Les évêques irréelles avant que le danger de l'Islam nient la mise en garde enseignée par l'Évangile et invitent l'imam sous les autels de nos cathédrales

ÉVÊQUES QUE UNREAL AVANT LE DANGER DE L'ISLAM renient PRUDENCE L'EVANGILE ET ENSEIGNÉES INVITENT LES IMAM EN OUVRE DE CATHÉDRALE NOTRE

.

Le sketch de l'Imam dans la cathédrale d'Asti: « Tuer est sévère, mais tuer au nom de Dieu est inacceptable. Les terroristes qui tuent en citant l'islam sont des hommes modifiés qui inventent un Dieu du mauvais résultat de leur folie " [Imam Latfaoui Abdessamad, Cathédrale d'Asti, 15 août 2016]. Et maintenant, je vais vous expliquer pourquoi ces mots l'imam nous a pris autour de ...

.

.

Père Ariel Auteur
auteur
Ariel S. Levi Gualdo

.

.

Ce fut la parole du Seigneur: « Fils de l'homme, prophétise contre les pasteurs d'Israël, prophétise, et dire aux bergers: Ainsi parle le Seigneur Dieu: Malheur aux pasteurs d'Israël, qui ne se nourrir!»

[Ézéchiel 34, 1-11]

.

.

Format PDF Imprimer l'article

.

.

Asti imam
Imam Latfaoui Abdessamad lors de son discours pendant la messe pour la Solennité de l'Assomption de la Très Sainte Vierge dans la cathédrale d'Asti 15 août 2016

Après mon article précédent, qui suit maintenant un autre théologien dominicain Giovanni Cavalcoli [cf. QUI] et mon nouveau, Les lecteurs ont rapporté de nombreux articles publiés dans la presse nationale et sur l'argument « poignant » faite par l'Imam Latfaoui Abdessamad dans la cathédrale d'Asti, Au cours d'une réunion tenue à l'église mère du diocèse. Ce qui rend cette inappropriée et étreignant la réunion sacrilèges, ch'esso il a déplié dans un lieu sacré lors de la célébration du Sacrifice eucharistique en la solennité de l'Assomption au ciel de la Vierge Marie [cf. QUI, QUI, QUI, etc ..]

.

Imam que grâce à l'évêque de ce diocèse Il a été invité à parler du même endroit où vous administrez à Christi fideles le « pain de la Parole de Dieu” et “Je vis le pain eucharistique est descendu du ciel sur l'autel”, pas du tout converti au mystère trinitaire, Il ne reconnaissait pas la divinité de la Parole de Dieu incarné, Maria n'a pas reconnu que - dire de certains mal informés « cher » et « point d'union » avec l'islam [cf. Mon article précédent, QUI] - est non seulement la Mère de l'homme-Jésus, ma la Mater Dei, du ventre dont il est né le Christ, vrai Dieu et vrai homme. en fait, comme l'évêque d'Asti devrait savoir, de l'utérus de Beata Vergine, Il n'a pas été né, pour notre sainte foi - comme il croit et dit Islam - « l'homme Jésus, fils de Marie », mais la Parole de Dieu fait homme, selon le mystère ineffable des deux natures - humaine et divine - subsistant celui qui, en dogmatique, Il est défini par le terme ιποστασις [ipostasi], résultant de ιπος "dessous» E στασις «regard", que pour les philosophes néoplatoniciens et pour Plotin est la génération hiérarchique des dimensions différentes de la réalité appartenant à la même substance divine, ce qui crée tout pour l'adoption. Tout bien indiquant que le mystère de Dieu le Fils - lorsque vous utilisez le terme “émanation” - il est destiné à exprimer la réalité divine du Créateur et le Fils créé pas fait de la même substance que le Père. Dans le processus du christianisme ipostasi Il fait référence à l'union des principes divins et humains, l'incarnation du divin représenté par le Christ ou tout simplement le processus par lequel le concept absolu de Dieu devient nécessairement tirer son existence substantielle. Il Concilio de Chalcédoine del 451 Il définit le dogme de la foi en prévoyant que par l'Esprit Saint est accompli le mystère de Unione si vu de la nature de la nature divine et humaine, la divinité et l'humanité en la personne du Verbe-Fils: Jésus le Christ, Il né du ventre de Vergine Maria.

