Foi et tatouages: combinaison possible? Il est permis à un croyant de tatouer son corps? mais surtout: il convient de crier “au satanisme!” devant un tatouage sur le corps?

- Nouvelles de l'Église -

FOI ET TATOUAGES: COMBINAISON POSSIBLE? IL EST LÉGAL POUR UN CROYANT DE TATOUER LE CORPS? MAIS LA PLUPART DE TOUS: JUSTE LE CAS DU SCREAMING “AU SATANISME!” POUR UN TATOUAGE CORPS?

.

Le christianisme catholique connaît une théologie très claire de la corporéité qui ne trouve pas de parallèles dans d'autres religions ou confessions. Marqué par le sceau de baptême, le corps physique est plongé dans le mystère de la passion, la mort et la résurrection de Jésus, ce qui est vrai le symbole que la grâce impressionne sur l'âme. Cependant, je veux reconnaître des éléments sataniques dans le tatouage, non seulement il est probable que ce soit une exagération, mais pour réduire la question au minimum, ou peut-être pire en termes de banalité fermée, jusqu'à ce que tu vois le mal partout, sauf ne pas le voir là où il est vraiment.

.

auteur
Ivano Liguori, ofm. Capp.

.

.

Format PDF Imprimer l'article

.

LECTURE AUDIO DE L'ARTICLE

Les Pères dè L'île de Patmos ont inséré dans les articles la lecture audio pour les lecteurs touchés par ces handicaps qui les empêchent de lire et de fournir un service également à ceux qui voyagent et ne savent pas lire peuvent profiter de la lecture audio

.

.

Jorge Facio Lince
Président des Editions L'île de Patmos

Depuis quelque temps aux Pères de L'île de Patmos ils venaient à la fois de jeunes et de parents, questions sur les tatouages ​​imprimés sur le corps. Notre chroniqueur capucin a pris soin de répondre, Père Ivano Liguori, qui travaille sur un court essai sur ce sujet qui sera publié et distribué dans le nôtre prochainement Editions L'île de Patmos. En attendant, nous vous proposons quelques avancées.

 

 

 

.

.

«N'ayez pas peur des tatouages. Les Érythréens, il y a déjà plusieurs années, ils ont fait la croix sur leur front ".

Je

.

image du Souverain Pontife François tatoué sur son bras

Ce sont les paroles du Saint-Père [1] en réponse à une question d'un jeune séminariste de Lviv, Yulian Vendzilovych, qui posait le problème des défis pastoraux actuels de l'Église dans l'univers et le monde des jeunes.

.

Un des problèmes abordés, dans cette interview c'est le tatouage, deviens maintenant le symbole de statut plus fréquent que les jeunes Post-Millennials [2] qui imitent ainsi leurs favoris du monde du sport et de la musique, bien plus que ce n'était le cas avec la génération de leurs pères.

.

tatouage sur le bras: crucifixion sur le calvaire surmontée de deux mains tenant une couronne de chapelet

Ce n'est certainement pas une question triviale celui soumis par le séminariste au Pape, encore moins l'argument paraît-il superficiel qu'il pourrait être considéré à première vue. plutôt, une telle provocation peut certainement favoriser un dialogue sincère et éclairant sur la question du monde infini du tatouage et du tatouage.

.

Ce n'est pas seulement le monde des jeunes qui veut se faire tatouer, selon une certaine estimation, ils seraient 20 des millions de personnes dans le monde veulent se faire tatouer [3]. Parmi les Italiens - selon les données de l'Institut national de la santé [ISS [4]] mis à jour à 17 octobre 2019 et diffusé par le site Epicentro - il 12,8% de la population a au moins un tatouage, pourcentage qui monte à 13,2% si l'on considère aussi l'ex-tatoué.

.

Les gens des tatoués comprend tous les groupes d'âge: adolescents, jeunes et adultes des deux sexes et appartenant aux contextes sociaux et religieux les plus disparates.

.

