De douloureux pendaison travestisme de la rectitude politique, le mystère salvifique de la Parole de Dieu fait homme pour le salut du monde qui se précipite maintenant vers l'abîme

L'Angolo di Savonarole: homilétique catholiques en temps de vaches maigres

- homilétique -

PAR HANG douloureuse travestisme LA POLITIQUEMENT CORRECT, AU MYSTÈRE SALVIFIQUE DU VERBE DE DIEU FAIT HOMME POUR LE SALUT DU MONDE QUI AUJOURD'HUI RETOURNE À L'ABÎME

.

… et aujourd'hui, cette terrible vanité mondaine qui vise à plaire au monde, vidé le mystère de la Parole de Dieu fait homme, pour le remplir avec un autre: de bateaux migrants, beignets de secours, ou gilets de sauvetage attachés à la croix du Christ. Il est l'emblème de la pire de laisser-aller Eglise visible contemporaine: la croix-robe réduite à accrocher, avant chœur jubilatoire des gens qui ne même pas entrer dans nos églises pour Noël et pour Pâques, mais les fêtards applaudis avant notre auto-destruction, tandis que la pauvre épouse du Christ se noie, pas dans les eaux de la mer Méditerranée, Il se noie dans le ridicule, le grotesque de laisser-aller, Personne ne se soucie de jeter même une bouée de sauvetage misérable, peut-être parce que coupable de ne pas être musulman, afin qu'il puisse facilement se noyer, sous les applaudissements d'un monde qui hait de plus en plus tout ce qui est vraiment et authentiquement chrétienne.

.

Auteur
Ariel S. Levi Gualdo

.

.

Article au format PDF imprimable

 

.

.

L'enfant est né, Alléluia !

.

depuis des siècles, sur la croix, la seule chose que la tradition chrétienne a accroché, il était seulement le linceul du Christ Dieu

La lumière brille dans l'obscurité. La lumière brille dans l'obscurité, est la lumière du Verbe Incarné rapporté dans la poétique de ce prologue monumental à l'Evangile de Jean [voir texte de la Liturgie de la Parole, QUI]. Nous souhaitons que nous pourrions ajouter: La lumière brille dans les ténèbres, en particulier dans ce monde dans lequel nous devons être animés par le chrétien et l'espoir actif, alors que nous sommes soumis à la plus grande, difficile et redoutable de tous les tests: la grande épreuve de la foi.

.

Pour plusieurs années nous téléspectateurs protagonistes silencieux et impuissants des changements radicaux générés par une condition de grande crise qui investit dans le monde entier la morale, éthique, politique, l'économie, les communautés ecclésiastiques et ecclésiales de la crise morale et éthique est susceptible d'être un paradigme. Et dans cette situation de crise et le déclin, nous devons accueillir la lumière qui brise dans l'obscurité à travers l'incarnation de la Parole de Dieu, accueillir comme notre principe et la fin ultime.

.

La Parole a été annoncé en temps de la douleur par les mots, l'amour et l'espérance des prophètes; par la voix de Jean-Baptiste, l'aube de son intervention dans l'histoire humaine éleva la voix du désert pour briser les déserts de l'esprit humain. La Parole est vivante et durable mot, mais il est aussi silencieux, parce que dans notre bruit du monde qui dévore tout l'indifférence pour mieux nous engloutisse dans le Grand Rien, la Parole ne dit rien dans la mesure où l'homme ne donne pas son amour éternel pas de place pour habiter parmi nous, même un hôtel de fortune; même dans une mangeoire qui se trouvent à l'intérieur d'une grange.

.

Pour prouver la Parole Il a besoin de cet endroit doux qui est le silence, afin de manifester et de communiquer à l'homme qui est l'objet de son amour et aimé son sujet.

.

Les anciens Israélites Ils étaient tellement intimidés par le tétragramme hébreu qui compose le nom de Dieu, que personne ne devrait oser prononcer, seulement le Gadol Kohen, le Grand Prêtre, fermée dans Saint des saints le Temple de Jérusalem, tête baissa la tête couverte, après une longue purifiait prononcée doucement une fois par an Yom Kippour, Pour le grand jour de l'expiation.

.