.

L'imam est alors libéré en tant que telle est entré dans la cathédrale d'Asti, à-dire, en considérant la “pagani politeisti” qui croient en trois dieux - la Trinité - et le grand concile de Chalcédoine ont déifié à travers des jeux sémantiques philosophiques tirés du lexique des penseurs païens grecs, l'homme Jésus, auxquels ils reconnaissent oui, rang de prophète, mais méfiez-vous, reconnaître le rang d'un prophète mineur que celui qui est le vrai, grand et dernier prophète: Mohammed. Et ce vrai, grand et dernier prophète qui serait Muhammad, Il a corrigé et perfectionné la pensée “faux” e “incomplet” l'homme Jésus.

.

L'archevêque Asti a pris devant Dieu et devant les hommes responsables d'utiliser son église cathédrale pour tromper le peuple qui lui est confié par la grâce divine et de faire en sorte que l'intérieur ils faisaient partie des blasphèmes « élégants » de facto. en fait, une telle présence inopportune, pour plus dans ce contexte et solennité liturgique, est en soi et pour soi pire des malédictions que mauvaise habitude populaire et de mauvaises manières, sans aucune intention d'offenser Dieu et la Sainte Vierge, ils prononcent habituellement comme intermédiaire dans leurs discours et certains roturiers Romagne Toscane, Cavalcoli que John et moi savons bien notre souche de naissance.

.

Le choix et le comportement de l'évêque d'Asti est inacceptable il ne se conforme pas clairement à la prudence et la sagesse de l'Evangile, dont l'archevêque Asti devrait être pour gardien du ministère apostolique haut et annonceur, et le défenseur jusqu'à ce que l'effusion de son sang.

.

Dans la cathédrale d'Asti, il a été célébré, à la grande joie de la gauche radical chic, pour le plus grand plaisir des ultra partisans de la laïcité, à la grande joie des francs-maçons, mais surtout pour le plus grand plaisir de nos intérieurs modernistes hérésies, une représentation médiatique ciblée à nier la réalité. Comme cela a été dit, le Saint-Père et docteur de l'Eglise Girolamo: « Le diable imite Dieu et veut créer une autre réalité ». L'expression exacte serait "Le diable est le singe» [le Diable est le singe de Dieu], notion ensuite repris par le saint docteur de l'Eglise Agostino vescovo d'Hippone.

.

Le Diable est l'inversion du maître, y compris le renversement de la Parole de Dieu utilisé de façon déviante de faire de mauvaises actions. Et Dieu sait que ce sont aujourd'hui les paroles de l'Evangile Saint vidées de leur sens salvifique à remplir l'autre, en particulier la vie sociale et piacioneria. La destruction de la vraie foi est en fait toujours précédé par la destruction du vrai sens originel des paroles de l'Evangile [sur le dos de la langue à mon ancien article 2014 QUI et ma vidéo-conférence 2016 QUI].

.

Le discours prononcé par l'imam, dont la présence sur la cathédrale est certainement allé à la même Solennité de l'Assomption au ciel de Marie, la preuve des faits doit être lu de la même manière que les chefs mafieux qui, dans le milieu des années soixante-dix, pour ne pas donner lieu à des soupçons, a participé à la déchirure à l'œil aux funérailles des victimes tuées par leur tueurs. Ils ont été les premiers à présenter leurs condoléances aux veuves et aux orphelins, puis peu de temps après son retour à leurs activités mafieuses, si quoi que ce soit, faire bien deux grands rires sur les funérailles qui avaient participé.

.

Je suis conscient de la gravité de ce que je dis, mais le fait demeure que l'imam prononcée dans la cathédrale d'Asti est un discours de circonstance vague, pas sincère et ce faux. Et les raisons de mon affirmation grave, Maintenant que j'explique les raisons, Ils sont tous déjà dans mon article précédent [cf. QUI].

.

