L'islam et le mystère christologique: Christ a promis que les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre l'Eglise, Il n'a pas dit que l'Europe ne cédera pas

ISLAM ET LE mystère christologique: CHRIST A LA QUE PROMIS DE GATES shéol CONTRÔLER PAS SUR L'ÉGLISE, Il ne dit que l'Europe ne cédera pas

.
Toujours rester fidèle à la promesse du Christ les portes de l'enfer ne prévaudront pas sur toi,. Mais le Christ n'a pas dit que l'Europe ne cédera pas, mais ce ne sera pas détruit l'église. Ils ne sont pas la même chose. Aujourd'hui, l'Europe est susceptible de présenter l'islam l'image d'une société en décadence morale et culturelle, que, Il est d'avoir oublié ses racines chrétiennes et la force de la sagesse gréco-romaine, Il est revenu à la douane et les solvants païens barbares, pire qu'avant sa conversion au Christ.

.

Auteur John Cavalcoli OP
auteur
Giovanni Cavalcoli OP

..

Pour ouvrir l'élément cliquez ci-dessous

John Cavalcoli, À – ISLAM ET LE mystère christologique

.

.

.

À propos de isoladipatmos

45 réflexions sur "L'islam et le mystère christologique: Christ a promis que les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre l'Eglise, Il n'a pas dit que l'Europe ne cédera pas

  1. RP,
    De croyant à la formation continue, Je dois vous remercier pour la merveilleuse mémoire claire, maître pendant au moins les quatre cinquièmes.
    Dans la dernière partie, je pense, il manque quelque chose. J'essaie d'expliquer. Elle parle à juste titre de la faiblesse de l'Europe et l'affrontement entre deux certitudes: ou le Christ ou Mahomet. ne pas oublier (comme également noté P. Ariel S. Levi Gualdo dans son article “L'Ecclesia in Europa“) les actions de Saint-Jean-Paul II, sur le thème des racines chrétiennes et la condamnation de la violence terroriste, la plainte de Benedict XVI à Ratisbonne, réactions internationales, politique et médiatique, malédictions publiques qui ont suivi? combien Croisés, politique et ecclésiastique, abandonnant le Vicaire du Christ, Ils imitaient Pierre dans le Sanhédrin? Alors seulement retraite silencieuse, trahison des valeurs “chrétiens” et antéposition du profane. Et l'Église elle-même, défaitiste, Il a changé la langue et de la nature de la mission, ne parle plus de la foi, péché,conversion, mais de l'humanisme, bienvenue, inclusion …
    Nous nous dirigeons vers de nouveaux Roncevaux ou Vienne?
    Où sont les soldats du Christ?
    Un cardinal a suggéré: un conseil, un synode, Encyclique sur l'islam.

    avec beaucoup, beaucoup de prières, nos meilleures armes.

  2. Père John Cavalcoli.

    une question: il est légitime, (surtout à la lumière de ce qui a été écrit par le Père Cavalcoli) , soutiennent que l'islam est une religion fausse? Ou il est correct (logiquement, je dirais non… mais théologiquement, à ce stade, Il pourrait aussi bien avoir une certaine inconnue base pour moi… debout, de plus, mon ignorance sur le sujet) dire que ceux qui considèrent le catholicisme la seule vraie religion… Il est pas catholique? Juste pour être en mesure de reproduire avec certitude (au sujet des doutes qui se posent dans de plus en plus fidèles perdus) le journaliste important du Radio Vatican qu'il ya quelques nuits, ici sur fb, si “accusé” (d'une manière bon enfant mais sérieusement et littéralement) ne pas être un vrai catholique, si je considère fausse toutes les religions sauf précisément catholique… évidemment, s'il était d'avoir raison, J'accepte l'excommunication et cesser de croire catholique (comme ma raison, je refuse toujours de croire faux pas en même temps toutes les religions).

    1. Cher Gianfranco,

      la confrontation entre les religions ne sont pas une chose simple. Vous ne pouvez pas comparer une religion avec un autre que vous comparez un vrai billet de banque avec un faux. Chaque religion implique un ensemble de croyances et de pratiques de valeur différente et le poids, ce qui rend la comparaison assez difficile.

      Facilement dans ce jeu donnera la vérité et l'erreur, vertus et vices. Il y a des degrés de vérité, de bonté, comme il y a des degrés de mensonge et vice. De cette façon, une religion peut être supérieure à une autre. Mais nul ne peut être complètement faux, parce que le faux existe seulement là où il y a aussi le vrai. Si le faux totalement distrait vrai que se accroche, détruire lui-même. En ce sens, il ne peut pas dire que la religion islamique est fausse. Il est aussi vrai que le catholique.

      le vrai, sa part, Il peut être totalement libre du faux. Et ceci est précisément le cas de la religion catholique. Ceci est le seul complètement vrai, au-dessus de tous les autres, car il est le seul fondé par Dieu, dire par Jésus-Christ, Fils de Dieu. autre, comme par exemple, Juif et islamique, Ils ont été fondés par des créatures simples, cependant une grande, la première par Moses, le second par Muhammad.

      Un bon critère pour comparer la religion catholique avec l'islam nous est donnée par la Déclaration A notre époque, Vatican II. Il se souvient de la primauté du christianisme sur les autres religions, mais en même temps, il reconnaît l'islam comme la présence de valeurs et de vérités importantes, comme par exemple le monothéisme, des valeurs qui viennent de Dieu et mènent à Dieu.

      en conclusion, selon ce qui est dit, il est conseillé de ne pas dire que le catholicisme est la seule vraie religion, comme si tous les autres sont fausses sic et simpliciter. Mais il est préférable de dire que le catholicisme le plus vrai de tous, impliquer que dans l'autre il y a quelques vérités, mais mélangé à des erreurs, et puis il y a la plénitude de la vérité pure, qui existe seulement dans le catholicisme.

  3. Tour. père Cavalcoli. En chemin émoussé et poli, lei, dans cet article,, dit-il, credo, tout ce qu'il y avait à dire, pointant vers les catholiques, et pas seulement, il devait indiquer. Dans un article précédent, père Ariel, Il a expliqué que Muhammad était (et) un “faux prophète”, il utilise même une image saisissante, Il l'a défini comme un barman qui avait mis dans le Judaïsme shaker, Christianisme, divers courants hérétiques chrétiens des premiers siècles, etc.. la création d'un cadre unique (et dangereux?) solution.
    Je fréquente la paroisse, non seulement la messe dominicale, mais aussi diverses réunions, catéchèse, etc..
    Il sait quels termes qu'ils utilisent, de nombreux prêtres, quand ils se réfèrent à l'islam et islamique? Tout d'abord “bienvenue”, “entente”, “dialogue”, ils disent que la vérité “L'islam est une religion d'amour”, que “Nous devons parler à la modernati islamique” e, quand ils mentionnent Muhammad, plusieurs fois je l'ai entendu l'appel “le grand prophète de l'Islam”.
    Avant de couler l'Europe (et cette fois nous ne gagnerons pas la bataille de Lépante!), Vous pensez que quelqu'un écoutera? Parce que vous avez dit, et vous avez expliqué clairement et précisément ce qui nous attend, et je pense que (malheureusement!) vous avez raison, Je pense qu'il a raison, l'archevêque de Mossoul, Ariel dont le père a subi un terrible avertissement en Europe: “vous recevez dans votre maison l'ennemi … demain se produira ce qui nous arrive aujourd'hui”.
    Merci pour tout!

    1. Cara Laura.

      Muhammad est en effet un faux prophète, en ce qu ', ceux qui le suivent autour, conscience d'être dans l'erreur, Il ne serait pas dénuée de mauvaise volonté, par exemple, de l'orgueil ou l'arrogance, et ne pouvait donc pas être sauvé.

      Dieu merci, beaucoup de ses disciples sont des gens pacifiques, qui soit doit soumettre par la force l'Etat islamique ou ne le font pas chrétiens de peur d'être vendus ou ne sont pas au courant de toute erreur ou prendre du Coran que ce qu'il est raisonnable ou répond à l'éthique naturelle.

      Ce sont les musulmans modérés, avec qui vous pouvez le dialogue et travailler ensemble pour la paix et la justice. L'espoir est qu'ils peuvent croître en nombre et désillusions, apaiser et influencer fanatiques bénéficiaire des, fondamentalistes et bellicistes.

      Cependant, nous devons nous rappeler que même les faux prophètes, au milieu des erreurs, impertinences et l'immoralité, support des vérités ou des valeurs, Nous devons reconnaître et accepter. Cela constitue la base du dialogue entre les religions. Mohammed, En ce sens,, Il était certainement un prophète et professeur. Mais même l'appeler le « Grand Prophète », est trop, Il est mal placé et trompeur, et il est scandaleux sur les lèvres des chrétiens, surtout lorsque les prêtres puis.

