l'approfondissement de la doctrine? Non, il est trahison

AGGRAVATION DE LA DOCTRINE? NON, vous TRAHISON

 

La antidogmatisme n'est pas, la source, seule une attitude irrationnelle, superficielle et incohérente: Il est bien pire, Il est quelque chose d'extrêmement pernicieux pour la vie de foi de la communauté chrétienne, parce qu'il est un projet qui vise théoriquement bien structuré de manière décisive à la mise en œuvre des réformes dans l'Église ceux qui depuis des années Hans Küng et ses disciples, par exemple Enzo Bianchi, Ils ont émis l'hypothèse que nécessaire pour le « chemin » de l'Eglise dans l'histoire et prophétisé que la réalisation imminente […]

Auteur Antonio Livi
auteur
Antonio Livi

Le terme que l'on entend répéter ces jours-ci, après l'entrevue avec le pape Francis La nation, est la nécessité d'une adéquate “l'approfondissement” de la doctrine [voir qui]. Il est la thèse de Gianni Gennari [sur Corriere della Sera] en ce qui concerne la fabrication envisagée « inversion » du magistère sur les méthodes naturelles: grands changements, mais que la « profondeur » ne ferait que de la doctrine de 'humanae vitae. Par analogie ce schéma d'interprétation est appliquée à la question « synodale », celui de la communion pour les personnes divorcées qui se sont mariés civilement. De plus, ce point de vue est également adoptée par Andrea Tornielli (Print), déjà depuis longtemps, il a parlé des « idées » en référence à l'enseignement du nouveau Conseil sur la liberté religieuse.

étiquettes
… nous vivons dans le monde de “étiquettes”
(c) bibliothèques Bodleian; Fournis par la Fondation du catalogue public
portrait du pape Pie XI

Voyant l'utilisation de ce label que les médias appliquent aux projets de réforme de l'enseignement sur les sacrements (mariage, Pénitence et l'Eucharistie) Je me suis rendu encoredans le temps qu'il serait souhaitable que les journalistes ont été limités à informer sur l'actualité de l'Eglise sans continuer à confondre les catholiques avec leurs interprétations socio-politiques [voir mon article précédent qui].

Toute étiquette apposée sur les faits de l'Eglise, bien qu'il semble efficace journalistiquement, Il ne permet pas de comprendre ce qu'il est. L'étiquette a une demande d'interprétation facile et rapide, "prêt-à-porter", mais l'effet sur l'opinion publique est négative, non seulement pour la superficialité inévitable de ce genre d'interprétation, mais aussi pour le message indirectement convoie. L « » approfondissement », étiquette dont ils sont parties, ne fait pas exception à la règle: le message qui est transmis avec elle est que l'Eglise catholique, sous le pontificat du pape François, procède rapidement à un changement substantiel dans son enseignement moral, et procède par conséquent inévitablement vers un changement radical dans sa pratique pastorale, avec l'approbation de tous, croyants et non-croyants.

Ceux qui sont étiquetés comme « perspectives » sont donc, dans l'intention des commanditaires, des changements importants de la doctrine jusque-là enseignée par le Magistère, et ils doivent donc être étiquetés plutôt comme une « rupture » avec la tradition. Il est en effet « petits pas » dans le sens de la législation qui révolutionneront la structure même de la discipline ecclésiastique, au point que - si effectivement ils ont été adoptés par l'autorité ecclésiastique - implique une doctrine radicale de la réforme: mais pas dans la direction indiquée par Benoît XVI (« Le renouvellement dans la continuité du même sujet l'Eglise ») mais dans le sens que papa Joseph Ratzinger considéré comme inacceptable, à savoir unune véritable « rupture » avec la tradition, à-dire avec la doctrine du Magistère, le concile de Trente à Vatican II, encyclique Eglise catholique Pie XI Exhortation apostolique Familiaris consortio Jean-Paul II.

entreprise familiale
exhortation apostolique de Saint-Jean-Paul II

sûrement, Nous avons entendu au cours de la première phase du Synode des Évêques sur la famille, de nombreux théologiens et prélats auspice à surmonter (à savoir la suppression) les enseignements de Paul VI (humanae vitae) et Jean-Paul II (Familaris consortio), puis nous avons entendu, à la même occasion, d'autres théologiens et d'autres prélats qui ont fait remarquer que ces changements sont en contradiction, pas avec des détails sans importance, mais avec le sens essentiel, profond, le message transmis par l'Eglise dans ces documents.