Saint Pio de Pietrelcina tatoué sur une épaule

Bien que ce sujet semble à certains égards une niche - au point de ne pas intéresser les tabloïds de mode ou de costumes les plus en vogue - reléguant tout le domaine aux magazines spécialisés, l'histoire n'est pas sans charme, différends et préjugés, ainsi que ces analyses hâtives qui souffrent de généralisations simplistes et souvent déplacées. Toutes choses du point de vue de la foi chrétienne, ils demandent une explication claire, adéquates et satisfaisantes pour éviter le risque de devenir un obstacle à une foi libre et libératrice.

.

Le problème du tatouage, placé en ces termes, peut nous permettre de reformuler la question du séminariste au Pape pour évoquer un écho à cette question éthique que le jeune homme riche a adressée à Jésus [cf. Mc 10,17]: «Peut-être que nous, futurs prêtres, ne sommes même pas intéressés par les tatouages. Mais depuis nos pairs qui fréquentent l'église, qui sont baptisés comme nous le montrons, une clarification est nécessaire: il est bon pour un chrétien de les avoir?".

.

Santa Rosalia patronne de Palerme tatouée sur un mollet

la question, comme j'ai pris la liberté de reformuler, il est évidemment d'ordre moral et la réponse doit être recherchée dans ce bien éternel qui se cache également dans des zones d'ombre et de fragilité humaine. Des lieux intimes et audacieux où seul Dieu peut travailler et où un bon directeur spirituel peut y mettre la main. Nettoyons le champ de tout malentendu: ce n'est pas le tatouage en tant qu'entité en soi qui fait l'objet de contestation mais l'option fondamentale qui pousse ces décorations corporelles à se faire dans un discours de physicalité humaine déjà parfaitement harmonieux car il reflète l'œuvre de Dieu le créateur.

.

en fait, si Ésaïe peut parler pour le Seigneur témoignant de la façon dont Yahvé connaît l'homme si intimement qu'il utilise l'image "Je t'ai dessiné sur la paume de mes mains" [Est 49,16], cet objectif semble rempli qui identifie le corps comme un lieu d'écriture dans lequel "la peau est une surface sur laquelle il est possible d'écrire sa propre histoire" [5], aussi celui avec Dieu et que les autres peuvent lire.

.

tatouage de la croix de saint Benoît de Nursie avec la colombe représentant le Saint-Esprit

Comme dans le récit de la maladie de la jeune Ségolène atteint de sclérose au bras gauche:

.

"L'homme a besoin de symboles, J'avais besoin d'un symbole, d'un signe physique, visible, du Christ près de moi. Quand mon bras ne fonctionne pas correctement, cette croix me donne l'espoir et la force d'avancer dans la vie, malgré tout " [6].

.

Je défie n'importe qui juger une jeune femme malade pour son choix plein d'espoir, acceptable ou non, elle nous interpelle précisément dans ce domaine qui est le témoignage et le martyre dans lequel tant d'hommes et de femmes vivent, Chrétiens de notre temps.

.

C'est pourquoi les questions sur le tatouage fait sur une question chrétienne le choix baptismal qui totalise aussi une physicalité humaine déjà rachetée. Voilà donc les doutes tacites sur la question posée par le séminariste au Pape: le tatouage me rapproche ou m'éloigne du Christ? Cela me rapproche ou m'éloigne de la communauté ecclésiale? Ce sont les questions à résoudre, sans avoir peur d'aller chercher les réponses.

.

image de la passion du Christ couronnée d'épines tatouées sur le dos

Nous savons déjà de l'histoire que les chrétiens orthodoxes, Arménie, cuit [7], Les Érythréens ont pratiqué le tatouage comme signe de témoignage de foi, de participation aux souffrances du Christ et comme certification d'un pèlerinage [8] arrivé dans les lieux saints.

.