      Islam modéré existe, Dieu merci, et il constitue la grande majorité du monde islamique; un milliard d'êtres humains! Le problème est que, si elles étaient fidèles à la fin du Coran, Ils doivent penser que fier dureté et l'agressivité implacable, nous voyons le point culminant a mené dans des terroristes, mais dans le terrorisme Coran ne parle pas du tout, et en effet il est implicitement condamné, comme traître assassinat de personnes innocentes.

      En fait, le Coran, mais pousse mort, mais seulement les infidèles qui ne veulent pas convertir. Ils croient ainsi à punir au nom de Dieu ceux qui refusent de croire. Christ menace également la condamnation à ceux qui refusent de croire, mais, En dehors de la question du contenu doctrinal, Il y a une grande différence: que le Christ se réfère à la punition éternelle après la mort et nous donne beaucoup de temps pour réfléchir, clarifier et décider.

      Au lieu de l'islam menace d'impatience et de la dureté du pénis dans cette vie, privant l'homme de la route et le temps de réfléchir tranquillement, prévenance et sérénité, Libre de la pression d'un pouvoir despotique et menaçant.

      La demande musulmane de punir l'infidèle dans cette vie, ce qui suppose une méthode de diffusion du Coran qui ne respecte pas la liberté de conscience d'autrui, mais il le pousse à croire à la coercition, qui déforme l'acte de foi, qui doit être libre et volontaire et non contraint par la peur.

  4. Envoyer cet article commentaire par le Père Ariel (Ecclesia in Europa), et celle du Père John (L'islam et le mystère christologique)

    ... puis, Chers Pères, Il y a quelques semaines, je suis venu à couteaux tirés avec mon évêque, parce que quand dall » ... supercéleste de Santa Marta est une large demande d'accueillir une famille de réfugiés dans chaque paroisse, tout d'abord, je l'ai dit que mon, comme beaucoup d'autres paroisses, ils sont, ces jours, voyageant sur les « numéros rouges » et forcés à se tortiller entre les dettes et paiements. Je lui ai répondu que, bien que, avec plaisir et sacrifice, Je pourrais dormir, avec l'aide des paroissiens (accueillant et généreux avant que les affaires humanitaires) une famille de catholiques syriens persécutés par les fondamentalistes islamiques, mais je jamais accueilli, plus, dans la paroisse qui m'a été confiée, une famille musulmane.
    Dans notre peuple italien du nord-est sont très affectées par une armée de faux solaire de réfugiés, débarqué à Lampedusa et venir ici avec nous, qui sont tous Stalwart et fort, jeunes et en parfaite santé physique, qui tamponner leurs pieds si arrogant, jeter des aliments de qualité qu'on leur offre ... et que tous, toute la rigueur, ils sont musulmans. Peut-être parce que peu de chrétiens à bord des barges les ont jetés à la mer avant l'arrivée?
    lorsque l'évêque, en colère, Il a dit: « Je veux que le Saint-Père », Je lui ai répondu « nous ne parlons pas de l'application doctrinale d'un dogme de foi, puis veut, si vous les mettez dans sa maison ".
    résultat? La menace de me retirer de la paroisse si « vous ne pas remorquer la ligne ».
    Je salue l'évêque en disant que « de mettre en ligne un prêtre, il prend peu, est que, malheureusement, nous ne pouvons pas mettre cette armée de ligne qui nous envahit jour après jour ".
    vous, ancêtres, quelqu'un vous a même menacé d'entrer en ligne, pour ce sacro-sainte écriture?

    Don Pier Paolo

    1. Don Pier Paolo… Je signale que le Bon Samaritain professait Samaritanesimo (pour ainsi dire), pas le judaïsme… mais la victime salue bien Juifs (pour lui) « Hérétique », la religion abrahamique en tant que disciple de son, mais autre de son…

      1. Cher Beppe.

        Je ne réponds pas au nom de Don Pier Paolo, J'interviens seulement dans ce fil.
        Mon grand-père avait coutume de dire que tout le monde a toujours été bon et généreux à payer avec d'autres portefeuilles.
        le résultat, pour le cas, que les Samaritains avaient planifié une invasion méthodique et massive du territoire de Judée?
        Et le résultat pour le cas où les membres du franges fondamentalistes la samaritanesimo, Nous n'avons jamais proclamé guerre sainte, ont commis des massacres et attentats à la bombe et les gens abattus, puis la diffusion de la vidéo de leurs exécutions?

        Elle se rend compte que parmi tous “Samaritain” Aujourd'hui, nous accueillons dans notre maison, les seuls qui ont exprimé leur désaccord avec les exploits des islamistes Isis, étaient seulement “quatre chats”, pour la plupart presque toutes les femmes nées en Italie dans les familles catholiques italiennes, qu'épouser un musulman ont renoncé à la foi chrétienne et converti à l'islam? Et aujourd'hui, confondre l'islam avec leur christianisme renégat, Ils vont avec le port du foulard et des vêtements aux chevilles dans nos téléviseurs à raconter, avec un accent romain ou l'accent milanais, le récit que l'islam est une religion de paix et d'amour.

        elle réalise – sous réserve des nombreuses personnes courageuses – que l'islam est une religion violente structurellement, que la violence est contenue dans sa “textes sacrés” ridigi fixes et ne permettent pas de genre d'interprétation?

        Elle se rend compte que dans cette religion n'a pas entièrement le concept de la liberté, la valeur divine de la liberté des enfants de Dieu, ce dernier élément qui est à la base du mystère de la création, placer que Dieu nous a créés à son image et ressemblance, libre et doté d'une connexion?

        Et quand la Parole de Dieu est incarné, qu'est-ce que: Il a proposé son message divin du salut et de la rédemption, ou il a armé les armées et les gens forcés de choisir entre deux solutions possibles: la conversion forcée ou la mort?
        Parce que ce qui est arrivé, du VIIe siècle, à l'ensemble de la population chrétienne convertie par la force avec l'épée. Cela est arrivé dans toute l'Afrique du Nord a été le berceau du christianisme et la terre de naissance de la plupart des grands Pères de l'Église; Ce qui est arrivé à l'ancienne Byzance ou Constantinople, Istanbul actuelle, Berceau de christianisme oriental, où l'ancienne cathédrale Sainte-Sophie est aujourd'hui une grande mosquée.

        Il veut se passer dès que la basilique papale de Saint-Pierre? Nous continuons simplement confondre le sens de “bon Samaritain”, parce que cette fois, la “Bataille de Lépante”, certainement pas la victoire, si l'Europe souffre d'une haine de soi et de ses racines chrétiennes.

        Enfin, j'accorde un dernier exemple, par amoureux des animaux qui sont: chiens, même ceux de grande taille, Je suis pris un par un, Ils ne sont pas dangereux, si elles se sentent instinctivement que l'homme ne veut rien pour lui et n'a pas peur; à moins qu'il est un chien de garde qui se voit envahir son territoire. Mais je vous garantis que lorsque les chiens – y compris les bons – ils sont ensemble en paquets, dans ce cas, il est très peur.

        Essayez de comprendre l'exemple de ce que vous entendez.

        1. très brièvement. Le Je rappelle que devant les Turcs musulmans tour dans la mosquée cathédrale S. catholiques Sofia – deux siècles avant – Ils avaient tourné dans la grande mosquée de Cordoue cathédrale; puis je me souviens que les Juifs expulsés par le roi très catholique de l'Espagne ont trouvé refuge principalement en Afrique du Nord ou le turc est musulman et musulman… Et pour rester dans la parabole du Bon Samaritain, Je dois souligner que ce n'est pas l'hébergement la Samaritaine Juif, mais la Samaritaine qui aide les Juifs, et les Juifs ne sont pas tendres avec les Samaritains … Nous Samaritains’ nous accueillerons les « Juifs ».
          Et le pape François ne semble pas avoir dit accueillir que des familles de réfugiés de la foi chrétienne, mais pour assurer le réfugié quelle que soit sa foi … Francis et le pape, je ne pense pas que vous pensez que la religion musulmane comme « une religion structurellement violente » s'il a accepté de prier aux pieds nus avec le Grand Mufti de la Mosquée Bleue à Istanbul ... comme devant lui le pape Jean-Paul II ...

    2. Cher Don Pier Paolo,

      comme je l'ai mentionné dans l'article, il est nécessaire que les autorités civiles et religieuses, avec la collaboration d'experts, l'exploitation d'un tamis dans le courant migratoire, comme il est maintenant clair que pendant des années, à l'exception des cas de migrants dans le besoin réel, trompés par des exploiteurs criminels, désespérée pauvres, Elle ne couvre également, les puissances islamiques mettent en œuvre une puce, systématique, tenace, subtile et grand piano invasion clandestine généralisée de l'Europe, faisant usage de faux dans le besoin, mais vraiment habiles propagandistes, autorisé pour la fin de l'islamisation de l'Europe, déclaré ouvertement par leurs dirigeants des pays islamiques, en créant des noyaux islamiques, qui, selon le Coran, préparer l'état islamique, porter atteinte à la sécurité de nos Etats démocratiques et affaiblir la vitalité de l'Eglise en collaboration avec les forces qui, dans l'Église, sous prétexte de dialogue et « Eglise ouverte à tous », effriter et relativiser les certitudes de la foi et de la solidité des convictions morales, la dissolution de l'unité de la foi dans un pêle-mêle chaotique d'idées contradictoires et des comportements chez leurs, comme l'essaimage de vers dans un corps en dissolution. Et ce serait le « pluralisme » et le respect de la « diversité ».