Qui creuse profonde, par le raisonnement théologique, de découvrir ce message dans son essence de la vérité révélée, se rend compte qu'une proposition qui résulte en contradiction directe avec elle est que son refus. en bref, une révolution, une pause, certainement pas l'une des nombreuses façons qui peut être fait et le fait que l'Eglise puisse progresser dans la compréhension de la vérité révélée, selon la formule, parfait théologiquement, une « évolution homogène du dogme ». « Homogène » est l'évolution qui conduit à une doctrine qui fait partie du même « genre », à-dire ne propose pas une doctrine plus générale, mais la même doctrine enrichie de toute modification accidentelle, avec des applications pastorales. en bref, une pause ne peut pas être appelé « approfondissement ».

idées

Le terme « profondeur » est utilisé par les « experts » du Vatican, dans leur sujétion psychologique proverbiale à la langue de temps en temps qui règne dans la culture de masse, parce qu'il est le terme utilisé pour les commentaires et les débats sur le bord d'une nouvelles. Si les faits sont séparés des opinions, les points de vue sont les « » approfondir '. que il a appelé parce qu'il promet d'approfondir le sens d'une situation de courant ou un élément de nouvelles, mais sans l'intention d'annuler. Pas Riguard de profondeurou « capital Mafia » finit par nier qu'il ya eu une enquête de la justice et donc un scandale et des répercussions politiques graves. Approfondir les moyens d'aller en profondeur, et allant en profondeur est le « noyau alethic » d'un événement ou d'une théorie, qui est ce que lors de l'analyse reste la même.

Si des modifications, Nous ne pouvons plus parler de « l'approfondissement »: il faut parler de « révolution scientifique » (Thomas Kuhn). En appliquant ce critère épistémiques les discussions qui ont lieu au sein de l'Eglise, vous ne pouvez pas l'étiqueter comme « l'approfondissement » la proposition de réforme majeure, chet comme ceux qui l'avènement de la patronne de la nouvelle « Eglise universelle » de « œcuménique » mourir et « humaniste » où le schisme d'instances Est sont transposées etrjeforme luthérienne.

Ces distinctions peuvent sembler Mon arguties ou Byzantin abstrait faire face aux problèmes si vital et engager les catholiques divorcés accès à la communion ou l'utilisation de contraceptifs dans le mariage entre les croyants. Mais - je dis - si un journaliste ou un lecteur de journal n'aime pas entrer dans cette question théologique, traiter avec d'autres: personne ne lui demande d'avoir une opinion personnelle sur la controverse scolaire parmi les théologiens sur les nominations et révocations des membres du haut clergé. Si c'est un non-croyant, vous manque d'intérêt de ces problèmes internes de l'Eglise. S'il est croyants, il intéresse seulement de ce que l'Eglise enseigne dans ces domaines et d'autres questions, sans se soucier d'interpréter les intentions secrètes du pape ou de juger si le Synode des Évêques sont bons conservateurs ou progressistes.

