“La joie de l'amour”, entre pastorale sans doctrine et de la foi réduite à la suspension émotionnelle

« La joie», ENTRE MINISTERE FOI SANS DOCTRINE ET MISE À PSYCHOLOGIQUE DES EAUX USÉES

.

Nous réduisons la foi à l'émotion omocentrica après avoir remplacé la raison objective par un sentiment subjectif, donc, la Fides et ratio Jean-Paul II, aujourd'hui c'est un texte comparable à un vieux traité anthropologique, parce que ce qui compte dans le présent, c'est ce qui "Je me sens", par conséquent quoi “Je veux", pour que la volonté se réalise, sinon pire que le caprice de l'homme, au lieu de la volonté de Dieu. Et nous en paierons les conséquences, tandis que ceux qui se taisent aujourd'hui, qui se sont précipités hors de la omissivi, ils risquent de payer avec une damnation éternelle, parce que pour nous Christ Dieu a confié à l'Église sa Sainte Epouse, pas un petit cercle populaire nationale un “bon état de volume“, pas un théâtre douloureux dans lequel aujourd'hui, applaudir nos actions, ce sont ceux qui jusqu'à hier étaient nos ennemis les plus agressifs et destructeurs: athées, communistes, francs-maçons, ultra libéraux …

.

.

Père Ariel Auteur
auteur
Ariel S. Levi Gualdo

.

.

«Le plus grand scandale que l'Église puisse donner n'est pas qu'il y ait des pécheurs en elle, mais arrêtez d'appeler par son nom la différence entre le bien et le mal et relativisez-le; arrêtez d'expliquer ce qu'est le péché ou prétendez le justifier pour plus de miséricorde et de proximité avec le pécheur ».

Carte. Gerhard Ludwig Müller, Rapport sur l'espoir

.

Format PDF Imprimer l'article

 

.

Titatic Verso Iceberg
il Titanic, la “navire insubmersible” en route vers l'iceberg

Il y a trois ans, je suis descendu du Titanic avec l'esprit de ceux qui, après avoir crié inutilement "alarme!»Et« cours inversé!», décide d'abandonner le bateau à vapeur avant qu'il ne s'écrase sur l'iceberg. En fait, une chose reste paisible pour moi: Je peux aussi risquer ma vie pour sauver la vie et surtout l'âme des autres, cela fait partie de mon ministère sacré; cependant, je ne peux participer d'aucune façon, chrétien et moralement, à un suicide planifié, pas même indirectement.

.

Après la collision du Titanic avec l'iceberbg, alors que je partais à bord d'un canot de sauvetage, Je pouvais entendre la musique derrière moi et je pouvais voir de loin les gens qui continuaient à danser sur les notes de l'orchestre dans la salle de fête, en disant les uns avec les autres: "Il n'y a pas de danger, bien qu'il y ait eu un "petit" accident, parce que ce navire est "insubmersible" ». Et ce sont les mêmes mots que ceux qui dans notre situation actuelle d'effondrement ecclésial se rassurent et rassurent les autres en disant: «L'Église appartient au Christ, et est gouverné par le Saint-Esprit, Il se rendra ensuite il pense '.

J'ai entendu cette phrase de plus en plus souvent ces derniers temps, à la fois évêques et prêtres, bien qu'aucun d'entre eux n'ait répondu à ma question précise et sans équivoque: "Et l'homme, en particulier, nous sommes appelés à participer au sacerdoce ministériel du Christ et choisis comme pasteurs dans le soin des âmes, quelle fonction précise nous avons, dans l'économie du salut? Peut-être rester sur le pont pour danser pendant que le navire "insubmersible" coule, certain et sûr que le Saint-Esprit de Dieu s'en occupera de toute façon? Parce que c'est vrai, que l'Église est son; il est vrai que l'Église est un corps dont le Christ est le chef et que nous, les membres, vivons [cf. Je Col 1,18], mais il est également vrai que le Christ, son église, il nous l'a confié, tout comme il a confié le mystère sacré de son corps et de son sang à nos mains, comme il nous a confié la garde dévouée de ses sacrements de grâce, comme le Peuple de Dieu nous a confié Christi fideles dans le grand projet du mystère de la rédemption ». donc, quiconque paresseux, lâche et impuissant attendant que le Saint-Esprit de Dieu descende et nous libère des ennuis, si quoi que ce soit, se dire en attendant «mais qui me fait le faire, aller inguaiare », il n'a rien compris à l'essence du mystère de la création de l'homme et de l'Église voulue par le Christ comme sacrement du salut. donc, ceux qui raisonnent en ces termes, en plus d'être des guides aveugles [Mt, 15, 14] sont à tous égards athées ecclésiastiques mettre sur la paie d'or du diable [cf. Mt 23, 24-39], que le Démon aujourd'hui nous détruit non pas par nos péchés d'action mais par nos péchés d'omission.