      Nous devons faire face à cette situation difficile, qu'il semble régner la puissance des ténèbres, renforcer nos convictions morales et la foi, dessin sur des sources authentiques de l'Apocalypse - le magistère, interprète infaillible de l'Écriture et la Tradition -, essais durables, nourrir notre vie spirituelle avec l'abondance des moyens de grâce, cherchant à voir au-delà de la misère de ses membres la sainteté de l'Eglise, certains phénomènes dégénératifs, scandales, indignité ou l'incapacité de certains bergers, mauvais théologiens, imitant les saints, discernement et d'apprécier le positif, partout où ils sont, dans ou hors de l'Eglise, avec un dialogue interreligieux sain, mais les yeux ouverts aussi, afin d'éviter les erreurs d'ingéniosité et fascinantes, prévention des risques et pièges, cultiver un organisme de bienfaisance universel, serrés autour du guide du Vicaire du Christ et tous les bons bergers réunis pour lui.

  5. D'une chose fondamentalement je suis en désaccord. L'article semble (à moins que je me trompe) accepter l'idée assez commune dans des environnements qui ne sont pas partisans de la laïcité qu'une civilisation chrétienne (à ne pas confondre avec le christianisme, bien sûr) en grave crise d'identité tout à fait un islam oppose vital,Malgré les manifestations fondamentalistes fous. Mon opinion est cependant que ces événements sont un signe d'une maladie mortelle, et que l'islam est maintenant temps de calcul. Aujourd'hui, nous voyons comment l'ensemble du monde étape par étape, insensibilmente, Nous sommes occidentalisés, à savoir, dans un sens large cristianizzando. Et « le christianisme qui a « mis » la civilisation occidentale, avec son universalisme, mais aussi avec sa distinction (Je ne dis pas “séparation”) Église et l'État. L'Islam est maintenant soumis à une pression énorme qui pousse à redéfinir: d'où les convulsions violentes qui affligent. Mais si l'Islam vient à cette redéfinition, flux juste au christianisme, qui meurt, comme il suggère, de plus, vers la fin de l'article, quand on parle d'un “Mohammed, libéré des erreurs” qui conduit au Christ.

  6. parce que Christ ou Mahomet? Je dirais plutôt, ou le Christ / Mohammed ou Voltaire…

    «C’est très important d’apporter des fleurs à nos morts, c’est très important de lire plusieurs fois le livre d’Hemingway “Paris est une fête”. Nous sommes une civilisation très ancienne et nous porterons au plus haut nos valeurs. [...] Nous fraterniserons avec les 5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment et nous nous battrons contre les 10’000 barbares qui tuent, soi-disant au nom d’Allah»

    1. Cher Beppe.

      L'alternative vous place, vous pouvez déposer, il semble, en ces termes: ou la fin ultime de l'homme est la béatitude éternelle après la mort, obtenu de la pratique religieuse, basé sur la révélation divine (Christ / Mohammed); ou est-ce la fin, l'homme s'il devrait essayer de se, sans religion; avec les forces qui se trouve avoir, Il doit faire avec sa propre raison et sa volonté de chercher le bonheur, il ne trouve, si trouvé, sans savoir ce qui est là après la mort, puisqu'aucun est venu de l'au-delà pour nous dire, tandis que dans le ciel il y a un grand architecte qui va ressembler et finition.

      Choisissez la première option que j'ai dit (Christ-Mohammed), cela signifie avoir un sens de dignité, qui conduit une personne à croire en Dieu, d'écouter sa parole, Lui obéir, de demander son aide pour atteindre la béatitude éternelle après la mort. Tout cela est commun au christianisme et l'islam. Mais la question demeure: entre le Christ et Mohammed qui a raison? Lequel nous enseigne la voie du salut? Lequel des deux pouvons-nous atteindre Dieu? Lequel nous apprend la vertu?

      Le choix de Voltaire tombe dans ce que je fais en tant que seconde alternative, à-dire l'horizon de l'humanisme européen origine par Descartes, anthropocentrique, auto et autonome, fondée sur la fierté, leurs lumières et la Franc-Maçonnerie, qui dirige l'Europe à l'effondrement idéologique et morale, parce qu'il est privé de cette référence à Dieu, le Créateur de l'homme, si vrai fondement transcendant de la loi morale et, donc, des obligations relatives aux droits de l'homme.

      Vous pouvez partager la distinction entre les musulmans pacifiques et Voltaire rend les musulmans belliqueux. cependant, le fait demeure que le Coran justifie et contrôle en effet l'utilisation de la force ou la guerre contre les infidèles, qui ne convertit pas, tout comme l'autorité publique avec un voleur qui ne se soumet pas à la loi.

      Magdi Cristiano Allam est trop stricte en affirmant que le Coran devrait être interdit comme un texte criminel incitation à la haine et à la violence, parce qu'il, comme reconnu par l'Église elle-même du Conseil, aussi contient des valeurs morales et religieuses, qui sont à la base du dialogue entre les religions, si bien que par l'Eglise le Coran est considéré comme « texte sacré ».

      il reste vrai, cependant, que, tandis que dans le Coran, il est préconisé que la volonté de Dieu au-dessus de constriction, rien de tout cela est donné dans le christianisme, qui est pas donné à toute sanction pénale ou la coercition ou usage de la force, et encore moins la peine de mort contre ceux qui ne croient pas ou ne la résistance à l'évangélisation, mais on estime qu'il sera puni dans l'au-delà, avertissement, cette, très différente de la menace de la tempête, comme cela est le cas dans l'islam, un édit de l'État ou du Calife ou la oumma ou ulémas, mais a son fondement et sa raison d'être ontologique imprescriptible dans la dynamique objective du destin de l'homme.

      Pour Jésus, mais met en garde contre que ceux qui ne croient pas, il est condamné. Cependant, comme il est bien connu, Il ne se réfère pas à une condamnation dans la vie présente aux mains des pouvoirs publics, car il donne l'État islamique, mais à l'avenir, à savoir se réfère à la peine de l'enfer.

      Mais malheureusement, le Coran ignore complètement le principe juridique fondamental pour le christianisme, qui se lit: "est forcé à embrasser la foi contre sa volonté à celle qui". l'Eglise, autrefois, comme vous le savez, mais il a pratiqué la peine de mort pour les hérétiques. Mais le cas est tout à fait différent: il est une chose de punir un traître et un projet de loi est de forcer une à embrasser une religion par la force.

      La menace chrétienne de la punition éternelle ne constitue pas une pression excessive sur la conscience, comme il arrive dans la loi islamique, qui est incorporée dans la charia, parce que le destinataire du chrétien avertissement a beaucoup de temps pour réfléchir, peser et peser les preuves, signes et des garanties de crédibilité qui sont offerts en abondance dall'apologetica et les témoignages des saints et l'Eglise.

      Au lieu de cela le Coran ne peut pas supporter la façon spontanée et sans conscience, chemin peut être long et durer toute une vie, mais il encourage ou favorise une action législative ou actes de gouvernement, imposer des délais ou autorités ultimatums, comme le ferait un bureau d'impôt à l'égard d'un fraudeur ou un ordre de la police exige un groupe de nomades de se déplacer à l'intérieur d'une certaine période.

      1. “… rien de tout cela est donné dans le christianisme, qui est pas donné à toute sanction pénale ou la coercition ou usage de la force, et encore moins la peine de mort contre ceux qui ne croient pas ou ne la résistance à l'évangélisation, mais on estime qu'il sera puni dans l'au-delà…”

        vraiment? Le christianisme avertit que les infidèles qui seront punis dans l'au-delà? Il a été limité à cet avertissement bienveillant avec les Juifs espagnols à la fin du XVe siècle? aucune contrainte? pas recours à la force? et bon Giordano Bruno? on m'a dit que l'histoire qui a été brûlé vif… mais il est certainement un conte de fées… et les Aztèques ou les Incas? seulement averti que si bienveillamment ils ne sont pas convertis seraient punis dans l'au-delà? et le Syllabus condamnant la liberté de conscience? tous les contes de fées… ou peut-être il ne sera pas grâce à aujourd'hui Voltaire (juste pour donner un nom) L'Eglise de Rome enfin (mais seulement après le Concile Vatican II) accepter la liberté de conscience?

