naturellement) contro di me, “prete attaccato ai soldi in modo vergognoso”.
    Quando ad alcuni fedeli dissi che quei soldi io purtroppo non li avevo, perché alle due messe della domenica le offerte ammontavano a 20/30 euro di spiccioli, hanno risposto: “Oui, tant pis, ma il Vaticano non vi da niente?”.
    Anche io come quel parroco di cui tu scrivi, ho chiesto alla banca un prestito per pagare la bolletta del gas che ho pagato a rate di 250 Euros par mois.
    I miei genitori sono pensionati, e grazie a loro ho la spesa garantita, che mi fa mia madre con i soldi della sua pensione, e le spese della mia macchina garantite, perchè con la pensione sua mio padre mi paga la rata mensile dell’acquisto e l’assicurazione.
    Quest’anno non ho acceso il riscaldamento. Résultat? Un gruppo di fedeli sono andati a protestare dal vescovo, che mi ha chiamato e rimproverato. Sai però cos’è il bello? Che quando ho detto al vescovo che io non avevo entrate per pagare simili consumi, lui mi ha rispostoquesti sono problemi tuoi che devi cercare di risolverti come fanno tutti i preti e che non posso risolverti io, o pensi che io possa occuparmi delle bollette delle vostre chiese?”. Quando gli ho risposto che quelle chiese non sono nostre ma sono sue, a quel punto si è proprio inferocito!
    Il vescovo ha nel proprio palazzo aria condizionata, riscaldamento, vasca per idromassaggi, un cuoco stipendiato che gli cucina solo con prodotti biologici, viaggia con una audi a4 eccse quando viene ad amministrare le cresime non gli dai minimo 500 offrir des euros, la volta dopo ti manda uno dei vicari foranei. Ma indossa però la croce di ferro argentata come Papa Francesco e a ogni omelia parla di lui e della sua … “révolutionnaire” chiffre.
    Ciò che hai scritto è la triste realtà di centinaia di preti che senza l’aiuto dei propri genitori, spesso degli operai pensionati, non potrebbero sopravvivere, e per ciò che hai scritto facendoti nostro interprete, il Signore ti benedica esoprattutto ti preservi!

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Cher Frère,

      la phrase: “sì, tant pis, ma il Vaticano non vi da niente?”, è la frase più ricorrente che noi preti ci sentiamo dire nelle zone del tuo splendido Meridione d’Italia, dove eserciti di confraternite più o meno cattoliche sono capaci a bruciare in pochi minuti decine di migliaia di euro per i fuochi artificiali, dove per feste di sapore pagano che celebrano santi e sante care alla tradizione popolare, vengono spese cifre iperboliche. Per citarne una tra le tante: la festa di Sant’Agata a Catania, di fronte alla quale solo i ciechi sordi e muti possono non riuscire ad afferrare che è un business gestito in pratica dalle cosche della mafia catanese per importi di decine e decine di milioni di euro. E mentre sotto i nostri occhi avviene tutto questo, puis, i prete come te, si ritrovano in difficoltà a pagare le bollette di luce e gas.
      E se dici qualche cosa ai fedeli che hanno dato soldi generosamente e senza alcun problema per lo spettacolo dei fuochi pirotecnici ad una confraternita portata avanti dai più noti angioletti affiliati alla camorra, alla ‘ndrangheta e alla cosche mafiose, in quel caso ti rispondono di chiedere i soldi al Vaticano.
      Ti sono profondamente nel cuore!

  15. père ariel
    Don Stefano dit :

    Ho letto, anzi mi sono bevuto, divorato, il tuo ultimo articolo sulle triste (chiamiamola così) ultima esternazione di papa Francesco. Vorrei solo dirti che hai articolato perfettamente quello che avrei anche io voluto dire. Approvo ogni virgoladovremmo tutti scrivere a Papa Francesco. Lui la Panda 4×4 l’ha ricevuta in dono e la ricicla per la lotteria: io l’ho comprata con l’aiuto dei miei genitori in pensione e la pago un tanto al mese da scalare dallo stipendioe sono fortunato perché mangio due volte al giorno grazie alla mamma del mio parroco che fa la spesa con i soldi della sua pensione
    Mi chiedo come faccia a non rendersi conto della pericolosità di certe sue esternazione che non avvicinano la gente ma anzi l’allontananoperché nelle chiese trovano noi e non lui
    Un abbraccio e una preghiera, confidando nella Vera Provvidenza di Dio che grazie a Lui non manca