.

titanesque vers l'iceberg 3
il Titanic, la “navire inaffondabile” sur une trajectoire de collision avec l'iceberb

Que l'Église survivra jusqu'au retour de la Parole de Dieu à la fin des temps, il est écrit dans le dépôt de notre foi, mais sur le dépôt de notre foi, il n'est pas écrit quelle Église trouvera le Seigneur à son retour. Ce qui, je crois, a été pleinement expliqué par son avertissement: "Et quand le Fils de l'homme revient, va encore trouver la foi sur la terre?» [cf. Lc 18, 1-8].

La Parole de Dieu, à son retour à la fin des temps, il pourrait en effet trouver une Eglise vide du Christ et remplie d'autre chose. Ou du moins c'est la voie que nous nous dirigeons alors que le Titanic se lançait vers l'iceberg, alors que cet avertissement paulinien qui est le miroir de notre réalité contemporaine résonne plus que jamais:

.

"Dans la journée, en fait, Il ne dure pas la saine doctrine, mais, ayant la démangeaison ils, Il accumuler pour eux-mêmes les enseignants pour répondre à leurs propres goûts, refusant d'écouter la vérité et se tourneront vers les mythes " [II Tm 4, 3-4].

.

Dans mon dernier lectio, sous le titre «Le problème du langage doctrinal et la neolingua des nouveaux théologiens », J'ai parlé de la perte du langage théologique, la distorsion des mots vidés de leur vrai sens et remplis d'autres choses [voir QUI].

titanesque vers l'iceberg 2
il Titanic, la collision du “navire insubmersible” avec l'iceberg

Les documents du Souverain Pontife doit être commenté - surtout si la directive est indicative, encore plus si contraignant ─ avec une prudence prudente, car ce sont des textes du Successeur du Prince des Apôtres, pas d'écrits de Jorge Mario Bergoglio. Cette dernière distinction n'est pas toujours facile à faire au cours des trois dernières années: quand Pietro parle et quand Jorge Mario Bergoglio parle? À quiconque a répondu que les deux sont la même personne, je n'existerais pas pour répondre que ce n'est pas le cas, dans la même mesure que moi, quand je célèbre le sacrifice eucharistique ou que j'administre les sacrements, ce n'est pas moi mais je suis "autre", pour être exact, je suis alter Christus que Persona Christi actes. maintenant, si cela s'applique à moi, sans parler de ce qui devrait s'appliquer au successeur de Pierre.

Les documents doctrinaux ne sont pas des documents politico-administratifs qui sortent de la Secrétairerie d'État et dans lesquels un langage ambivalent est parfois requis, composé d'implications entre les lignes ou qui permettent de comprendre derrière les lignes sans dire les choses de manière ouverte et directe. Un style qui n'est nullement une langue caractéristique de la Secrétairerie d'État, c'est un langage expressif typique de la politique et de toutes les diplomaties internationales.

titanesque vers l'iceberg 4
il Titanic, la collision du “navire insubmersible” avec l'iceberg

Pour la première fois dans l'histoire de l'Église nous sommes confrontés à des documents apparemment clairs qui ne sont pas clairs, cependant, car imprégné d'un langage inexact, ambigu, vague et trompeur, soumis en tant que tel aux interprétations les plus disparates. L'exhortation post-synodale est en fait un texte écrit dans une langue imprégnée de sociologismi politiciens ambivalents, tous cachés derrière un esprit de pastoralité.

L'Eglise peut-elle faire de la théologie et de la pastorale après avoir renoncé à son propre langage clair et précis, qui est le langage dogmatique-métaphysique, né des grands scolastiques derrière lesquels les noms de beaucoup de ces saints pères et docteurs de l'Église se sont perdus aujourd'hui oubliés par les petits-enfants des pires Nouvelle thèologie?

Vue d'une autre direction, Je pense que nous devons remercier Dieu qui a permis que les résultats de cinquante ans de destruction méthodique et de déconstruction du dogme et de la doctrine soient projetés sur nos visages. Nous devons remercier la faiblesse du Bienheureux Pape Paul VI qui n'a pas dissout la Compagnie de Jésus [voir l'article de Giovanni Cavalcoli, QUI] et nous devons remercier le secrétaire d'État de l'époque, le cardinal Agostino Casaroli, qui a persuadé Jean-Paul II de ne pas procéder à la dissolution de cette agrégation que Rahner nous a donnée en tant que nouveau saint Thomas d'Aquin sans possibilité facile de déni. Il nous a donné Hegel comme mètre spéculatif pour faire face à la théologie et faire de la théologie. Il nous a donné la théologie de la libération, théologie féministe, théologie indigène, les mélanges catto-marxistes, syncrétisme religieux, sociologismes politiques au lieu d'une saine doctrine, le catto-protestantisme, la théologie du peuple, le faux paupérisme de Judas Iscariot [voir le mien lectio, QUI] …