Qui prétend que le thème du tatouage est juste un héritage des stéréotypes des civilisations passées, d'environnements criminels proches de la légalité ou d'un monde religieux dont les lignes directrices sont représentées par le simple dualisme permis / interdit ou innocence / péché, ferait un détournement de fonds dans le domaine de l'honnêteté intellectuelle. Le tatouage peut aussi être tout cela, mais c'est certainement beaucoup plus. Ce monde est très vaste, à tel point qu'on ne peut s'attendre à une lecture immédiatement univoque du problème. Il est nécessaire de définir les domaines d'étude, créer des liens, chasser les connexions temporelles, comprendre les symboles, les archétypes et la sous-culture du monde antique qui ont déterminé le berceau du tatouage et sa pratique.

.

Sur une chose, cependant, il vaut mieux être d'accord avec le pape François: le chrétien ne doit craindre rien, encore moins le tatouage. Parce que c'est le Christ qui a commandé à ses disciples de ne pas craindre [cf. Mt 10,31; 10,28; 14,27; Mc 4, 40 Gv 6, 20 À 18, 9] et l'Église ne génère jamais d'enfants craintifs et craintifs de son sein.

.

Tatouage Archange Michael sur un bras

L'étude suivante cherche à s'attarder sur l'histoire et la culture du tatouage ainsi que l'argument introductif nécessaire, aller ensuite analyser quelques aspects concernant la légitimité morale et religieuse de la marque picturale sur la peau à la lumière du Magistère de l'Église. Quelques thèmes particuliers concluront l'étude, comme la relation entre la foi et les tatouages ​​et le débat, toujours ouvert, parmi les prêtres exorcistes sur une certaine influence démoniaque du tatouage et ses effets spirituels. Les conclusions de l'étude chercheront à combiner les perspectives théologiques avec les directives pastorales. En ce sens, j'ai tendance à clarifier tout de suite les éventuelles perplexités. Ces pages ne peuvent et ne doivent pas être considérées comme une sorte d'excuses chrétiennes pour le tatouage. dépenses, après les avoir lus, voulait soutenir une telle thèse serait manifestement de mauvaise foi et trompeuse.

.

En tant que prêtre catholique et théologien, mais, J'ai le devoir d'enquêter sur le plan théologique même les questions qui se trouvent sur la ligne, dans ces no man's land où il est facile de se perdre ou de chasser les mirages, aussi tentant, il ne reste que des preuves incohérentes.

.

tatouage poitrine avec Jésus-Christ et la Bienheureuse Vierge Marie

Christianisme catholique connaît une théologie très claire de la corporéité qui ne trouve pas de parallèles dans d'autres religions ou confessions. Marqué par le sceau de baptême, le corps physique, il est plongé dans le mystère de la passion, la mort et la résurrection de Jésus, ce qui est vrai le symbole que la grâce impressionne sur l'âme. Un sceau d'identité indélébile - sfraghis - qui comme appartenant à Dieu nous identifie dans le Saint-Esprit comme des enfants bien-aimés (cf. Mc 1,11). Comprenez cela, dès ses premiers développements et implications, cela aide au discernement de la personne qui en vient aussi à renoncer au charme d'avoir un signe tatoué qui, aussi beau et artistiquement valable, il reste toujours éphémère et le travail des mains humaines. Cependant, je veux reconnaître des éléments sataniques dans le tatouage, non seulement il est probable que ce soit une exagération, mais pour réduire la question au minimum, ou peut-être pire en termes de banalité fermée, jusqu'à ce que tu vois le mal partout, sauf ne pas le voir là où il est vraiment.

.

Laconi, 15 septembre 2020

.

.

REMARQUE

[1] Cf. https://www.agensir.it/quotidiano/2018/3/19/papa-francesco-ai-giovani-non-spaventarsi-dei-tatuaggi/

[2] Avec ce label, nous faisons référence à cette génération de jeunes nés après celle des Millennials (1980-1995), donc de 1996 sur.

[3] Cf. Francesco Bungaro, Piercings et tatouages: le corps réajusté. Dans Studia Bioethica - vol. 3 (2010) n ° 3 pp. 39-49.