Nous apprenons à considérer Noël comme le nom ineffable de Dieu, parce que pendant ce festival de la Parole de Dieu incarné dans un homme et vient habiter parmi nous en la personne de Jésus de Nazareth, ouvrir nos horizons au mystère du vrai Dieu et vrai homme. Alors Fuyons la grande malédiction de Noël profanée, la Parole vidé et rempli avec un autre, dans une prolifération des lits construits par suprême politiquement correct sur des barges et des beignets de secours, avec la Sainte Vierge Marie et le bienheureux Patriarche Joseph mis sur un gilet de sauvetage. Riappropriamoci le mystère de Noël, comme l'irruption de Dieu dans la chair humaine dans l'histoire, par ce Jésus que nous adorons dans la crèche à Bethléem, où toute l'humanité a été réactivés et est appelé à renaître, pour atteindre son apogée avec la pierre déchirée du tombeau vide du Christ, par lequel toute l'humanité est ressuscité et est appelé à augmenter à nouveau. Adorons l'Eucharistie, sa vie et le mémorial sacré, don de sa présence réelle parmi nous, notre soutien et notre nourriture de la vie éternelle. Adorons, parce que lui seul est le commencement, le centre et le but ultime de notre humanisme ensemble. Alors seulement nous pouvons ouvrir les portes du cœur d'exprimer d'une manière pertinente et cohérente: Joyeux Noël ... Noël de Dieu qui est devenu comme nous pour nous inviter à nous faire comme lui, en Lui et pour Lui.

.

Dans les moments de silence de cette liturgie sacrée, prosternant pendant la prière eucharistique sur les paroles de la dernière Cène qui feront le pain et le vin du corps et du sang du Christ vivant, nous essayons de saisir les parties intimes et mystère devenir, conscient que Incarnés silencieux la Parole et le silence de la Parole parle. Prosterner sur le sol avec les genoux, parce que « au nom de Jésus tout genou fléchisse » [Fichier 2, 10]. Nous ne pleurons pas ceux devant le Corps et le Sang du Christ vivant ont des problèmes de hanche, mais il fonctionne à merveille se mettre à genoux avec le tir sportif avant que la nouvelle « vérité de la foi », ou le nouveau « dogme du migrant » auquel rincer vos pieds avant que les journalistes du régime qui applaudissent la « nouvelle église » de la « révolution epoch-making », imprimé sur la « miséricorde » qui accorde la grâce de la guillotine à quiconque ose prononcer un légitime, soupir respectueux et calme de la désapprobation de tout ce qui peut être objectivement faux et trompeurs.

.

Le Jésus de l'histoire, que, avec Noël entre dans notre expérience humaine dans la chair, il est même pas un symbole tendre à utiliser et humaine et de la consommation commerciale de différentes traditions ou de la famille, est le mystère suprême de Dieu fait homme en Jésus par le mystère commence son chemin terrestre posé dans la crèche dans une étable et mis fin à sur le bois d'une croix, exploser peu après que le Christ de la foi répandre la pierre du tombeau, nous faisant tout par vocation dans sa résurrection.

.

Pour cela, nous sommes appelés par l'expérience chrétienne: incarner, en direct, mourir et ressusciter en Christ, car Dieu est venu à être comme nous pour que nous, projeté dans le mystère de sa grâce, Là, nous avons fait comme lui.

.

Ceci est le dépôt de notre foi, le reste est juste Néopaganisme, nouvelle idolâtrie ciblée à volonté et le monde s'il vous plaît est de plus en plus anti-Christ auquel nous devons essayer par tous les moyens de ne pas plaire. E Novembre, appelés à servir et d'aider le peuple de Dieu en tant que prêtres, nous devons combattre à la fois le nouveau paganisme est le monde de plus en plus anti-christique, apportant un amour et a décidé la véritable annonce par le ministère de l'Evangile véritable, qui est certainement pas le ministère névrosé obsessionnel aujourd'hui pauvres ou réfugiés réel ou perçu, mais la réalité christologique de la vie vécue. Nous ne pouvons pas reporter, ni pire justifier certains écarts comme des expressions de la foi, En effet, nous sommes censés les appeler par leur vrai nom: empoisonner la foi.

.

Dans une page de l'Evangile est-il écrit que vous devez satisfaire les caprices et les vices du monde, ou pire restent muettes sur les péchés graves, parce que la Parole de Dieu est incarné pour devenir un agneau sacrificiel puis laver avec le sang de son sacrifice sur la croix le péché du monde, mais surtout après avoir notifié:

.