Un imam qui lors de la célébration du Sacrifice eucharistique le jour de la Solennité de l'Assomption au ciel de Marie, Il condamne le terrorisme en déclarant que « Isis tue au nom d'un dieu créé par les hommes du mal et non de l'islam» [cf. QUI], en plus de ne rien dire, Il nous emmène autour beotamente. Les terroristes Isis sont en fait que la pointe extrême d'une iceberg indéniablement ancrée dans le Coran, qui légitime par la guerre contre les infidèles jamais, leurs victoires et leur conversion forcée; hier et aujourd'hui. Et c'est le Coran que dans la pratique et dans la vie quotidienne doit enseigner l'imam Latfaoui Abdessamad, comme dans la pratique et quotidienne que j'enseigne et j'enseigne que le Christ est vrai Dieu et vrai homme.

.

Imam a rassuré les enfants présents à l'Ouest que les médias scriptées Ils leur disent ce qu'ils voulaient entendre d'exorciser ses peurs, à croire que - au-delà de la violence contenue dans les textes coraniques - l'islam est ... “une religion d'amour” (!?).

.

Je prétends que l'imam a « joué » et par conséquent « menti », non pas parce qu'il aveuglé par mon parti pris qui pourrait générer des opinions subjectives nées d'états d'âme qui me empêchent d'analyser le chiffre réel. rien! parce que je, contrairement à l'évêque d'Asti et ceux avec lui, ils ont organisé cette mascarade par des connotations profanes, Je réévaluera et analyser suivant la sagesse divine et la prudence de l'Evangile, qui m'a d'abord appris à reconnaître les arbres des fruits qui donnent:

.

Il est pas un bon arbre porte de mauvais fruits, ni mauvais arbre porter de bons fruits. Chaque arbre est connu par son fruit: Ils ne cueille pas des figues sur des épines, ni ne cueille des raisins de ronce. La bonne personne sur le bien du bon trésor de son cœur; et un homme mal de son mauvais trésor en tire le mal, Car la bouche parle de l'abondance du cœur [Lc 6, 43-45].

Et encore une fois:

Un homme avait un figuier planté dans sa vigne, et il est venu chercher du fruit, mais il a trouvé. Puis il dit au jardinier: ici, ces trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, Je trouve aucun. Coupez-le. Parce qu'il doit exploiter le sol? Mais il a dit: maître, le laisser seul cette année, jusqu'à ce que je creuse à ce sujet et le fumier, et si elle porte ses fruits l'année prochaine; Il n'est pas, Tu couperas [Lc 13, 6-9].

.

Nous demandons donc l'évêque d'Asti: quels sont les fruits que l'arbre du faux prophète Mahomet XIV siècles d'généré l'histoire? Pourquoi est l'avertissement que le Christ Dieu se tourne vers ce faux prophète qui se tient au-dessus de la Parole de Dieu et qui ose si méchant et blasphématoire correct, le mot lui “errata” e “imparfait” de Dieu Incarné, est exactement ce que:

.

Le lendemain matin, alors qu'ils quittaient Bethany, il avait faim. Et voir au loin un figuier qui avait des feuilles, Il a approché pour voir s'il pouvait trouver quoi que ce soit; Ils sont venus à elle, il ne trouva que des feuilles. En fait, ce n'était pas la saison des figues. Et elle lui a dit: «Personne ne pourra plus jamais manger tes fruits». Et les disciples l'ont entendu [Lc 11, 12-14].

.

.

… le "disciple entendu", comme le dit la fin de ce passage. L'évêque d'Asti, plutôt, l'avez-vous déjà entendu? Et après l'avoir entendu, il n'a jamais compris et pratiqué? Pour cela je me demande: quel évangile pleaser lit et enseigne l'évêque d'Asti à ceux qui, avec lui, doivent être rassurés par l'aspirine de l'islam modéré ? [cf. QUI]. Avez-vous déjà lu, l'évêque d'Asti, le magistral et historique lectio tenue par le Vénérable Pape Benoît XVI à Ratisbonne? [cf. QUI]. Ou par hasard, l'évêque d'Asti, dans cette mesure 2006 il faisait partie du consortium de ceux de nos héros internes qui ont contesté Benoît XVI avec une impitoyable authenticité, pour n'indiquer que l'évidence, c'est-à-dire que l'agression et la violence qui sont culturellement inhérentes à l'islam?

