Lettre du Cardinal Primat des Pays-Bas sur la question de la communion eucharistique aux protestants proposée par la majorité des évêques allemands

- Le défenseur de la foi -

LETTRE DU CARDINAL PRIMATE DUTCH A LA QUESTION DE LA MASSE COMMUNION LA PROPOSITION PROTESTANT MAJORITAIRE DES ÉVÊQUES DE L'ALLEMAGNE

.

.

.

La Conférence épiscopale allemande Elle a voté massivement en faveur de directives implique qu'un protestant marié à une catholique peut recevoir l'Eucharistie après avoir satisfait à un certain nombre de conditions: Il aura terminé un examen de conscience avec un prêtre ou d'une autre personne responsable pastorale; Il doit avoir affirmé la foi de l'Eglise catholique, en plus d'avoir « voulu mettre un terme à des difficultés graves et spirituelle doit avoir un » désir de satisfaire le désir de l'Eucharistie ".

.

.

Sept membres de la Conférence épiscopale allemande Ils ont voté contre ces directives et a demandé l'avis de certains dicastères de la Curie romaine. La conséquence a été d'envoyer une délégation de la Conférence épiscopale allemande, qui a parlé à Rome avec une délégation de la Curie romaine, y compris le préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

.

La réponse du Saint-Père, donnée par le Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi à la délégation de la Conférence allemande, à savoir que la Conférence devrait discuter de nouveaux projets et à tâtons pour parvenir à un résultat unanime, si possible, Il est tout à fait incompréhensible. La doctrine et la pratique de l'Eglise en ce qui concerne l'administration du sacrement de l'Eucharistie aux protestants sont parfaitement clairs. Le Code de Droit Canonique dit à ce sujet:

.

« En cas de danger de mort ou si, l'Évêque diocésain ou la Conférence épiscopale, urgesse autre grave nécessité, Les ministres catholiques administrent licitement les mêmes sacrements aux autres chrétiens qui ne sont pas en pleine communion avec l'Eglise catholique, qui ne peut pas accéder au ministre de leur propre communauté et leur demander spontanément, à condition que manifeste, ces sacrements, la foi catholique et sont bien disposés " [Code de Droit Canonique, pouvez. 844 § 4; Catéchisme de l'Église catholique n. 1400].

.

Cela ne concerne donc que les cas d'urgence, en particulier où il est un danger de mort.

.

.

L'inter-communion est, en principe, seulement possible avec les chrétiens orthodoxes, parce que les Églises orientales, mais pas en pleine communion avec l'Eglise catholique, Ils ont de vrais sacrements et surtout, en vertu de la succession apostolique, un sacerdoce valide et Eucharistie [Catéchisme de l'Église Catholique n. 1400, Code de Droit Canonique, pouvez. 844, § 3]. Leur foi dans le sacerdoce, Eucharistie et aussi dans le sacrement de pénitence est égale à celle de l'Eglise catholique.

.

.

plutôt, Les protestants ne partagent pas la croyance dans le sacerdoce et l'Eucharistie. La plupart des protestants allemands sont luthérienne. Les luthériens croient en consubstantiation, ce qui implique la croyance que, en plus du corps et du sang du Christ sont réellement présents aussi le pain et le vin, dans le moment où ils sont reçus. Si quelqu'un reçoit le pain et le vin sans y croire ce, le Corps et le Sang du Christ ne sont pas vraiment présents. En dehors de cette période de réception, Il ne reste que le pain et le vin et ne sont pas présents le corps et le sang du Christ.

.

.

évidemment, la doctrine luthérienne de consubstantiation diffère essentiellement de celle de la transsubstantiation catholique qui implique la foi que ce qui est reçue sous les chiffres du pain et du vin, même s'il a administré à quelqu'un qui ne croit pas à la transsubstantiation et même en dehors du temps d'administration, rester le Corps et le Sang du Christ parce que nous ne sommes plus la substance du pain et du vin.

.

.

Pour ces différences essentielles ne doivent pas manipuler la communion à un protestant, bien que mariée à un catholique, parce que le protestant ne vit pas en pleine communion avec l'Eglise catholique et, donc, Il ne partage pas explicitement la foi dans l'Eucharistie. Les différences entre la croyance en transsubstantiation consubstantiation et qui sont si grands que vous devez vraiment exiger que quelqu'un qui veut communier explicitement et formellement entrer en pleine communion avec l'Eglise catholique (sauf en cas de danger de mort) et confirmer explicitement accepter la foi de l'Eglise catholique, y compris l'Eucharistie. Un examen de conscience avec un prêtre ou d'une autre personne ayant la responsabilité pastorale ne donne pas de garanties suffisantes que la personne concernée vraiment accepter la foi de l'Eglise. acceptant, la personne peut encore faire une seule chose: entrer en pleine communion avec l'Eglise catholique.