Congar
la “politique incorrection” le théologien dominicain Yves Congar

Personne ne prendra mes conseils; mais alors, si l'on entend entrer dans le bien-fondé de ces questions, le seul critère d'évaluation est la gravité du théologique, certainement pas ce que socio-politique, ce qui est bon seulement pour le dossier d'un autre type: financier, parlementaire, judiciaire. Et la méthode d'évaluation doit être fournie par des personnes compétentes, dont les résultats doivent être analysés avec patience et avec l'intention de comprendre les concepts complexes, liés à des prémisses théoriques ne sont pas immédiatement intuitive et une quantité énorme de données historiques. Si vous faites cet effort, la première chose que vous comprenez que toute vraie profondeur de la doctrine révélée est une meilleure com- la compréhension de sa transcendance par rapport aux vicissitudes historiques et culturelles.

que ledit, ajouter: l'intention implicite qui parle de « idées » est de transmettre au public le message catholique d'un nouveau ministère qu'il devrait indépendamment du dogme: ignorant non seulement les faits, mais aussi indirectement en proclamant la futilité ou pire, la fonction négative, un « frein » aux nouvelles qui seraient suggéré par le Saint-Esprit.

Et là, je saisis cette occasion pour répéter encore une fois que ce antidogmatisme Il est, la source, seule une attitude irrationnelle, superficielle et incohérente: Il est bien pire, Il est quelque chose d'extrêmement pernicieux pour la vie de foi de la communauté chrétienne, parce qu'il est un projet qui vise théoriquement bien structuré de manière décisive à la mise en œuvre des réformes dans l'Église ceux qui depuis des années Hans Küng et ses disciples (Enzo Bianchi) Ils ont émis l'hypothèse que nécessaire pour le « chemin » de l'Eglise dans l'histoire et prophétisé que la réalisation imminente.

ces réformes, qu'ils sont bien plus qu'une simple « approfondissement », déformer l'Eglise du Christ, ce qui les rend nient que la conscience de lui-même comme un « sacrement universel du salut », non pas tant pour les adaptations de son action pastorale a besoin de quotas (adaptations qui sont aussi nécessaires, si bien qu'il y ait toujours été) Quant au charisme de l'infaillibilité (ce qui lui permet de préserver et interpréter selon le « esprit du Christ » a révélé la vérité) et la promesse d'indéfectibilité (grâce auquel il a toujours été et sera toujours sainte, catholique et apostolique, capable d'administrer les sacrements de la grâce).

modernisme 2
… un pontife qui avait tout compris

Je trouve une utilisation assez hypocrite de l'étiquette « approfondissement de propager une réforme des pistes de l'Église d'abolir les fondements dogmatiques de sa foi et de sa discipline. Parce que - comme je l'ai expliqué à plusieurs reprises - il n'y a pas de pratique que vous ne vous souvenez pas, au moins implicitement, une théorie, à savoir les principes des régulateurs d'action, aux objectifs à atteindre comme considéré en soi positif, porteurs de progrès et de bonheur.

Le antidogmatisme est rien, mais la rhétorique hypocrite dont, alors qu'il refuse le dogme de sa fonction d'orientation de la conscience religieuse, Il fonctionne en raison de certains changements dans l'Eglise qu'il estime nécessaires à la réalisation de son utopie politique et religieuse. Le dogme catholique, c'est la vérité révélée par Dieu dans le Christ, Il est mis de côté non pas parce qu'elle est considérée comme une théorie abstraite à partir de laquelle il ne peut pas tirer une pratique « mise à jour », mais parce que nous avons choisi une théorie différente, En effet opposé, selon laquelle vous souhaitez promouvoir une pratique révolutionnaire ou la réforme. en bref, Il est déclaré ennemis du dogme en tant que tels, mais en réalité, il est fanatiques d'un autre dogme.

Soloviev
… un écrivain qui avait tout compris

Si l'on écoute à plusieurs voix signe progressiste et réformateur, remarquer que certains, le plus écouté théologiens, Ils ont le courage de parler clairement de ces principes dogmatiques, attribuable à historicisme, baissé dans la clé dialectique selon le schéma hégélien de « dépassement par l'intermédiaire de la négation » (abrogation) dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises, (voir ce que j'ai écrit au sujet de Hans Kung et son ecclésiologie, qui). Mais de nombreux disciples médiocres et acolytes de ces timides faiseurs d'opinion Eglise n'a pas eu le courage et la capacité intellectuelle de déclarer que le système idéologique et principes dogmatiques qui sont inspirés à proposer certaines mutations de la pratique pastorale nécessaires au progrès de l'Eglise dans le temps sitiamo vivant. Alors il sort le discours stupide de pastorale, tout en respectant la doctrine des mots, contredit les faits. Et cette contradiction présente hypocritement comme « l'approfondissement ».