        1. regarder, Elle soulève plusieurs questions et tous historiquement complexes, parce que, dans ses différentes soupe de légumes, il a mis tout, une partie du XVIIe siècle, avec Bruno de Nola Giordano dominicaine et enlève ensuite pour le nouveau monde à venir avec un saut d'un siècle aux Aztèques et les Incas. ensuite backtracks, retour en Europe, Il fait un bond de trois siècles et a commencé à ergoter sur le Syllabus de Pie IX. Mais Pie IX vient de le cité vient à l'esprit une autre, puis à nouveau il fait un saut en arrière 94 années pour aller à sortir Voltaire, et encore un autre bond en avant de plus de deux siècles pour terminer avec le Concile Vatican II.
          Et vous l'esprit, Je n'ai rien perdu, Je ne l'ai fait un résumé fidèle de ce que vous avez écrit.

          Pour cela, je répondre à une de ses questions, à une seule: Je viens d'une ancienne famille juive sont venus loin de l'Espagne à la fin du XVe siècle; famille catholique depuis plusieurs siècles. Et comment voyez-vous, ils sont en bonne santé et bien, et pour autant que je sache, mes ancêtres, ou ils sont morts de maladie ou de vieillesse. Sans, toutefois, a jugé qu'elle est plus compétent que moi sur mon histoire personnelle, moyens …

          1. Minestrone de légumes divers, elle dit; ensemble, mais de divers légumes… parce que la question est toujours la même. La liberté de conscience qu'elle soutient distingue le catholicisme de l'islam, l'Église catholique a permis seulement avec Vatican II, mais pour presque 2.000 ans condamné, comme vous a refusé pourrait parler des droits de l'homme… Il est offensé par l'utilisation de la force et la contrainte par les musulmans, chose, bien sûr, Je condamne, mais oublier que pendant des siècles l'Eglise de Rome a fait la même… à propos de paille et de la poutre… ici vous voyez le faisceau (pas la tache!) dans votre frère, mais ne voient pas la poutre qui est dans leur… Les faits que je leur ai mentionné lui que je peux mettre dans l'ordre chronologique, par l'assassiner d'Hypatie sur le bûcher de Giordano Bruno à la Syllabus, etc.… Je l'ai mentionné à pas dans l'ordre chronologique, car pour presque 2.000 années, l'Eglise catholique n'a pas fait cette peur (la coercition et la violence) pas de percée… La percée est venue eue avec le Concile Vatican II !

          2. Cher Beppe.

            Tout d'abord, je doute qu'elle est catholique, parce qu'en plus d'avoir une idée déformée totalement l'Eglise catholique, Il déplace ses arguments apportant les motivations mêmes exactes et “preuves historiques irréfutables” qui a toujours servi des membres les plus intransigeants des courants calvinistes, adventiste, Évangélique et pentecôtiste, en plus des Témoins de Jéhovah.

            Mais surtout, elle parle de ce qui est inconnu et pas familier; et il fait aussi avec complaisance et avec une grande superficialité.

            L'Eglise n'a jamais condamné la liberté, placer, ainsi que le libre arbitre, Il est l'un des éléments fondamentaux, structural, le mystère de la création.

            dit-elle: “L'Eglise a nié que vous pourriez parler de droits de l'homme”? la réponse: non seulement l'Eglise, avec des documents officiels des papes ont condamné ce aujourd'hui, dans un langage moderne, Il est appelé “violation des droits de l'homme”, mais il n'a pas hésité à aller à l'encontre des grandes puissances européennes de l'époque, Espagne, Portugal, condamnant à plusieurs reprises l'esclavage et la traite des personnes. Allez lire la bulle L'immense pasteurs prince Benoît XIV et de voir dans quelles conditions et la sévérité qu'il condamne 1741 l'esclavage dans les Amériques. Ce qui, cependant, déjà faite précédemment par d'autres prédécesseurs, Depuis la découverte du Nouveau Monde.

            Dire que l'Église a reconnu la liberté de conscience qu'avec Vatican II est une énorme folie, Cela signifie ne pas connaître les principaux documents du Magistère de l'Église et les Pères de l'Église, Il serait suffisant pour voir l'un et l'autre, depuis l'école, pour voir comment et avec quelle passion il discourait sur la foi et de la raison; puis aller voir ce que le bienheureux Pie IX a écrit, dans leur enseignement, au moment du Concile Vatican, sur la foi et de la raison.

            Hypatia, philosophe alexandrin, Il n'a pas été “tué l'Eglise”. Les films contes anticléricaux et grands écrits par certains praticone ne sont pas l'histoire, mais les légendes noires qui planent entre la fiction noir e potins. Hypatie a été tué par une secte fondamentaliste chrétien; cependant, secte considérée comme hérétique. Son assassiner attribué à saint Cyrille d'Alexandria Bishop émérite est un canular qui a commencé à tourner dans le contexte des Lumières au XVIIIe siècle, mais il n'y a pas de documents et des preuves historiques que le témoin de quelque manière que la responsabilité de l'évêque d'Alexandrie.

            Le procès de Giordano Bruno de Nola pour hérésie et d'apostasie de la foi a été ouverte par le tribunal ecclésiastique de Naples 1575. Bruno est devenu en défaut et a commencé à se tourner vers l'Europe où il a semé des dommages de toute sorte dans la longueur et la largeur, pour ne rien dire de sa conduite profondément immorale, il suffit de dire que, même à Venise a eu le culot de harceler la femme du monsieur qui avait accueilli et protégé dans leur propre maison. seulement 1592 Il a été ouvert par l'Inquisition à Rome un procès contre lui; processus qui a duré 8 âge, avant d'en 1600 le bras séculier eseguisse sa condamnation à mort.
            A l'arrêt pour sauver Bruno, le processus inquisitoire a été annulé et a commencé à nouveau à partir de zéro à deux reprises, puis conduit longtemps juste pour convaincre l'accusé d'échapper à, parce que telle était l'intention des juges. Bruno a persévéré dans ses hérésies graves, et finalement il a choisi de mourir si résolu “martyr” de leur orgueil indomptable, et certainement pas un martyr de la vérité.
            Bruno n'a jamais été maltraitée en prison, et encore moins torturé, Il a été bien nourri, il a été autorisé à écrire, garder les allumettes et avoir des livres.

            Elle idée totalement erronée de l'Eglise et pense que, avec Vatican II une sorte de passé “miracle” de “repentir”.
            Quelqu'un a fait savoir que, avant Vatican II, il y avait d'autres 20 conseil, y compris l'ensemble des grands conseils dogmatiques?
            quel “coupable” e “retrive” Eglise qui a tué, brûlé, condamné et non reconnu les droits de l'homme, Ils auraient attaché ces conseils qui ont scellé les dogmes de notre foi et sans que le Vatican aurait Second jamais existé, lieu qu'elle représente la continuité et la synthèse des précédents conseils?

            en bref, elle a des idées très confuses, en particulier d'un point de vue historique.

      2. Un journaliste, mettant l'accent sur les gestes d'amitié que le pape a fait envers les musulmans, il a demandé: ce que l'islam doit dire au monde d'aujourd'hui? « Vous pouvez parler, Il a répondu le pape: ils ont des valeurs. De nombreuses valeurs. Mais j'ai aussi l'expérience de l'amitié avec un musulman: Il est un leader mondial. Mais nous pouvons parler: il a ses valeurs, Je mes. il prie, Je prie. la prière. jeûne: valeurs religieuses. D'autres valeurs. Vous ne pouvez pas supprimer une religion parce qu'il ya des groupes dans un certain moment de l'histoire, des fondamentalistes. Il est vrai, guerres entre religions, nous avons toujours été dans l'histoire. Il faut aussi demander pardon- Médicis était pas une sainte Catherine de. Et la guerre de Trente Ans, La Nuit de San Bartolomeo. Nous devons nous demander pardon fondamentaliste l'extrémisme aux guerres de religion. Mais ils ont des valeurs, vous pouvez parler avec eux. Aujourd'hui, je suis dans la mosquée, Je priais; Aussi l'Imam voulait venir avec moi pour faire le tour du stade où il y avait beaucoup de gens qui ne pouvaient pas entrer. Et sur la papamobile ce fut le Pape et l'Imam. Vous pouvez parler. Partout il y a des gens avec des valeurs, religieuse.

  7. E’ solution intéressante à mettre en œuvre une nouvelle apologétique pour la soumission à l'Islam, signe que le dialogue interreligieux ne peut pas créer le respect mutuel dans les croyances religieuses de tout être humain qui est le fils ou le peuple de Dieu. Quant à nous, les catholiques, il était nécessaire d'établir un accord de relation fraternelle avec la religion juive, la déclaration conciliaire Nostra Aetate, entre autres également des autres religions, éliminer et interdire certaines prières ou citer quelques mots, de ne pas porter atteinte à la sensibilité des autres, il devrait donc être invité à les. Si leurs textes divinement inspirés qui qualifient les païens et les infidèles comme les gens à être soumis, et aussi les convertir avec violence, comment une civilisation de l'accord de paix ? L'Europe politique élimine ses lois la croyance divine et acquiert la souveraineté des États en vertu de ces lois, leur place par la religion imposer des lois de l'État. Cela signifie que nos lois qu'ils nous envahissent et avec eux, nous gouvernera.