« Si le monde vous hait, vous savez qu'il m'a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde vous aimer comme son propre; mais parce que vous n'êtes pas du monde, mais je vous ai choisis du milieu du monde, donc le monde te hait " [Gv 15, 18-19].

.

Quel jugement terrible et châtiment mérité, beaucoup d'entre nous pasteurs en charge des âmes recevront du Juge divin, avoir laissé dans le repas paganites le peuple que Dieu nous a confiés, d'être allé de pair avec Démoni, d'avoir invité et accueilli le loup dans la bergerie et battus en même temps les brebis qui a osé crier: « Le grand méchant loup!». Parce que même dans ce que nous avons été informés:

.

« Malheur aux pasteurs qui détruisent et dispersent
les brebis de mon pâturage!!», dit le Seigneur.
Ainsi parle le Seigneur, Dieu d'Israël,
en ce qui concerne les pasteurs qui paissent mon peuple:
« Vous avez dispersé mes brebis, et vous les chassera,
et vous ne les avez pas visité soins;
Voici, Je punirai, pour le mal de vos actions »,
dit le Seigneur.
« Je rassemblerai le reste de mes brebis
de tous les pays où je chasserai,
Je les ramener à leurs plis,
ils seront féconds et multipliez.
Je susciterai sur eux des bergers qui doivent paître le troupeau,
et ils ne craignent pas plus, ni être consternés,
Je ne manquerai aucune ", dit le Seigneur [Allemagne 23, 1-4].

.

C'est toujours:

.

« Prophète et prêtre sont profanes,
dans ma maison, je l'ai trouvé leur méchanceté ",
dit le Seigneur .
« Par conséquent, leur chemin leur sera comme lieux dans l'obscurité glissantes;
Ils seront poussés et à l'automne;
car je ferai venir sur eux une calamité,
l'année de leur visite ", dit le Seigneur [Allemagne 23, 11-12].

.

Tout ce qu'il scellé par les paroles du Christ qui met en garde contre Dieu:

.

"Pour ceux qui ont beaucoup donné, beaucoup sera demandé; à qui les hommes ont commis beaucoup, Il demandera plus " [Lc 12, 48].

.

Inutile de se rappeler, bien que le visage: nous ses prêtres, Dieu a confié ce qui était le plus précieux: Il nous a confié aux soins, la garde et le soin pastoral de son troupeau, Son peuple saint.

.

L'Evangile du Bienheureux Luca Evangelista proclamé il y a quelques jours à la messe de la Sainte Nuit, raconte en quelques mots avec l'événement de la naissance la voie choisie par Dieu pour être le Jésus de l'histoire. En suivant les mots de ce passage, nous pourrions parler de la modestie divine de Dieu qui vient à la lumière et qui se manifeste aux hommes qui attendaient le Messie, le Sauveur, presque comme s'il voulait se cacher dans l'acte même dans lequel se manifeste. Il est un aspect qui nous amène à réfléchir sur les défis de plus en plus ouvert de ses intentions divines, de sa pédagogie divine.

.

Peut-être le Seigneur, en face de sa révélation visible, corps physique et, Il voulait inviter les gens à se sentir pas à l'abri d'avoir à la chercher, comme les bergers qui viennent, comme les mages qui suivent la lumière d'une étoile viennent apporter des cadeaux précieux, sans aucune crainte d'offenser l'avenir “Idolâtrie des pauvres”. Peut-être, le monsieur, le Sauveur né dans une étable, Il voulait cette notre quête de son être éternel et son devenir parmi nous, Nous nous obligeons à plier notre égocentrisme sur le chemin de l'humilité, qui est certainement pas un cou tordu pose, mais la vraie dignité de l'être de vrais chrétiens.

.

Pour contempler l'humilité de Dieu Incarné se trouvant dans des bandes à l'intérieur de la mangeoire dans une étable est une invitation à pénétrer dans le vrai sens et profonde de la vertu chrétienne qui est l'humilité authentique, Notre route pour fixer le principal obstacle qui se dresse sur le chemin de notre vraie rencontre avec le Christ le Sauveur: fierté qui nous empêche d'une relation avec lui et une relation avec les autres. Et l'orgueil peut être guéri que en partant de l'humilité divine de Jésus bébé dans l'étable à Bethléem, de le suivre le long de la Via Dolorosa à Golgotha, Enfin monter avec le Christ de la foi qui lui a fait dire à Sao Paulo: « Ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi » [Fille 2, 20].

.