titanic naufrage 2
Titanesque, le naufrage de “navire insubmersible

... enfin ils nous ont donné un successeur à Peter que ces choses semblent les résumer toutes à leur manière, assaisonné d'ambiguïté et d'expressions malheureuses prononcées à la fois dans le soi-disant "discours sur le bras" et dans une homilétique parfois déconcertante [cf. QUI]. Un successeur de Peter qui pollue maintenant le collège épiscopal avec ses propres clones, avec leurs propres doublons, avec des sujets souvent contestés dans la flatterie la plus indignée qui l'imite et qui essaient de lui plaire dans le guide de conversation, dans la façon de se présenter et même de s'habiller. Il suffit de dire que récemment, membres de la Curie romaine, pendant les exercices spirituels prêchés par le père Ermes Ronchi, ils ont dû endurer de sérieux fruits hétérodoxes de l'esprit clairement proxénète de ce prédicateur [cf. QUI], qui a été proposé et invité … par qui? Dites-nous: lequel des “anges gardiens” près du pontife romain, ils ont créé ce énième “succès théâtral”? Pourquoi, aucun des membres de la Curie romaine, pendant que Ronchi prononçait de véritables hérésies, il a eu le courage viril de se lever et de s'éloigner sans dire un demi-mot? Mais ce successeur de Pierre, pas exempt d'insuffisances et parfois même pas d'imprudences, il est le successeur de Pierre et en tant que tel doit cependant être accepté et vécu comme don de Dieu l'Eglise, donc en tant que tel, il est obéi, parce qu'il est Vicaire du Christ, parce qu'il est le gardien suprême de la doctrine de la foi.

Pour cette raison, je crois que nous devons remercier Dieu pour tout cela, n'ayant pas d'autre système pour imploser puis commencer à construire sur les cendres d'une énorme destruction qui nous mènera bientôt à un véritable tabula rasa.

La chose qui me fait peur est le fait que ce processus de “effondrement” et récupération ultérieure, on dit que ce n'est pas rapide. En fait, ils peuvent être nécessaires 200 âge, avant de se relever. Si oui, nous, fidèle au mystère de Pierre le rocher de construction de l'Église [cf. Mt 13, 16-20], fidèle à la saine doctrine et fidèle au magistère éternel, nous allons réduire notre purgatoire dur sur terre et voir ensuite du ciel la renaissance de l'Église du Christ sur terre …

capitaine titanesque
le capitaine du Titanic avant le naufrage du navire

… et le mien est une vue optimiste, parce que la phrase: "Mais quand le Fils de l'homme reviendra, il trouvera toujours la foi sur terre?» [Lc 18,1-8] c'est une question très rassurante. sûrement, la phrase est à la fois un avertissement et une question, Il n'est pas la réponse, sans parler d'une phrase. Le problème est que nous seuls pouvons donner la réponse, créé à l'image et à la ressemblance du Dieu vivant, libre et doté d'une connexion; une réponse qui sera la conséquence de notre libre arbitre et opérera, de notre libre de préserver ou de dissiper, de notre libre de construire ou de détruire …

Et je comprends que Dieu, dans l'histoire humaine, a jamais été contre la liberté humaine. C'est pourquoi l'avertissement et la question lucaniens m'inquiètent, surtout si combiné avec ce qui a été exprimé par le Bienheureux Apôtre Paul à Timothée:

.

"Dans la journée, en fait, Il ne dure pas la saine doctrine, mais, ayant la démangeaison ils, Il accumuler pour eux-mêmes les enseignants pour répondre à leurs propres goûts, refusant d'écouter la vérité et se tourneront vers les mythes " [II Tm 4, 3-4].

.

Et aujourd'hui, nous ne vivons peut-être pas dans le monde des contes de fées élevés par ces mauvais professeurs qui ont toujours été connus comme de faux prophètes?

orchestre du titanic
les orchestres qui ont joué jusqu'au dernier moment sur le pont pendant que le navire coulait

Je crois que ceux qui sont silencieux aujourd'hui pour ne pas compromettre sa place au soleil, ou de peur de ne pas avoir leur place au soleil sur la charrette du vainqueur, demain, quand ils se retrouvent face à face avec Dieu, ils pourraient être grondés: «Je t'avais confié la garde de ma Sainte Epouse, tu l'as jetée dans la rue comme une prostituée ". À ce moment, ils découvriront que le feu de Gehena existe vraiment; ils découvriront que l'enfer n'est pas, comme certains théologiens enseignent des chaires des universités pontificales actuelles: "Une traduction allégorique des peurs ancestrales de l'homme".