  8. programme (1864) XV. Il est libre de tout individu d'embrasser et de professer la religion, qui colle la base de la lumière de la raison sera réputée pour être vrai (letton. une publication. parmi les nombreux, 10 juin 1851; alloc. le plus grand, 9 juin 1862)

    1. Dans le Syllabus, se référant à deux documents précédents, S'il vous plaît noter qu'il est hérétique de faire valoir que chaque homme est libre d'embrasser et de professer la religion qu'il préfère. Il condamne la liberté religieuse: Ce fut l'Église de Pie IX.

    2. Giordano Bruno, Vous reconnaîtrez la même, Il a été jugé “pour hérésie et d'apostasie de la foi”; puis, Si ceux-ci étaient les charges, il faut en déduire que, dans la seconde moitié de l'hérésie du XVIe siècle et les crimes apostasie que l'Église poursuivait, ou qu'il poursuivait le pouvoir politique… Giordano Bruno a abusé insidieusement la femme d'un noble vénitien? il peut être… le problème est qu'il n'a pas été condamné pour harcèlement sexuel, mais pour l'hérésie et l'apostasie; Le procès a été mené pour longtemps parce que vous vouliez sauver… il peut être; mais pour sauver quoi faire Giordano Bruno… si vous voulez éviter la combustion a dû désavouer ses idées hérétiques. Le visage de la liberté…

    1. Cher Beppe.

      Le principe de base des recherches historiques et des recherches historiques et sociologiques est exactement ce qu'elle refuse de saisir et s'il est expliqué et refuse de l'appliquer. Et le fondement élémentaire des recherches historiques et des recherches historiques et sociologiques est la suivante: vous pouvez analyser et encore moins faire une enquête impartiale et objective d'une société du passé en appliquant des critères socio-politiques contemporains.
      Ce n'est pas mon avis, mais une base scientifique.

      Je remarque que vous citez, avec certains scandale L'expression du Syllabus du Bienheureux Pape Pie IX qui indique comment “hérétique de prétendre que chaque homme est libre d'embrasser et de professer la religion qu'il préfère”.

      Ensuite, je vais essayer de lui faire comprendre: Elle n'a aucune idée de ce qui est arrivé en Europe, en particulier à l'Eglise catholique, pendant et après la Révolution française tout au long du XIXe siècle? Parce que cette déclaration de Pie IX le Bienheureux Pape est placé dans un contexte historique précis où, juste dire, Empereur Napoleone Bonaparte auto-nominatosi, quelques années plus tôt, il avait capturé et mis en prison le pape Pie VII, après avoir dit en gras pour qu'il détruirait l'Eglise.
      Toute idée confiscations capillaires que l'Eglise européenne et l'italien ont souffert plus tôt au cours de la Révolution française, puis par Napoléon, puis par le Royaume d'Italie nouvellement formé?

      A la fin du XIXe siècle, l'Église a été réduit à la pauvreté et de nombreux prêtres des régions périphériques, sans parler de ceux du pays, Ils avaient de sérieux problèmes de survie; beaucoup d'entre eux pour faire quelque chose pour vivre a fait des cours particuliers aux nouveaux enfants de la classe moyenne, celles du pays travaillaient souvent les agriculteurs. Le successeur du Bienheureux Pie IX, Le pape Léon XIII, a exhorté les évêques à éviter de commander des prêtres si elle n'a pas pu assurer leur subsistance vu l'état de misère profonde versé dans laquelle une bonne partie du clergé.

      La plupart des bâtiments qui étaient à l'origine des couvents, monastères, abbayes, Aujourd'hui, elle peut voir à travers l'Italie transformée en écoles, caserne, hôpitaux – avec un énorme gâchis fait au cours du XIXe siècle sur le patrimoine artistique national – sont stables toutes les exigences de divers ordres et congrégations religieuses, qu'ils ont été supprimées par les lois de l'État, etc. … etc. …
      Maintenant comprendre ce genre d'années et quel genre d'événements auxquels ils ont couru dans les jours?

      Le concept de “la liberté religieuse” Il a été l'un des principes de la Franc-Maçonnerie, sous prétexte de qui visait à déconstruire le catholicisme et la propagation relativisme religieux. Le Bienheureux Pape Pie IX a condamné en réponse relativisme maçonnique et les théories post-Lumières qui ont prétendu que chaque religion valait l'autre et que s'il y avait un Dieu – a admis qu'il y, évidemment – était que pour tous, quelle que soit la religion, qui était en elle-même et par lui-même non pertinente. Et tout cela, dans le langage théologique, Il a appelé de structuration et de l'annulation de l'ensemble de mystère de l'Apocalypse.

      Dit autrement dit: Bienheureux Pape Pie IX dit qu'aucun homme est libre de refuser la vérité d'embrasser les erreurs contenues dans ces religions définies au moment carrément comme faux, ou sous forme de concentrés hérésies, par exemple le protestantisme.
      que ledit, J'explique de quelle manière et ce qu'il prend en charge la manifestation de sa profonde indignation?

      Je pense que cela va ergoter avec vous le cas de Giordano Bruno de Nola pour un simple fait: elle prétend analyser et d'évaluer les faits et circonstances liés à l'entreprise, l'histoire et la politique du XVIe siècle en appliquant les critères anacronici pseudo-juridique e pseudo-humanitaire année 2015, mais pas de cette façon que vous faites des analyses historiques, moins analyse sérieuse et scientifique.

      Encore une fois, je vais essayer de la rencontrer un exemple: si le 1948 une femme avait présenté sur une plage publique avec deux pièces bikini ou un homme avec un slip de maillot de bain, sur cette plage se précipitaient immédiatement la police et ils les ont emmenés couverts par deux serviettes de bain pour protéger le présent de cet affront obscène à la décence commune. Aujourd'hui, il est pas, parce que les costumes ont changé et avec eux a évolué aux bonnes mœurs. Essayez de penser à ce que la femme, dans 1900 Il oserait porter une paire de pantalons; et ce que l'homme, dans les années, Il osera porter une chemise rose, ou une paire de pantalons à l'orange sur un t-shirt vert pois à manches courtes?

      Tout cela pour dire qu'elle ne peut pas, année 2015, avec bikini en deux pièces, slips maillots de bain, avec les femmes en pantalon et avec les hommes portant pas de problème rose, pantalon orange et T-shirts à manches courtes vert pois, Détermination de la peine sur les costumes et les différents modes de vie de ceux de la seconde moitié du XIXe siècle portaient des maillots de bain qui aujourd'hui peut sembler ridicule maillots de bain, mais certainement pas les costumes de plage. Parce que la vérité est que “Tute” vêtements de bain dans la seconde moitié du XIXe siècle ne sont pas ridicules , car ils ne sont pas des costumes obscènes en deux morceaux portés par les femmes aujourd'hui, ne sont que les temps, histoires, politiques, les perceptions et le bon sens de se sentir différent.

      Si ce n'est pas clair ou que vous ne voulez pas l'accepter comme un fait scientifique, si en réponse a l'intention de faire valoir qu'il est inconcevable que dans la seconde moitié du peuple a fait la baignade dans la mer couverte de costumes, en gardant également d'une manière discrète une distance prudente et la séparation entre les hommes et les femmes, alors je vous le dis dès maintenant que tâtons à la raison est inutile et qu'elle est un cas perdu.

      1. « .. La base principale des enquêtes historiques et des recherches historiques et sociologiques est la suivante: vous ne pouvez jamais faire une enquête impartiale et objective d'une société du passé en appliquant des critères socio-politiques contemporains "
        fortement d'accord! les institutions, depuis des temps immémoriaux, sont toujours à la remorque de la société ... Je ne suis pas surpris du tout que la liberté de religion et de conscience de l'Église reconnaît qu'avec Vatican II, Pie IX condamne la liberté religieuse « expressément », et Giordano Bruno a été brûlé sur le bûcher par l'Inquisition romaine pour le harcèlement sexuel, mais parce que « hérétique et apostat », qui est, pour avoir osé soutenir publiquement les idées religieuses différentes de l'orthodoxie catholique ... Je vais le note! L'Eglise catholique était à la compagnie de remorquage ... et il était difficile de glisser, beaucoup d'efforts, vers les valeurs de la modernité, comme le monde musulman, l'Eglise orthodoxe, ou même l'Eglise anglicane ... La liberté religieuse est une des pierres angulaires de la franc-maçonnerie? et alors? Il était une valeur à défendre, meilleur: être accepté aux institutions (y compris l'Eglise catholique!) cette valeur refusée

  9. Nous arrivons aux droits humains.
    L'Eglise catholique condamne la Déclaration des droits de l'homme 1789, accepter avec des réserves de la Déclaration universelle des Nations Unies 1948, seulement avec Vatican II et plus tard avec Paul VI reconnaît que l'on parle des droits de l'homme. S'il vous plaît lire le beau volume de Menozzi, Eglise et droits de l'homme, Il Mulino 2012. Je conseille, Il peut combler une carence en termes d'histoire.

