La question de la validité des ordinations aujourd'hui, et les problèmes de la Fraternité Saint-Pie X

- Théologique -

LA QUESTION DE LA VALIDITÉ DES ORDINATIONS SACRÉLES AUJOURD'HUI, ET LES PROBLÈMES DE LA FRATERNITÉ DE SAN PIO X

La tragique erreur dans laquelle Monseigneur est tombé Marcel Lefébvre, certainement pour une subtile tromperie du diable, c'était la formation dans son esprit d'une croyance inébranlable mais erronée, que les enseignements du Concile, qui lui paraissait pollué par une mentalité laïque, moderniste et anthropocentrique, avait par conséquent compromis le très haut, dignité traditionnelle de l'Ordre sacré, le dégradant et l'asservissant au blasphème, à la bassesse, sans parler des erreurs du monde moderne.


Auteur John Cavalcoli OP
auteur
Giovanni Cavalcoli OP

Pour lire l'article cliquez ci-dessous:

John Cavalcoli, À – "LA QUESTION DE LA VALIDITÉ DES ORDINATIONS SACRÉLES AUJOURD'HUI"

avatar

À propos de isoladipatmos

10 réflexions sur "La question de la validité des ordinations aujourd'hui, et les problèmes de la Fraternité Saint-Pie X

  1. Cher Père Giovanni Cavalcoli,

    combien et combien de fois je me place, silencieusement, la question de savoir si certaines commandes (nous disons particulièrement “scandaleux”) ils étaient valides! E’ que le sujet est si délicat qu'il n'est pas facile d'en parler.
    Un cas à expliquer: un de mes anciens évêques (J'appartiens à l'un de ces diocèses de “passage” où est le séjour des évêques 4 ans au plus) commandé un article qui ne répondait pas à ces exigences

    1. ce n'était pas un “homme en bonne santé” car non seulement manifestement efféminé (ce qui est toujours inconvenant pour un prêtre, s'il est homosexuel ou non) parce qu'il est attiré par ceux de son propre sexe, et nous le savions tous.
    2. Il avait une mauvaise conception des sacrements.
    3. Il avait une idée calviniste de l'Eucharistie qu'il considérait “le repas du Seigneur”
    4. Il a déclaré que dans les cas extrêmes, on ne peut pas parler d'euthanasie, car devant certains patients en phase terminale, à qui la souffrance ne peut être évitée, ce qu'on appelle “euthanasie” c'est un acte de charité.
    5. La même logique s'appliquait à l'avortement, affirmant qu'il y avait des cas très particuliers à évaluer, et à titre d'exemple, il a donné des fœtus atteints de malformations très graves et violé des femmes.
    6. Il a affirmé que si l'église révisait Humanae vitae, grâce à la contraception, de nombreux avortements auraient été évités
    etc., etc. …

    Conscient de tout, e, informé par les prêtres, l'évêque a accepté de l'ordonner pour couvrir son prédécesseur et d'autres situations non édifiantes, évitant ainsi l'éclatement d'un scandale majeur.
    Il était clair pour tout le monde que

    1. l'évêque l'a commandé sous le chantage, donc je n'ose pas penser quel genre de réserves mentales il avait, il le sait dans sa propre conscience.
    2. le candidat est devenu prêtre avec une fausse idée du sacerdoce et pour des raisons qui n'ont rien à voir avec le ministère sacerdotal.
    3. le candidat est devenu prêtre sans une perception correcte de la foi catholique.

    À sa commande, ils ont participé 39 prêtres, mais seulement 21 d'entre eux faisaient partie de notre clergé diocésain composé au total de 114 prêtres séculiers et réguliers.
    Quand beaucoup d'entre nous, curés de paroisse de 20, 30, 40 âge, nous nous sommes plaints à l'évêque de l'avoir nommé deux ans après son ordination comme pasteur de l'église cathédrale, on nous a dit que nous étions “jaloux” e “envieux”.
    Quelques mois après, dans notre église cathédrale, ce qui suit est arrivé:

    1. La prédication d'Enzo Bianchi sur l'œcuménisme, avec une explication que toutes les religions peuvent conduire au salut et qu'être catholique signifie suivre l'une des voies du salut
    2. conférence d'un “bergère” Pentecôtiste en présence de nos charismatiques pour discuter du sujet “le Saint-Esprit qui nous unit” et prière finale … “chaman” dansant (comme dirait cette plume mordante de Don Ariel) au Saint-Esprit sous la présidence de l'évêque.
    3. conférence de Don Luigi Ciotti sur le concept de légalité (il n'a pas mentionné le Christ une fois).
    4. lecture d'une reprise de l'Évangile de la Passion “réécrit” e “récité” par quatre acteurs de théâtre, dont trois athées, un exposant du nouvel âge, deux des trois acteurs masculins ont été déclarés homosexuels et le rôle de Jésus a été joué par la femme.
    5. soirée dansante le dimanche des Rameaux sur la musique de Jesus Christ Superstar, même dans ce cas avec une compagnie de ballet composée principalement de danseurs homosexuels.