Paroles du Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi que j'ai ramené au début, ils m'ont particulièrement frappé parce que dans un essai écrit entre moi 2008 et 2010 puis publié au début 2011, J'ai déclaré ce qui à mon avis est le diabolique principe d'inversion, écrire à ce sujet:

.

[...] le problème qui afflige aujourd'hui l'Église et dont il semble qu'il soit parfois impossible de sortir, il est si difficile de désarticuler certains mécanismes, c'est que le bien devient mauvais et que le mal devient bon, la vertu devient vice à chasser et vice vertu à bien protéger en nous; une doctrine saine devient une hérésie et une doctrine d'hérésie saine, dans un monde et dans une société ecclésiale où tout, parfois, il semble légal au-delà du bien et du mal [Et Satan vint trinitaire. Roma 2011, texte en réimpression]

.

titanic naufrage 3
il Titanic, la noyade des passagers du "navire insubmersible"

En toute analyse c'est sérieux et correct, mais c'est surtout, il faut s'appuyer sur des données objectives et non subjectives; il faut procéder avec foi et raison, pas avec un esprit émotionnel. puis, en particulier dans un document écrit par le Souverain Pontife, il faut chercher tous les éléments positifs; et s'il y a quelque chose qui ne va pas, être le bon théologien, est le bon berger qui prend soin des âmes, avant de parler, il doit se poser une question sérieuse: il se peut que je n'aie pas compris ou que j'ai mal compris, ou que je ne comprends pas? Des questions tout à fait rigoureuses, devant un document signé par un homme dépositaire d'un pardon supérieur à celui d'un évêque et d'un prêtre. En fait, les documents critiqués sont nombreux dans l'histoire de l'Église, parfois même mal attaqué, qui au fil du temps se sont révélés prophétiques. Voici la raison pour laquelle on ne peut pas agir par sagesse présumée, mais à travers cette sagesse animée par la vertu de conducteur de prudence. Et tout cela, dans la conscience sacerdotale et théologique, Je pense que je l'ai fait …

... et une fois cela fait, en conscience j'ai envie de dire qu'il s'agit d'un texte logorroïque et vague imprégné d'expressions littéraires, poétique et surtout sociologique. Et dans la doctrine, tout ce qui est vague et imprégné d'expressions littéraires, poétique et surtout sociologique, cela peut devenir dangereusement trompeur, quand l'Église renonce à un langage précis enfermé dans cette invitation de plus en plus ignorée de l'Évangile qui nous met en garde:

"Que votre parole soit oui, oui; non, non; plus que cela vient du mal " [cf. Mt 5, 37].

.

titanic naufrage
l'épilogue de “navire insubmersible

Nous réduisons la foi à l'émotion omocentrica après avoir remplacé la raison objective par un sentiment subjectif, donc, la Fides et ratio Jean-Paul II, aujourd'hui c'est un texte comparable à un vieux traité anthropologique, parce que ce qui compte dans le présent, c'est ce qui "Je me sens", par conséquent quoi “Je veux", pour que la volonté se réalise, sinon pire que le caprice de l'homme, au lieu de la volonté de Dieu. Et nous en paierons les conséquences, tandis que ceux qui se taisent aujourd'hui, qui se sont précipités hors de la omissivi, ils risquent de payer avec une damnation éternelle, parce que pour nous Christ Dieu a confié à l'Église sa Sainte Epouse, pas un petit cercle populaire nationale un “bon état de volume“, pas un théâtre douloureux dans lequel aujourd'hui, applaudir nos actions, ce sont ceux qui jusqu'à hier étaient les ennemis les plus agressifs et destructeurs de l'Église: athées, francs-maçons, communistes, ultra libéraux … tandis que dans les fidèles fidèles de plus en plus de deuil et de perte, La confession amoureuse de Peter semble résonner:

.

«Alors Jésus a dit aux Douze: «”Peut-être que tu veux aussi partir?”. Simon Peter a répondu: “seigneur, à qui irions-nous? Tu as des paroles de vie éternelle; nous avons cru et savions que vous êtes le Saint de Dieu”» [cf. Gv 6, 67-69].

.

dire, Saint-Père, criez plutôt juste dans les quatre vents: «Vous seul avez des paroles de vie éternelle», mots toujours clairs et jamais vagues et ambigus. Mais pour ce faire, vous devez d'abord cesser d'être là’argentinocentrico Bergoglio et devenir le Pontife suprême universel François, abandonne ton entêtement “Je provincial” et plongez-vous dans cet universel qui est la passerelle vers l'éternel immuable, à ses "paroles de vie éternelle".

.

.

«Si l'Église commence à parler comme le monde et à adopter la langue du monde, il devra accepter de changer son mode de jugement moral, et par conséquent il devra abandonner sa prétention à guider et à alléger les consciences ... pour renoncer à sa mission d'être une lumière de vérité pour les peuples […] Si vous créez un magistère instable, un doute permanent se crée »

Carte. Robert Sarah, da L’Homme Nouveau [cf. QUI]

.