  16. père ariel
    Giorgio Roversi‎ dit :

    Quante volte vediamo che entrando in una chiesa, encore aujourd'hui, c’è la lista dei prezzi per il battesimo, la bénédiction, intentions pour la mise en service.
    Ma chi ha mai visto in una chiesa la lista dei prezzi per il battesimo, etc. ?!!
    Invece di attaccare senza motivi i preti nelle parrocchie, Bergoglio dovrebbe accorgersi della classica trave nel suo occhio, ed evitare in futuro di affittare la Cappella Sistina alla Porsche.

  17. père ariel
    Giovanna Campolo dit :

    Je m'excuse, Don Ariel, elle est entouré, elle aime Jésus, des pécheurs qui handpieces prétendent ne jamais donner; Je suis désolé elle aussi, comme beaucoup d'hommes de la famille ou autant qu'une famille peut seulement rêver, Nous vivons avec 750 Euros par mois; désolé pour l'ingratitude et les bâtons qui est d'avoir à subir, Apparemment, droit de son berger. Le auguro di trovar pace e gioia proprio nel suo ‘esistere per’, che mai sarà comodo né glorioso; nella suprema libertà e regalità della Croce, nell’essere sempre e comunque servo inutile, nell’essere un indice puntato verso il Cielo, spoglio di sé e trasparenza di Cristo.

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Très cher.

      Ritengo sia giusto esprimere talvolta la dovuta amarezza, Crois moi: non per sfogo personale, ma per indurre le persone variamente ripiegate sul loro egoismo e sulla loro avarizia a riflettere, specie quando poi, trovandosi loro nel bisogno, pretendono ed esigono di tutto e di più.
      Al di là di certe tirate di orecchie pastorali di cui talvolta i fedeli necessitano, non bisogna mai dimenticare che il sacerdozio è di per sé fondato e strutturato sulla gratuità.
      Io non ho avuto figli, De toute évidence, ma non soffro certo di questa mancanza, perché di figli ne ho davvero tanti. Ecco quindi che alla gratuità si aggiunge la paternità, che è l’altro elemento fondante del sacerdozio.
      Un vero e degno genitore, se veramente è tale, tutto ciò che fa per i figli lo fa gratuitamente, augurandosi come unico ritorno il loro bene e la loro felicità.
      Esistono anche i figli ingrati, ma talvolta, più il figlio è purtroppo ingrato, più la coscienza del genitoreper quanto possa essere sofferenteè in pace con se stessa e con Dio, perché ha dato tutto senza nulla pretendere ed aspettarsi in cambio.
      Malheureusement, in molti dei nostri devastati e devastanti seminari, quelli che io chiamo “embellir”, si infarciscono i futuri preti di sociologismi, teologismi e persino strategie pastorali organizzative, ma non gli insegnano purtroppo i due elementi sulla base dei quali si può costruire un buon prete: essere padri premurosi e mariti fedeli della Santa Chiesa.

  18. père ariel
    don Fabio Bertelli dit :

    Buongiorno e buona domenica di Cristo Re e Signore dell’universoti leggo spesso su questo strumento anche bello che è internet e devo dire che le tue riflessioni non sono mai scontate o banalicome questa di adesso .. Dès que je voyais le Pontife Romain a parlé à la télévision que je immédiatement pensé à Santa Marta: offres sont notre seule source de subsistance – hors cours équitable -: si vous veicoliamo vraiment le concept que ceux-ci sont une organisation que nous spécule vraiment nous risquons de ne pas avoir les outils nécessaires à la survie … et pendant que je vous écris est maintenant le premier “client” le jour de demander quelque chose et à laquelle je ne pouvais pas dire que je ne peux pas, Je n'ai rien, s'il vous plaît contacter ailleurs … Je pense vraiment avant de faire des déclarations improvisées devrait être une mise en garde briciolino plus … bah, Ils sont en effet parfois étranges …
    avec tendresse, Don Fabio

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Cher Frère.