.

.

Les courants d'air pour les directives de la Conférence épiscopale allemande Ils suggèrent que cela est seulement quelques cas de protestants, marié aux catholiques, ils aimeraient recevoir la communion, faisant usage de ces directives. cependant, l'expérience montre que, dans la pratique, ces chiffres sont généralement plus grandes. protestants, marié catholique, voir autre protestante mariée à un catholique de recevoir la communion, Ils pensent qu'ils peuvent faire la même chose. Et à la fin, même célibataire protestant et catholiques veulent recevoir. L'expérience avec ce type de réglementation montre que les critères se propagera rapidement.

.

.

Maintenant, le Saint-Père a informé la délégation de la Conférence épiscopale allemande qui discutera de nouveaux projets pour un document pastoral sur l'administration de la communion, entre autres choses, et à tâtons pour trouver l'unanimité. Unanimité sur ce? En supposant que tous les membres de la Conférence épiscopale allemande, après avoir discuté à nouveau, décider à l'unanimité que l'on peut administrer la communion aux protestants mariée à un catholique (Cela ne se produit pas), Ce - bien que contrairement à ce qu'ils disent au sujet du Code de droit canonique et le Catéchisme de l'Eglise catholique - deviendra la nouvelle pratique dans l'Eglise catholique en Allemagne? La pratique de l'Eglise catholique, fondée sur sa foi, est déterminée et vous ne changez pas statistiquement quand la majorité des voix de la Conférence des évêques en faveur de cette, même ce qui en fait l'unanimité.

.

.

Que disent le Code de droit canonique et le Catéchisme de l'Église catholique Ils auraient dû être la réaction du Saint-Père, comme successeur de Saint-Pierre, est « les deux de la multitude des fidèles source perpétuelle et visible et fondement de l'unité tant des évêques [cf. Lumen Gentium n. 23]. Le Saint-Père devrait donner à la délégation de la Conférence épiscopale allemande des directives claires, basée sur la saine doctrine et la pratique de l'Eglise. Donc, il doit également répondre à la femme luthérienne qui lui a demandé 15 novembre 2015 s'il pouvait communier avec son épouse catholique: Ce n'est pas acceptable, au lieu de suggérer qu'elle pourrait recevoir la communion selon son être baptisé, selon sa conscience. Renonçant à clarifier, Il crée une grande confusion parmi les fidèles et met en danger l'unité de l'Eglise. Ils le font même le cardinal l'offre publique de bénir les couples de même sexe, qui est diamétralement opposée à la doctrine de l'Eglise, basé sur la Sainte Écriture, à savoir que le mariage, dans l'ordre de la création, Il existe seulement entre un homme et une femme.

.

.

Notant que les évêques et en particulier le successeur de Pierre manquant dans la cale et de transmettre fidèlement et entraîne le dépôt de la foi, contenue dans la Sainte Tradition et Ecriture Sainte, Je ne peux pas penser à l'article 675 le Catéchisme de l'Église catholique:

.

« Avant la venue du Christ, l'Église doit passer par un dernier procès qui ébranlera la foi de nombreux croyants. La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre dévoilera “mystère de l'iniquité” sous la forme d'une tromperie religieuse offrant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes, le prix de l'apostasie de la vérité ".

.

X Willem Jacobus Carte. Eijk

Archevêque d'Utrecht

Primat de l'Eglise des Pays-Bas

.

.

.

.

.

 

À propos de isoladipatmos

Une réflexion sur "Lettre du Cardinal Primat des Pays-Bas sur la question de la communion eucharistique aux protestants proposée par la majorité des évêques allemands

  1. aujourd'hui 10 Ils peuvent et ont déjà fait déjà 5 jours depuis le Primat de l'Eglise des Pays-Bas a officiellement annoncé à l'ensemble de la catholicité “LE SUCCESSEUR DE PIERRE POUR MAINTENIR ET MISSING EMISSION ET UNITES FIDÈLEMENT’ Dépôt de la foi”: peut-être je raté quelque chose, mais il semble qu'il y ait Oltretevere calme…

Laisser un commentaire