Dieu est né caché et parfois des peaux de sorte que l'homme peut regarder à travers l'instinct libre et libératrice de l'amour que quand il est parfait jette toute crainte, comme il a enseigné par le Bienheureux Jean l'Apôtre dans un autre passage de son Evangile [Cf. Gv 4, 18]. Parce que Dieu ne se cache jamais derrière les grandes choses qui fascinent si souvent nous, mais derrière les petits détails qui nous laissent souvent totalement indifférent; Dieu ne le trouve pas et non le rencontrer, dans ce que le monde comme, mais dans tout ce que les haines du monde et rejette.

.

La façon dont nous pouvons chercher et trouver Dieu caché dans une grange, rappelle un des plus grands convertis de l'histoire, qui avec son expérience, il nous invite tous à la conversion. Cet enseignant est Aurelio Thagaste, mieux connu comme saint Augustin évêque d'Hippone, qui est devenu plus tard un saint et docteur de l'Eglise: «L'amour petitur, amour quaèritur, amour pulsàtur, amour revelàtur ...« Avec des merveilles d'amour, avec amour essayer, avec des coups d'amour, avec amour est révélé.

.

Seulement de cette façon nous pouvons entrer dans réel stable à Bethléem, dont il est l'écurie de la foi et du mystère divin; puis comprendre quelque chose de Noël; pour vivre Noël dans la foi en Jésus-Christ notre Dieu, Seigneur et Sauveur. Le reste - comme il le dit de retour au XVIe siècle, le grand maître des Noirs St. Philip se inspirant du livre de l'Ecclésiaste - il est juste vanité, rien que vanité des vanités [cf. q 1,2]. Et aujourd'hui, cette terrible vanité mondaine qui vise à plaire au monde, vidé le mystère de la Parole de Dieu fait homme, pour le remplir avec un autre: de bateaux migrants, beignets de secours, ou gilets de sauvetage attachés à la croix du Christ. Il est l'emblème de la pire de laisser-aller Eglise visible contemporaine: la croix-robe réduite à accrocher, avant chœur jubilatoire des gens qui ne même pas entrer dans nos églises pour Noël et pour Pâques, mais les fêtards applaudis à notre auto-destruction, tandis que la pauvre épouse du Christ se noie, pas dans les eaux de la mer Méditerranée, Il se noie dans le ridicule, le grotesque de laisser-aller, Personne ne se soucie de jeter même une bouée de sauvetage misérable, peut-être parce que coupable de ne pas être musulman, afin qu'il puisse facilement se noyer, sous les applaudissements d'un monde qui hait de plus en plus tout ce qui est vraiment et authentiquement chrétienne. E Novembre, indignes prêtres, Aujourd'hui, nous génuflexion au monde comme prostituées misérables avant que le client, de ce que nous sommes responsables noyons. Et ce que nous devrons rendre compte à la Parole de Dieu qui nous rappellent graves:

.

"Pour ceux qui ont beaucoup donné, beaucoup sera demandé; à qui les hommes ont commis beaucoup, Il demandera plus " [Lc 12, 48].

.

L'homme fait, alléluia!

.

de l'île de Patmos, 25 décembre 2019

.

.

Chers lecteurs,

en Décembre, il a rejoint la distribution de mon nouveau livre Nada te turbe, une œuvre de la spiritualité sur le martyre écrit sous la forme du roman historique ensemble à une époque de persécution féroce de l'Eglise. Je pense que la force et édifier aide beaucoup de gens, surtout en ce moment. Je vous invite donc à acheter à notre magasin [voir QUI] mais surtout à lire.

 

 

 

 

 

 

.

«Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira» [Gv 8,32],
mais apporter, répandre et défendre la vérité non seulement
les risques, mais aussi les coûts. Aidez-nous à soutenir cette île
avec vos offres via le système sécurisé Paypal:



ou vous pouvez utiliser le compte bancaire:
Ils étaient IT 08 J 02008 32974 001436620930
dans ce cas, nous envoyer un avertissement par courriel, parce que la banque
Il ne fournit pas votre e-mail et nous ne pouvions pas vous envoyer une
Merci [ isoladipatmos@gmail.com ]

.1

ou vous pouvez utiliser le compte bancaire:

payable aux Editions L'île de Patmos

IBAN IT 74R0503403259000000301118
dans ce cas, nous envoyer un avertissement par courriel, parce que la banque
Il ne fournit pas votre e-mail et nous ne pouvions pas vous envoyer une
Merci [ isoladipatmos@gmail.com ]

.