 

Octave de Noël

Jésus enfant Pinturicchio

Dans la nuit placide

      Dans la nuit placide - à partir de YouTube

_________________________________________________________________________________________

L'article reproduit ici a été publié le 21 décembre 2014 le magazine en ligne

New Compass Daily

À propos de isoladipatmos

7 réflexions sur "l'approfondissement de la doctrine? Non, il est trahison

  1. cher Père, Je suis d'accord avec vous sur presque tout …et expliquer la presque avec un exemple, à partir de laquelle vous comprendrez que je ne comprenais pas bien, mais si au moins je tente.
    Il est un dogme de la foi de la naissance exactement comme écrit dans la Genèse d'Adam et Eve et est donc Cain, Abel etc..
    Je pris un cours sur la Genèse tenue par un exégète catholique, quand il a été plutôt accepté la naissance de l'homme de toute autre manière, peut-être pas selon les darwinistes…J'arrête ici parce que les discussions ont été longues et exhaustives, et personne ne présente, y compris moi scandalisé le fait,que ce dogme, toujours en vigueur n'a plus beaucoup de sens, exprimé exprimé. Dans le Catéchisme de l'Église catholique dit même “qu'il soit anathème!….” Un homme qui ne croit pas dans le dogme….
    Encore une fois je vous présente et nous n'avons pas ressenti la moindre excommuniés même si nous ne croyons pas que la vraie figure d'Adam et Eve…
    Cet exemple pour expliquer pourquoi ils sont d'accord sur la plupart des questions…
    Quel mal y at-il d'utiliser la compréhension des choses, aussi transcendant? Ou vous parlez d'autres dogmes? Mais il y a des dogmes qui peuvent être modifiés et d'autres non?
    votre prêter à confusion…

  2. Il est évident que l'esegeta “catholique” à laquelle elle fait référence à ce qui n'a pas ressenti le moindre excommuniés n'est pas en réalité aussi catholique expliquerait le dogme du péché originel si vous ne commencez pas à partir du premier couple vraiment existé (Adam et Eve) et dont il a propagé l'effet du péché originel qui est la décadence de la nature humaine? La théorie de Darwin est tout simplement une escroquerie et un “buffle”.

  3. Très cher, où il a lu que la naissance d'Adam et Eve est un dogme? Pour moi, d'autres dogmes de l'Eglise catholique.
    Dans tous les cas, Adam et Eve sont des chiffres représentatifs de l'humanité, l'Eglise n'a jamais invité à faire une lecture fondamentaliste de l'Ancien Testament. Mais voici les théologiens distingués qui peuvent répondre beaucoup mieux que moi à son….confusions.

    1. Adam et Eve ne sont pas des chiffres représentatifs de l'humanité, mais il est vraiment la première paire de l'homme dans la chair qui donne lieu à toute l'humanité,ceux qui sont désignés comme “parents” historiquement et effectivement existé.