      Je me souviens toujours avec affection, de sorte que vous faites partie vivante de mon histoire personnelle, Quand les enfants de dix ans, nous avons assisté à la fois l'action paroissiale catholique.
      Et aujourd'hui, les deux, après diverses vicissitudes, nous trouvons la grâce de Dieu prêtres.
      J'espère vous voir bientôt passer de la vôtre et je viens de la source.

  19. père ariel
    Gianfranco Petronio dit :

    Merci Père Ariel. Commovente. Però quanta amarezza, anzi quanta rabbia suscitano certe parole, certe scelte, certi atteggiamenti di questa sedicente nuova chiesa. Si picca di essere finalmente una chiesa umana e vicina agli uomini (come se mai prima la Chiesa lo fosse stata) e in realtà sa essere di un’inumanità sconcertanteAd alcuni si vanta di non chiedere nemmeno il minimo dei sacrifici perchènon si devono appesantire loro le spalle”… ad altri chiede una santità e un eroismo assolute, talmente assolute da non dover nemmeno meritare il premio che anche i più terribili tiranni non hanno mai negato agli eroi che si immolavano per loro e per la loro potenzaossia una medaglia, un minimo riconoscimento anche solo formale… non, oggi anche questo è negato, sarebbe un cedere alla superbia, alla vanagloria, al credersi buoni e giusti. Anzi più fai cose buone e giuste e più devi essere frustato e umiliato perchè di certo le fai per viscido spirito farisaico, per ottenere il Paradiso, per crederti degno e migliorequindi di fatto sei il peggiore… Non, assez, tutto questo è inaccettabile, Io non ho mai nemmeno sopportato che i sacerdoti fossero parificati a noi laici (tanto che non mi è mai piaciuto anche solo l’uso comune di dare del tu ai sacerdoti come se ogni forma di rispetto dovuto ad un abito che si può indossare non semplicemente dopo aver fatto un corso o un esame, ma solo a patto di aver fatto l’eroica promessa di dedicare a Dio e al prossimo la vita, fosse da riguardarsi invece come una ingiusta distinzione) figuriamoci come posso tollerare questa loro continua umiliante e irriconoscente fustigazione. Toutefois, se oltre Tevere vi sono soggetto che si divertono stupidamente a segare il ramo su cui sono seduti, poi ci si divertirà noi ad assistere alla inevitabile loro ridicola caduta

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      se oltre Tevere vi sono soggetti che si divertono stupidamente a segare il ramo su cui sono seduti, poi ci si divertirà noi ad assistere alla inevitabile loro ridicola caduta

      Très cher,

      sono anni che con fiducia e speranza ripeto, a molti sacerdoti giustamente sconfortati da certe autorità ecclesiastiche giunte a un livello di mediocrità tale di cui non si ha ricordo storico, perlomeno recente: “Sono dei morti che camminano su due gambe”, degli zoombies.
      E lo sono perché certi soggetti, che vivono di potere per il potere in fuzione immediata del potere, sono paralizzati nel presente e privi di prospettiva futura, privi di senso escatologico.
      Sono già morti, ma non lo sanno, perché per leggere certe realtà occorre fides et ratiO, occorre la luce e la libertà della fede; e chi vive paralizzato nel presente soffocato dalla brama di potere per il potere, non può avere lucida ragione e autentica fede.

  20. père ariel
    Marco Biggi dit :

    Très cher Père Ariel,

    ho appena terminato di leggere il suo articolo sulle recenti esternazioni del Santo Padre Francesco. Sono amareggiato che il Sommo Pontefice tratti in questo modo i suoi figli preti.
    Vorrei esprimerle, Père cher, tutto il mio affetto sincero e mi permetto di dirle quanto segue: sono uno studente di medicina e un giorno, a Dio piacendo, avrò un lavoro dignitoso. Non so se sarò solo oppure avrò una famiglia però se si troverà in difficoltà sappia, e lo dico seriamente, che se mi facesse l’onore di renderle anche solo un piccolo favore sarò la persona più felice di questo povero pianeta perché sono certo che mai come in quel caso oltre che per la sua dignità sacerdotale avrei la certezza di aver reso un servizio a Nostro Signore stesso! Caro Père, lei ha il coraggio di un profeta. Un domani, a Dio piacendo, spero di lavorare a Pisa dove ha sede la mia Università e so che la conosce. Bien, conti pure su di me! Perdoni se mi sono permesso, ma pur non avendo la grazia di conoscerla di persona le voglio un gran bene!