 

.

.

.

.

.

.

.

Qu'est-ce que tu veux faire ?

nouveau message

14 réponses
  1. giancarlo
    giancarlo dit :

    Ariel père très cher,

    Je ne trouve aucun commentaire sur son blog concernant l'attaque de Saviano contre la Madone blasphématoire et diabolique, j'ai pensé qu'il n'était peut-être pas au courant et ne savait pas, vu que même les gens qui les écrivent se taisent et s'inquiètent du huit pour mille. Mais voyant sa réaction décrite dans la querelle avec les garçons j'ai pensé mais fort caractère. puis y penser la tête froide mais un prêtre qui n'intervient pas sur ce blasphème n'aime pas la très sainte vierge, mais passe une page à raconter des bêtises, Je te rappelle que tu es en retard pour 5 jours après la survenance de ce blasphème contre la Vierge Marie, mais pour le fils ils sont comme mille ans.

    ps, Je vous rappelle qu'il y a aussi le purgatoire pour les prêtres et le jugement sera plus dur, ma prière de réparation je 4 mystères du rosaire par jour
    Salut

    Giancarlo

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      … et je devrais répondre à une personne qui, au lieu de me poser des questions, me lance une série d'accusations, décrétant tout d'abord que je n'aime pas la Vierge Marie et que je passe en même temps “une page pour raconter des bêtises”?
      Peut-être que tu veux me dire quoi penser, Que devrais-je écrire, comment dois-je penser et comment dois-je écrire?

      Merci aussi de me le rappeler “il y a le purgatoire”, cependant, soyez assuré que cette grâce – à savoir le purgatoire – Dieu me l'accordera et certainement pas à elle. En fait, je prie tous les jours pour cette grâce, n'ayant jamais eu la présomption de ne penser qu'à une blague que je pourrais mériter le paradis après la mort, en fait il y a très peu d'âmes dans ce monde qui arrivent immédiatement au Paradis et malheureusement, entre ces, il n'y aura pas le mien.

      Bien que récemment un prêtre tragi-comique hors de tout équilibre catholique et humain ait attaqué le pauvre Roberto Saviano avec des mots très durs prononcés dans une de ses vidéos, après avoir depuis longtemps changé la Madone en fétiche, dans une idole, au-delà de toute théologie mariologique correcte, Moi qui, d'autre part, considère et adore la Vierge Marie comme l'Immaculée Conception et la catholique Mater Dei, Je suis parfaitement capable de distinguer le “blasphème diabolique” par pure et simple ignorance.

      Roberto Saviano est un ignorant, cela signifie: il ignore les fondements fondamentaux de la foi catholique.
      Dans ses expressions, il n'avait pas l'intention de blasphémer la Madone, au contraire, il était convaincu qu'il payait, en tant que profane, un hommage à Noël et à la Nativité, il était convaincu qu'il disait même des choses affectueuses.

      Par conséquent, je ne peux pas accuser ceux qui n'avaient pas les mêmes intentions de blasphème et de blasphème. Alors que, par contre, je peux accuser de blasphème et de blasphème ce certain prêtre dérangé qui répète chaque jour que les prêtres du monde entier, qui célèbrent “en communion avec le pape faux émissaire de l'Antéchrist”, célébrer les messes invalides, plutôt “Messes sataniques”.
      C'est un blasphème très grave et un blasphème, pas les expressions de Roberto Saviano fruit de pure, ignorance simple et inconsciente des matières de la doctrine de la foi.

      Je conclus: une fois que, les fidèles, après la Sainte Messe ils sont venus nous baiser les mains, à présent, les pseudo-fidèles, comme elle, ils nous bottent le cul; plus ils nous bottent le cul, plus ils se sentent vrais et purs catholiques.

      Un catholique qui était vraiment catholique – qu'elle s'avère ne pas être du tout – ne s'adresserait jamais à un Ministre du sacré dans ses tons, prononçant des jugements sévères et des peines tout aussi sévères qui ne sont ni au ciel ni sur la terre. dites-lui, à son “Santone”, que les prêtres ne sont pas assez bêtes pour ne pas reconnaître instantanément ses sectaires déchaînés sur le net et à qui il met lui-même certaines choses sous la dent, les incitant à faire des offenses dérangeantes et gratuites comme celle-ci.