  4. Antonella :

    Conseil du décret sur Trent session V péché originel 17 juin 1546 le point: qui n'admet pas que le premier homme Adam, dans transgressée le commandement de Dieu paradis, perdu la sainteté ... et Adam ... .Il a été aggravé dans le corps et l'âme: est un anathème = excommunièrent
    II: Certains disent que le péché d'Adam ne lui blessé même pas ses descendants ... .Les deux maudits. dans 1546 la Chiesa crede che tutto ciò che è scritto nella Bibbia sia storicamente avvenuto e la scomunica viene reiterata in altri punti ma non ho lo spazio per scrivere tutto. Come lei sa si scomunica chi non crede al dogma di fede.
    1909: Pontificia Commissione Biblica 30 juin 1909 risposta a DOMANDA n. III “si può mettere in dubbio il senso storico letterale in quei capitoli in cui si tratta di fatti che toccano i fondamenti della religione cristiana…creazione dell’uomo,..formazione della prima donna dal primo uomo….stato di grazia…serpente…perdita dei progenitori del primitivo stato di innocenza … RISPOSTA: NON 1943 PIO XII DIVINO AFFLATE SPIRITU… leggere
    1950 PIO XII HUMANI GENERIS PUNTO IV….LEGGERE
    nella BIBBIA MAI SI PARLA DI PECCATO ORIGINALE.
    dans 411 si apre un dibattito che vede contro Sant’Agostino e Pelagio. Vince la posizione AMARTIOCENTRICA DI SANT’AGOSTINO vera origine storica e non biblica del peccato originale. anche questo punto è molto lungo da spiegare, nulla vieta che i fondatori di questo sito ne parlino loro. Resta il fatto che fino al 411 NESSUNO PARLAVA DI PECCATO ORIGINALE….
    … e resta il fatto che ancora oggi Adamo batte Gesù 1-0 dato che nonostante il Nuovo Adamo Gesù sia morto e risorto il vecchio Adamo è sempre presente col suo peccato originale in ogni bambino che nasce. Ma Gesù non ha sconfitto proprio la morte entrata nel mondo a causa di Adamo? et alors? .... saluti e auguri.

  5. 1986 mercredi 29 gennaio SAN GIOVANNI PAOLO II: udienza generale
    (CONTRADDICE I PRIMI DOCUMENTI, MAI SMENTITI, NERITRATTATI)
    …..la verità circa la creazione del mondo visibile- così come è presentata nel libro della Genesinon contrasta, en principe, la teoria dell’evoluzione naturale, quando la si intende in modo da non escludere la causalità divina.
    La Chiesa oggi si limita ad accettare quanto detto dal Santo G.P.II. La mia domanda all’autore dell’articolo tendeva a dimostrare che a volte bisogna avere il coraggio di accettare la realtà e questo può voler dire anche sconfessare chiaramente ciò che il clericalese ha già sconfessato di fattoma senza ammetterlo, come si evince dalle convinzioni dell’altro commentatorechi glielo va a dire che Adamo ed Eva non sono mai esistiti a uno così? :ré:ré
    non voglio ferire nessuno,ma a me piace STUDIARE la mia religione ….
    buone feste nel Signore e che lo Spirito Santo ci illumini.

  6. Quattro notizie in tema di aggiornamento.
    1) Vescovo d’Anversa Bonny, vicino al card.Danneels e già collaboratore del card.Kasper al Pont. cons. prom. unità dei cristiani, afferma che ”cassare l’Humanae Vitae non basta, ora serve sì a nozze gay”.
    2) In tutta la Francia, dans 2014, sono stati ordinati ottantadue nuovi preti. Mancano le vocazioni, la crisi è spaventosa. Meno battesimi, minor frequenza ai sacramenti.
    3) Si parla di lettera a firma di papa F. destinatario il card.Hummes, ex prefetto Congr. Clero, incarico avviare in Conf.Ep.bras. riflessione su celibato ecclesiastico circa i Viri Probati: uomini non giovani,marié,condotta di vita familiare e religiosa esemplare cui concedere l’ordinazione sacerdotale per sopperire carenza preti.
    4) New York,il card.Dolan prosegue programma di chiusura delle chiese “a scarsa frequentazione”. Vienna,il card.Schönborn da tempo attua vendita di chiese a chi può permettersele e ha fedeli con cui riempirle: attive le comunità ortodosse. Quadro desolante!
    Si curano gli effetti, trascurando le cause. Si pensa agli uomini anziché affidarsi alla provvidenza di Dio! Come fermare l’emorragia? foi,prière,penitenza,digiuno,…

Laisser un commentaire