  21. père ariel
    Libero Penseur dit :

    Grazie don Ariel. Je sympathise avec elle, car ils ont longtemps été intrigués par les sorties de l'évêque de Rome, qu'ils me causent beaucoup de difficultés et de conflits internes.

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Très cher.

      Je crois qu'il est droit de ne pas cacher l'inconfort, le mensonge que nous laissons volontiers aux hypocrites de bureau et une carrière ecclésiastique pour une bande rouge vendraient Christ et tous les saints ci-dessous pour encore moins 30 de l'argent.
      Per quanto riguarda i “les conflits internes”, les prêtres nous les recueillir tous les jours en pourparlers avec les fidèles. Pour eux, cependant, je l'explique, et je dis toujours que même Pierre, choisi et voulu par le Christ lui-même, il était parfait: plutôt l'inverse. Les imperfections et les faiblesses de Pierre sont documentés dans les Évangiles et les Actes des Apôtres, y compris sa trahison et son évasion terrifiante.
      En ces temps de déséquilibre doit veiller à ne pas:, d'une part de papolatria, d'autre part des attaques aussi souvent provocante visées par certains catholiques ou pseudo de telle sorte que qu'une fois que nous l'habitude d'appeler la personne Augusta du Pontife Romain.
      Voici, rappelons que cette personne est Augusta depuis les jours de Peter, Augusta a toujours été et toujours, quel que soit le Pontife Romain, dont il sera encore alourdi avec toute sa fragilité et insuffisances, salvo quando parlerà come supremo custode del deposito della fede in materia di dottrina e di fede.
      En bref: io invito sempre certi cattolici ad andare al di là dell’uomo Jorge Mario Bergoglio per concentrarsi su un elemento di fede che è peraltro dogma di fede: “Tu sei Pietro e su questa pietra edificherà la mia Chiesa”.

      • père ariel
        Fiorellino Blu dit :

        Merci pour l'article, Don Ariel. I singoli casi di abuso – qu'il y – non possono diventare motivo di parlare male dei sacerdoti, che anche qui in Croazia vivono situazioni molto difficili. Diffonderò il Suo articolo tra i sacerdoti che parlano l’italiano e spero di poterlo fare tradurre in croato.

      • césar dit :

        Ha fatto bene a ricordarci della differenza tra un Bergoglio e Pietro. A me succede quanto non mi era mai successo: cioè di sentire poco rispetto per il Papa, per questo Papa. Lei ha fatto bene a ricordarci di Pietro.
        Merci

  22. père ariel
    Carraro Laura dit :

    Grazie Don Ariel.
    Quando ho letto del sacerdote che si scalda in cucina con la legna che lui stesso raccoglie dove trova il mio pensiero è andato a tutti i sacerdoti delle borgate qui dove abito ioIn inverno da noi fa freddissimo e leggendola mi sono commossa.

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      … Récemment, nous avons fait une collection parmi les prêtres d'acheter un frère aîné d'une paire de pyjama et n'avait pas nouveaux sous-vêtements, parce qu'il a dû être hospitalisé à l'hôpital pour une intervention chirurgicale et ne pouvait pas faire la figure du mendiant porte maintenant vieux vêtements qui avaient disponible.
      Pour acheter tout ce que nous avons passé moins qu'ils passent à la place quelques-uns de ses paroissiens le dimanche matin dans les bars carrés de l'église où ils vont prendre un verre après avoir laissé dans les coupes du panier d'offre 5, 10, 20 cents euros.
      Mais, dans le verre de barre de couleur de l'eau, serveurs de laisser un ou deux euro, mais vous savez: un vieux prêtre qui a donné sa vie pour tous les habitants du pays, beaucoup moins de valeur qu'un jeune barman.
      J'espère que ce vieux prêtre qui a vécu toute sa vie dans la réalité du monde réel n'a aucune connaissance et n'a pas eu l'occasion d'écouter le dernier sermon de Santa Marta ….