    1. la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen Il a été préparé par “bouchers” qui a maintenu la guillotine en jour et nocturne et qui, selon les calculs de la vraie coupe historique autour 60.000 têtes que dans la soi-disant Période de la Terreur. Pourquoi au nom de liberté, dans ces années, ils ont fini crimes efferatissimi.
      Cette charte a été écrite dans le sang du sang sur les mains.

      Ce qu'elle écrit est pas vrai! Elle dit des choses que je profondément faux publique parce que je n'aime pas la censure et pourquoi’Île de Patmos publier non seulement des textes d'appréciation et de partage, mais les commentaires comme son.

      E’ Daniele Menozzi montrant le biais et lacunes, avec tout le respect de la Superiore di Pisa Ecole Normale, et je ne ai pas besoin acculturarmi équipements du site renfermés dans ce livre qui explore les questions de nombre non sans un plaidoyer de préjugés et de la connaissance avec une histoire très parcellaire de l'Eglise.

      Moi qui suis un théologien, je ne vous aventurez jamais à faire astrophysicienne. Il explique pourquoi, au lieu, toute astrophysicienne qui ne connaissent même pas l'ecclésiologie alphabet, affirme toutefois le droit inviolable de rendre le théologien et historien de l'Eglise, tout en exprimant de façon flagrante ne savaient même pas ce qu'ils sont, théologie et histoire de l'Église?

    2. M. Beppe échappe à la considération évidente que le soi-disant “droits de l'homme” Je suis un pur produit de la civilisation chrétienne, et que, sans l'autorité surnaturelle du christianisme aurait jamais eu la force de s'imposer. De plus qui échappe “dès le début”, dans les mots de la saveur biblique, les champions de ces droits de l'homme les ont utilisés pour essayer d'imposer une immanentiste pseudo-religion avec l'homme du milieu émancipé de Dieu. Pour reprendre les mots de Maritain, Il est l'humanisme anthropocentrique qui devait remplacer l'humanisme centré sur Dieu. L'Eglise catholique, dans sa sagesse, Il ne pouvait pas approuver ce développement jusqu'à ce que la charge anti-chrétienne intérieure (et définitif anti-humain) de “droits de l'homme” il avait été au moins partiellement désamorcé. Voulant au lieu d'utiliser un langage coloré, l'Eglise catholique, derrière l'aspect chrétien de “droits de l'homme”, reniflé, avec raison, l'Antichrist, et une fois révélé la tromperie, publiquement qu'il pouvait faire tout ce qui en réalité était déjà son.

      1. La même chose vaut pour “libéralisme”. Peut-il être l'Eglise catholique contre la liberté si elle était toujours défendre énergiquement et libre, et si la liberté humaine découle de la nature divine que Dieu lui a donné? L'Eglise catholique a condamné le “libéralisme” comme elle se présentait comme une idéologie, parce qu'il voulait faire sans Dieu, au moins du chrétien, non pas parce que dans le christianisme il y a quelque chose de profondément opposé à l'expansion, en lui donnant le temps, tout “des libertés civiles”. Aussi parce que Dieu veut que les hommes qui obéissent librement, non par la contrainte.

        1. portant Zamax, Je ne dis rien du christianisme. Il a simplement déclaré que la liberté de religion et la liberté de conscience que nous les connaissons ont fait l'objet d'une condamnation par l'Eglise catholique. la percée a eu lieu seulement avec le Concile Vatican II. Donc, pour les droits de l'homme et du citoyen. Ceux-ci sont faits. Ce que Dieu veut que les hommes obéissent librement la, et non par la contrainte, J'ai dit Locke, dont la lettre sulal la tolérance a été mis à l'index.

          1. et je crois qu'il a été l'indexation! Cette lettre dit essentiellement que vous pourriez tolérer tous, à condition qu'ils ne sont pas catholiques!
            Il a également dit qu'il ne pouvait pas être athées confiance, comme sensiblement infidèle et de faux…

        2. Et la même chose est vrai même pour les deux notions d'égalité et de démocratie. Je me souviens d'une belle phrase de Chesterton qui justifie la démocratie en disant que tous les hommes ont la même valeur que tous sont faits à l'image et à la ressemblance de Dieu, un po’ comme toutes les pièces de une livre ont la même valeur, comme certains sont monnaie frais, d'autres usés jusqu'à la corde et porté, parce que’ tous estampillés avec le portrait du roi.
          La démocratie en tant que valeur intimement chrétienne, puis. Bien sûr, la démocratie a été inventée à Athènes classique, mais souvent les gens oublient que, dans le monde antique, peuplée par des autocrates et des tyrans, la démocratie athénienne était une fleur de nulle part et pour un court laps de temps. Le Moyen Age, par excellence ère chrétienne, Il a également été profondément démocratique. Et les modernistes qui stracceranno ses vêtements dans ma déclaration que je réponds, certainement pas le Moyen Age, il était l'âge de la féodalité, mais ce fut aussi l'époque d'un réseau coloré de petites et grandes liberté, des municipalités et des villes, les guildes et confréries, dans lequel il démêlé l'acte libre et démocratique de l'homme.
          Les valeurs de la liberté et de la démocratie "fondations;« Je suis absent de l'Islam. L'islam est l'héritier d'autocraties orientale sinistre, Il a fondé par un chef impitoyable des pillards du désert qui était Mohammed. L'islam est une de tristesse plombé Pall sous lequel l'éclosion bloodlust innommable (lire quelques pages de Voyage de Paris à Jérusalem Chateaubriand d'avoir une idée de ce qui était l'Empire ottoman que 200 il y a quelques années). L'islam est littéralement soumission, aplanissement, homme prostration écrasé par un dieu terrible comme il est en Juillet, Le Desert Sun. L'islam est abstenait du porc et du vin, mais aussi l'abattage des animaux pour l'abattage (et les hommes), et est le tueur de sensations fortes (étymologiquement) haschisch. Et comme vous voulez qu'il y a place, au milieu de ce dernier cauchemar, quelque chose qui sent même à distance de la liberté et de la démocratie ...

  10. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen a été élu à l'Assemblée nationale constituante du Royaume de France mercredi 26 août 1789, Lorsque M. Guillotin l'idée de la guillotine avait même pas eu à, et la Terreur avec ses 60.000 têtes coupées (mais 20.000 Les huguenots ont été massacrés dans la nuit de Saint-Barthélemy célèbre avec un Te Deum de papa Gregorio XIII) Il devait venir… cette carte, puis, Il n'a pas été écrit par le sang sur les mains si seulement parce que le sang qu'elle mentionne devait encore être versé…

    Encore une fois, je ne suis pas surpris que l'Eglise des droits de l'homme parle beaucoup plus tard… Il était en retard, grand retard, sur le développement civil, ici, comme toujours. sûrement, l'Eglise catholique était pas seul…

    1. Senta, cher Beppe.

      Vous ne connaissez pas les événements historiques, c'est un fait contenu dans ses déclarations, et certainement pas dans mon jugement personnel.

      Elle a une rancune majeure contre l'Eglise catholique et à sa liberté d'exprimer, Avez-vous vu que je délivrés sans le même problème sur nos colonnes télématiques; quelque chose que ni les pentecôtistes ou les Témoins de Jéhovah ne serait jamais autorisé à faire sur leur forum de discussion.

      Cependant, ce que je trouve grave est la suivante:

      1. Elle soulève plusieurs questions, Il est également très distincte dans leur espace historique et temporelle et tous les complexes, les unissant dans un chaudron à la seule et unique afin de discréditer l'Eglise catholique.
      2. Elle refuse de la raison, comme en témoignent ses commentaires et ses réponses aux réponses.
      3. Elle ne veut pas le dialogue et la discussion, prenant la parole, ou comme on dit, si le chant et s'il joue seul.

      Mais surtout, il répond avec des arguments tout à fait tort en indiquant clairement de ne pas connaître la doctrine catholique, histoire de l'Église et de l'histoire en général.

      La conversation et ce qu'elle est stérile et inutile.
      Vous êtes un ignorant – au sens étymologique du terme: celui qui ne tient pas compte – fiers de leur ignorance, toujours dans le sens étymologique du terme, expression typique et manifestation du monde dans lequel de nombreux internetico, trop, ayant avant si seulement l'écran d'un ordinateur, et non pas un ou plusieurs abonnés dans la chair, disent-ils et, surtout “vous dites” ce qu'ils veulent et comment ils veulent sans inhibiteur de freinage raisonnable. donc, ma prochaine conférence publique, venir avant de débattre avec moi 100 personnes, que nous allons parler …

      Et que je dis bonjour.

      1. dit-elle: “Vous ne connaissez pas les événements historiques, c'est un fait contenu dans ses déclarations”. Je cite juste un fait parmi ceux rapporté à moi qu'il a inventé. Je n'insulte pas: Il apportera que des arguments. Je salue aussi.