.

.

cependant, toujours et en tout cas:

Peter pomme de terre, l'église

[simp. “où est Pietro, il y a l'église”]

Jugement du Saint Docteur Ambrose, Évêque de Milan

[Exposition sur Ps., XL, § 30]

.

.

.

.

.

.

.

 

 

 

 

 

 

avatar

À propos de isoladipatmos

19 réflexions sur "“La joie de l'amour”, entre pastorale sans doctrine et de la foi réduite à la suspension émotionnelle

  1. Mots de carte. Sarah, préfet du culte divin

    «Si l'Église commence à parler comme le monde et à adopter la langue du monde, il devra accepter de changer son mode de jugement moral, et par conséquent il devra abandonner sa prétention à guider et à alléger les consciences ... pour renoncer à sa mission d'être une lumière de vérité pour les peuples ».
    «Si vous créez un magistère instable, un doute permanent se crée »

  2. Don Ariel Caro, c'était très clair. Les fidèles perdus, à ce moment – Je parle clairement pour moi aussi – ils ont besoin de savoir ce qu'ils peuvent faire “à leur manière” (clairement, en supposant que la prière est la première chose à faire, et que nous devrions faire encore plus; mais d'une certaine manière, l'indication que nous ne pouvons pas simplement attendre que Dieu fasse quelque chose s'applique également aux personnes non consacrées, surtout depuis que CVII nous a engagés personnellement dans l'évangélisation).

  3. pour moi, Je veux faire quelques observations:
    1) À propos du récent document pontifical, pour le moment il n'y a toujours pas de discussion montrant, de manière complète et claire: une) la prétendue discontinuité avec le Magistère précédent; b) expressions ambiguës dans le document; c) prétendues incohérences dans le texte pris dans son intégralité. Si ces trois choses sont démontrées avec des arguments logiques, cohérent et clair, Je pense qu'il est nécessaire que les fidèles et les pasteurs demandent aux autorités responsables des clarifications. Vous ne pouvez pas, en fait, donner son adhésion à un texte dont le sens de certains passages essentiels est inconnu, car cela produirait un interminable “guerre d'interprétations”.
    2) Le prêtre et théologien José Granados, dans une interview publiée par “Le nouveau Daily Compass” samedi 9, exprimé un peu d'opinion’ différent de l'article que nous avons lu ci-dessus. J'aimerais savoir ce que p en pense. Position d'Ariel de J. Granados.
    Pour les raisons que j'ai expliquées, Je pense que le débat doit être défini et qu'il ne faut pas tirer de conclusions hâtives.

    1. Cher lecteur.

      Ce que vous indiquez est exactement ce que j'ai fait dans mon article, ramasser un récent mien lectio.
      Vale a dire: Je me suis plaint du style de langage, qui n'est pas un sophisme sémantique, parce qu'à travers le langage nous nous exprimons et à travers le langage nous transmettons les vérités de la foi, ou les vérités de la foi sont annoncées ou spécifiées.
      Je me suis plaint que ce texte est écrit dans un style littéraire et poétique, imprégné de sociologie et ainsi de suite.
      Au lieu de cela, je ne suis pas vraiment entré dans le bien-fondé de la doctrine ou “de nouvelles disciplines”. Et cela en dit long sur mon respect pour le texte lui-même, les deux, surtout, pour celui qui l'a signé.

  4. La Conférence épiscopale philippine, dans le message de diffusion diffusé sur 9 April a utilisé des tons étonnamment exultants: en se concentrant exclusivement sur ce point! Et le reste de l'exhortation?
    http://cbcpwebsite.com/Messages/amoris.html

    En Italie, cependant, de nombreux évêques sont déjà passés à des questions plus importantes: demain, nous voterons pour le référendum “écologique”.
    http://www.ilfoglio.it/chiesa/2016/04/15/vescovi-no-triv-scendono-in-campo___1-v-140717-rubriche_c329.htm
    http://www.corriere.it/politica/16_aprile_16/teologo-forte-votero-votero-si-referendum-importante-come-segnale-97f7e058-0342-11e6-8461-f1f7219be504.shtml
    mah!

