La supplication sonne le long du chemin: «Reste avec nous, Seigneur, parce que c'est le soir »

Le dell'omiletica angle des Pères de l'île de Patmos

LE LONG DE LA RUE, LES ANNEAUX SUPPLICA: «RESTEZ AVEC NOUS SEIGNEUR POUQUOI C'EST LE SOIR »

.

Nous sommes tous fatigués en ce moment, trompé dans nos attentes, déçu par nos intentions, épuisé et marre d'une foi de plus en plus humaine, éloigner les années-lumière de cette révélation authentique que nous trouvons dans les Saintes Écritures et que la prédication apostolique a apportée à nos communautés. Ces deux mois d'exil médical nous font souhaiter - comme pour les disciples d'Emmaüs - de réécouter les Ecritures vivantes, où brûler pour la présence de Jésus ressuscité, all'interno d'une communauté dominicale qui se réunit sans crainte ni interdiction.

.

auteur
Ivano Liguori, ofm. Capp.

.

.

PDF la taille du texte d'impression
.

.

.

.

Dans ce troisième dimanche de Pâques, de l'Évangile, il résonne: «Restez avec nous, car c'est le soir et le jour est maintenant le coucher du soleil » [Lc 24, 29], Je crois que j'interprète correctement la voix de nombreux fidèles en ce moment historique particulier, à partir de cette belle demande de miséricorde de l'Évangile de Luc.

.

Nous avons besoin, que Jésus reste avec nous aujourd'hui; nous avons désespérément besoin de rester avec lui, sans plus de conditions, le temps est devenu court et nous ne pouvons plus nous permettre de le gaspiller.

.

Nous sommes tous fatigués en ce moment, trompé dans nos attentes, déçu par nos intentions, épuisé et marre d'une foi de plus en plus humaine, éloigner les années-lumière de cette révélation authentique que nous trouvons dans les Saintes Écritures et que la prédication apostolique a apportée à nos communautés. Ces deux mois d'exil médical nous font souhaiter - comme pour les disciples d'Emmaüs - de réécouter les Ecritures vivantes, où brûler pour la présence de Jésus ressuscité, au sein d'une communauté dominicale qui se réunit sans crainte ni interdiction.

.

Mais d'abord, il faut soigner une plaie qui est celle qui réside dans notre cœur endurci, dans la sclérocardie qui nous empêche de croire tout ce que les prophètes ont dit, une image large pour exprimer tous ceux qui dans l'histoire de l'humanité ont été chargés par l'Église de la proclamation de la Parole et de l'interprétation authentique de celle-ci.

.

Combien de mots gaspillés, combien de prophètes inouïs: de ceux de l'Ancien Testament, passant par Giovanni Battista jusqu'à de nombreux bons évêques et le dernier curé de la paroisse. Nous ne pouvons pas dire que Jésus est ressuscité sans adhérer à la proclamation des Écritures et sans écouter les paroles de ceux qui ont été composés par les prophètes de Dieu de cette annonce..

.

Avec tristesse, nous devons reconnaître que notre ignorance de Jésus-Christ, comme l'a dit San Girolamo, elle découle de la non-connaissance de la Parole des Écritures annoncée et proclamée. Quelle tristesse que la parole de tant d'enseignants de la foi aujourd'hui soit ridiculisée, banalisé et réduit devant la pensée unique et le politiquement correct. Précisément dans cette quarantaine, nous avons plus que jamais besoin de la Parole authentique des Écritures. Parole qui fait défaut aussi en nous prêtres, faire place à une présence palliative, humain qui - au lieu de la proclamation sacramentelle - préfère choyer la proximité. Car voyez-vous, chers frères, nous pouvons profondément désirer avoir de nombreuses belles expériences de Jésus mais si nous n'écoutons pas et n'adhérons pas à la Parole, il y a un risque sérieux d'être incrédule et athée, tout en se prélassant dans la sacristie, cimetière ou participer à des fêtes patronales et des pèlerinages.

.