.

«Le fruit des arbres», ou mieux que la "figue stérile", sans aucune peine de refus possible sont les suivantes: dans tous les pays à forte proportion de population islamique - y compris le pays d'où vient cet imam - les chrétiens sont considérés comme des citoyens de seconde zone, ils ne bénéficient pas de toute une gamme de droits civils, ils ne peuvent pas accéder à certains emplois, sont sous contrôle, sont sous pression constante pour se convertir à l'islam, ils ne peuvent pas pratiquer leur foi en public mais seulement au sein de quelques structures fermées et contrôlées par des régimes théocratiques et dans lesquelles les prêtres, avant de donner leurs sermons, ils sont tenus de présenter le texte aux autorités publiques et d'obtenir leur approbation, etc ... Mais si vous le souhaitez, nous pouvons également en ajouter d'autres: dans les pays régis par les théocraties religieuses islamiques, si l'on utilise la violence charnelle contre une chrétienne, il n'est pas puni par la loi, car le sharija il ne prévoit pas de punition sévère pour un homme qui viole une chrétienne. Vous demandez, le bon évêque d'Asti, à l'imam qu'il a accueilli pour pontifier sous l'autel de son église cathédrale lors de la célébration du sacrifice eucharistique le jour de son accession au ciel Mater Dei. Et puisqu'il y avait, toujours l'évêque d'Asti, il pouvait s'adresser à l'Imam s'il était disposé à demander, au nom de l'islam “religion d'amour” que “condamne la violence”, la restitution des nombreux garçons et filles que pas peu de pères musulmans, fuyant l'Italie, ils ont amené dans leur pays d'origine, sans mères italiennes, nous n'avons jamais pu les revoir. Et quand les mères se sont lancées dans des commissions rogatoires internationales inutiles, les juges des différents pays musulmans ont entendu dire que pour la sharija, appliqué dans leur pays, la progéniture appartient au père. mais comme, l'imam qui nous a tous taquiné dans la cathédrale d'Asti, appartient à l'islam “religion d'amour” que “condamne la violence”, évidemment à la fois physique et psychologique, va sûrement accueillir toutes ces demandes, condamnant pour violation des droits de l'homme - au moins cette fois directement sous l'autel de l'Archbasilique papale de Saint-Pierre - la majorité absolue des pays islamiques, y compris son pays d'origine.

.

L'imam qui dans la cathédrale d'Asti a annoncé son "non à la violence" le jour suivant immédiatement celui où l'Église se souvint de la 813 martyrs d'Otrante tués dans la haine de la foi par les musulmans, peut-être qu'il a seulement mentionné le besoin de chrétiens, dans tous les pays arabes, peut jouir de la même liberté dont jouissent les musulmans dans tous les pays occidentaux?

.

L'Imam, peut-être qu'il n'a fait qu'une vague mention au fait que dans divers pays arabes - et pas seulement dans les pays arabes - régis par des théocraties religieuses, très peu de chrétiens là-bas, ils ne peuvent participer à la messe de Noël et de Pâques qu'à l'intérieur des locaux extraterritoriaux des ambassades d'Italie et de France, où à l'occasion de ces solennités une liturgie sacrée est célébrée dans une salle intérieure, exclusivement pour ceux employés dans le service diplomatique et pour les étrangers qui se trouvent dans ces pays pour des raisons professionnelles? Et tout cela se passe en Occident, musulmans, avec le financement de ces mêmes pays régis par des théocraties religieuses qui refusent toutes sortes de droits aux chrétiens, au lieu de cela, ils construisent de grandes mosquées de plus en plus nombreuses, tandis que leurs imams viennent nous taquiner directement sous les autels de nos cathédrales pour nous dire que l'islam est un “la religion de l'amour” que “condamne la violence”.

.