    1. Cher Paul, tu as tort.
      Le Pontife régnant a pris les chaussures rouges, il les portait, et les a utilisés pour frapper ses prédécesseurs, Benoît XVI (cf.. Le mystère de la Charité enciclica, lettre de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi de 1994, Introduction a “La pastorale des divorcés remariés” depuis 1998″, Discours d'Aoste par 2005 et intervention de Parco di Bresso del 2012) à Saint-Jean-Paul II (encyclique Veritatis splendor et exhortation apostolique entreprise familiale), passer à la Commission théologique internationale (“La doctrine du sacrement du mariage” la 1977) et atteindre le Conseil Pontifical pour la Famille (“La pastorale des divorcés remariés” la 1997). Sans parler d'une série innombrable d'universitaires, comme le cardinal Caffarra et Mgr. Negri e, évidemment, l'actuel préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, cardinal. Müller. Pour finir avec le Catéchisme de l'Église catholique.
      maintenant, Je voudrais poser une question, faire miennes les paroles du grand père Scalese: «Il est juste de remettre en cause un enseignement désormais pratiquement définitif?».
      Je remercie les pères pour l'espace qu'ils veulent me donner.

      1. Matthew Dear.

        Essayons de lui remonter le moral avec ces mots qui sont les nôtres …
        Tout ce que vous écrivez est légitime et plausible, mais je veux prendre en compte certains éléments qui pourraient vous rassurer comme beaucoup d'autres lecteurs: en ce moment, nous sommes confrontés à un document récemment publié. Un document cependant très long et également articulé.
        nous sommes, en bref, au tout début, parce que le document doit être compris puis appliqué.
        Et ce que nous ne savons pas pour le moment, c'est juste comment, elle, il devra être appliqué dans des cas concrets et complexes.

        1. excuse. Je ne voulais pas être impatient.
          Ce que vos pères disent est absolument vrai. Le document mérite d'être lu et étudié attentivement.
          Il y a un problème, mais. Cette approche correcte n'est pas celle suivie par les médias laïques et modernistes ni par le clergé moderniste. Ce dernier en fait, après avoir immédiatement grillé le “révolution” et “chute des remparts”, a déjà annoncé son approche totalement ouverte concernant l'octroi de l'Eucharistie aux soi-disant. “divorcé et remarié” (cf.. épiscopats des Philippines et de Bergame. Beaucoup d'autres suivront).
          Les situations sont en effet complexes et nécessitent un discernement. S'il y a une chose sur laquelle la carte. Schönborn a raison, c'est que ce mot est vraiment fondamental, car c'est le cœur de la mère Eglise. Je sais pour sûr que vous pères, d'abord, vous avez mis en œuvre ce discernement, avant même le synode et cette exhortation. Mais vous l'avez fait sur la base et conformément à une doctrine claire, solide et définitif.
          Je propose donc à nouveau la question: si la réalité est déjà complexe en soi, pourquoi tremblement de terre le roc ferme de la doctrine, non pas en proposant des solutions mais en ne soulevant que des ambiguïtés? dont les bénéfices?

          1. Matthew Dear.

            Elle n'était pas du tout impétueuse, rien, vous avez soulevé des questions très plausibles et surtout très catholiques.
            Malheureusement, je connais la superficialité de certains de mes confrères et la mauvaise préparation doctrinale d'autant de personnes nées de séminaires qui devraient être incinérées avec le lance-flammes après avoir écorché vif les formateurs placés à l'intérieur. Inutile de dire que cette mine est une hyperbole, ou si vous préférez un paradoxe, quelle que soit leur fondement et leur expression théâtrale, pour ainsi dire.

            Affirmer de telles choses à travers des représentations tragiques et colorées similaires, c'est peut-être mon esprit hyper-critique?
            Non, l'Église parle! Cette église que tout le monde veut différemment, propre, nouvelle, révolutionnaire et ainsi de suite, mais dont ils connaissent de moins en moins la doctrine et le magistère.

            Se infatti la Chiesa si è trovata costretta ad emanare anni fa la istruzione Le mystère de la Rédemption, lo ha fatto perché molti preti non celebrano devotamente la Santa Messa, non si attengono all’ordinamento generale del Messale Romano, alle prescrizioni liturgiche e giuridiche della disciplina dei Sacramenti. O forse hanno scritto questa istruzione perché alla Congregazione per il culto divino e la disciplina dei Sacramenti non sapevano come impegnare il loro tempo?

            maintenant, questi irredimibili e spesso arroganti superficiali, ai quali non è chiaro che i Sacramenti non appartengono al prete e che non sono affatto suoi beni disponibili, seguiteranno a fare più che mai alla luce del sole ciò che di errato già facevano alla luce del sole, con i loro vescovi silenti, perché privi della necessaria voglia o delle necessarie palle per richiamare i loro preti indisciplinati.

            Io non sono entrato volutamente nel merito del discorso dottrinario della La joie de l'amour, perché non posso e non devo farlo; perché mio compito è guidare il Popolo di Dio, non confonderlo o peggio scandalizzarlo con critiche avventate.

            Dico solo che in un tempo come questo ed in un clima come questo, un documento così lungo e così non chiaro in molti passaggi, darà adito a molti problemi nella applicazione della disciplina dei Sacramenti, quasi come se in simile delicata sfera non avessimo già problemi enormi, gran parte dei quali dovuti agli abusi liturgici ormai istituzionalizzati e posti in essere da certi gruppi neocatecumenali e carismatici.