  2. fabio
    fabio dit :

    cher père ARIEL

    elle dit : “Non, ceux du magazine Concilium qui publient des choses comme ça, ils ne méritent pas tant que ça, donc je dirai juste:” «..Mo, la seule chose qui manquait était que s'ils faisaient une pure 'theologgia der bucio del culo!»”
    Je vous rappelle qu'elle a été fondée par d'éminents théologiens qui ont participé au Concile Vatican 2 ,https://it.wikipedia.org/wiki/Concilium ,
    c'est la nouvelle théologie

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Le concile a également été suivi par des personnes qui sont alors tombées dans les hérésies les plus graves, comme Hans Kung, ou qui ont quitté le sacerdoce catholique, comme l'abbé ordinaire de la prélature territoriale d'alors de San Paolo Fuori le Mura, Dom Giovanni Franzoni. Il a été suivi par Mgr Marcel Lefebvre qui a rejeté certains de ses documents et doctrines, etc …
      Avoir participé à un conseil, enfin comme de tous les autres vents, il ne confère pas une licence de sainteté et d'orthodoxie théologique à chaque participant.

    • Ariel S. Levi Gualdo
      Ariel S. Levi Gualdo dit :

      Cher Orenzo,

      elle me défie, elle me provoque, elle retire juste les gros mots de ma bouche.
      Et ce n'est pas bon. Non, il n'est pas bon pour un prêtre de jurer, il est regrettable, ainsi qu'un mauvais exemple.
      Mais, il y a des moments où certains sujets ne méritent rien d'autre. Ou devrais-je peut-être répondre à ce qu'il m'a envoyé en me référant à Thomas d'Aquin, ou à la théologie morale de Sant'Alfonso Maria de’ Liguori … ?
      Non, ceux du magazine Concilium qui publient des choses comme ça, ils ne méritent pas tant que ça, donc je dirai juste: «..mois, la seule chose qui manquait était que s'ils mettaient un pur fa un’ théologie du bucio del culo!»

  3. Raptor84
    Raptor84 dit :

    Cher père Ariel,

    j'en suis une grande admiratrice.
    Il y a quelques jours, nous, chrétiens authentiques, avons célébré le dernier dimanche de l'Avent. Le monde, en revanche, semble attendre chaque année davantage l'avènement du diable. Maintenant tout s'est effondré: valeurs, moral… les paroles de notre Seigneur.
    L'église qui au lieu de toujours condamner le déclin de cette société, il ouvre à toute méchanceté que le diable a suggérée dans le cœur des hommes.
    J'attends avec impatience la venue du Christ sur terre avec ses anges pour mettre fin à ce monde de ténèbres.
    Il semble juste que pour écouter un prêtre juste du Christ, je doive me connecter à l'île de Patmos et non à ma communauté ecclésiale?
    Ils sont tous détournés. Ils ont un coeur corrompu!
    Malheureusement ses paroles, belle e in piena sintonia con Gesù non sono altro che una fioca e breve luce che il mondo oscura con le sue tenebre. seigneur, che aspetti a mettere ordine?

  4. nonversolottopermille
    nonversolottopermille dit :

    Cher père Ariel,
    leggo su Stilum curiae del nuovo atto di omaggio alla Pachamama avvenuto nella Sala Nervi la vigilia di Natale. Ormai sembra di essere nel cupo clima “culturel” degli anni Settanta col conformismo dell’eskimo ideologico che aveva pervaso le redazioni di tutte le principali testate giornalistiche, la scuola, ogni ambito sociale. Alors comme aujourd'hui, ceux qui n'étaient pas d'accord recevaient des coups de pied dans les jambes sinon pire et je me suis souvenu d'un épisode d'un des films de Fantozzi où à la fin de la énième projection du Cuirassé Potemkine a osé dire l'indicible: “le cuirassé Potemkine est une merde folle” Voici, il n'y a pas besoin de discussions savantes, n'importe quel Fantozzi suffirait encore aujourd'hui, ainsi que d'avoir le courage de dire quelque chose de bon sens, dit aussi: allez tous vous faire foutre! Dommage que 80% des destinataires de l'invective le prennent comme un souhait d'un bon travail.