        1. Ah, mais même alors elle ne lit pas les réponses!
          Est-ce que je l'ai expliqué dans mes réponses, Ce qu'elle ne tient pas compte et ce qui est si déterminé à ignorer, qu'il est, libre de faire.
          Si ce n'est pas clair, cela signifie que je prêche aux sables du désert.

          et alors, s'il vous plaît, ne pas appeler “insulte” la discussion et réfutations, parce que je vais ensuite demander: mais comme elle se démène, si patauge? Qui ose nier l'accusant d'avoir réagit en insultant son?

          1. elle a écrit: “Elle refuse de la raison… Elle ne veut pas le dialogue et la discussion, prenant la parole, ou comme on dit, si le chant et s'il joue seul….La conversation et ce qu'elle est stérile et inutile. Vous êtes un ignorant - au sens étymologique du terme: celui qui ne tient pas compte - fiers de leur ignorance”. Ce sont ses mots. Vous juger…

            Je dis simplement: Je cite un seul fait, parmi ceux énumérés par moi, ce n'est pas vrai… E’ vrai ou pas vrai que Pie IX dans le Syllabus condamne la liberté de religion? etc..

          2. Elle a bien expliqué ce qu'il voulait dire par le bienheureux Pie IX “la liberté de religion”, nous avons perdu inutilement le temps d'expliquer tout d'une fois historiquement et théologiquement, mais elle ne veut pas comprendre et retourne à répéter une question à laquelle on a répondu de manière très détaillée.

  11. Elle écrit le Père Cavalcoli: “La civilisation musulmane de l'histoire a eu et a sans aucun doute
    sa splendeur et ses mérites. Mais les fidèles honnêtes et objectifs du Coran ne peuvent pas ignorer, si l'Occident a pris les valeurs de la civilisation du Coran, beaucoup plus que cela a pris de la civilisation de l'Evangile,Malgré les trahisons de l'Europe aujourd'hui”.

    Mais les valeurs dont la civilisation du Coran semble manquer (la liberté de conscience et de religion, démocratie, État laïque, droits civiques, l'égalité entre les hommes et les femmes, par rapport l'orientation sexuelle de l'individu) sont toutes les valeurs que la civilisation chrétienne (et encore que partiellement) à son tour engagé par la civilisation occidentale moderne, les valeurs que la civilisation occidentale a conquis heurtant presque toujours avec l'Eglise catholique (comme aujourd'hui le monde islamique ces valeurs si elles devraient gagner se heurtant le plus souvent avec la religion islamique)

    1. Cher Beppe,

      Elle énumère les valeurs qui ne sont pas tirées de la civilisation chrétienne à la civilisation occidentale moderne, mais il est exactement le contraire: Il est la civilisation occidentale qui les a reçu de la civilisation chrétienne, l'Église et l'Évangile, et souvent mal ou fraintendendoli ou decurtandoli ou falsificandoli, avec le résultat que, comme il se plaignait à plusieurs reprises San Paolo II Giovanni, europe aujourd'hui, esaltatasi pour sa richesse et sa technologie, Il a perdu sa mémoire et le respect de ses racines chrétiennes; et l'illusion de mettre en œuvre une sorte de progrès ou une sorte de liberté, au-delà et contre le christianisme, le "joug« Christ, jubilation est soumise à un retour impressionnant et désastreux du paganisme et de barbarie, qui a ses débuts dans la corruption des mœurs et des mythologies de anthropocentrisme Renaissance.

      Ce qu'il a la modernité d'origine, né quell'antropocentrismo, en dehors de ses valeurs incontestables du reste résultant de l'Evangile, est exactement la corruption ou la falsification du même Evangile, qu'il a porté ses fruits dans le protestantisme, rationalisme, dell'empirismo, Franc-maçonnerie, lumières, marxisme, dans le darwinisme, dans le libéralisme, positivisme, en freudisme, laïcité ne, idéalisme, existentialisme, gnosticisme, dans le modernisme et le panthéisme.

      la culture européenne a donc élaboré:

      – Le concept de la science, de la notion biblique de sagesse;
      – La liberté de conscience, du concept de conscience évangélique;
      – La liberté religieuse, du concept de religion évangélique;
      – démocratie, du concept de fraternité évangélique;
      – L'état laïc par les paroles du Christ: les choses qui sont à César, César; quels sont les, partie;
      – droits civiques, par les Dix Commandements de Dieu à Moïse, confirmée par l'Evangile;
      – L'égalité entre les hommes et les femmes, du récit biblique de la création;
      – Le principe de la tolérance, du précepte évangélique de grâce.
      – L'idéal du progrès, du devoir Evangile de suivre le Christ.

      plutôt, la seule prétendue « valeur », parmi ceux énumérés par vous, qui me laisse perplexe et je suscite des soupçons, Elle est la suivante: « Respecter l'orientation sexuelle de l'individu ». Ce que cela signifie? Ce que chacun peut diriger leur activité sexuelle comme ils aiment? Quelles sont les obligations n'existent pas dans le domaine sexuel qui appliquent à tous, mais dans la liberté de chacun pour les atteindre à leur manière?

      Il est évident que je dois respecter une orientation sexuelle différente de mon, si seulement parce que l'autre est une femme, alors que je suis un homme. Cependant, j'ai cette obligation, l'hypothèse que, comme son choix ou sa façon de vivre sa sexualité est différente de la mienne, le choix de cette autre personne, homme ou femme, est légitime, à-dire le respect des normes générales de l'éthique sexuelle.

      en fait, dans le cas où ce choix était contraire à la loi morale, il ne serait pas simplement et seulement différents, mais pervers. Il y a une grande différence entre les différents et les pervers. La différence dans le puits est une autre façon de faire du bien. Le pervers est un acte mauvais. Le premier est digne de respect, l'approbation et la louange; le second mérite le blâme et la désapprobation. La différence ne peut pas être un prétexte pour cacher les pervers.

      Il y a plusieurs façons d'orienter leur sexualité dans l'obéissance à la loi morale, tout digne de respect. Mais une façon de le diriger, quel que, contrairement à la loi morale, Il n'est pas digne de respect, mais blâmer, de condamnation et de désapprobation.

      Il est en fait une orientation sexuelle, que tout le monde possède par nature, et que ceux qui ont l'intention de mettre en place, ils sont tenus de prendre: la reproduction de l'espèce par l'institution familiale.

      Parce que le choix est digne de respect et moralement bon, ne suffit pas qui répond aux besoins de l'individu tout d'une manière. Mais il est nécessaire que cette conformité mise en œuvre de la loi universelle en conformité avec cette personne. Bien que l'homosexualité est l'homosexuel ressenti comme conforme à son individualité. Mais pour cela, il est en soi digne d'éloges, légal et respectable. Le théologien Adriano Oliva, du mal à jouer dans son livre un passage de saint Thomas, où il parle de la « bonne naturelle à l'individu », Il tombe dans ce piège, Saint-Thomas et a un homosexuel, quand il fait Thomas d'Aquin considère la sodomie "et le péché le plus grave" . A cet égard,, Je vous suggère de lire mon article sur l'île de Patmos

      http://isoladipatmos.com/ci-mancava-solo-san-tommaso-daquino-omosessualista-il-piacere-omosessuale-secondo-san-tommaso-daquino-o-secondo-il-domenicano-adriano-oliva/

      enfin, Une note importante: On dirait qu'elle conçoit le progrès humain et social comme quelque chose qui, à travers l'histoire, mouvements libéraux, les réformateurs et les progressistes à déchirer le pouvoir religieux et de bureau, jaloux de leurs privilèges, attaché à la vieilleries et la souffrance d'un conservatisme incurable, signe de retard culturel et la paresse mentale. maintenant, qui peut se produire et ne se produire dans de nombreux cas, il est vrai. Mais ceci est juste un signe de la fréquence de la faiblesse humaine est pas aux idéaux qui devraient être poursuivis. en réalité,, si l'on observe le comportement des plus grandes personnes, le plus saint et le plus vaillant, et l'histoire des institutions ou des meilleures institutions, nous verrons comment la religion est le fondement de l'honnêteté et la droiture morale, pour les particuliers ainsi que les sociétés, inspiratrice de la sagesse, culture, de vertu et sacré.

      pour ce, il est important que l'Eglise, Derrière l'inspiration qui vient de la déclaration A notre époque Vatican II, maintenant exposition experts dialogue interreligieux, continue d'être à l'avant-garde de la coopération mutuelle avec les autorités religieuses de l'Islam, pour décider mutuellement de jouer leur contribution décisive à la consolidation de la paix et de la justice de la manière.