[4] Cf. https://www.epicentro.iss.it/tatuaggi/aggiornamenti

[5] Cf. B. Andrieu – C. Enfants, "Le corps décoré" dans l'esprit et le cerveau, 37 (janvier 2008).

[6] https://it.aleteia.org/2019/02/28/tatuaggi-copti-wassim-razzouk/

[7] Cf. https://it.aleteia.org/2019/02/28/tatuaggi-copti-wassim-razzouk/

[8] Cf. https://www.tatuaggistyle.it/razzouk/8752

.

.

.

.

«Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira» [Gv 8,32],
mais apporter, répandre et défendre la vérité non seulement
les risques, mais aussi les coûts. Aidez-nous à soutenir cette île
avec vos offres via le système sécurisé Paypal:

PayPal - La méthode rapide, de manière fiable et innovante de payer et d'être payé.

ou vous pouvez utiliser le compte bancaire:

payable à Editions L'île de Patmos

ils étaient: IT 74R0503403259000000301118

CODE RAPIDE: BAPPIT21D21
dans ce cas, nous envoyer un avertissement par courriel, parce que la banque
Il ne fournit pas votre e-mail et nous ne pouvions pas vous envoyer une
action de grâces [ isoladipatmos@gmail.com ]

.

.

.


avatar

À propos de isoladipatmos

26 réflexions sur "Foi et tatouages: combinaison possible? Il est permis à un croyant de tatouer son corps? mais surtout: il convient de crier “au satanisme!” devant un tatouage sur le corps?

  1. père Ivano, Paix et bien franciscain!
    Article très éclairant et surtout très équilibré.
    Déjà ce soir je m'en servirai lors de la rencontre de catéchèse avec les jeunes de l'oratoire.
    Merci beaucoup et bonne chance à vous tous de l'île de Patmos.

  2. c'était l'heure!
    J'en avais presque marre des gens qui combinent les tatouages ​​et les tatouages ​​avec le satanisme.
    sûrement, Je ne ferais jamais certains fonds d'écran, mais même pas un petit papillon, cependant, voir le diable partout sauf là où il est vraiment et où il travaille vraiment me paraît le moins excessif.

    Don Claudio – Monza

    1. Je prendrai moi aussi en compte cet article éclairant pour répondre aux jeunes sur cette question.
      Merci Père Ivano.

  3. Mais où en sommes-nous? Un prêtre hors de son esprit (certo père Ariel) qui parle de “moral enfermé dans un préservatif” et un franciscain … (Je dis franciscain!) que “bénir le tatouage” indiqué par son père Amorth comme un symbole démoniaque … tu as plus planifié?

    1. et, nous prévoyons de continuer à être prêtres à tout prix, ce qui coûte aussi ce qu'il en coûte en prix et aussi en délits publics gratuits, pour ramener des idiots comme elle à la foi et à la raison, qui sont encore des créatures aimées du Seigneur, donc aussi de nous.
      Lire l'encyclique Fides et Ratio le Saint-Père Jean-Paul II, au lieu d'aller de blog en blog où vous parlez d'absurdités sataniques, parce que le diable est une personne sérieuse, très sérieux, malheureusement!

      http://www.vatican.va/content/john-paul-ii/it/encyclicals/documents/hf_jp-ii_enc_14091998_fides-et-ratio.html

      P.S. étymologie de “idiot”

      "Idiot." (fourmi. idiot) adjectif et nom masculin et féminin [du latin idiot, du grec ἰδιώτης […] - Par idiot, nous entendons un homme simple; une personne rude et sans instruction "

    2. lui-même. Gingo,

      J'ai fait tatouer l'effigie de San Gennaro sur ma fesse droite puis je suis allée voir mon archevêque et lui ai montré comme preuve de mon dévouement.
      Il a approuvé, il m'a seulement demandé de ne pas le montrer aux fidèles de l'église cathédrale le jour où le miracle de la liquéfaction du sang se renouvelle.
      Je pense que moi aussi je suis démoniaque?