L'Imam, le jour de l'Assomption, dans la cathédrale d'Asti, en vérité, il n'a mis en pratique que ce que le Coran enseigne sur le fait que dans certaines circonstances, les infidèles, ils ne devraient pas être attaqués avec le Jiading, parce que vous devez d'abord gagner leur confiance, puis, une fois qu'ils ont perdu toute peur, à ce stade, ils doivent être attaqués et maîtrisés.

.

Venant exprimer de vagues condamnations du terrorisme, l'imam nous a traités comme des beoti parfaits par le flou et la duplicité, comme un bon arbre qui ne porte pas de fruits, comme le fils d'une "figue stérile" [cf. Lc 11, 12-14], à savoir les mensonges d'un faux prophète dont le nom est encore suivi pour amener les fruits de la violence et la mort.

.

Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous en vêtements de brebis, mais vers l'intérieur sont des loups rapaces. Leurs fruits que vous les reconnaîtrez [Mt 7, 15-16]

.

.

en attendant, peut-être l'imam aura un regard sur les espaces de la cathédrale d'Asti, que demain pourrait être une nouvelle mosquée, avec son évêque qui, au premier signe de la tempête fuira, nous laissant tous à risquer leur vie pour le Christ, avec le Christ et dans le Christ. Je dis? Non, Raconter l'histoire, et exactement en ces termes: ce sont les évêques de France pendant la Révolution a refusé le serment d'allégeance à une constitution inique parce farouchement anti-chrétien? ils étaient … quattro, seulement quatre. Et les quatre sont allés se cacher pour éviter de se retrouver sur la guillotine, tandis que leurs autres frères dans l'Épiscopat traités avec des anti-chrétiens et des Lumières vivaient avec eux pleaser, si quelque chose de critiquer d'une part Rome et la papauté, l'autre soi-disant prêtres français réfractaire, comme aujourd'hui …

.

L'évêque d'Asti a donné l'exemple d'être mauvais professeur et pasteur, et face à ce que je disais au sujet de lui, Son Excellence est invité à éviter, à la fois la modestie et surtout pour son honneur épiscopal, à l'appel de feu classique à mon évêque pour se plaindre d'une attaque trahison contre lui par l'un de ses prêtres. Mais si vous pensez que vous avez quelque chose à se plaindre de moi, Je ne convoquerai le plus tôt possible à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, parce que la mienne est un discours théologique au sein de toute la théologie doit rester, et dans le contexte théologique doit être éventuellement discuté, puisque dans mes lignes, il parle de l'Evangile et les faux prophètes sur lequel Dieu met en garde contre le Christ, avec la mise en garde de suivre Pauline:

.

Dans la journée, en fait, Il ne dure pas la saine doctrine, mais, ayant la démangeaison ils, Il accumuler pour eux-mêmes les enseignants pour répondre à leurs propres goûts, refusant d'écouter la vérité et se tourneront vers les mythes [II Tm 4, 3-4].

.

Par conséquent, ils ne sont pas autorisés permali de bureau certains évêques dont pour être honnête, nous ne pouvons plus, mais tout aussi, en ce jour course épiscopale à ceux qui combine et qui tire le plus grand, au cours de ces, plus que le Commis aux écritures de l'excédent des Jeux olympiques, Maintenant, j'ai réelles connotations de De bureau les Jeux Olympiques crapper.

.

.

.

Après écrit del 17 août 2016

LECTURE RECOMMANDÉE DU JOUR LITURGIE

pour la lectio divina l'évêque d'Asti est S.It. Mons. Francesco Guido Ravinale

Extrait du livre du prophète Ezéchiel [34, 1-11]

Ce fut la parole du Seigneur:
« Fils de l'homme, prophétise contre les pasteurs d'Israël, prophétise, et dire aux bergers:

Ainsi parle le Seigneur Dieu: Malheur aux pasteurs d'Israël, qui ne se nourrir!

Les bergers doivent-ils pas paître le troupeau? Vous mangez la graisse, revêtez-vous avec la laine, l'abattage des moutons de graisse, mais ils ne se nourrissent pas le troupeau.