            Posso garantirle che per quanto mi riguarda, il primo pluridivorziato che con aria di sfida si presenterà a fare la Comunione, io lo respingerò; e lo respingerò per il bene della sua anima. E se questo, come già accaduto, mi dirà: «Ma Papa Francesco ha detto …», io gli replicherò che «Papa Francesco non ci ha comandato di dare l’Eucaristia a chi è palesemente e pubblicamente non in stato di grazia, ma se lui pensa che Papa Francesco abbia detto veramente questo, che allora vada alla Messa la mattina alla Maison de Santa Marta e si faccia dare la Comunione da lui, perché io non gliela do».

            I Sacramenti di graziae lo dice il deposito della fede, Je dis – non solo non appartengono ai preti, non appartengono neppure ai Vescovi, neppure al Romano Pontefice; non appartengono neppure alla Chiesa, che ne è dispensatrice e non padrona.

            Questo per ribadire i motivi della prudenza attraverso la quale ci siamo espressi sull« Île de Patmos, al contrario dei giornali laicisti che hanno preteso di trattare un simile e delicato argomento come se si fosse appena celebrata la … “caduta di un vecchio tabù”.

            Lei ha quindi ragione, ed ha espresso le sue perplessità in modo pacato, amareggiato e soprattutto cristiano.
            E nel darle ragione la invito a pregare per le tante e sempre più gravi e arbitrarie scelleratezze compiute dai preti proprio attraverso i Sacramenti di grazia.

            a meno che, come già le ho detto, non abbiano scritto la Le mystère de la Rédemption perché presso la Santa Sede non sapevano come impiegare il loro tempo.

  5. Caro père Ariel, prima di tutto pregherò per lei.
    Perché se è vero quello che dice, e ci credo assolutamente, stia pure tranquillo che si aprirà anche nei suoi confronti quella caccia alle streghe che si è già aperta in queste ore contro sacerdoti fedeli alla dottrina sui Sacramenti.
    E qui volevo approfittare della sua pazienza per chiederle questo.
    Faccia caso che un giovane senta la chiamata di Cristo al sacerdozio e voglia mettersi alla sua sequela, donandosi tutto a Lui, alla Chiesa e alle anime, nella fedeltà alla Tradizione e alla dottrina e all’insegna della carità. Tuttavia vede quello che accade, e cioè che i servi fedeli vengono bastonati e quelli infedeli portati in palmo di mano, che le false e depravate dottrine vengono amplificate mentre l’ortodossia è negletta, che spesso proprio i seminari sono i centri di propagazione di tali perniciose opinioni eresiarche e che, una volta ordinato, il novello sacerdote dovrà confrontarsi con un ambiente ostile e clericalizzato, sia nel clero che nel laicato (ogni riferimento ai neocatecumenali non è puramente casuale).
    ici, ad un simile ipotetico giovane in discernimento vocazionale, lei cosa direbbe?

    1. Matthew Dear.

      Il discorso è complesso, ma ciò che tu mi chiedi rientra in alcune particolari sfere del mio sacro ministero, visto che da anni sono confessore e direttore spirituale di diversi sacerdoti appartenenti al clero secolare e regolare.
      Diversi sono stati i giovani che nel corso degli ultimi anni si sono rivolti a me per un discernimento vocazionale, altri per i problemi a volte enormi che avevano trovato o che stavano vivendo dentro i nostri seminari, soprattutto per questioni di carattere sia dottrinale sia morale.

      I giovani in formazione ai quali per imperativo di coscienza ho chiesto di uscire dal seminario, purtroppo sono diversi, global 18 nel corso degli ultimi quattro anni. E devo dire che per una media di 8 son 10 mi hanno prestato ascolto, dopo che li ho invitati adimettersi spontaneamentedal seminario in attesa di tempi migliori.

      I due su 10 che invece non mi hanno ascoltato, appena divenuti sacerdoti si sono trovati malissimo. E ciò per questi motivi: da una parte loro, consapevoli che la formazione data non era adeguata, ma che soprattutto non era cattolica, ritenevano di poter superare il problema fingendo di accettare ciò che di errato veniva loro propinato attraverso il meglio del peggio delle eresie moderniste, del rahnerismo, delle teologie filo-protestanti, dell'tout-puissant” Karl Rahner, del mito Carlo Maria Martini, del mito Tonino Bello, del Sig. Enzo Bianchi chiamato a pontificare ai seminaristi od i seminaristi mandati per obbligo coatto a fare esperienze nella esotica comunità catto-protestante-buddista di Bose, etc. … e pur consapevoli che il tutto era errato, questi giovani dicevano: «io faccio finta di accettare il tutto, puis, quando sarò finalmente prete, le cose cambieranno perché mi mostrerò per ciò che sono».
      Per tutta risposta io gli replicavo: «Questo è sbagliato, per diventare prete tu devi essere anzitutto te stesso e mostrarti per ciò che sei. autrement, se adesso fingi e poi domani ti manifesti diverso da ciò che hai finto di essere, les prêtres – e talvolta lo stesso vescovote la faranno pagare a caro prezzo, perché prenderanno il tutto come un inganno, come un tradimento da parte tua».
      Et il était, non per alcuni di loro, mais pour tous.