        1. Prends en “imbécile” par un prêtre qui a fini dans tous les journaux italiens pour avoir battu un de ses confrères à l'hôpital 70 âge, J'ose dire que c'est presque un honneur.

          https://www.ilfattoquotidiano.it/2016/05/03/botte-tra-preti-in-seminario-ad-albenga-ha-rubato-i-soldi-della-cassa-no-mi-vuole-cacciare-dal-mio-alloggio/2692930/

          Ah, félicitations à l'évêque qui vous a nommé doyen de l'Institut supérieur des sciences religieuses, l'Église italienne vole de plus en plus haut!

          https://trucioli.it/2019/07/16/don-ettore-barbieri-nuovo-direttore-issr-della-diocesi-di-albenga-imperia-e-vice-in-liguria-prende-il-posto-del-canonico-corini/

          1. Mais comme tu es bon! Vous avez fait vos recherches sur internet, vero? Oh oui, parce que j'ai mis mon nom et mon prénom, votre, plutôt, vous signez Don Ciro, ce qui à Naples et en Campanie, c'est comme dire Brambilla à Milan ou Parodi à Gênes. bien, caro don Ciro, si tu avais lu, autrefois, un article de votre bien-aimé Don Ariel, saurez-vous quelles tensions nous subissons depuis des années dans le diocèse d'Albenga en raison des mauvais choix d'un certain Mons. Oliveri et tu comprendrais pourquoi on, après vingt ans de messe, et après avoir craché du sang depuis qu'il a été ordonné, il peut atteindre le geste extrême de lever les mains vers le pauvre frère de 70 âge, qui aurait probablement été mieux dans les prisons à domicile.
            Quant à la nomination au poste de directeur de l'Institut des sciences religieuses, tu peux être sûr que je ne l'ai ni cherché ni que j'aime l'exercer; de toute façon, à votre connaissance, J'ai une licence en philosophie, J'ai enseigné dans notre séminaire pendant 13 âge, et aussi, autrefois, cinq ou six ans à l'Institut.
            Face à un commentaire aussi stupide et vulgaire comme celui que tu as posté, j'ai laissé échapper, mais je sais bien que dans ce site la charité sacerdotale est très sélective et le courage aussi. Meilleurs voeux pour votre ministère.

          2. Cher Frère,

            La réponse de Don Ciro a été publiée parce que tout le monde, comme vous l'avez peut-être remarqué, nous donnons le droit de parler et de répondre.
            La rédaction approuve tous les commentaires en eux-mêmes comme publiables sans avoir à épouser leur contenu.
            Don Ciro est un excellent prêtre avec une pointe d'ironie napolitaine, si vous le connaissiez personnellement, je suis sûr que vous l'aimeriez avant tout pour son intelligence et sa préparation.
            Quant au diocèse d'Albenga, Je confirme ce que tu dis: il y a des années, il a traversé une période terrible avec des répercussions qui ont blessé toute l'Église italienne, vous avez compris que vous faites partie de ce presbytère.

            Je vous souhaite à tous le bien et la grâce du Seigneur pour votre ministère sacré.

        2. Dans le Cantico de cantici, nous lisons “Mettez-moi comme un sceau sur votre cœur…”
          Don Ciro sait chanter ” Je t'ai mis comme un sceau sur ma cu ..”
          Pauvre San Gennaro!

      1. Le cardinal bénissant le dos tatoué d'un de ses prêtres.
        Dommage qu'il n'y ait pas eu un Michelangelo Merisi pour immortaliser la scène avec son admirable clair-obscur!

  4. M. Gingo permettez-moi …
    En plus des exemples présentés par l’intervenant, vous pouvez lire le beau texte de Nuccio d’Anna “Christianisme celtique Les pèlerins de la lumière” et vous verrez que l'art du tatouage est pratiqué par des MONKS – Ermites, il a eu, dans cette ligne spirituelle spécifique, pas une valeur purement ornementale mais une valeur opérationnelle. Une sorte de lorica corporel.