Vous avez fait forte les brebis faibles, vous avez pris en charge pour les malades, vous ne disposez pas de ces blessures bandées, vous avez déclaré le dispersés. vous n'êtes pas allé à la recherche des perdus, mais vous avez gouverné avec cruauté et la violence. Faute d'un berger, ils ont été dispersés et sont devenus la nourriture pour tous les animaux sauvages: Ils ont été dispersés. Je suis perplexe Mon troupeau sur toutes les montagnes et sur toutes les hautes collines, mon troupeau est dispersé sur tout le territoire du pays et personne ne va chercher pour eux et pas de soins.

donc, bergers, Écoutez la parole du Seigneur: Aussi sûrement que je vis - déclare le Seigneur Dieu -, parce que mon troupeau est devenu une proie, et ma nourriture de brebis pour toute la bête sauvage, faute d'un berger, et parce que mes bergers ne sont pas allés à la recherche de mes brebis - se sont nourris sans prendre soin de mon troupeau -, entendu si, bergers, la parole du Seigneur: Ainsi parle le Seigneur Dieu:

Je suis contre les bergers: à eux, je redemanderai mes brebis et ne pas les laisser plus paître mon troupeau, donc plus se nourrir eux-mêmes, mais je déchire leur bouche et mon propre ne plus être leur repas. Car ainsi parle le Seigneur Dieu:

ici, Je vais moi-même de mes brebis et examinerai ».

.

.

____________

Chers lecteurs et chers fidèles de Dieu.

Nous sommes heureux de vous informer qu'à partir du 1er Janvier de l'année en cours à ce jour, 16 août, L'île de Patmos Il a dépassé 4.000.000. visites.

maintenant et vous tous aussi se rappeler que nous, pour répandre la foi et de la doctrine catholique, "nous ne sommes pas financés par l'émir du Qatar, ni l'Arabie Saoudite". Notre gestion du travail et le site de ce notre magazine en ligne est pris en charge par plus, entièrement, avec vos offres.

Si vous pouvez et si vous s'il vous plaît nous et notre travail apostolique rappelle, en utilisant le système Paypal pratique et sûr au bas à droite sur page d'accueil.

merci!

.

.

.

.

.

.

avatar

À propos de isoladipatmos

5 réflexions sur "Les évêques irréelles avant que le danger de l'Islam nient la mise en garde enseignée par l'Évangile et invitent l'imam sous les autels de nos cathédrales

  1. Je tiens à témoigner: Je suis prêtre chaldéen catholique de naissance égyptienne et j'ai rencontré TRP Ariel à Rome dans les années passées.

    Je me souviens de l'ordination M.R.. Ariel. J'étais ce jour-là un diacre à Rome et j'ai eu l'honneur de servir avec d'autres diacres évêque pour son ordination à Rome. Et ils étaient frères et amis.

    M r. Ariel vous dit à notre situation réelle terribles. Nous prêtres et nos Patriarches et évêques ne peuvent pas comprendre comment l'Occident et Rome n'écoutent nos paroles, pas examiner nos nouvelles, Non considère conseils de nos Patriarches et évêques que nous connaissons bien et souffrons l'islam dans nos terres.

    Dans son article M.R.. Ariel est sévère, vero, droit. Ecc.mo évêque d'Asti a offensés nos martyrs et des chrétiens persécutés, invitant les gens dans sa cathédrale comme nous le savons en Occident faire semblant d'être contre la violence jiaidisti.
    Je travaille du travail à Patriarches et évêques de notre région. Et je dis que M.R.. Ariel sera censuré si nous défendions publiquement.

    Pierre Adnan Khoury, prêtre

    _______________

    Cher amato Ariel, S'il vous plaît vous fixer, mon italien. Je sens votre manque, J'espère vous voir bientôt, priez pour nous et notre peuple.

    _______________

    Cher frère dans le Christ et aimé altrettano.

    Laissez votre écriture en tant que telle, car il est parfaitement compréhensible.
    Nous aurons pas besoin de me défendre, s'inquiéter, mais sachez que défendu par les persécutés, pour moi il est un honneur extraordinaire.

    votre,

    Ariel L.d.G.