      • Giovanni dit :

        Déplacement de l'idée du vieux prêtre. Vous êtes qui vous êtes Eglise du Christ! Merci mille fois …

  23. père ariel
    don Matteo Malgioglio dit :

    Anche io, parroco nella periferia della periferia della mia diocesi, sono rimasto indignato dalle parole del papa. Troppo facile parlare di chiesa povera quando si vive in Vaticano. Inviterei il papa a raccogliere i secchi pieni dell’acqua che entra dal tetto della mia chiesa quando piove (coperto soltanto da rotoli di catrame, perché un tetto in tecu non lo possiamo pagare), e a celebrare messa chiudendo ora un settore ora un altro, a seconda di come tira il vento; o a spostarsi all’aperto in estate, perché la chiesa diventa roventeLe sue parole hanno fatto già il giro del paese: “ma è vero che in chiesa si paga per avere i sacramenti?”. Grazie del servizio, Sainteté. Prima di parlare, conosca meglio la Chiesa!

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Cher Frère.

      Hai detto tutto, mais absolument tout, dalla tua concreta e soprattutto reale “banlieue existentielle”.
      Un sincero augurio di ogni bene per il tuo prezioso ministero.

    • Giovanni dit :

      Tutta la mia solidarietà ai “prêtres” dono inestimabile per noi fedeli. Sono parole, je sais, ma di più che posso fare?

  24. Ruggero Allodola
    Ruggero Allodola dit :

    Quante contraddizioni dobbiamo subire…quanti sono smarriti…
    La question est: quando si finirà di parlare con leggerezza? Possibile che il Santo Padre non si renda conto egli effetti devastanti di molte sue parole sulle pecore del gregge di Cristo che dovrebbe pascere?
    Ottimo articolo

  25. Adriana Quirico
    Adriana Quirico dit :

    Bellissimo articolo e bel suggerimento finale!
    Purtroppo in passato c’è stato qualche prete, quando le offerte erano ingenti, che si è incamerato per sè e per la propria famiglia del denaro, ma da quando le diocesi si sono incamerate i beni delle parrocchie questo non si è più potuto verificare. Semmai si sono verificati mutuiimpossibili da restituireper la costruzioni di cattedrali inutili in alcune diocesi a carico di vescovi megalomani, ma allora forse la mancanza grave c’è stata anche da parte di chi doveva sorvegliare. Ou non?
    Anche a me, giuro, di fronte a matrimoni tanto sfarzosie tanto poco cristianicon dispendio economico enorme di fiori, lumières, fotografie, vestiti, etc, vedere che hanno il coraggio di non lasciare nemmeno un’offerta alla parrocchia e al prete che ha officiato la cerimonia, viene una tale rabbiaOltre tutto è mancanza di rispetto per chi ha dedicato il proprio tempo per loro, che non è solo il sacerdote, ma anche le persone che dopo devono pulire e rimettere tutto a posto, come fossero al loro servizio. Ma non si vergognano?!?
    E poi si portano via anche tutti i fiori e si lamentano anche se ilvestitodelle poltroncine non è intonato con l’abito delle sposa o delle damigelleElemento basilare per il sacramento del matrimono….

  26. Cesare dit :

    Se ci fossero i prezzi esposti uno saprebbe come comportarsi senza rischiare di fare brutte figure offrendo poco o non danneggiandosi offrendo troppo. Dopo un funerale ho fatto un’offerta al prete un poalta perchè non volevo passare per avaro, ma obiettivamente avrei voluto mettere di meno. Il prete mi disse che era troppo ma si è ben guardato dal restituirvi il troppo e si è tenuto tutto. Se ci fosse stata una tabella avrei seguito quella magari aumentando un poma sapendo su che ordine basarmi. Quello del papa mi sembra un discorso pubblicitario e un po’ hypocrite, chiedo scusa. Si sa benissimo che si deve fare un’offerta, non è mica un peccato, il prete deve vivere anche lui e se non serve a lui direttamente ha tante spese per la comunità,la chiesa,la parrocchia, il riscaldamento,i bisognosi ecc.

Les commentaires sont désactivés.