    C'est donc une vraie prière menée avec le corps et sur le corps dont l'auteur du texte pourra bien mieux illustrer les propos que moi., lecteur simple, qu'entre autres j'écris un peu’ par cœur après avoir lu le livre il y a longtemps.

    1. Chaque époque a son propre réseau complexe de signes et de significations.
      Mais n'oublions pas ça, dans un temps plus récent, les nazis ont tatoué nos frères dans le camp de la mort d'Auschwitz.
      Cela aussi devrait nous donner matière à réflexion.

  5. Premesdo que “laïque” Je pense que le tatouage a un mauvais goût esthétique, L'interdiction du deutéronome a été largement appliquée aux tatouages, mais se réfère plutôt aux pratiques de culte cananéen dans lesquelles les prêtres de Baal déchiraient leur chair avec des lances et des épées, également décrit dans l'épisode de “défi” avec le prophète Élie sur le mont Carmel; dit cela, le plus ancien magasin de tatouage du monde est situé à Jérusalem: du temps des croisades, ici, ils ont fait des tatouages ​​de croisés et de pèlerins à la fois comme souvenirs du pèlerinage, et parce qu'en cas de mort subite seuls, ils pourraient être reconnus comme chrétiens et donc avoir un enterrement ecclésiastique; aussi en Italie il y avait l'utilisation du tatouage religieux, en souvenir du pèlerinage à Loreto, où il y avait des tatoueurs “Frères marqueurs”. Par conséquent, le tatouage ne doit pas être considéré comme religieux interdit, mais seulement selon les sujets: par exemple des tatouages ​​avec des sujets blasphématoires, satanique ou obscène sont certainement un péché, sujets “neutre” ou même sacré, cependant discutable du point de vue du bon goût esthétique, cependant, ils ne sont pas pécheurs.

  6. Merci pour cette clarification concernant les tatouages… J'affirme que je ne les aime pas et sur moi je ne ferais jamais… mais je ne les ai jamais diabolisés… en dépit d'être très croyant… Dans de nombreux domaines de l'église (et pas seulement par ceux qui fréquentent Medjugorje… Un endroit très cher à moi… ) J'ai entendu dire que le tatouage est un signe qui s'approche du satanisme. credo, mais, Je suis convaincu qu'en faisant un discours éthique, les personnes qui ont causé tant de maux dans l'unité sont celles en costume, chemise et cravate et non ceux qui ont tatoué une image sur leur corps pour se souvenir d'un moment heureux de leur vie.

  7. Dans Veste blanche, Melville mentionne les tatouages, et note que les catholiques de l'équipage avaient des croix tatouées sur leurs quatre membres à cet effet, s'il est retrouvé mort sur les côtes des pays catholiques, pour sécuriser l'inhumation en terre consacrée, tandis que les protestants l'ont fait en disant qu'ils étaient absolument certains que de cette façon, s'il tombe dans l'eau, ils n'auraient pas été attaqués par des requins…

  8. Tour. père Ivano,

    dans 2003 On m'a diagnostiqué un cancer du poumon droit et on m'a dit qu'il était inopérable en raison de l'emplacement particulier et d'autres problèmes non nécessaires pour expliquer pourquoi le reste compte …
    J'ai toujours été dévoué à Notre-Dame de Lourdes mais pour une raison ou une autre je n'ai jamais pu y aller, Je voulais le faire quand je suis tombé malade mais les médecins m'ont déconseillé.
    J'ai décidé de faire tatouer une image de Notre-Dame de Lourdes sur le côté droit de ma poitrine.
    dans 2004 la tumeur a disparu.
    dans 2005 l'évêque de ma ville qui avait appris le cas par l'aumônier de l'hôpital a voulu me parler et quelques mois plus tard tous les dossiers médicaux ont été présentés à la commission qui étudie les miracles au sanctuaire de Lourdes.
    dans 2008 J'ai été reconnu comme miraculeux par la Madone.
    Aujourd'hui j'ai 82 ans et chaque année je pars en pèlerinage à Lourdes, je n'ai sauté que l'année dernière à cause du coronavirus.
    Excusez-moi si je n'écris pas bien Rev. Père mais je pense que j'ai dit ce que j'avais à dire.