    Essayez de prendre pour acquis que ce que j'ai schématisé correspond à la vérité, Je demande, père John, lei, aurait des doutes sur la validité de cette ordination?

    père Michael

    1. Je confirme, malheureusement, dans la diversité des cas individuels, avoir su en 25 années de sacerdoce plusieurs cas identiques en substance de base.
      J'aimerais aussi connaître l'opinion du Père Giovanni Cavalcoli.

    2. Cher Don Michele,

      Merci pour votre intervention. Le cas que vous me proposez a toutes les apparences sans parler des signes d'une commande invalide.

      Je pense que la question sérieuse que j'ai soulevée doit être prise au sérieux. E’ une invitation que je fais modestement à nos évêques et j'aimerais espérer que quelqu'un du Saint-Siège l'aurait remarqué aussi.

      sûrement, comme je le disais, La grâce de Dieu fonctionne et je crois même un prêtre non ordonné, s'il se repent, il se corrige et se répare, a toujours cette mission sublime devant lui de Dieu, qui au début il avait reçu injustement ou inconsciemment sur la base de fausses idées ou de mauvaises intentions. On pourrait penser à un validation enraciné dans la miséricorde divine.

      Je pense que certaines défections sont causées par le prêtre se rendant compte qu'il a été ordonné invalide, ou de n'avoir jamais été prêtre. Les évêques doivent faire plus attention à surveiller leurs séminaristes sur ce point lorsqu'ils se préparent au sacerdoce.

      1. On pourrait penser à un sanatio en racine opéré par la miséricorde divine.

        Considération dangereuse. La miséricorde divine ne pouvait pas alors guérir à la racine même un mariage né sur des présuppositions invalides?

  2. Révérend et cher Père Giovanni.
    Je suis un prêtre 65 années auxquelles 20 il y a des années, un prêtre nouvellement ordonné a été envoyé comme pasteur assistant, correspondant, environ, au sujet décrit par Don Michele. C'était un mois de cauchemar, aussi parce que j'ai vécu avec mes yeux toujours ouverts, surtout lorsqu'il est entré en contact avec des adolescents et des jeunes.
    La bombe a explosé quand je lui ai refusé d'emmener le groupe de jeunes hommes de la paroisse camper en été.
    L'évêque m'a demandé un compte, et je lui ai donné mes raisons. Quand l'évêque a essayé de me forcer à laisser le curé de la paroisse emmener les jeunes au camp, Je lui ai dit que dans ce cas, je démissionnerais instantanément du poste de curé de la paroisse.
    Il a immédiatement accepté ma démission et m'a envoyé comme aumônier dans les prisons.
    Six ans plus tard, le prêtre, rapporté par trois couples de parents, il a été arrêté pour harcèlement sexuel de mineurs (14, 15 e 17 âge).
    L'évêque a déclaré publiquement d'abord, puis aux magistrats, ne rien savoir, et qu'il lui était matériellement impossible d'avoir tous les prêtres et les paroisses sous contrôle.
    Je suis allé au parquet et j'ai dit que j'avais informé l'évêque six ans plus tôt, avec le résultat de finir aumônier dans les prisons, où j'étais très heureux et dont j'ai toujours un très bon souvenir, Je reçois encore des visites d'anciens prisonniers plusieurs années plus tard.
    À ce moment-là, j'ai dû chercher un autre diocèse pour m'accueillir. je l'ai trouvé, et l'évêque qui m'a incardiné dans son diocèse m'a envoyé dans une paroisse de campagne.
    Je suis dans ce diocèse depuis 14 âge, où j'ai vu de jeunes prêtres, analogues à ceux décrits par Don Michele, devenir pasteurs des plus grandes paroisses. Aujourd'hui je me soucie 4 petites paroisses de campagne qui regroupent 1200 fidèle au total.
    Mon ancien évêque est resté en fonction jusqu'à 75 âge, continue en disant qu'il n'a pas été informé et que, le prêtre qui l'avait “vilipendé” devant les juges (ça, c'est moi) il était juste en colère contre lui pour avoir été envoyé comme aumônier de prison.
    C'est ce que.

    1. Un cas similaire à celui que vous avez décrit, des jeunes fortement harcelés par un prêtre de nouvelle génération, il a atteint le déshonneur de la nouvelle aussi dans mon diocèse, où, cependant, je devais entendre de la bouche d'un prêtre lié uniquement à l'ancien rite et au “paquet syllabique” que l'évêque aurait dû dissimuler les méfaits de l'agresseur et le retirer de la juridiction laïque (le paquet est également généralement anti-sicilien).

    2. Cher Don Stefano,

      sa lettre me confirme, si besoin, qu'avec mon article, pour ainsi dire, J'ai fait “centre”.

      Aujourd'hui plus que jamais, on parle de causes de nullité du mariage, mais trop peu de causes de nullité des ordinations sacerdotales, mais ensuite être certains prêtres de formation rahnérienne ou scillebexienne qui doivent ou veulent négocier ou prétendre traiter des causes ou des problèmes de nullité matrimoniale et espérer conseiller ou guider les couples en crise.
      Pauvres couples qui tombent entre leurs mains! Il arrive alors que ces prêtres, qui devrait d'abord se corriger, ils peuvent se faire passer pour des enseignants de spiritualité et des guides charismatiques prophétiques, et malheur à ceux qui les contestent!