  12. la culture européenne a donc élaboré:
    - Le concept de la science, de la notion biblique de sagesse;
    MA DOOMED Galilei
    - La liberté de conscience, du concept de conscience évangélique;
    - La liberté religieuse, du concept de religion évangélique;
    - démocratie, du concept de fraternité évangélique;
    MAIS ENCORE EN 1864 Le pape Pie IX CONDAMNE LA LIBERTÉ’ CONSCIENCE ET DE RELIGION ET DÉMOCRATIE
    - L'état laïc par les paroles du Christ: les choses qui sont à César, César; quels sont les, partie;
    MAIS CONDAMNE LA LETTRE SUR LA TOLERANCE DE LOCKE (OLTREE COMMANDER LE SECULARITE QUE’ ÉTAT DANS LES DOCUMENTS DE NOMBREUSES (ES AD. GIA’ CITÉS Errorum SYLLABUS
    - Droits civils, par les Dix Commandements de Dieu à Moïse, confirmée par l'Evangile;
    MAIS CONDAMNE LA DÉCLARATION DES DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN;
    - L'égalité entre les hommes et les femmes, du récit biblique de la création;
    MAIS POUR EVITER ES. LES FEMMES ACCÈS AU SACERDOCE (pour le moins)
    - Le principe de la tolérance, du précepte évangélique de grâce.
    MAIS JUSQU'À UN SIÈCLE AGO’ E’ INTOLÉRANTES ETE (mettre en jeu)
    - L'idéal du progrès, du devoir Evangile de suivre le Christ
    MA…

    1. Père Giovanni Cavalcoli a répondu avec sagesse théologique et pastorale du vieux prêtre et théologien, offrant des réponses claires en clair, elle est montrée de ne pas avoir compris, envoyer en réponse ce décousu et pêle-mêle bavard des choses.
      et ce, entre autre, il est aussi un manque de respect envers un théologien et un vieux prêtre qui a eu la gentillesse de consacrer son temps, parlant avec une clarté, juste pour lui faire comprendre, ou du moins à penser à combien a répondu en détail.
      Comme il dit juste au-dessus du Père Ariel S. Levi Gualdo: dans lequel pro, poursuivre cette opiniâtre “aucun dialogue”. penser à, du moins, nous réfléchissons.

      1. en fait, J'ai apprécié le ton civil et la compétence philosophique et théologique du Père Cavalcoli, qui a fait valoir, avec des arguments, Je pris la liberté de contester (synthétiquement, parce que l'espace est limité, je). Je lis aussi l'article sur le sujet de l'homosexualité à Saint-Thomas, J'ai adoré la rigueur argumentative… Je pense qu'il a raison, pas son frère…

  13. J'ai lu votre article. Je comprends que – enfin – même dans le monde catholique sur des questions telles que l'homosexualité il y a une vaste discussion. Ces temps changent, et le débat au sein de l'Eglise catholique montre qu'il est de trouver… D'autres églises chrétiennes ont remarqué avant. Permettez-moi de donner un exemple. Alan Turung, le père de la science informatique moderne, homosexuel, se tue parce que l'État (et l'Église d'Angleterre) l'a condamné à subir un traitement pour “guérir” homosexualité… Aujourd'hui, l'Église d'Angleterre évêques homosexuels consacrant, et l'homosexualité est certainement pas un crime , et même le pape Francis vient avec la phrase: “Qui suis-je pour juger un gay?”

    1. Elle prend note de ce qui n'a pas vraiment compris et qui ne semble pas vouloir comprendre.

      répétition: elle est un ignorant, au sens étymologique du terme personne qui ignore, et à cela il faut ajouter une aggravante: l'ignorance de persistance, toujours dans le sens étymologique.

      Nous partons du Saint-Père …
      dire “Qui suis-je pour juger un homosexuel”, il a dit et implicitement compris: “Qui suis-je pour juger la conscience d'un homme (dans ce cas, un homosexuel) que Dieu seul peut lire et juger?”. En fait, aucun d'entre nous engagés dans le ministère comme un confesseur et directeur spirituel du ministère, osât jugement passe sur la conscience du pénitent directe ou spirituelle, parce que Dieu seul peut lire et juger sa conscience.
      Et cela est une théologie donnée pour nous irréfutablement.
      Je dis plutôt où, comment et quand le Saint-Père aurait la pratique légale de sodomie.

      Passons à un autre.

      Toujours aussi ignorants – de toute évidence au sens étymologique – elle embrouille crime le péché et vice versa.
      Ce qui pour nous est un péché, il est dit qu'il devrait être un crime, mais souvent il n'est pas; et nous acceptons que ce n'est pas.
      Évident que l'homosexualité est pas un crime, mais pour nous, il est dommage, et détaché le cas, Il est également très grave.

      Le fait qu'il existe dans la Communauté anglicane “vescovesse” lesbiennes “ordre” “prêtres” gay déclaré et praticiens, pour nous, il est quelque chose de répugnant, Cependant, au lieu que les ordres sacrés faites par les anglicans ne sont pas sacrées comme invalide, être pendant des siècles la continuité de échoué la chaîne apostolique, donc, leurs consécrations, Ils appliquent de la même façon que vous une absolution des péchés impartie par mon chat Hypatia.

      en bref, dites-moi et dites-nous: dans lequel pro, elle est tellement déterminé à poster ces commentaires sur le site d'un magazine en ligne catholique dirigé par deux théologiens catholiques ainsi que d'autres collaborateurs fidèles catholiques tout le monde au dépôt de la foi, la doctrine de l'Église et ses enseignements?

      Parce que ces éléments dans ses locaux, elle se rend compte que son discours est juste un terne?

  14. (pour finir ce que je devais tronquer)
    Je ne dis pas que certains (pas tous) Il énumère les valeurs que vous avez même pas origines évangéliques… seulement que ces valeurs, de facto, Ils ont vu le jour récemment, malgré et contre l'Eglise de Rome (et contre les Eglises chrétiennes)… les valeurs qui se trouvent dans l'Evangile, peut-être, dans un texte du Nouveau Testament… mais pas tous
    L'égalité entre les hommes et les femmes de São Paulo, je ne pense pas un fervent partisan:
    “les femmes gardent le silence dans les assemblées, car il ne peut pas parler; mais devrait être subordonnée, comme le dit aussi la loi. Si vous voulez apprendre quelque chose, laissez-leur demander leur mari à la maison, il est inconvenant pour une femme de parler dans l'église” (1 corinthien, 14: 34-35)
    “Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni usurper l'autorité sur l'homme; plutôt que ce soit dans le silence” ( 1 Timoteo, 2, 12)

    Elle dira que Paul ne fait rien, mais exprimer la compréhension commune de la femme dans sa chambre et dans son temps… conception de la femme dure jusqu'au siècle dernier… dans « 600 Piscopia veut étudier la théologie et San (!) Gregorio Barbarigo interdit! pour lui permettre d'étudier fin…

    1. … et naturellement, assez sûr qu'elle n'a pas la moindre idée de ce qui était d'abord la société Corinthian au moment où il a écrit le Bienheureux Paolo Apostolo et quel poids il y avait chez les femmes, étant que Corinta une société éminemment matriarcale.

      Le donne, Corinto, comme ils avaient l'habitude de commander et d'influencer fortement la société, En outre, ils ont prétendu à orienter les évêques, presbytres et diacres.

      Je veux expliquer pourquoi elle est si déterminé à entamer et commentaires pour montrer, à travers eux, être complètement dépourvu de connaissances approfondies qui exigent la pratique et des arguments rigoureux que vous vous donneriez à traiter, En outre, avec deux interlocuteurs, l'étude de la théologie, et aussi d'autres disciplines, ils continuent d'avoir dédié et consacrer leur vie, et tout toujours avec prudence et modestie que certaines disciplines complexes exigent de toute personne qui vous approche?

      en bref … un po’ modestie prudente – comme ils disent – Il va mourir, vero?

    2. Caro sig. Beppe, son insistance et l'impatience de cette Eglise catholique pour plus 2 des milliers d'années est un signe de contradiction et d'achoppement pour tous les hommes, Il montre que sa conscience entrevoir la vérité. La conscience est bien compris l'écho de la voix de Dieu, Il suggère de suivre le bien et le mal à éviter, et doit toujours être suivi (avant même le pape). Ainsi, il compris par l'Eglise (= Newman précisément à la fin de « 800). la “la liberté de conscience” (mal Nell'accezione) prêché par la franc-maçonnerie à cette époque signifiait la liberté de faire ce que vous voulez, à savoir, la liberté d'exploiter ce que la conscience gronde tort. L'Église a toujours (aujourd'hui) condamné le mal acte (= Service Satan) autogiustificandosi fausser le sens de « conscience », presque il a récupéré aujourd'hui, car il est un terme maintenant abandonné à la masse. Je vous prie de M.. Beppe: suivre la vraie conscience et ouvre l'espoir de la Miséricorde de Jésus-Christ qui vous attend à bras ouverts. Seulement il n'y a pas le bonheur éternel, Seule la vérité est la liberté! Ne nous laissons pas Capturé par la fierté et le respect humain! Seul Dieu est Tout: que Marie. obtient l'humilité et…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

 caractères restants

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire est traité.