  5. père ariel
    Don Ciro (Naples) dit :

    Saint Noël à tous.
    Grande méditation, vraiment.
    En tant que soi-disant prêtre “Ordinaire” (qui me définit en tant que personnes, J'ai mes doutes!), Je dois faire face quotidiennement au malaise grandissant des gens qui, surtout au moment de Noël, en ont marre des crèches qui sont toutes un étalage de réfugiés, migrants, beignets, petits bateaux, bouée de sauvetage …
    Je doute que Jésus-Christ était très blanc, blonde et yeux bleus, par charité, ce n'étaient sûrement pas ses caractéristiques, même si c'était “le plus beau des enfants de l'homme”, mais c'était quand même un Palestinien, pas un Suédois. Mais je doute qu'il ait aussi les traits noirs actuels, ou qu'il était africain comme il est représenté aujourd'hui dans la plupart des crèches.

    Visite d'une énième crèche dans l'une de nos églises avec l'incontournable bébé Jésus noir accompagné d'une Madone typiquement sénégalaise ou nigériane, un vieux Napolitain m'a dit … “perchè nel presepe hanno messo il sottofondo di Tu scendi dalle stelle? Trompé! Come sottofondo dovevano mettere il canto popolareTammurriata nera“.

    _______________

    NdR.
    Tammurriata nera, Grande canto popolare napoletano

    https://www.youtube.com/watch?v=3OkcVN-5j0M

  6. fabio
    fabio dit :

    cher père Ariel

    buon natale le segnalo una notizia http://www.ilgiornale.it/news/cronache/palermo-messa-natale-ges-bambino-nero-1803731.html?fbclid=IwAR1U14AqkkYFopaT6OxWI0mWn7B-Mui6IqS8TirIZouJ8p_a_q3jLJ9lddY e le chiedo ma perché devono fare strumentalizzazione, donne 7 natali il tema papale è il migrante, ma non si stanca?
    Sempre il solito ritornello?
    Ma dato che li ama tanto perché Bergoglio non se ne va a stare in Africa si vende il palazzo di Londra e gli alberghi e le proprietà, ne sfamerebbe a milioni e cosi non hanno bisogno di emigrare.
    Invece l’immigrazione è un business sia per i mercanti di uomini per le ong e la neochiesa che ne approfitta lucrando le sovvenzioni del ministero dell’interno per l’accoglienza insieme alle coop, ma l’obbiettivo è la distruzione della civiltà cristiana, la sostituzione etnica avanza inesorabile.

  7. nonversolottopermille
    nonversolottopermille dit :

    Grazie caro padre Ariel (Lion de Dieu), i suoi ruggiti sono una ventata di aria fresca in questo tanfo asfissiante del politicamente corretto ecclesiastico. J'en ai marre de voir d'abominables prélats et prélats qui relisent les Écritures et la Tradition, les plient à des modes anti-chrétiennes sous le haut patronage de’ L'Argentine et les puissances mondialistes qui lui sont chères.
    Nous pauvres fidèles qui ne nous reconnaissons pas dans cette église avons deux moyens pour tenter de contrer la dérive: prière et effet de levier financier. Personnellement, je n'ai pas payé 8 pour mille à l'Église catholique depuis quelques années (mais vous devez indiquer une autre destination sur le formulaire sinon la somme est redistribuée) et je ne supporte plus les missions après le boss, d'abord par Scalfari, puis avec les récents actes d'idolâtrie, indiqué quel est le nouveau modèle de “évangélisation”.

    • Giuseppemedeo Damico
      Giuseppemedeo Damico dit :

      Prego affinché una nuova Pentecoste possa infiammare col Fuoco Divino i cuori secolarizzati e senza lo Spirito di Dio. Un cieco non può guidare altri ciechi se non verso i burroni della valle delle ombre della morte. JHS. nm 6,24-26

    • orenzo
      orenzo dit :

      I comandanti cambiano, gli eserciti restano:
      se i soldati distruggono le armi, quando verrà un nuovo comandante si ritroverà con un esercito disarmato.

  8. orenzo
    orenzo dit :

    Ho seguito in TV la S. Messa della notte della vigilia di Natale celebrata da papa Francesco:
    la Sainte Messe était vraiment belle;
    quelque chose de ressenti et de ressentiment la prêche;
    le visage du célébrant a suscité une grande douleur en moi parce qu'il me semblait y lire la profonde tristesse d'une personne avec de grands problèmes intérieurs.
    Quel bébé Jésus, avec Maria et Giuseppe, montrer au Saint-Père le chemin de la sérénité intérieure: prions pour lui.

Les commentaires sont désactivés.