      Je suis convaincu que même le problème très grave de l'homosexualité ou de la pédophilie chez les prêtres a des racines profondes dans des idées fausses sur le sacerdoce, toléré par l'évêque, en supposant qu'il est lui-même orthodoxe, alors qu'il serait encore temps de corriger ou de renvoyer le séminariste indiscipliné.

      Le prêtre convaincu de sa vocation et qui sait goûter aux joies du sacerdoce, sûrement, comme un pécheur, il a toujours besoin de se purifier, mais il ne pense pas à s'abaisser dans certains mauvais plaisirs charnels et parvient facilement à surmonter ces tentations dégradantes.

      Celui qui est désolé et fait serrer le cœur, mais cela provoque aussi l'indignation, et c'est mon expérience en tant que prêtre de 40 âge, est qu'il y aurait des jeunes qui sont aptes et disposés à entreprendre le chemin du sacerdoce, mais ce sont eux qui sont découragés, ridiculisés ou éloignés des environnements de séminaire malsains et corrompus.

      Mais sans penser à la bassesse susmentionnée, il est décourageant de constater le manque d'amour et de négligence chez tant de prêtres pour la messe et la confession, qui constituent ces services au peuple de Dieu, que seuls ils peuvent effectuer, pendant qu'ils se consacrent à d'autres activités qui peuvent être bonnes en elles-mêmes, mais qui peut aussi être mieux fait par des laïcs.

      Combien de fois le Magistère récent est-il venu sur le thème du sacerdoce, en plus d'examiner les précieux documents du Conseil! Ce qui a manqué et ce qui manque, c'est un zèle suffisant de la part des évêques pour promouvoir, augmenter, soutien, défendre et corriger la formation sacerdotale.

      1. Caro Père, en lisant ses articles et ceux de son père Ariel je me souviens de saint Paul quand il dit: “Recevez entre vous ceux qui sont faibles dans la foi, pas pour litiges. Une personne croit qu'il peut manger tout, l'autre, qui est faible, ne mange que des légumes. Celui qui mange ne doit pas mépriser ceux qui ne mangent pas; qui ne mange pas, ne le jugez pas qui mange, parce que Dieu l'a accepté”.
        Je lis vos écrits depuis des années, même si je ne suis jamais intervenu sur l'île de Patmos, que je suis depuis octobre 2014. J'ai lu son livre sur Rahner et le livre de son père Ariel “Satan est venu trinitaire”, et en te lisant, j'ai cette idée: tu es sûrement très dévoué au ministère des confessions. Je n'ai jamais lu une de vos lignes dans laquelle vous accusez les faibles, pécheurs, pour lequel vous avez toujours des mots de compréhension et de réconfort. Mais tu es dur avec moi “fort”, ou avec ceux qui se croient forts en raison de leur rôle et de leur position. Vous attaquez ceux qui “ils mangent” et méprise “qui ne mange pas”, accusant les gloutons et défendant ceux qui jeûnent.
        Peut-être que je suis faible dans la foi, mais j'ai la foi. boîte, plutôt, tu pourrais manger un taureau en bouchées, Je ne peux manger que des pommes cuites.
        Article magistral, c'est son dernier, qui ne peut être écrit que par celui qui prend d'abord le taureau par les cornes, puis, si le taureau ne reste pas immobile, il faut des morsures.
        Mais je te dis que je, dans mon petit, J'ai eu le courage de ne pas aller aux ordinations faites par mon évêque au cours des dernières 11 âge, avoir commandé 13 sujets les uns pires que les autres, et je ne dis pas à quel niveau “pire”, vu ça en eux, les cas d'invalidité décrits par vous, ils reviennent tous, en effet, il semble qu'il ait écrit son article en prenant ces sujets comme échantillon.
        J'épouse tout ce qu'il a écrit, père Rev.mo, et pendant qu'elle continue avec Don Ariel à mordre les taureaux, Je, dans mon petit, Je dois me limiter à utiliser la force que j'ai, manger des pommes cuites.
        Un merci sincère pour le confort que vous nous donnez tous les deux.

        don Antonio T.

  3. À la fin d'une longue journée de dimanche (trois messes dans deux paroisses, aveux et rencontres diverses) Avant d'aller reposer en paix avec Dieu, j'ai lu l'article du Père Giovanni et le savoureux article du Père Ariel intitulé de manière provocante “les saints désagréables” … à la fois brillant !!
    En plus de dormir en paix avec Dieu, je vais aussi dormir en paix avec ma conscience, car dans cet article, le Père Giovanni a fait ressortir ce que beaucoup d'entre nous, prêtres pensent, mais que nous n'avons pas le courage et la préparation des deux Padri Patmosiani pour exprimer certains problèmes qui, même avant épineux, ils sont tristement réels.
    Merci Père Giovanni de m'avoir donné cet article … passé une nuit tranquille et une fin parfaite

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

 caractères restants

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire est traité.