La beauté de la chanson de Luca ce dimanche consiste précisément dans ce dévoilement qui révèle notre paradoxe des croyants incrédules. On peut considérer ces deux hommes de la famille, ce sont des disciples, ils sont proches de Jésus et pourtant ils ont un cœur éloigné de lui, incrédule, à tel point que les événements de la Passion dont ils ont été témoins ne sont pas du tout éloquents pour leur vie mais deviennent plutôt une occasion propice au scandale et à la fuite effrayante de Jérusalem.

.

en fait, il ne suffit pas de voir pour croire, tout comme Tommaso nous l'a rappelé dimanche dernier, quelque chose de plus est nécessaire. Et ce plus cela consiste à écouter la Parole de l'Écriture et à l'appliquer à Jésus, participer à cette stupéfaction que ce qui a été écrit est vraiment devenu réalité. D'une manière simple, nous devons voir comment Dieu reste fidèle à ce qu'il a dit et travaillé. Voici donc que Jésus se joint à ces deux disciples et leur renonce à la Parole, les éduque à une nouvelle fidélité. La Parole du Père se fait Parole pour ces incroyants silencieux, enflammant dans leur cœur le désir du Dieu voisin qui trouve sa pleine réalisation dans le Ressuscité.

.

La Parole fait brûler leur cœur à tel point que le signe sacramentel de la rupture du pain, dans cette maison où ils avaient trouvé refuge, cela devient un moment opportun pour que leurs yeux s'ouvrent à la vérité de Pâques. Il est intéressant de noter comment au moment où ils reconnaissent le Ressuscité il disparaît, tout comme cela se produira d'autres fois dans les contes de Pâques.

.

Il n'est pas possible pour l'homme de dominer le Ressuscité, il ne peut pas être bloqué, vous ne pouvez pas le domestiquer à vos propres fins. Lorsque le Seigneur ouvre les yeux avec sa Parole, il le fait pour nous faire des proclamateurs et des prophètes libres et fidèles.

.

A Pâques, nos yeux se sont ouverts voir le Seigneur vivant, le vainqueur de la mort et du péché, de ne pas avoir l'expérience avilissante d'Adam et Eve dont les yeux ouverts par le fruit de l'Arbre n'ont qu'entrevu la nudité du péché.

.

Les disciples d'Emmaüs, les yeux grands ouverts sur le salut de Pâques, ils ont été élus annonciateurs de la Parole qu'ils proclameront eux-mêmes aux Onze réunis à Jérusalem.

.

Chers frères, faire Pâques nous devons bien ouvrir les yeux et, les yeux ouverts, dire aussi ce que le monde ne veut pas entendre et refuse, nous sommes appelés à libérer nos frères par la fidélité de la Parole de vérité annoncée et proclamée, fait sacrement du salut sous le signe du pain eucharistique dominical que nous reviendrons bientôt rompre avec nos pasteurs.

.

Laconi, 26 avril 2020

.

.

.

Pour rester le plus près possible aux fidèles en cette période de crise et d'urgence, la rédaction de L'île des lecteurs de Patmos que notre auteur Père Ivano LIGUORI, Ordre des Frères Mineurs Capucins, Soins sur Facebook la rubrique « LE RÉSEAU MOT", offre de trois fois par semaine méditations. Vous pouvez accéder à la page éditée de notre Père en cliquant sur le logo ci-dessous:

.

.

Visitez les pages de notre boutique de livres QUI. Suite à l'urgence du coronavirus, la société Amazon qui imprime et distribue nos livres a dû prioriser la distribution des produits de première nécessité. L'impression et la distribution des livres reprendront ensuite après 4 mai.

.

«Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira» [Gv 8,32],
mais apporter, répandre et défendre la vérité non seulement
les risques, mais aussi les coûts. Aidez-nous à soutenir cette île
avec vos offres via le système sécurisé Paypal:
 









 

ou vous pouvez utiliser le compte bancaire:

payable aux Editions L'île de Patmos

IBAN IT 74R0503403259000000301118
dans ce cas, nous envoyer un avertissement par courriel, parce que la banque
Il ne fournit pas votre e-mail et nous ne pouvions pas vous envoyer une
action de grâces [ isoladipatmos@gmail.com ]

.

.

.

avatar

À propos de isoladipatmos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

 caractères restants

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire est traité.