      Conosco casi di giovani sacerdoti che pochi mesi dopo la loro ordinazione, pur appartenendo a diocesi nelle quali ormai, preti ultra ottantenni, di domenica celebrano la Santa Messa in tre diverse parrocchie, non sono mai stati incaricati neppure come vice-parroci, ed oggi sono guardati a vista dal Vescovo e da un presbitèrio palesemente e marcatamente filo-modernista che non li accetta e che non dà loro alcun genere di spazio pastorale.

      l'erreur, come però puoi capire, è stato reciproco: da una parte sbaglia chi si ostina a formare in modo non cattolico i nostri futuri preti, dall’altra ha sbagliato l’allora seminarista che ha finto di condividere certe cose sbagliate per poi dire, appena divenuto prete: adesso che sono prete rinnego tutto ciò che di errato mi avete insegnato e mi metto a fare le cose giuste.
      bien, a se “le cose giustepoi non te le lasciano fare, a quel punto il risultato sarà di ritrovarti solo, straniero ed emarginato in casa tua.

      In questo momento, en Italie, io non conosco un seminario presso il quale indirizzare i giovani che abbiano ricevuto una autentica vocazione al sacerdozio, ed ai quali, proprio perché veramente vocati, dico sempre di tenersi lontani dai nostri attuali seminari.

      Se in Italia qualche buon seminario esiste, la cosa mi fa molto piacere, ma purtroppo io non lo conosco. Al momento conosco solamente deipretificiequiparabili in tutto e per tutto a dellefabbriche di mostri“, dai quali togliere prudentemente le vocazione autentiche e sane, per lasciare al loro interno quella copiosa e numerosa gramigna della quale pare a volte che i nostri vescovi non riescano di fare a meno.

      Ou pour le dire d'une autre manière: une fois, se veniva individuata una mela marcia, la si toglieva per evitare che facesse marcire tutte le altre. mais aujourd'hui, in un paniere composto perlopiù da mele marce, non è opportuno, à mon avis, metterci dentro una mela sana.

      Queste cose, in modo molto più severo e articolato, le scrivo da anni; e posso garantirti che nessuna Autorità Ecclesiastica mi ha mai rimproverato, rien, molti Vescovi mi hanno ripetutamente data ragione. E dopo avermi data ragione, hanno ordinato come sacerdoti soggetti che all’altare non andavano fatti avvicinare neppure come ministrati, con tutte le conseguenze che poi ne sono derivate
      … mais, en privé, mi danno e seguitano pure a darmi ragione, plutôt, alcuni Vescovi mi hanno persino esortato dicendomi: «bravo! Continua a scrivere queste cose, mi raccomando, perché qualcuno le deve dire».

      E ciò detto, io dovrei affidare un futuro potenziale ottimo sacerdote a vescovi del genere? A partire proprio da quelli che in privato mi vengono pure a dire «bravo!», dopo che io gli ho detto che i loro seminari sono ormaigabbie infette”?

      pour ce, alle autentiche e sane vocazioni dico sempre: «il presbiterato non è un diploma, perché uno non si diploma prete. Sacerdoti lo si è per mistero e Sacramento di grazia e lo si è in eterno. Attendere alcuni anni, o anche diversi anni, prima di giungere ad una dimensione di eternità, ti costa proprio tanto? Più sarai maturo, più avrai atteso con produttiva pazienza, tanto più avrai modo di diventare un ottimo pastore in cura d’anime. Semmai giungendo al sacerdozio con qualche capello bianco, anziché nella piena e spesso troppo spensierata gioventù».

  6. Situazione drammatica e ben esposta, su cui non ho commenti personali. Al cristianesimo non si giunge né studiando l’integrale di Agostino (i cui libri in latino ed edizione del 700 attendono ancora la lettura nella mia biblioteca), né di Tommaso, né di De Lubac, ni… mais au moins, fra gli studi, madre Teresa ci è arrivata in altro modo, dei vangeli e delle lettere. Ho scoperto che fra i laici virtualmente nessuno li ha letti…. incroyable, se presente è un Gesù il cui rapporto con Dio è…. un argomento quello della conoscenza dei testi sacri per un cristiano che non ho MAI visto discusso.

Laisser un commentaire à Patmos Island rédaction Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

 caractères restants

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire est traité.