    1. Cher Frère.

      D'après ce que je pouvais me voir voyager dans le Maghreb – dans les pays d'Afrique du Nord – et dans certains pays arabes, entre le 1997 et 2002, la situation est la suivante.

      Des histoires que j'ai été faites depuis lors 2010 sur, par les prêtres des autres membres du clergé séculier et régulier, mais aussi par plusieurs employés au service diplomatique du Saint-Siège qui ont servi dans certains de ces pays, en particulier dans la Turquie, dont beaucoup aspirent à rejoindre les Communautés européennes déjà dévastés, Il la situation est encore pire que celle décrite dans le lien que vous nous avez envoyé.

      de toute façon, Ce que vous ne devriez pas le dire et le signaler à moi, si quelque chose, vous devriez le dire et de faire rapport à l'évêque d'Asti et l'Imam que le même dans son église a accueilli la cathédrale de la manière et sous la forme décrite dans mes articles, et qui, nous parlant sous notre autel lors de la célébration du Sacrifice eucharistique, Il a présenté l'islam comme une religion de paix et d'amour qui condamne la violence, parce que jamais, au nom de Dieu, vous pouvez déclencher la violence, comme il nous a dit les Imams pieux.

      Malheureusement, aucune, dans cet imam pieux, Elle a demandé à ce qu'il entend par “violence”, comme dans les pays arabes et dans de nombreux autres pays à majorité musulmane, la violence physique, psychologique et civile envers les minorités chrétiennes, ils sont approuvés, promu et appliqué conformément à la loi.

      Pas par hasard, je l'ai dit que l'Imam est venu à se moquer directement sous notre autel lors de la célébration du Sacrifice eucharistique le jour de l'Assomption au ciel de Marie.

      Et comme vous pouvez le voir, mais personne ne m'a refusé, beaucoup moins rappelé, Dieu ne plaise bien!

  2. Tour. père,
    l'évêque d'Asti, avec beaucoup d'autres évêques recommandent de lire l'homélie de leur frère qui ne
    il franc-parler, Don Ariel, et vous savez très bien, l'archevêque de Ferrare Mons. Negri:
    Homélie – CÉLÉBRATION DE LA VIERGE MARIA BENI
    http://luiginegri.it/default.asp?id=401&id_n=1829
    “Il est en effet bien que les catholiques peuvent maintenant vivre de façon autonome la messe comme il est dans la nature de la célébration liturgique de ce sacrement, qui n'a pas été créé dans le but de faire dialoguer les différentes religions, mais pour faire participer les baptisés au mystère de la passion, mort et résurrection du Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu.
    Des formes adéquates de confrontation et de communication mutuelle sont disponibles pour la réalisation du dialogue, qui peuvent être tirées de la richesse multiforme des expériences interreligieuses qui ont déjà lieu dans le monde ecclésial et au-delà..
    Cela évitera la confusion et le chevauchement des plans et des objectifs.

    suit

  3. Parler n'est pas déroutant, et il n'a vraiment pas besoin de confusion – aujourd'hui moins que jamais – les gens que l'évêque est appelé à diriger, et en particulier tout notre peuple, qui a été formé à la source par le témoignage des nombreuses générations qui l'ont précédé.
    Sur ce dernier aspect, je voudrais souligner un deuxième élément important.
    A l'occasion de cette solennité de la Madone et à l'intérieur de cette cathédrale, sous les yeux de la Bienheureuse Vierge de Grâce, et en continuité avec la foi reçue, qui s'est manifesté au cours des siècles dans de nombreux lieux de culte – et je pense à la récente visite au sanctuaire Częstochowa pendant les JMJ – nous ne pouvons pas accepter que même pour plaisanter, nous pouvons parler de Marie avec seulement une accentuation historique ou historiciste. Nous ne pouvons accepter de réduire le mystère de la Mère du Seigneur à une réalité secondaire, qui ne toucherait pas la substance du dogme du Christ. Quiconque réduit l'importance du mystère de la maternité divine de la Vierge Marie attaque résolument la substance de la foi.
    Qu'il en soit ainsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

 caractères restants

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire est traité.