    Maria Assunta

  9. Je me souviens d'une homélie d'un prêtre, originaire de la région subsaharienne, sur le phénomène endémique du tatouage en Occident.
    Il a dit à un moment donné: ”Alors que mon peuple s'est converti à Jésus-Christ, abandonné la coutume du tatouage ". Je crois que la figure interprétative de notre civilisation réside précisément dans cette simple observation.
    Je suis profondément convaincu que dans nos terres de christianisation ancienne, c'est exactement le contraire de ce que le prêtre africain a noté pour son peuple.. Affaibli, ou complètement manquant, l'annonce, le culte de la latrie glisse inexorablement vers des objets autres que les siens. Du Créateur Unique, nous allons vers les biens créés, et parmi ceux-ci il y a, évidemment, même le corps humain. Qui est devenu, maintenant, objet d'attention, si puissant, avoir l'air même obsessionnel. Et les tatouages ​​ne sont que l'un des moyens de cette fascination.
    J'ai dit à mes enfants: «Se faire tatouer est avant tout une erreur. C'est souvent l'aboutissement fatal d'une séduction qui vient du monde et non de Dieu. C'est une attaque contre le corps qui suit un dictat qui ne vient pas de la bonne conscience. "Après cela, comme je le fais toujours quand nous essayons de discerner, la lumière de la foi, nos doutes, Je les ai invités à rester chacun, seul pendant un moment, près de Jésus sur la croix. Et dans le silence de son abandon, devant lui déchiré dans son très saint corps, se demander si se faire tatouer aurait vraiment un sens. La réponse est maintenant dans leur cœur d'adolescents qui marchent parmi tant de difficultés dans la foi.

    1. Alors personne ne parle des coûts de cette attention immodérée à son corps. Ils jettent beaucoup d'argent à des fins esthétiques, et les pauvres ne se résignent pas. J'ai aidé un adolescent étranger qui demandait l'aumône pour sa grande famille quand il était enfant. Eh bien, une fois que je lui ai donné’ d'autres sont allés se faire tatouer le cou. Est petite, il s'est justifié tout heureux, c'est petit et je n'ai pas dépensé autant.
      Les douanes, négatif ou douteux, ils touchent toujours les plus fragiles et les plus pauvres qui n'aiment pas se sentir marginalisés.
      Où il y a un bon papa, comme Luca, il y a pour remercier Dieu.

      1. Merci Maria pour tes paroles. Franchement, je ne pense pas que je suis un bon père. Nous ne le saurons qu'à la fin. Je ne peux que le dire aujourd'hui, notre devoir en tant que parents catholiques est de lutter avec nos enfants (parfois contre!). Et à la fin de la journée, se réunir pour le dîner, Je remercie le Seigneur, et dis avec Paolo:” Nous avons combattu notre bataille, nous avons terminé la course, nous avons gardé la foi”.

  10. Enfin un article différent, courant, utile et équilibré. Bravo Père Ivano Liguori.
    De certains articles polémiques lassés et stériles qui dernièrement se logent malheureusement de plus en plus souvent sur ce site, franchement on aimerait s'en passer.

  11. Au cours des siècles passés, de nombreux pèlerins de Lorette y faisaient un tatouage particulier comme preuve du pèlerinage.. Puis la chose à la fin du XIXe siècle fut vue comme une pratique incivile et fut progressivement abandonnée.
    pour moi, Je trouve les tatouages ​​horribles, dégoûtant et inattaquable. Ils me donnent une impression de saleté, Ne pas aimer, ignorance. Ils sont essentiellement une autre mode, commencé par quelqu'un dans un pays occidental croyant qu'il imitait certains peuples primitifs, puis a explosé à cette époque de grossièreté et de massification idiote..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

 caractères restants

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire est traité.